Confession d’une angoissée : je ne parle que de cela…

Publié le 20 octobre 2019 - par - 31 commentaires - 1 364 vues
Share


Au départ, je suis une rigolote. Petite, j’étais tellement poilante que je me suis fait renvoyer de l’Institution des Dames de Marie à l’âge de 13 ans. L’humour n’était pas au programme (Cet événement m’a tellement marquée que quand je passe devant les bâtiments – souvent – je suis prise de spasmes violents). Je suis restée allègre pendant de longues années. Puis moins (je ne vais pas vous raconter ma vie, aucun intérêt) et voilà qu’il y a 15 ans environ, je suis redevenue très joyeuse. Je le serais encore aujourd’hui si une femme d’une soixantaine d’années, de 1,53 m à peine, n’avait pas décidé, sans demander l’avis de personne (et même en ignorant les avertissements avisés de certains) d’ouvrir largement les portes de son pays à n’importe qui, sans le moindre contrôle, et du mien par la même occasion.
Depuis, je suis triste. Non, torturée, épouvantée, angoissée, 24 heures sur 24. Et terriblement stressante.

J’aimerais partager cette angoisse avec mes amis. Mes problèmes, je les ai toujours partagés, c’est fantastique, cette méthode. Souci partagé = demi-souci. Attention, moi aussi, j’endosse les demi-soucis de mes amis. Ça marche dans les deux sens. Essayez, vous verrez. Ça ne coûte rien, ça ne fait pas grossir, et c’est biodégradable.

Mais voilà : ce souci-là, mes amis n’en veulent pas. J’ai toujours eu beaucoup d’amis. J’ai toujours été populaire. Aujourd’hui, je les compte sur une seule main. On me demande de me taire. Il y a peu, j’ai même reçu un email de rupture d’une copine de longue date. Je n’oublierai jamais ces mots : « je ne veux plus fréquenter que des gens qui me sont vraiment proches ». Pas proche, moi ? Pas proche quand j’ai accouru pour t’aider quand tu m’as appelée en pleurant parce que tu n’arrivais pas à décrocher les lourds rideaux du salon ? Pas proche quand je suis venue te voir 3 fois à la clinique après ton opération ? Pas proche quand je t’écoutais des heures te plaindre au téléphone ? J’en ai bavé. Longtemps.

Je sais, je suis un peu stressante. Je ne parle que de cela. Mais vous, pouvez-vous discuter de la suite de « salut les musclés » alors qu’un escadron de l’armée ottomane est en train d’envahir votre pays ? Parler d’engrais pour géraniums alors que votre appartement est en feu ? De l’avantage du piment d’Espelette sur le bouquet garni pour le filet de veau en papillotes alors que chaque soir, vous tremblez pour votre petite fille qui rentre seule à la maison ?

La seule amie avec qui je partageais vraiment cette angoisse, cette amie est morte en juin. Ses cendres ont été épandues à 750 m de chez nous, dans la forêt. Je lui lisais mes articles alors qu’elle n’avait plus que quelques semaines à vivre. Elle m’aidait à les rédiger. C’est elle qui, pour un article sur le traitre qui nous gouverne, m’a proposé le terme de « gabegies » que je ne connaissais même pas. (Pardonnez-mes lacunes, je suis belge). Me revoilà obligée de papoter, de bavarder, de jaser, au risque de me retrouver aussi seule qu’un ours blanc sur la banquise. Padamalagam ! « Moi, j’ai un voisin musulman, eh bien, il est super sympa ! » Éventuel, Emmanuel, et il fait quoi, ton super sympa, pour empêcher ses copains de saigner tous ceux qui le regardent de travers ?
A propos, on s’en fout, de ton voisin. En Allemagne, en 1939, il y en avait aussi, plein de sympas. Ceux-là n’ont pas laissé de traces sanglantes. Ce sont les autres. Et ton voisin, plus personne n’en parlera d’ici 30 ans. De ses copains, si !

Comment faire d’une fille marrante une femme terrifiée sans même la rencontrer une minute ? (Remarque numéro 1 : on s’en fout de moi, dans le tas je ne suis qu’un point minuscule dans un pays minuscule. Sauf que cette femme stressante que je suis devenue n’est pas seule dans cet état, et que ses descendants risquent bien d’être encore plus terrifiés. Remarque numéro 2 : si toutes les femmes marrantes étaient devenues aussi stressantes que moi, il y aurait peut-être moins de barbares dans notre pays).

Anne Schubert

#BALANCETONVOILE

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Claire

Je vous rappelle une histoire assez symbolique chère Anne ! Le prophète Elie vécut les affres d’une terrible persécution avec menaces de mort, une foule de malheurs. Il était fidèle à son Dieu tandis que la reine Jézabel et son époux Achab avaient cédé à le religion de prophêtes de Baal, soumis le peuple à ce nouveau culte et cherchaient à détruire le dernier réfractaire. Un jour désespéré et si seul il se plaignit à Dieu, il fut surpris de s’entendre révéler qu’il n’était pas seul: 7000 autres fidèles n’avaient pas plié le genou pour le culte infâme…A la fin de l’histoire, la victoire fut offerte à Elie et aux résistants fidèles ! Courage ! Nous devons nous concentrer avec joie sur ce que nous voulons voir se produire pour l’avenir !

POLYEUCTE

Ah ! Que la Jeunesse fut belle ! Une Pauvreté… enrichissante !
Le Rire, le Travail, l’Espoir ! La Famille, la Patrie…
La Vieillesse est un naufrage ! Non de Soi, mais des AUTRES !
L’Effondrement de Tout !

Marie d'Aragon

Au contraire, il faut écouter ce Lieder… d’Anne Schubert comme un encouragement à se battre. L’angoisse se partage par des mots comme vous savez très bien le faire.
Bien à vous,
Marie

Marnie

Un beau texte, bien humain, qui révèle la triste réalité de ce que de nombreux habitants de la France, de l’Allemagne et de l’ensemble de l’UE, ressentent chaque jour. Avec de telles gouvernances il y a lieu d’être angoissées pour demain qui est très proche ?

Martin Moisan

Salut Anne,
Plus vielle France qu’une vraie Belge, tu meurs :-)
On aime vous lire. Votre rude bon sens et votre classicisme nous consolent.
Et oui, vivre en Belgique ne doit pas être facile.
D’ailleurs reste t’il une Belgique, c’est la question.
À part ça, la situation Belge préfigure ce qui nous attend ici.
On vous rattrape à grande allure.
C’est triste à pleurer.
Un espoir quand même, ici en France, l’opinion publique est en train d’atterrir.
La parole se libère et la réalité oblige les gens à sortir de la pensée bisounours.
Plus personne n’échappe à la confrontation avec les musulmans, plus personne n’est épargné, personnellement où à travers sa famille ou ses proches.

Ivan Greindl

C’est exactement ça, Mme Schubert, « on aime vous lire », – comme on peut (viscéralement) aimer les lieder de votre homonyme. :-)
Je partage vos indignations et vos révoltes, je compatis à votre impuissance devant la… gabegie de notre gouvernement, — qui ne fait guère mieux que celui des Français — et j’admire l’inépuisable richesse de votre inspiration !!

eric delaitre

Solidaire, Anne.Jeune, pareil, déconneur, viré de lycée, et envoyé chez le psychiatre par mes parents. J’ai dû fuir dans l’armée. Quand il a fallu voter, j’ai perdu plusieurs amies de très longue date, l’une qui était socialiste, et militante, ce que je ne savais pas m’a traité de facho parce que je ne votais pas Macron, une autre pareil me disant qu’elle pensait que j’étais « un type intelligent » mais bon, avec un mari intermittent du spectacle et une fille un peu dans la même partie, forcément…Un autre ami, lui en revanche n’était pas très chaud RN, se disait Modem, là, il semble qu’il déchante, au moins il a compris.Moi aussi je me suis fait avoir et enfumer par Mitterrand, j’ai commencé à comprendre plus tard, « la gauche caviar, touche pas à mon pote »

Jill

Oh sœur Anne, ce que vous voyez venir me fait encore plus peur que ce que je subis actuellement…

Jill

En 1939 on chantait  » tout va très bien madame la marquise » ;aujourd’hui ce serait plutôt
 » rabadja la moukere » alors que les barbus aiguisent les couteaux dans l’arrière cuisine.
Ah quelle belle époque…

blendel

Certain que nous sommes bien nombreux à partager votre réflexion de ce jour,Anne et surtout à apprécier bp vos articles et votre ‘humour noir’ ..Jen suis et vous ressemble tant gigantesque semble la tâche pour dépasser cette réalité..mais ce matin le commentaire de ‘king après l’article de Cyrano (excélent aussi) nous conseille de ne pas oublier qu’une certaine colapsologie nous emportera tous d’ici peu et que face à ce chaos même l’islam aussi mortifère soit il,n’est pas gd chose face à cette réalité.Je crois à peine ce que je vous écris tant suis obsédé comme vous par le danger dont vous nous faite à nouveau le constat/tjs merci Anne.

9119

Moi c’est pareil, mes proches me disent parfois que je n’ai que cela à la bouche et moi je leur repond qu’à éluder ce sujet ils sont des traitres à la France, je ne lache rien et certains ont ouverts les yeux à force de leur raconter du RP, du RR et du FDS

eric delaitre

Mais ça marche bien, une amie d’origine juive mais non pratiquante a du mal à me supporter,  » les musulmans ne sont pas tous comme ça  » je pourrais bien faire n’importe quoi, lui montrer la pancarte « quittez mon pays  » elle trouvera un argument à m’opposer, se dit apolitique, ça moi je veux bien, mais être d’accord sur tout sauf les musulmans, ça ressemble quand même beaucoup à du LFI. Arguments : RN anti juifs, Marine, Collard anti juifs, je lui ai demandé où ils avaient dit ça, là, pas de réponse. Elle est proche de Marseille, je lui ai demandé si elle viendrait avec moi faire un tour dans les quartiers Nord si je portais une kippa ? Pas de réponse, c’est beau l’endoctrinement.

didile

Chaque fois que quelqu’un vous rétorque qu’il ne fait pas de politique,répondez -lui à brûle-pourpoint « t’as vu le prix des pommes ,ce matin ,de l’essence ,de l’électricité ,des loyers ,de n’importe quoi,ça marche pour tout ,il tombe dans le piège et répond » oh oui alors » .
Et là vous jubilez « tu vois que tu fais de la politique  »
Faire de la politique ,ce n’est pas être ministre ou député ,c’est simplement,avoir une idée précise de la vie que l’on veut mener quand elle dépend de l’entourage.

MECE

Je partage, croyez-le bien.
Je ne suis qu’un rital, arrivė en 48, à l’âge de 8 ans.
Que la France d’alors était belle !
De la voir en cet état aujourd’hui m’engoisse, tout comme vous.
A 80 ans c’est trop tard pour aller chez Salvini, parce que là-bas, il leur reste cet espoir, mais il est mince face à cette Europe de Bruxelles.

nevada

Non je ne le pense pas. Je pense que c’est un des éléments de la vague de fond qui se lève.

patphil

mais êtes vous « détruite »? non, alors tout va bien, vous n’êtes finalement qu’un être humain (dont le propre est de pouvoir rire)

Français pur et dur

Merci pour vos articles Anne Schubert c’est toujours un plaisir de les lire malgré votre angoisse justifiée dans tout le monde occidental halalisé de demain que nous ont concocté les ordures mondialistes qui se foutent du saccage de nos valeurs.

Jean-Louis

Albert Einstein: « les juifs optimistes ont fini à Auschwitz et les juifs pessimistes ont fini à Hollywood ». Espérons que cette maxime d’Einstein ne se vérifie pas toujours…

Flupke

En réunion de famille aussi, de nombreux sujets ne peuvent plus être abordés au risque que ça dégénère et que la fête soit gâchée ; politique, écologie, Trump, mais surtout immigration et islamisation, là c’est la cata. Reste la météo…

Jules

Je vis la même chose en famille ou avec des amis et même dans mon couple mais rien ne me fera changer et le jour viendra ou nous devrons nous battre et je serai seul mais pas grave .

CHUAVIN Jean-Bernard

Bonjour Anne. Je lis toutes vos interventions et je les fais circuler à mes frères et tous
ceux qui partagent nos valeurs , afin qu’ils puissent bénéficier de la lecture de vos « coups de gueule » empreints d’un humour que je partage…Je fais circuler les autres aussi.
Je m’appelle Jean-Bernard Chauvin. J’ai adressé de nombreuses contributions à RL à partir de 2009…Un crabe arrogant et prétentieux comptait me faire disparaître rapidement , mais c’est manqué, et je poursuis mon chemin sous traitement, mais toujours lucide et attentif à ce que produisent nos amis de RL…
Je souhaite vous dire ici que je partage avec vous ces moments de lassitude qui ne sont certes pas des renoncements à toute cette énergie que nous avons engagée pendant des années…Nous les aurons ces guignols !

finance

Oui, cette angoisse elle existe bien . Elle est celle des personnes qui voient réellement le danger arriver . Les personnes inconscientes , irresponsables , égoïstes , ne la sentent pas . Mais alors , ceux qui sentent cette angoisse , chaque jour , ne peuvent- ils pas porter plainte contre ceux qui ont laissé « détruire leurs vies  » ??? ( Allusion à l’enfoulardée Fatima mais aussi à Greta qui prétendent sans aucune raison valable , qu’on a « détruit leur vies  » ) . Savoir que son pays est envahi par des hordes d’assassins et que l’on vit en danger de mort quotidien est une vraie raison pour être angoissé . Les responsables doivent etre traduits en justice .

batigoal

« Depuis, je suis triste. Non, torturée, épouvantée, angoissée, 24 heures sur 24. Et terriblement stressante » Triste constat et je vous plains. Il y a un remède: arrêtez la fixette sur qui vous savez et faites autre chose de votre vie. Sauf que c’est aussi devenu votre drogue et que vous pensez être en mission. Donc votre état est logique par rapport à votre névrose.

Asma bint Marwan tuée par Mahomet

100% d’accord avec madame Schubert,je suis dans le même état et on me répond la même chose que vous.C’est vrai, pendant les heures sombres….il y avait du music hall, de l’indifférence et beaucoup de collaboration avec l’ennemi. Et il y avait des résistants qui étaient aussi drogués à leur combat parce que ce n’était pas possible de ne rien faire.Alors on fait la fixette,on lutte et on vit aussi, je vous rassure Batigoal,parce que je refuse que l’islam me pourrisse en plus totalement la vie.

batigoal

Je pourrai comprendre votre position si on n’en parlait pas… sauf qu’on parle que de ca!!! En plus, on a eu des attentats sur notre sol, on a fait la guerre à Daesh, etc… Donc ne vous inquietez pas, vous n’etes en aucun cas des « lanceurs d’alerte », on connait le terrorisme islamiste. Mon fils passe par la gare st Charles tous les jours et contrairement à Mme Schubert, cela ne me fait pas peur. En revanche, je suis bien plus inquiet quand il est en soirée avec ses potes. Question de rationalité.

dan52

vous ne risquez rien………vous faîtes partie de la même branche….!!!!!

PANNY RENE

Quand on porte un alias, on la ferme. C’est le singe évident d’un premier mensonge et le reste suit, comme pour la diarrhée.

batigoal

Comme 80% des gens ici. Mais je salue votre courage de lutter intensement contre le terrorisme depuis votre plage au soleil :) Vous devez croiser quelques musulmans, potentiellement des cheicks en vacance j’imagine :)

josette

Mêmes pensées, la télé se fout de notre gueule! Discuter de « salut les musclés » alors qu’un escadron de l’armée ottomane est en train d’envahir votre pays ? Parler d’engrais pour géraniums alors que votre appartement est en feu ?…peur pour votre petite fille (ou fils)! Ils font comme si il ne se passait rien (les élites), le pire les parents des enfants se doutent de tout cela mais préfèrent ne pas savoir donc ne pas se prémunir.

Chauvin Jean-Bernard

Surtout, même si vous ressentez une grande lassitude, ne renoncez pas…
Sinon, tous les efforts que vous avez consentis, que nous tous avons produits, n’auront pas servis à éradiquer cette engeance mortifère que nous combattons depuis une décennie…Moi, j’y crois vraiment même si, de temps en temps, nous aimerions « souffler » un peu…

jeannot

Nos parents et grands parents vivaient en gardant à l’esprit qu’une guerre est toujours possible et pour cause ! Aujourd’hui, 75 ans de paix ont convaincu les mémoires de poissons rouges que ça ne peut plus arriver. Leur réveil risque d’être très douloureux,