Congrès PS : homérique bagarre interne pour la possession du cadavre !

Jusqu’en 2017, le PS était un poids lourd de la politique en France. Il avait le Président de la République, le gouvernement, une majorité à l’Assemblée nationale, de multiples responsables de régions, de départements et de communes.

En 2022, seulement 5 ans plus tard, la candidate du PS à l’élection présidentielle, Hidalgo la dingo, réalise le score faramineux de 1,75 % pulvérisant l’ancien record détenu par feu Gaston Deferre (SFIO) en 1969 avec 5 %.

Autant dire que le PS est mort. Il ne survit que grâce aux quelques parlementaires que lui a concédés la NUPES, ainsi que des élus au plan régional, départemental et local.

Élus qu’il n’aura plus dès les prochaines élections locales correspondantes.

C’est un effondrement total et brutal, comme un château de cartes. Le PS a même été obligé d’abandonner son siège historique de la Rue de Solférino à Paris.

C’est dans ce contexte crépusculaire qu’à lieu un événement qui tient le monde entier en haleine : le 80ème congrès du PS.

Au PS les élections se déroulent au niveau local et les résultats sont ensuite remontés au niveau de chaque fédération (département) puis au national et centralisés sur un seul ordinateur se trouvant au siège national.

Le PS déclare 26 000 membres. Connaître les résultats définitifs devrait donc être une formalité expédiée en quelques heures.

Mais au PS, cela ne se passe pas comme cela.

Des bourrages d’urnes ont lieu à grande échelle et chaque camp les pratique dans ses fiefs.

Au premier tour de scrutin, il y a une semaine, il y avait trois listes. La liste Geoffroy est passée par la fenêtre.

Dans des conditions « douteuses ».

Le mandataire national de dame Geoffroy, Patrick Mennucci a déclaré à ce sujet :

« Jeudi dernier les membres de la direction et les représentants d’Olivier Faure sont restés enfermés durant 5 heures, de 22h à 3h le vendredi, sans que les représentants des autres textes n’aient accès en open data aux résultats en temps réel et aux PV fédéraux »

Patrick Mennucci pour Hélène Geoffroy et les représentants de Nicolas Mayer-Rossignol, David Assouline et Jean-Marc Germain, se sont retrouvés « bloqués au troisième étage » du siège d’Ivry-sur-Seine, pendant que la direction recevait les résultats au premier. « Je n’ai jamais vu ça ! », a pesté Patrick Mennucci.

Et pourtant il en a vu le Patrick, formé à Marseille – l’ancien fief de Gaston Deferre – et ayant à juste titre une réputation de très grand spécialiste de ce genre d’opérations.

Comme par exemple le fameux congrès de Reims en 2008 où l’on vit Ségolène Royal à 22H00 disposer d’une très large avance. Mais au bout de la nuit… c’est son opposante Martine Aubry qui fut élue avec… 102 voix d’avance seulement. Les élections au PS c’est magique.

Oui, c’est indéniable, les dépouillements d’élections sont toujours un grand moment au PS.

Pour ce 80e congrès du PS, restaient donc pour le second tour du 19 janvier la liste d’Olivier Faure – 1er Secrétaire sortant – qui est pro-NUPES, et en face de lui Nicolas Mayer-Rossignol qu’on peut qualifier de « hollandais », c’est-à-dire très réticent à passer sous les fourches caudines de LFI et souhaitant maintenir une autonomie au PS. Il est soutenu par la perdante du 1er tour, Geoffroy.

Dans la nuit du 19 au 20 janvier, Nicolas Mayer-Rossignol s’est auto-proclamé vainqueur, suivi quelques minutes plus tard par Olivier Faure prétendant que c’était lui le vainqueur

Au matin un communiqué du PS indique que c’est Olivier Faure le vainqueur avec… 393 voix d’avance.

Mais pour connaître le résultat officiel il faudra attendre la « commission de récolement » qui se réunit ce jour, 20 janvier, à Paris.

Quant à la proclamation officielle du résultat, elle aura lieu lors du congrès du PS qui se déroulera du 27 au 31 janvier à Marseille.

L’ambiance s’y annonce excellente …

Reste que l’affaire de cette élection est loin d’être réglée vu les irrégularités constatées.

Les couteaux sont sortis et chacun tient un flingue en main sous la table.

Quel que soit le résultat final, au PS, les deux camps sont sur des positions irréconciliables et les rancœurs recuites ne sont pas près de s’effacer.

On pourrait peut-être même assister à Marseille à une scission, comme au NPA.

Un camp rejoindrait la NUPES avec armes et bagages, tandis que l’autre essayerait de maintenir un semblant d’existence d’un PS indépendant.

La seule leçon qui puisse être tirée de tout cela c’est que la gauche « classique », telle que nous l’avons connue pendant des décennies, c’est bel et bien terminé.

Seule subsiste l’extrême-gauche regroupée dans la NUPES avec au cœur la LFI de Mélenchon.

Bernard GERMAIN

image_pdfimage_print
23

31 Commentaires

  1. ils bourrent les urnes, trafiquent les résultats : procédé gauchiste par exemple dont on se demande s’il n’a pas été à l’origine de leur arrivée au pouvoir en 1981

  2. Pourquoi ne pas aller chercher Aubry (hic..) ou l’ancien clown de l’Elysée ; ils ont fait leurs preuves !!!

    • La torchée et le gros lard sur un scooter ! Croissants et gros rouge,il va y avoir du degueulis dans l.air si la mère emptoire se décide à lancer des fusées éclairantes pour baliser la route .

  3. Mais quel individu peut bien encore voté pour des socialauds alors qu’ils ont détruit la France et que la grande majorité d’entre eux sont des pédophiles !!

  4. Toutes ces ordures n’ont pas perdu leur 1er réflexe : tricher avec bourrage d’urnes et se déclarer vainqueur qui, d’ailleurs, me rappelle un gamin psy, un truc qui détruit le pays euhhhhh ?? Ah oui, Micron2 qui bourre aussi les urnes.

  5. Le plus dingue c’est que si la gauche reprenait les théories d’extrême droite comme si elles étaient les leurs, mais alors ils remporteraient aisément toutes les élections sans le moindre mal, parce qu’en république la Gauche c’est le Bien avec un grand B, même quand elle commet des horreurs. Alors que le droite, même lorsqu’elle veut votre bien et a raison, sera toujours vue comme le Mal. Et quand je parle de Droite, je commence au minimum a Eric Zemmour avec son programme digne du RPR des années 90, donc on peut faire plus à droite que ça large.

    • Exact !!! quand la droite dit quelque chose ce sont des nazis, des fachos par contre les même paroles chez les blaireaux de gauche, là, pas de problèmes !!! souvenez vous de ce que disait Chirac en 1991 au congrès du RPR en parlant du bruit et de l’odeur !!!

  6. Ah le PS il est loin le PS du miteux ou tout le monde était serré contre Tonton, la première raclée c’était en 1988 mais moins forte qu’en 1993 ou deja on disait que le PS avait vécu vu les 2 cohabitions consécutives de 88 et 93, le grand retour du PS s’est fait en 2012 avec l’élection de Hollandouille mais s’était sans compter sur l’énergie de ce fameux Président, de JM Ayrault et de Valls pour arriver a en faire une serpillère en 2017 (Très pratique pour s’essuyer les pompes avant de rentrer quelque part ) ; Le coup de grâce a été porté par notre chère (trop cher) Maire de Paris Anne Hidalgo dit la Dingo (Ce curieux surnom lui va comme un gant au vu de ce qu’elle a fait subir a Paris depuis 2014) !!! Les 2 protagonistes qui se présentent en ce moment pour diriger Le PS ne vont diriger qu’un fantôme qui n’a plus aucune chance de ressusciter, il est inutile de nous informer de la date des obsèques nous n’irons pas a l’enterrement !!!

  7. Aujourd’hui le PS , demain la LFI ?
    Si c est là grande bagarre ( de culs de jatte ) chez les socialos, remarquons que du côté des kamarads melenchonards, ça tangue et ça commence à s entretuer au grand jour. Hardi les gars ! Tous ces nuisibles qui ont exerce les pleins pouvoirs pour finalement mettre ce pays à genou x en le tiers mondisant avec délectation méritent de crever la gueule ouverte. C est notre vieux le plus cher

  8. Un rossignol (maire de rouen), grand ami d’hidalgo(maire poubelle de paris), c’est ça le PS, c’est ça le gauche-isme…

  9. Il est merveilleux de voir comment un parti de gauche comme le ps s’est auto-détruit en quelques années. Nous avons bien là une incompétence notoire des récents dirigeants, mais bon, tant que les moutons français resteront à leurs cotés ils peuvent encore et encore se saigner. En conclusion le gauchisme aura tout détruit en France, son socle et toutes les valeurs républicaines du pays.

    • Ils sont tellement incompétents qu’ils finissent par se suicider eux-mêmes involontairement !

  10. Parti de merde, qui a foutu la France au fond du trou avec l’appui occasionnel des LR, heureusement qu’ils disparaissent .

  11. Bataille pour un trognon d’île perdue au milieu du Grand Océan. Comment on dit déjà ? Guerre picrocholine ?

  12. « Ségolène Royal à 22H00 disposer d’une très large avance. Mais au bout de la nuit… c’est son opposante Martine Aubry qui fut élue » au bout de la nuit, dans les ténèbres…étrangement cela rappel l’élection US de robinette biden, ou plutôt la tricherie démocrate pour le camp du NWO… les ténèbres sont propices à la tricherie, au coup bas, bref aux saloperies, amis ça ce n’est pas une nouveauté. Enfin bref, que le ps soit mort, tant mieux et si seulement toute la gauche pouvait le suivre ce serait formidable, mais comme il y aura toujours des arrivistes, il y aura toujours la gauche, hélas.

  13. Si les socialistes veulent de nouveau remplir les urnes, il ne leur reste plus qu’une solution : se faire incinérer.

  14. Le PS et les LR ont joué au ping pong pendant plus de 40 ans. Il est difficile de voir une véritable différence de gestion politique entre les deux, par exemple entre giscard et mitterand, sarkosy et hollande ; avez vous ressenti une différence ? Macron est arrivé et les a embrassé tous les deux, PS et LR, ces deux partis ayant voté majoritairement pour lui aux élections de 2017… Et encore en 2022. C’est pour ça aussi que les LR vont suivre le même chemin que le PS. Avant, l’affrontement était PS contre LR, aujourd’hui il est et restera longtemps LREM contre RN. Quoi que, gare aux NIPES ..

  15. Le slogan in english sur la casquette « fashion » donne la tendance. Les sponsors idéologiques sont américains.
    La wokitude mondialiste n’est pas loin.
    « Qui paie les musiciens choisi la musique! »

  16. La gauche est à l’agonie, et quelque part Mitterrand et Jospin, ont une large responsabilité. Ce sont les dirigeants socialistes qui ont tué la gauche, par l’immigration et la désindustrialisation.
    Sous Mitterrand on ne le dit pas, la dette a explosé…..

  17. On son fout. il faut sauver la France. Me Marine et MR ZEMMOUR. et vite on va tous mourrire. Vous dormez. on attend quoi ?

    • On attend quoi ou qui ?? Zemmour le compagnon des agapes avec sarko ou mamie Marine partie en viliiegeiature chez pap diaye 😴😴😴😴

  18. Ceci dit ce ne sont pas les seules elections se passant comme ça
    Cela vaut pour les presidentielles

  19. il leur reste une marge de manoeuvre, quand ils se réuniront dans une cabine téléphonique ça sera plus évident

  20. La rapidité, pour ne pas dire la soudaineté, de la dégringolade du PS mais aussi de LR, les deux grands partis de gouvernement depuis belle lurette, me laisse pantois et un tantinet dubitatif. Comment deux organisations politiques d’un « âge vénérable », entendu dans le sens de très vieux ( cf. Petit Robert ), ont-elles pu sombrer aussi vite, s’écrouler en si peu de temps comme un château de cartes, un meuble vermoulu ou une maison en ruine ?!… Certes, depuis que Mitterrand a fait une OPA sur le PS ça n’a fait que partir à vau-l’eau, mais je crois que c’est le quinquennat du petit gros qui a précipité la déconfiture, il a révélé à tout le monde, y compris nombre d’électeurs dits « de gauche », la nullité du chef et de sa clique. Ce qu’ils n’ont pas vu, mais ils ne sont pas les seuls hélas, c’est que son successeur et sa bande étaient encore pires !

  21. Bonne nouvelle .Ils se tirent dans la tronche ces guignols mafieux ps.
    Le nombre d adherants va encore s effondrer.

Les commentaires sont fermés.