Confession d’un piquouzé : je m’arrêterai à trois doses

Mars 2020, un peu avant le premier confinement, que j’ai à peu près respecté : pas plus de vingt kilomètres de chez moi et pas plus de cinq heures dehors. Bon, c’était un kilomètre et une heure. Mais moi et les chiffres, on n’a jamais été à la colle ! Ce samedi de mars, donc, je participe à une manifestation particulièrement « sportive », où la police a des relents de milice colérique. Rapport au fait qu’un virus virulent se propage et qu’il ne faut pas manifester. Surtout si c’est pour critiquer le parrain de l’Élysée, la sublime lumière de l’Occident bancaire, l’omnipotent cardinal de la sainte église du CAC-40, j’ai nommé Emmanuel Macron !

Un mois plus tôt, j’ai attrapé le pompon : la grippe saisonnière. Et là, je me demande pourquoi j’ai les mêmes symptômes qui reviennent. Je rentre chez moi le soir, empestant la lacrymogène et les hydrocarbures, ces délicates fragrances d’une manifestions parisienne. Et le lendemain me voilà malade, nettement moins qu’avec la grippe, toutefois. Ҫa passe comme passent les bateaux au large du Havre ou les emmerdes lorsqu’elles ont fini de voler en escadrille, pour reprendre un bon mot de Jacques Chirac…

17 mars 2020, le cheptel de citoyens français est sommé de demeurer aux enclos – on appelle ça le confinement –, provoquant sans doute la pire crise psychologique collective de l’après-guerre. Ainsi, en France, les suicides ont connu une forte augmentation, en 2020, dans un pays qui détenait déjà le record d’Europe en la matière !

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/japon-coup-d-arret-au-declin-des-suicides-en-2020-dans-le-sillage-de-la-pandemie_151127

Fin mai 2020, c’est la quille, on nous libère… partiellement ! Mais on nous enferme encore, un peu plus tard. Tout ce cirque va durer encore plusieurs mois, avec des contraintes plus connes les unes que les autres : pas de musées ni de cinéma mais va pour le métro ! Enfin, je ne vais pas vous faire le détail, vous l’avez vécu, vous savez. Entretemps, je me goinfre tout de même un variant, toujours sans trop de dommages, sinon quelques gênes respiratoires qui se dissipent avec le temps et en se bougeant le popotin de son canapé pour aller courir ou marcher. Ce que nos anciens faisaient sans avoir l’impression de grimper l’Everest !

J’en arrive à la vaccination. Il faut vous dire que dans ma petite vie, j’ai eu l’occasion d’approcher des médecins et des chercheurs, et tous m’ont expliqué qu’un vaccin ça prend du temps. Dès que la vaccination s’ouvre à tous, je traîne donc un peu des pieds. Seulement voilà, j’écris – cherchez pas, c’est sous pseudo, histoire de ne pas me faire entuber comme la première fois où des hordes d’ultra-gauchises ont harcelé mon ancienne éditrice pour cause de publication d’un facho ! D’abord je ne suis pas facho : je suis juste un démocrate timide !

En effet, j’écris et pour ça je me documente souvent in situ, qui veut dire « sur place » mais ça fait chic de glisser du latin dans article ! Surtout, je vis pour l’art – celui des autres, parce que moi je me contente d’écrire pour divertir. L’art, pour moi, c’est une échappatoire sans laquelle la vie me semble assez chiante, sauf avec ma chérie et quelques potes, mais ça c’est ma vie privée.

Donc, sans vaccin, pas de bibliothèque, pas de musée, pas de cinéma, pas de monuments, sinon les cimetières, que j’ai arpentés de long en large lorsque tout était fermé. Je suis presque devenu une encyclopédie de la dalle funéraire ! Je connais les emplacements par cœur. Tiens, demandez-moi où se trouve la tombe d’Ernest Du Genou, mort du côté de la Bastille un soir de beuverie pour honorer la mémoire de son épagneul breton nommé La Tanche, rapport au fait qu’il nageait très bien mais qu’est mort noyé !

Je finis par me laisser piquouzer, dans un gymnase à l’atmosphère rassurante comme un abattoir le jour de l’Aïd ! Première piquouze, premier papelard. « Mais faut r’venir pour la deuxième tournée ! » qu’on me dit. Quinze jours passent et je vais à la deuxième, qu’on croyait la dernière. Mais la vaccination Covid c’est comme le dernier verre au comptoir, on ne sait jamais quand ça s’arrête. Finalement ce sera trois.

Bon, soyons honnête, les deux premières injections m’ont fait aussi peu mal que les remarques acerbes de mes profs de maths, jaloux de mes notes en français et qui auraient tant rêvé que je fasse des prouesses identiques dans leur matière qui m’emmerdait sévèrement. Par contre, pour la troisième injection, ce fut un festival : cloué au lit avec des courbatures comme si Mike Tyson m’avait filé une trempe pour avoir maté le décolleté de sa bourgeoise ! Des maux de tête, pas faim, envie de gerber. Tout ça pendant trois jours. C’est long trois jours quand on a mal. Pas aussi long tout de même que deux quinquennats de Macron, je vous l’accorde. Et, contrairement aux effets de sa politique, ça nous fait moins mal qu’ailleurs.

Mais le plus drôle est à venir… Une poignée de semaines après ma dernière pénétration « aiguillale » – ça vire au trivial mon truc, je sais ! –, je me chope, devinez quoi, un autre variant, toujours d’après les symptômes. Parce que j’ai toujours refusé de me faire enfoncer un coton-tige de la taille d’un membre de cheval ! Si ça continue, je vais me faire un herbier des variants, moi ! Là, j’ai eu la confirmation que ce vaccin n’en était pas un, que c’était au mieux un traitement. Sans pour autant affirmer, comme certains illuminés qui ont forcé sur la poire, qu’on m’avait inoculé des nano-puces pour me tracer et m’obliger à aller chercher la balle quand on la lance ! J’ai mes limites dans le délire, surtout si j’ai pas picolé le calva fait maison de tonton Fernand, le même qui a réussi à faire décoller un Airbus qu’était à sec, un jour ! Si, si, j’vous jure !

Alors pourquoi j’ai été aussi stupide pour accepter les trois doses ? Je le redis : les portes qui m’étaient fermées relevaient pour moi du bagne. J’ai l’air de rire, là, mais les gens qui me connaissent intimement savent que me priver de certaines choses c’est me tuer à petit feu. Et c’est là que Macron a été très malin, parce que figurez-vous qu’il a exigé son impasse sanitaire jusque dans des lieux que j’ai visités seul, absolument seul. Et il y avait peu de chances que je contamine un tableau ou un reliquaire ! Quant à mon manque de courage, moi, au moins, j’ai risqué de perdre un œil – vidéos à l’appui – en allant défier Macron ailleurs que derrière mon clavier ! Et je rappelle à ceux qui n’auraient pas lu mes reportages sur le sujet que j’ai aussi manifesté contre l’obligation vaccinale, comme beaucoup de vaccinés d’ailleurs.

Mais, et vous aurez du mal à me croire étant donné ma confession, je m’arrêterai à trois doses. S’agissant du masque, son utilisation raisonnée ne me rebute pas. Mais faut pas pousser, comme cette fois où je suis tombé sur un couple en randonnée, dans le Vexin, qui marchait main dans la main et… masqué ! Conclusion, l’erreur est humaine mais, comme je ne veux pas être plus diabolique que le diable, je ne persévérerai pas dans la « vaccination ».

Enfin, j’en veux à ceux qui savaient que l’efficacité de cette expérimentation à grande échelle était très discutable, qui savaient aussi que d’autres voies curatives étaient possibles mais ont préféré s’inféoder à Big Pharma. Un jour il faudra envisager un grand procès de tout ça…

Allez, j’attends vos réprobations prosaïques, que j’espère d’un meilleur niveau que celui d’un cador m’ayant invectivé parce que je donnais mon sang et que ça servait à rien, qu’il disait !

Charles Demassieux

image_pdfimage_print
31
6

81 Commentaires

  1. Aucune réprobation Charles, il n’est jamais trop tard pour bien faire, bienvenue au club!

  2. Bonsoir cher Monsieur,
    Tout est accessible sur internet : bibliothèques, MOOC, visites virtuelles de musées… et marcher dans un rayon de 1 km autour de chez soit ça peut être supportable.
    Bref vous avez vite compris que je suis non vacciné, pourtant j’ai enchaîné des changements de contrats en entreprise.
    Les recruteurs ont eu l’intelligence de ne pas me demander si j’étais vacciné.
    Je n’ai pas eu à mentir.
    J’ai réussi à fournir des résultats de tests négatifs quand il le fallait et j’ai donc investi pour ces tests non remboursés.
    J’ai la faiblesse de croire que chacun de nous a toujours le choix.
    Pour toute chose.
    J’ai la faiblesse de croire que par exemple cette réponse sera bien reçue et bien lue.
    Un voisin qui a reçu récemment sa troisième dose à 65 ans a fait un accident cardiaque, sauvé par les pompiers, peu de temps après l’injection donc. Je collectionne dans ma tête les liens entre vaccination et problèmes sévères, morts.

    • Il n’y a aucune raison de ne pas vous lire. C’est fait et j’approuve vos arguments…

    • « Tout est accessible sur internet » Certes, mais il manque l’essentiel : une vraie convivialité.
      Au siècle dernier, on organisait des visus sympas, pour discuter de sujets intéressants et connaître ses interlocuteurs, mais cette pratique a quasiment disparu.
      Si on ajoute aux contacts superficiels la terreur du covidus macronibus, les psychopathes qui décident à notre place nous préparent un monde agoraphobique où les mythomanes seront les rois.

      • Merci pour votre belle plume polémique qui rencontre mes convictions de bon sens et me rejouit comme le fait la vérité. Ayant lu à voix haute votre texte à des amis nous étions joyeux et gourmands de votre talent et perspicacité. Merci.

    • J’ai perdu mon,mari mon amoureux ma raison d’être de plus de trente ans de vie sans se quitter . Bon vivant et « trompe la mort » Para ,motard,coureur automobile un grave infarctus en 2007 ne l’a pas freiné ! 7 ans apres « pour moi » disait il ! Ils lui ont mis un pacemaker/défibrillateur et c’est ce putain de confinement et cette suppression de liberté qui la TUÉ ! PAS QUESTION QU’IL SE VACCINE mais moi obligée pour l’accès aux spécialistes ! A partir de là il a arrêté de vivre …il est mort à la maison le 7/09/21 !! Il n’a pas revu sa fille vivant à l’étranger je n’ai pas vu mes enfants et petits enfants durant 2 ans ALORS MAINTENANT QU’ILS AILLENT TOUS SE FAIRE FOUTRE !

      • Leurs mesures de merde auront plus tue que leur rhume. Très triste pour vous Agathe.

        • Des enfants se sont même suicidés à cause du premier confinement : ils ne supportaient plus de ne plus avoir une vie sociale normale , de ne plus avoir de contacts physiques avec leurs amis ou camarades du même âge !

          • Oui, je connais beaucoup de jeunes qui ne vont pas bien du tout à cause de tout ça.

    • Merci M. le Gestionnaire !!! Tout comme vous JE NE SUIS PAS VACCINÉE et je suis fière d’avoir résisté !!! Tout le monde sait ou devrait savoir qu’il faut 10 ans pour qu’un vaccin (un vrai !!!) ait une autorisation d’exploitation !!! Macro a entubé les Français !!! Il a eu raison !!! Nous possédons tous notre libre arbitre !!! Rien ni personne ne peut nous obliger à faire ce qui nous semble anormal !!!
      Si nous avions été des millions à résister !!! Il aurait fait quoi Macro ? Il aurait embastillé des millions de Français ? C’était tellement ÉNORME leurs discours (400 mille morts !!!) Inutile d’épiloguer !!! Nous sommes une Nation de pleutres !!!

      • Oui, si quasi aucun Français n’avait cédé, tout le plan des mondialistes serait tombé à l’eau et ils se seraient dit que les peuples occidentaux dont pour nous, les Français sont moins cons que ce qu’ils pensaient. Alors que là, comme la grande majorité des Français a cédé, qu’elle a prouvé qu’elle s’était soumise à cette dictature, ceux au pouvoir ont bien compris qu’ils pouvaient manipuler les masses comme ils le voulaient, en leur faisant gober des histoires même totalement grotesques, des histoires à dormir debout et en leur faisant subir toutes les souffrances pour celles-ci, pour des idéologies mondialistes, avec l’approbation de la majorité.
        Maintenant, on voit que le gouvernement parle de piquouser (qu’est-ce qu’ils foutent ou vont foutre dans ces piqûres ?) pour la « variole du singe », parle aussi de « pass énergétique » pour contrôler et imposer des restrictions de toutes sortes pour les Français. C’est la suite du plan.

        • Oui Pseudo1. C’est la prochaine étape. Et la, ils vont taper au portefeuille et on va se diriger vers le tiers monde. Par contre, les très riches seront encore plus riches eux.

      • il faut savoir qu’après plus de trente mois de « COVID « …Le fameux virus sensé le provoquer n’a toujours pas été isolé en laboratoire .Partant de là, comment peut on vendre , un produit génique , qui n’a rien d’un vaccin .expérience personnelle : Tous ceux qui autour de moi ont été « vaccinés  » ont pratiquement tous eu le COVID au moins une fois malgré trois injections ;nousen arrivons donc à la conclusion que l’injection ne protège pas de la maladie , mème des « formes graves  » comme la mort , qu’elle ne protège pas les gens que vous cotoyez (  » vaccinez vous pour protéger les autres « ), et que les effets secondaires , quoiqu’en disent les médecins peuvent etre catastrophiques !

      • je suis en retraite mais quand t as une famille à élever et qu on te dit : pas de « vaccin » pas de boulot, meme si t es contre, tu fais comment ?

  3. pas de jugement, chacun a fait comme il a pu ! et les pressions pour se faire « vacciner » sont si fortes….Pas vacciné car averti par mon cardiologue ( et j ai aussi bossé dans le médical donc difficile de me duper) ç est aussi tres difficile à vivre pour les mêmes raisons : pas de bibliotheque ( cela fait le bonheur de mon libraire du quartier ! )pas de musées, expos et surtout moins de relations familiales Et cela dure ! ils en inventent successivement…jusqu à quand ? faut être solide ! S il n y
    avait que cela ! les mondialistes ont un plan et l applique… Bon courage à tous

  4. Je me suis fait vacciner 3 fois pour le boulot puisque les obligations de déplacement professionnel n’étaient pas suspendues et sans le vaccin, c’était très compliqué. J’ai encore dû montrer patte blanche pour rendre visite à ma mamie à l’EHPAD avant de l’enterrer hier. Sans le vaccin, je ne l’aurais jamais revue après son accident et son long séjour à l’hôpital. J’ai eu de lourds effets secondaires, devant vivre avec l’herpès génital depuis ma 1ère vaccination alors que je n’ai jamais eu de pratique à risque. Je hais cette dictature et sa banalisation.

    • la france est digne,des regimes totalitaires,mais ce regime a ete mis en place,grace a des francais,qui votent pour ceux qui nous detruisent

  5. Charles! A votre insu, vous venez de faire l’apprentissage de votre esclavage dans ce qu’il est convenu d’appeler un totalitarisme sanitaire. Victor Klemperer qui nous a relaté dans ses écrits, son vécu sous le régime nazi, nous explique comment les nazis, au prétexte de combattre le typhus en Pologne, ont fait leur tri sélectif dans les populations sous leur contrôle. Je n’entre pas dans le détail, vous connaissez la suite. Le malheur c’est que dans ce 4ème Reich qui est entrain de devenir l’U.E. on est reparti pour un tour!

  6. En septembre 2020 les médias annoncent en choeur qu’il faudra 1 an pour mettre au point un vaccin.
    3 mois plus tard, en décembre, les mêmes médias annoncent triomphalement que 3 (TROIS!) vaccins sont prêts!!!
    Donc Mantalo se dit: « ils me prenne pour un con ». Et il n’aime pas ça Mantalo, surtout quand il s’agit de l’intégralité de son corps (non, je n’ai pas dit « de rêve » 😆).
    Et de voir ces personnes faire la queue devant les pharmacies pour se faire farfouiller le tarin m’a attristé.
    Pas dépisté le Mantalo donc pas positif. C’était facile 😎.

    Demassieux, il y a du Marcel Berrichon en vous. Me trompe-je?

    • sincèrement j’espère que non. « Marcel » c’est tres « karpovien »: bete, mechant, homophobe. Je parierai plutot pour un autre redacteur qui aime écrire des articles qui sont des chapelets d’insultes, qui utilise aussi un pseudo à base de tueurs de masse ou qui collectionne les videos violentes. Il s’est même vanté d’avoir été FM 33eme degré. Un cas psychologique inquiétant vraiment.
      Demassieux a un vrai talent d’ecriture et aussi c’est LE DERNIER redacteur à ne pas sombrer dans l’outrance. Cet article en est un bon exemple.

      • Je ne suis pas d’accord avec vous. L’outrance peut être parfois ironique, ou alors Desproges aurait été un psychopathe de premier ordre. N’oubliez pas non plus que certains rédacteurs (vous l’ignorez sans doute) ont consacré leur vie aux autres, et pour quel résultat ? Injures, menaces, agressions, etc. Quant à l’homophobie, pour des raisons dont je ne parlerai pas ici, je ne vous révélerai rien, mais sachez que ce n’est pas le cas. A condition de ne pas confondre l’authentique lutte contre l’homophobie et les LGBT. Sachez aussi que l’homophobie dans les rangs de l’ultra-gauche, et particulièrement LFI, atteint des sommets qui vous feraient dresser les cheveux sur la tête. Choses entendues en manifestations.

        • Mais n’est pas Desproges ou Coluche qui veut. Pour manier l’outrance, il faut du talent, beaucoup beaucoup de talent. Sinon… vous connaissez déjà le fond de ma pensée. D’ailleurs question: quand « Marcel » ou « Karpov » écrivent que l’homosexualité est une maladie, c’est de l’homophobie ou c’est dénoncer les outrances de certains LGBT? Je pense que nous serons d’accord sur la réponse non?

          • Assimiler Marcel Berrichon à Karpov, fallait le faire !
            Marcel donne dans la provocation délibérée, parce qu’il imite le peuple, ou « le café du commerce », version rurale.
            On a le droit de considérer que l’homosexualité est une anomalie sans pour autant être un danger public, et d’ailleurs, vous exagérez vous-même, ce qui déplaît à Marcel, c’est le terrorisme LGBT qui peut vous faire comparaître devant les tribunaux pour « haine ».
            Quant à Karpov, son pays est en guerre, les droits des LGBT à terroriser le reste de la population à coups de procès et de lynchage médiatique, très peu pour lui. Quant à nous, nous n’avons même pas le courage pour beaucoup d’entre nous d’exprimer notre opinion par crainte de paraître le méchant de service.

            • Comme je l’écris à chaque fois, il faut avoir bien peu de considérations pour le peuple ou la ruralité pour les comparer à « Marcel ». Pour ce qui « deplait à Marcel », même question, homosexualité = maladie c’est de l’homophobie ou anti lgbt? A noter que je pourrais retourner l’argument de « provocation délibérée » pour ceux qui se balade en tenue sm en laisse pendant la gay pride (ceux qui est le cas et je trouve ca débile aussi).
              Pour Karpov, si vous pensez qu’il est russe… C’est un peu comme croire qu’il a pris le thé avec poutine comme il l’a écrit une fois…

              • kipling,

                l’humour fait du bien, il est nécessaire. C’est indispensable à la bonne santé morale et physique. Il peut souvent donner le recul suffisant pour la survie (au minimum) de certains dépressifs.
                Qui ne s’est pas foutu de la gueule des péquenots(*) un jour?
                Qui n’a pas écharpé les « ronds de cuir »?

                De là à imaginer la brute Karpov « père » de Marcel…non, je ne vois vraiment pas.

                (*)pèquenot: terme qui, bien que souvent péjoratif, est plus affectueux qu’il n’y paraît vu que nous sommes presque tous leurs descendants (jusqu’à l’industrialisation et l’arrivée du chemin de fer, 19ème et début 20ème siècle).

                Souriez kipling, je vous le dis cordialement.

  7. Vous obeissez pour que cela cesse, mais c’ est précisément parce que vous obéissez que cela continue! Bon courage!

  8. Charles,Helas,rares sont ceux qui ont ete jusqu’au bout de leur courage,meme lorsqu’ils avaient compris d’emblee ce qui n’etait que du bon sens.Et tous ceux-la qui n’ont pas lache d’un pouce et ont pris le risque de tant/tout perdre meritent notre admiration, notre reconnaissance et notre soutien. Mais moi-meme, pour rendre visite a mon fils aine en Corse j’ai accepte de faire deux tests PCR et aussi lorsque je me suis a nouveau rendu en France pour participer a la marche de la fierte militaire et au Rassemblement d’Eric Zemmour.Certes,j’ai perdu mon emploi et ma vie sociale est gravement affectee suite a la crise du Covid mais j’ai pu refuser d’enseigner a des eleves portant un masque pendant deux ans parce que mon mari ne partageait pas ma position et se trouve enseigner dans un lycee « familial ».Alors comme l’a ecrit le Chti francais,aucune reprobation,bienvenu a celui qui n’a jamais voulu exclure les parias « anti-vax »!

  9. J’ai tout lu et cette lecture me fut bien agréable, pleine de bon sens.

    Mais je retiens surtout le début :

    « J’ai eu l’occasion d’approcher des médecins et des chercheurs, et tous m’ont expliqué qu’un vaccin ça prend du temps.. »

    Perso, j’en suis resté là malgré les inconvénients sociaux que j’ai du supporter. Je n’ai rien contre la vaccination au niveau du principe, bien au contraire, mais je préfère un vaccin qui a fait son cursus de validation, phase III comprise, ce qui n’est pas encore le cas pour les « médicaments » qu’on injecte, de force ou presque.

    D’autant plus lorsqu’on utilise une techno « innovante » comme l’ARNm, une nouvelle techno justifie d’autant plus une validation approfondie.

  10. autour de moi il y a plein de cas de 3 doses et 3 fois le covid aprés chaque dose puis maintenant des effets indésirables qui n’existent pas mais mettent les gens sur le flanc

    • En outre, cette imbécilité nous a couté la bagatelle de 600milliards ( pour l’instant )….J’ai oublié combien les médecins touchaient à chaque injection , mais j’ai un vague soupçon lorsque je vois qu’ils ont poussé à la piqure des gens qui avaient déjà eu des AVC , des problèmes cardiaques , ou d’autres pathologies lourdes

  11. Pourquoi vous juger ? Chacun avec cette pression, l’apocalypse à venir faute de se faire trouer la peau, a fait comme il a pu. J’ai la chance d’avoir un collègue qui a bossé 15 ans chez Pfizer et ses concurrents. J’ai écouté ses récits vécus glaçants et je me suis promis de ne pas me faire piquer. Avec ses arguments, c’était « facile ». Mais il a fallu tenir sur la durée. Ostracise, malmene, mal vu, critique, rejeté j’ai tenu bon. Car j’ai compris le piège qui nous était tendu. Dire ok c’était dire ok à toutes les dérives (totalitaires). Ca, je peux pas. Pas trop non plus dans les délires genre hydre dans le liquide, je connais beaucoup de jeunes qui sont emmerdés par contre. A cause du « vaccin ». Ca me suffit dans ma certitude. Pas de piquouse. JAMAIS.

  12. J>’ai bien rigolé ! la connerie me fait toujours ça, c’est plus fort que moi ! Se faire injecter un truc expérimental pour visiter des musées…..mettre le masque qui ne sert à rien …….se faire entrer dans les narines une connerie de tige de 15 cm de long…….. et refuser enfin , mais pas le masque, hein, faut pas déconner, la quatrième dose !!!!!

    • Ben c’est là que t’as rien compris. Je ne visite pas, justement. Mais impossible, je pense, de t’expliquer. Tin seul commentaire montre ton indigence. Et visiblement, tu n’a pas compris. Je n’ai jamais eu quoi que ce soit dans le nez !

      • Un peu plus résistant que toi, petit planqué derrière son écran ! Quant au style pompeux dont tu parles, je crois que, vu ton niveau d’analyse, même une liste des courses c’est pompeux pour toi !

  13. NON, vous n’avez jamais attrapé de « variants » : vous avez juste développé ce qui vous a été injecté ! Les variants c’est le prétexte : les inoculations agissent progressivement, définitivement, chaque étape du déclin sera nommée variant (Véran ça aurait été plus exact !) enfin, les inoculations stratégiques du N.O.M. il faut savoir que c’est un abonnement, une assurance d’avoir la dépopulation exigée par le stratège Bill Gates qui veut vous « protéger » en sauvant la planète, en la sauvant de …VOUS !

    • Exact, ces « variants » ne sont que les effets secondaires de ces injections à ARN messager.
      Il a dû bénéficier d’un placebo pour les 2 premières doses, et la troisième devait être dosée à 30 %…

  14. Cher M Demassieux, je peux vous comprendre et la considération que je vous porte à travers vos article n’est pas affectée. Il conviendrait pour être respecté de ne céder jamais à aucun chantage !
    Une note d’espoir, il semblerait que l’État nous apprenne malgré lui, à nous passer d’État.

    • Les Belges ont réussi à sen passer pendant plusieurs mois et ça c’est très bien passé…

  15. C’est votre choix.
    Mais les enkulaids du milieu autorisé à penser sont en train de lancer la suite du film catastrophe « le retour de la peur du covid variolesque du babouin ».
    Préparez vot’bras pour les piquouzes, fauci et cie eux y en a vouloir des sous.

  16. La seule question a débattre est : quand les bulots vont ils comprendre que la phase de dépopulation massive a commencée ? La crise économique , alimentaire et sanitaire Qui s en vient va continuer le travail d éradication.

  17. Combien de milliards de malades (et un peu moins de morts) faudra t-il encore pour que l’humain comprenne que la médecine est devenue une industrie et l’humain la matière première ? Que toute médication (et vaccination) aggrave la toxémie et augmente les gains de Bigpharma ?
    Mais remettre en cause nos modes de vies est un peu trop dur pour nous, alors on espère simplement que la maladie, « c’est pour l’autre »
    « Pour commander à la nature il faut lui obéir » Bacon 1620.

  18. Plus de vaccins pour moi ..qu,ils aillent se faire foutre ..depuis le 9 janvier j,ai des problèmes de santé et de fatigue …date du poison .

    • Tout à fait d’accord avec ce commentaire. Perso à plus de 80 ans et malgré tout ce que certains disent négativement sur les « boomers », j’ai sans doute eu la chance de bénéficier dans les années 50-60 d’un autre niveau d’Enseignement.
      Et oui, nous avions appris à réfléchir, à se construire soi-même et surtout se forger nos propres opinions.
      Dès qu’est arrivée cette intox pour moi grosse comme un immeuble de 20 étages, j’aurais presque adopté votre pseudo:
      PAS DE PIQUOUSE…PAOLI pour ce qui restera de ma vie. J’ai un peu déçu notre propre fille qui souhaitait me voir « protégé » suivant la honteuse formule cons sacrés!

      • Le mien, 4e dose malgré mes « remontrances »: leucémie d’un coup. Les oncologues n’ont jamais vu une évolution drastiques des prises de sang aussi rapide (une semaine). Il était suivi pour tout autre chose. Maintenant…

        • Moi le mien c’est tout le contraire: il a rajeuni de 10 ans, ses cheveux ont repoussé et ma mère a retrouvé le sourire (clin d’oeil) Merci le vaxxin a l’hydra vulgaris!
          Il espère une 5eme dose pour pouvoir faire le marathon en moins de 4h à 78 ans!

        • Sacré science. Je suis certain que le jour où la vérité va éclater, tu resteras dans le déni. Chacun son truc. Tu ne me crois pas ? Je m’en contrefous royalement. Heureusement au moins, il est suivi par de VRAIS médecins dans un BON établissement et aucun n’a nié la possibilité du vax. A toi seul je pense que tu détiens la VERITE à toute chose. Un scientifique digne de ce nom ne pretend pas tout savoir. La science évolue sans cesse. T’as pas l’air d’être trop la dedans toi. Passe le bonjour à ton père. Hâte de le voir battre des records à la TV qui sait ?

  19. Article intéressant car équilibré. Oui une vaccination ce n’est pas anodin. Moi les rappels DTPolio ca me met sur le flanc 2 jours. Vu tous les variants que vous avez chopés (et c’est la problématique des vaccins pour coronavirus), le fait d’être vacciné a du vous aider à passer la maladie en forme bénigne. Pas besoin d’autres doses vu votre age et si vous êtes en bonne santé. En plus le virus est bien moins virulent maintenant.

    Sinon j’ai pas mal avancé « Guerre » de Céline. Style incroyable et inimitable. Mais toujours une grande noirceur. Je préfère quand même St Exupéry et la poésie de Kipling.

    • On devrait obliger tous les petits cons gâtés à lire « Capitaine courageux », de Kipling, le meilleur roman, à mon avis, sur l’école de l’humilité. Quant à Saint-Exupéry, j’ai eu le bonheur d’aller voir les manuscrits et dessins originaux du « Petit Prince » au musée des Arts-Déco à Paris : une splendeur.

        • Il y a des écrivains que j’admire mais que je n’aurais pas aimé connaître. Mais Saint-Ex, alors là, je crois que j’aurais adoré. Car pour écrire Le Petit Prince, il faut avoir une certaine élévation d’âme…

          • Un talent, une sensibilité, une poésie, une grandeur d’âme qui tient du miracle ou du divin, on est d’accord. Un livre d’une centaine de page et qui en dit bien plus sur une « vie d’Homme » qu’une bibliothèque pleine ou 30 ans de programmes tv.

      • Deux livres que m’avait offert mon père lors de mes dix ans !!!! ! j’ajoute les forcer à visionner un seul épisode de « Les routes de l’impossible » sur youtube, ça relativise les petits bobos des enfants gâtés ça aussi !!!

  20. Monsieur, pas vaccinée, j’ai vécu le rejet, l’ostracisme, la méfiance, la vindicte, l’insulte, le mépris, la solitude, l’absence de vie sociale pendant 2 ans et j’ai tenu bon même si ça a été très très difficile. Mais je tiens à vous dire que je n’ai rien à redire aux décisions que vous avez prises; C’était votre droit le plus fondamental car pour moi un seul principe : que ceux qu’ils veulent se faire vacciner , puissent le faire et que ceux qui refusent ce vaccin « particulier » puissent également le faire et vivre tout à fait normalement.Un point c’est tout.

    • Et moi je tiens à vous dire que j’ai souvent manifesté dans les rues de Paris pour qu’un foute la paix à des gens comme vous. Car je suis entièrement d’accord avec votre conclusion.

      • Dans les manifs à Paris au moins 30% de gens étaient vaccines. Ils étaient avec nous car ils voyaient le piège. Accepter toutes leurs mesures grotesques était leur donner un blanc seing à leur folie. Mais nous étions trop peu nombreux et vus comme d’aimables originaux. Les gens à mon travail ont fini par comprendre où je voulais en venir quand je les affrontais. Ils me donnent raison. Oui mais il est bien tard.

  21. Trop peu de gens ont appréhendé le mensonge de cette mafia internationale qui s’est appuyée sur tous les vendus et salauds qui ont participé à ce massacre. Heureusement qu’un grand nombre a bénéficié d’une clairvoyance et à su résister. À ceux-là reste le devoir d’aider, de soutenir et d’aimer ceux qui ont été abusés.

  22. Devant les moyens mis en place pour tromper la population, je comprends que 70% à 80% des gens se soient laissés avoir (même si certains ont été contraints).J’adhère donc à tout ce que vous avez écrit sauf à traiter certains d’illuminés parce qu’il auraient dénoncé à tort la présence de nano particules dans ces injections. Tout d’abord comment savoir que la composition des flacons injectables est identique pour tous?
    Mais au vu de la perversité de l’oligarchie mondialiste eugéniste qui estime qu’il y a trop d’individus sur terre, comment ne pas penser que cette caste n’envisage pas à long terme d’instaurer une « vaccination » obligatoire pour la totalité du monde (voeu de Bill Gates) afin de créer l’obsolescence de la vie humaine avec l’injection de produits tenus en partie secrets pour cause de « secret des affaires » (un comble concernant la santé).

    • A partir de l’ âge de 65 ans, un être humain lambda devient inutile selon Attali, alors ce projet d’éradiquer 90 % de la population humaine est tout à fait plausible !

  23. Il est bien dommage qu’un homme aussi cultivé et intelligent se soit laissé injecté un produit expérimental aux nombreux effets secondaires et accessoirement mortels
    Mais seuls les imbéciles ne changent pas d’avis donc…

  24. Bien bien raconté tout ça…il aura fallu une sacrée dose d heroisme aux résistants..
    De ces piques.mais ils sont plus vaillants que les 3 doses tous contaminés dans mon entourage…le degré zéro de la débilité est atteint.

    • Surtout quand on voit des abrutis gaiement repartir pour un tour. Malgré des pubs toutes plus stupides les unes que les autres. Comprends pas…

  25. Nous sommes nombreux à être saturés de ces contraintes qui n’existent que par la volonté des stratèges Mc Kinsey et consorts . J’ai mes 3 doses et il n’y en aura pas d’autre .
    En fait le vaccin qui manque est celui qui nous débarrassera de cette clique que les Vieux et les abstentionistes reconduisent par faiblesse.

  26. bienvenue au club des piquousés pour rien! pour moi dès le début ce fut « non non et non » l hopital ou je vais 3 fois par semaine me l a proposé g dis « non » à chaque fois.je n ai donc pas eu le  » passe » et même comme ça g refusé . un test a été essayé 1ere narine saignement de nez 2 eme narine perte de connaissance (pourtant j avais prévenu à l avance ) chez moi a part moi sont tous vax et 9 ont attrapé le covid certains même 2 fois .Moi ben non tjrs pas pas plus que le grippe dont le vax ne me « touche « pas non plus . suis agée et malade mais ni anti covid ni anti grippe voila! alors courage continuez à refuser leur « daube »

  27. Concernant le masque : son inutilité et sa dangerosité sont maintenant quasiment établies.

  28. Au tout début du confinement je suis allé me promener, faire de la marche, à coté de chez moi, à 3 km au bord d’un fleuve.

    Mais une voiture est arrivé c’était le maire du village : « Mais qu’est-ce que vous faites-là ?
    – Je marche !
    Mais vous n’avez pas le droit d’être là, si j’appelle la police bla bla bla

    J’étais à la limite de l’envoyer vertement promener, mais j’ai préféré la jouer cool, et je suis gentiment retourné à ma voiture comme il me le demandait.

    Vous vous rendez compte, le maire de la petite ville faisait sa tourné d’inspection pour être sûr que personne ne se promenait sur sa commune et il avait l’air certain que cette épidémie était très grave.

  29. Après ça j’ai continué à faire ma petite promenade quotidienne, mais en me cachant, et un jour c’est une voiture de police qui est passé sur le chemin, je me suis jeté par terre pour me cacher, c’était fliqué en pleine campagne, pas un chat à la ronde.

    Quelle aventure, tout ça pour une épidémie de rien du tout, c’était déjà évident à l’époque.

    Mon voisin, prof de français à la retraite, il a tout ses vaccins, a attrapé 2 fois le covid.

  30. Je dois dire que j’ai adoré le confinement, il aurait même duré sans problème grâce à l’adorable créature avec qui je partageais les plaisirs amoureux, et puis mon côté rebelle faisait que jouer à cache cache avec les pandores sur les chemins de campagne, bien plus loin et plus longtemps que les limites macronesques autorisées ne m’a pas dérangé. Par contre 2 ans sans resto-théâtre-ciné-musées-bistroquet-transport aérien etc… m’ont bien agacé. Mais on s’adapte à tout et l’on économise et surtout on relativise:-). Certes étant retraité cela m’est peut être plus facile mais comme actif j’étais entrepreneur j’aurais fait de même sans difficulté. Bien sûr je ne suis toujours pas vacciné et n’ai pas attrapé le covid bien qu’ayant beaucoup manifesté contre le pass, sans masque-nazillard dans une foule compacte bon-enfant et non protégée. Bon je suis peut être protégé par mon âge (bientôt 80)

1 Rétrolien / Ping

  1. Confession d’un piquouzé : je m’arrêterai à trois doses | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.