Comparé à un épagneul breton, Brossat a disjoncté : il préfère les lévriers afghans !

Publié le 18 juin 2019 - par - 25 commentaires - 1 807 vues
Share

Il est des grands moments de télévision, et cet échange qui dure à peine deux minutes entre Ian Brossat, mon communiste préféré, surnommé Brossette, et Julien Odoul, député européen du RN, en est un.

https://www.youtube.com/watch?time_continue=4&v=HSJEYxcsv-M

D’abord, décortiquons le discours de Brossat. Il explique qu’à 200 mètres de chez lui, dans le XVIIIe, il y a un centre d’accueil de migrants, et que tout se passe bien. Il oublie juste de préciser (à supposer que la distance soit la bonne) qu’il habite une des rues les plus friquées de Paris, et qu’il y a une grande différence entre son niveau de vie et celui des plus pauvres des Français, confrontés aux réalités des délires immigrationnistes de l’ancienne tête de liste communiste aux européennes.

Ensuite, il amalgame à du racisme et à l’extrême droite le discours des Français qui, submergés par l’invasion, ne veulent plus entendre parler de l’accueil des envahisseurs, que trop de Brossat leur imposent. D’ailleurs Julien Odoul lui signale qu’il ne respecte pas la souffrance de nos compatriotes, à juste titre.

Continuant dans sa propagande, Brossette affirme son mépris pour les Français, s’ils refusaient l’accueil, et affirme que faire de la politique, c’est défendre ses valeurs. Pas celles que veulent les Français, celles qu’il a décidées, lui ! Il confirme son rejet de la démocratie, digne du stalinien qu’il est, et son refus de voir la volonté populaire s’appliquer, si elle le dérange. Brossat, par ailleurs méprisant, condescendant et tête à claques, est de l’espèce des rééducateurs de peuple, et aurait fait merveille à d’autres époques.

C’est là que les choses dégénèrent. Julien Odoul, avec une ironie féroce, lui fait remarquer qu’il y a longtemps que les Français ne veulent plus de gens comme lui, et il compare son score avec celui de l’épagneul breton qui figurait sur l’affiche du Parti animaliste, qui a devancé nombre d’autres petites listes.

http://www.fdesouche.com/1223969-ian-brossat-pcf-claque-la-porte-de-lci-apres-avoir-ete-compare-a-un-epagneul-breton-par-julien-odoul-rn-lors-dun-debat-sur-limmigration

Remarquons, là encore, les méthodes de débat de Brossette, profondément déstabilisé par la comparaison. Il insulte grossièrement son interlocuteur, le qualifiant de « bifteckard de la politique ». Gonflé, l’animal quand on sait qu’il ne bosse plus depuis plus de dix ans, et vit fort bien de ses indemnités d’adjoint préféré d’Hidalgo ! Mais, encore plus gonflé, il accuse le militant du RN de l’avoir insulté, alors que celui-ci l’a juste comparé avec un épagneul breton. Ulcéré, Brossette a donc quitté le plateau. Sans doute qu’épagneul breton, c’était trop français pour lui, et que ce lèche-babouches de compétition aurait préféré être comparé à un lévrier afghan !

Bien évidemment, Pierre Cassen, qui lui aussi affirme que Brossat est son stalinien préféré, lui a consacré, dans ses livraisons quotidiennes, déjà une vidéo, suite à ses propos sur les avions-pollueurs qu’il voulait interdire aux plus modestes…

Notons par ailleurs que les derniers passages du petit Ian à la télévision se sont avérés de véritables désastres. Il a d’abord été magistralement ramassé par un Pierre Liscia, qui lui avait mis le nez dans son caca !

Puis, venu se refaire une santé aux Grandes Gueules, il avait fait le coup des 75 000 fusillés du Parti communiste lors de l’Occupation, et s’était fait reprendre par Riolo, qui lui avait fait quelques rappels historiques qui n’avaient pas plu au petit Ian, qui ne savait que glapir « C’est honteux ce que vous dites, c’est honteux ce que vous dites ».

Et bien sûr le coup de l’insulte… Toujours la même pratique, la victimisation, l’invective et la culpabilisation de l’adversaire, de l’ennemi. Sauf que cela ne marche plus en que Ian en prend plein la tronche, à chaque fois qu’il passe sur un plateau de télévision.

Si je rencontre un jour Julien Odoul, c’est promis, je lui paye une mousse pour le bon moment qu’il nous a fait passer !

Martin Moisan

Print Friendly, PDF & Email
Share

25 réponses à “Comparé à un épagneul breton, Brossat a disjoncté : il préfère les lévriers afghans !”

  1. Vent d'Est, Vent d'Ouest dit :

    À vrai dire, j’ai cru lire dépeindre macron…

  2. Undertow dit :

    Une belle tête à claque le brossat. Un bon paillasson pour s’essuyer les godasses. Ce communiste de merde multi propriétaire …. Le jour ou il y aura une guerre civile, faudra pas l’oublier celui là….

  3. Fit dit :

    Ian brossat à Julien Odoul: « vous m’insultez»

    Euh, personnellement je trouve que le seul qui a été insulté par Julien Odoul et qui devrait être en colère c’est l’epagneul breton.

  4. wika dit :

    La chochotte quitte le plateau, c’est très tendance, surtout de la part de roquets habitués à avoir le dernier mot.
    Seulement voilà, la nouvelle génération RN ne se laisse plus culpabiliser, et ça c’est insupportable pour les islamocollabos

  5. POLYEUCTE dit :

    Quand l’Epagneul Brossette rejoint l’Espagnol Valls dans la détestation !
    Héritiers de « Niches » salariales, ils flairent l’Os salvateur ! Illusion.
    C’en est fini pour les deux…

  6. Maurice Delamarre dit :

    Vous dites que les idées racistes sont majoritaires dans notre pays. Pourquoi pas. mais comment expliquez vous que vous n’ayez presque aucun député, presque aucune ville, aucune région, aucun département? En fait, à part aux européennes vous vous faites dégager à TOUTES les élections, vos églises se vident, vos manifs anti-homos font des bides et une grande majorité de Français vous rejettent avec détermination. Depuis 1944, vous n’existez plus et c’est très bien comme ça.

    • JACOU dit :

      Méfiez vous. Tout peut être bouleversé du jour au lendemain. Il ne manque pas d’exemples dans l’Histoire.

    • Undertow dit :

      Achetez un cerveau, et comprenenez que le vote à la majoritaire à deux tours permet à tout les autres partis de magouiller et de faire barrage contre le FN.
      Donnez nous la proportionnelle intégrale, et vous verrez un nouveau paysage politique.

    • Victor Hallidée dit :

      Maurice, le moment venu tu n’auras pas de mal à convertir ton prénom : sans état d’âme, Maumau se convertira en Momo(Hamed)…

    • Enfant de Clovis dit :

      Parce que les urnes sont bourrées à chaque élection. Simple et efficace !! Ce ne sont pas les islamo collabos de flics, de juges et des medias qui iront s’en plaindre et l’ébruiter.

  7. zéphyrin dit :

    incroyable !!! brossat veut « régler » le problème des réfugiés ! il peut tous les naturaliser, le lendemain il y en aura autant d’arrivés…je ne peux que le regarder avec compassion…le pauvre! une telle méconnaissance du monde et de ses inégalités, une telle méconnaissance de l’histoire de l’islam, c’en est presque touchant…
    mais ma compassion pour lui a des limites. Je le considère comme un artisan des futurs pogroms (pour qui que ce soit) à venir

  8. LE FRANC dit :

    Brossat : PD , communiste et juif . c’est un peu trop pour faire un chien

  9. Markoribus dit :

    C’est effarant, c’est le comble de la propagande politique au service d’une idéologie dont personne ne veut…C’est tout simplement révoltant. Eventuellement on n’a même plus le droit de changer de bord politique. « Vous étiez centriste »… justement, il a compris et il s’est barré. La référence au candidat chien, par ailleurs, n’était pas sympa, il faut l’avouer. Mais… une petite question sur la formation des « immigrés »: Quand ils auront « appris » le français, ils obtiendront un emploi pour bien vivre dans le respect de leur propre culture, dans un pays qui compte un nombre fou et révoltant de pauvres ? Et après on nous dit que le grand remplacement n’est pas … en marche… ? C’est un bobard immense.

  10. André LÉO dit :

    Les cocos n’existent plus depuis 1981. Plus de doctrine, plus de projet autre que celui de gouverner avec la SFIO rebaptisée d’Ivry, qui avait donné les pleins pouvoirs à Pétain.
    En 84, le PCF envoyait un corps expéditionnaire faire la guerre contre Israël aux côtés d’Arafat. En 201x, la mairie de Paris de brossat « honorait » le terroriste anti-israélien hamouri…
    Ceux qui ont connu les communistes pendant la Résistance savent le courage de ces hommes et femmes qui, dès 40, contrairement aux bobards, avaient constitué des corps-francs contre les hitlériens. Et il savent aussi que Brossat, ne peut avoir connu ces Francs Tireurs et Partisans dont il se réclame.
    Et ce renégat boboïsé ose donner des leçons de patriotisme aux Citoyens du Rassemblement National.

  11. Enfant de Clovis dit :

    Chose que je ne comprends pas… Pourquoi continuer à débattre avec un crétin décérébré inculte, aussi indigent que fainéant, francophobe notoire, grand islamo collabo devant l’éternel, etc etc etc etc etc etc etc etc ?????

    On ne discute pas avec ce genre de parasite et de vermine corrompue…. on l’envoie aux oubliettes.

    PS : L’Épagneul Breton est un chien particulièrement intelligent, vif et plein d’entrain, fidèle, excellent chasseur, excellent gardien, doux et patient avec les enfants etc etc.
    Vous voyez un point commun avec Brossat vous ?? Moi pas.

    N’insultez plus jamais mon chien !!! Ok…….?

  12. patphil dit :

    et ce petit gars ose encore se faire inviter sur des plateaux de télé, quel masochiste!

  13. BERNARD dit :

    Il est vrai qu’en ce moment, peu de choses prêtent à rire (du moins au niveau politique) alors il faut profiter de la moindre des rares occasions.

  14. Nicolas dit :

    Pourquoi perdez vous votre temps avec ce malade mentale?

  15. Olivier RENAULT dit :

    C est une insulte envers ces jolis et fidèles et courageux chiens bretons. Ce type est plutôt un autre animal !

  16. kabout dit :

    un épagneul breton…vétu d’un string rouge vif,rouge communiste.

  17. Louise Rosea dit :

    Petite précision, c’est un beagle et non pas un épagneul breton qui figure sur l’affiche du parti animaliste. Un chien de meute au Q.I. moyen…