Condamnation Tasin : plus le droit de critiquer les nazis, seulement le nazisme…

Publié le 3 avril 2017 - par - 5 commentaires
Share

Nous restons ébahis devant la justesse d’analyse de la 17e chambre correctionnelle de Paris dans sa
décision rendue à l’encontre de Madame Tasin.

La Cour admet la critique d’un dogme fasciste, l’islam, mais interdit toute critique de ses adeptes, les
musulmans, tant que leur comportement, pourtant codifié dans le Coran, reste à l’état de supposition
ou d’obligation putative.

Si nous transposons cette décision, la 17e chambre correctionnelle de Paris condamne le nazisme
mais adoube les nazis tant qu’ils ne passent pas à l’acte.

Nous saluons cette grande avancée dans la liberté d’expression en France, qui va enfin permettre de
libérer la parole de tous les extrêmes tant qu’elle n’est pas suivie d’effet concret.

Propager les idées qu’il ne faut pas faire la paix avec les musulmans mais les décapiter tous*, qu’il
faut tuer les musulmans où qu’ils se trouvent *, que ceux qui bravent la laïcité française doivent être
tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés
du pays* et qu’aucune autre opinion que laïque n’est tolérable en France* n’est désormais plus
condamnable du moment que vous ne joignez pas le geste à la parole.

En effet, si je propage ces invitations, celui qui me lit avec la plus grande attention et opine du
bonnet ne peut plus être condamné puisqu’il n’est ni supposé ni obligé de suivre ces injonctions.
De même pour le propagandiste, décapiter tous les musulmans ou les tuer où qu’ils se trouvent, tuer
ou expulser tous les non-laïcs n’est que la transposition de sourates du Coran * (cf. infra).
Comme la 17e chambre prend bien garde de ne pas censurer le propagateur, le Coran, ni ses
messagers, les musulmans, il s’ensuit que toute opinion, par parallélisme des formes, peut être
propagée sans limite.

Nous acceptons donc l’augure de la dissociation opérée par la justice française dont il découle
qu’Hitler a été un homme d’État magnifique dont le comportement a de tout temps été exemplaire,
bien qu’il ait obéi à une idéologie aussi condamnable que l’idéologie propagée par l’islam.
En effet, Hitler lui-même, du moins à notre connaissance, n’a jamais poussé un juif dans une
chambre à gaz, tiré sur des prisonniers ou des otages ni assassiné de ses propres mains.

Vénérer Hitler, Goebbels, Rosenberg, qui n’ont été que les adeptes d’une idéologie condamnable
mais dont le comportement personnel est resté irréprochable, n’étant donc plus un délit, nous
souhaiterions que cette jurisprudence puisse devenir universelle par son appropriation par
l’ensemble des juridictions de la planète.

Reste à savoir comment vont réagir la Licra, les juifs de France et d’ailleurs et autres associations.
Nous sommes impatients, qu’ils ne nous fassent pas languir.

Jean d’Acre

Coran 47 : 4 « Ne cherchez pas à faire la paix avec les infidèles ; décapitez-les où que
vous les trouverez ».
« 4. Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand
vous les avez dominés , enchaînez-les solidement. Ensuite, c’est soit la libération gratuite, soit
la rançon, jusqu’à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il
se vengerait Lui-même contre eux, mais c’est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux
qui seront tués dans le chemin d’Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions ».
Coran 2 :191 « Tuer les infidèles où ils se trouvent »
« 191. Et tuez-les, où que vous les rencontriez; et chassez-les d’où ils vous ont chassés :
l’association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée
sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est
la rétribution des mécréants ».
Coran 3 :85 : « Aucune autre religion que l’islam n’est acceptable »
« 85. Et quiconque désire une religion autre que l’Islam, ne sera point agrée, et il sera, dans
l’au-delà, parmi les perdants ».
Coran 5 :33 « Mutilez et crucifiez les infidèles s’ils critiquent l’islam »
« 33. La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent
de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées
leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux
l’ignominie ici-bas; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment ».

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
AContresens

Quand même incroyable qu’une chose qui appelle au meurtre aussi ouvertement soit reconnue religion par les états, protégée, et propagée (construction massive de mosquées), alors que quelques sectes inoffensives ont été combattues et éliminées sans pitié par la justice dans les années 70/80. Avec le recul, on se demande qu’est-ce qui était le plus nocif ?

George Armstrong Custer

Un islamiste modéré est un islamiste mort…

Philip Henry Sheridan

Autres temps, autres maures…

ulysse 67

J’ai toujours pensé que les dirigeants du IIIè Reich étaient de braves nazis modérés, victimes d’un honteux amalgame germanophobe avec les nazis extrémistes qui ont fait tourner les camps d’extermination et causé la Shoah …

Le véritable nazisme était au fond tolérant et pacifique.

[je précise que c’est de l’ironie. Sinon je vais encore me faire alpaguer pour apologie du nazisme…]

avalon

il n y a jamais de nazisme tolérant, seulement le nazislamisme intolerant.voulu par notre caste de politicards bien pensants.voir l eurislam en pdf a porté de tous. et bien sur le traité d eurabia. dont parle,alain wagner. non c est pas richard.