Constat de décès de l’idéologie républicaine : que faire ?

Publié le 5 novembre 2019 - par - 33 commentaires - 980 vues
Share

 

Quelles orientations pour notre combat ?

Comme je l’observais dans mon dernier billet, le président de la République française, dans une interview de 12 pages donnée au magasine Valeurs Actuelles, vient de dresser le constat de faillite :

  • de l’idéologie républicaine
  • et donc de la république

toutes deux fondées sur le mythe rousseauiste du contrat social et sur l’idéologie révolutionnaire qui définit la république comme un corps d’individus associés, unis par un pacte républicain.

macron-prend-acte-la-secession-musulmane-et-la-partition-de-la-france.html

Ouverture à la prise de pouvoir par les musulmans.

La conséquence immédiate du constat de sécession de fait de la communauté musulmane sera l’apparition de listes communautaires et la conquête de certaines municipalités par les islamistes.

Déjà des listes sont en préparation et il y a tout lieu de penser qu’une première vague prendra position dès les prochaines municipales.

Au-delà, il faut s’attendre, comme en Angleterre, à voir apparaître localement des tribunaux islamiques différenciés pour les musulmans.

les-tribunaux-islamiques-toleres-au-royaume-uni

Au-delà encore, l’application d’abord partielle puis complète de la charia sur certaines parties du territoire.

Déjà en Angleterre, la prière est obligatoire avant les séances de certains conseils municipaux. AperçuAperçu2:21Angleterre maire musulman de Oldham Manchester impose la …

En attendant l’interdiction de l’alcool sur certaines parties du territoire…

Fin du mythe républicain, communautarisation de la France.

  • en prenant acte de la faillite du modèle d’intégration républicaine,
  • en consacrant l’archipélisation communautaire de la France,
  • en constatant la sécession de fait de la communauté musulmane,

le président de la République vient d’enterrer l’idéologie républicaine fondée sur l’adhésion contractuelle, individuelle et indivisible à la république : ’’sans distinction d’origine, de race ou de religion’’ .

Seule subsiste désormais l’illusion de la république, mais le fond n’y est définitivement plus. Il s’est fracassé sur son déni de la réalité naturelle.

Il n’y a plus d’adhésion individuelle des étrangers déliés de leurs liens communautaires antérieurs. Les nouveaux venus arrivent soudés aux communautés préexistantes et, plus leur nombre augmente, plus leur identification communautaire se renforce.

Ceci est d’autant plus compréhensible que le modèle républicain et ce qu’il a produit d’idées folles ne fait plus envie à personne, pas plus à eux qu’à nous.

Le modèle de civilisation décadente LibLib, (libérale libertaire) ne suscite plus aucune adhésion de la part des étrangers. Au contraire, il les dégoûte, (comme il nous dégoûte) et ils préfèrent se rassurer en se retournant vers leur culture et leurs mœurs d’origine.

Quoi de plus naturel en somme ?

Voilà exactement où nous en sommes et c’est désormais irréversible.

D’où le constat parfaitement fondé que fait Macron et sa déconstruction de l’idéologie républicaine.

Fin du légalisme républicain, changement des conditions du combat.

Que le président de la République française dresse ainsi l’acte de décès de l’idéologie républicaine et de la République change fondamentalement les conditions de notre combat et légitime de ne plus nous sentir contraints par le cadre républicain, ni par le légalisme.

La République n’existe plus, c’est le Président lui-même qui nous le dit.

Dont acte, la légalité républicaine n’existe plus, pas plus que l’obligation légaliste.

C’est cette évolution majeure que notre camp va devoir intégrer pour réorienter son combat pour la libération du peuple autochtone de France et vers la libération du sol national.

 Perte de légitimité du président de la République.

En incidente : quelle est désormais la légitimité d’un président de la République qui vient d’enterrer de la sorte la république et son fondement idéologique ?

C’est aux républicains de se poser la question et de voir quelle position ils vont tenir par rapport à cette époustouflante novation.

Pour le moment ils évacuent le problème par le mutisme, mais une fois le choc passé et la dissonance cognitive dépassée, nous verrons bien quelle conduite ils vont tenir et comment ils vont continuer à nous vendre les « valeurs de la république ».

Leur problème, c’est que maintenant que c’est dit, il n’y a plus de retour possible en arrière.

Sauf à passer pour un illuminé, Macron ne peut plus s’en dédire, d’où leur désarroi et leur silence figé.

Annonce d’une répression forcenée.

Dans ces conditions, il va de soi qu’un Président et un régime à ce point fragilisés dans leur légitimité n’ont plus d’autre solution pour se maintenir que de se livrer à une répression féroce de leurs opposants.

On en avait senti les prémices lors des épisodes des Gilets jaunes, on avait vu le durcissement de la censure et la suppression de la liberté d’expression, on avait vu le mensonge et la manipulation politique à l’œuvre comme dans les pires régimes totalitaires. Ce n’était sans doute qu’un avant-goût de ce qui nous attend.

Le plus dur reste à venir au fur et à mesure de la perte de contrôle par le pouvoir en place et de l’augmentation des tensions entre communautés. Nous devons nous y attendre, les opposants vont être réprimés comme jamais depuis la fin de la guerre et sans doute comme nous ne l’imaginons pas nous-même.

Antonin Campana, une analyse fondatrice.

À ce point, je recommande à tous de lire et de relire l’analyse d’Antonin Campana sur le fondement de l’idéologie républicaine et sur sa critique.

Analyse jusqu’au chapitre XII, au-delà Campana propose ses solutions totalement novatrices et inédites qui demandent à être étudiées par tous les leaders de notre camp.

Ce texte qui remet en perspective et réactualise le fond doctrinal de notre camp, permettra à chacun de se remettre les idées en place et de mesurer la portée majeure de l’acte de décès dressé par le président de la République ; ainsi que les perspectives qu’il ouvre pour notre combat.

[pdf] GRAND REMPLACEMENT, QUE FAIRE

Qui dit élection, dit républicanisme et donc société ouverte.

Comme A. Campana l’écrit lui-même :

« remettre en cause ou même vouloir réviser la forme républicaine de gouvernement n’est pas autorisé par le régime. Autrement dit, un parti ou un mouvement désirant mener une stratégie électorale devra obligatoirement, sous peine de dissolution, faire preuve de républicanisme.

Jouer le jeu électoral, c’est donc obligatoirement se soumettre à l’idéologie républicaine et à la notion de pacte social ouvert à tous les nouveaux venus ; c’est donc être objectivement immigrationniste.

Tout juste peut-on, en invoquant des raisons techniques (coût de l’immigration, chômage, insécurité…) et non de principe, demander un ralentissement des flux migratoires, ce qui n’est pas négligeable mais ne changerait rien sur le fond. Il est trop tard !

Des pays comme la Hongrie, la Pologne voire l’Espagne ou l’Italie peuvent sans doute encore, en plaçant des populistes à leur tête, contrecarrer l’installation de la société métissée.

Mais la loi du nombre s’impose déjà à des pays comme la France, l’Allemagne, la Grande-Bretagne ou la Belgique.’’

Dans la République française, il n’y a pas de place dans le jeu électoral pour les porteurs d’une solution de libération du territoire national.

Marine Le Pen le sait très bien qui refuse de distinguer les autochtones des allochtones et rejette toute solution de remigration.

Marine Le Pen, 15e Congrès du FN, 2014 :

« Nous incarnons un espoir (….) nous sommes l’avenir, la fondation d’un nouveau contrat social (…). Nous sommes les seuls à être garants de la République ».

La stratégie électorale impose de soutenir le pacte républicain et de ne pas distinguer les autochtones du reste de la soupe mondialisée.

 Marine Le Pen, Brachay, 3 septembre 2016 :

« Notre position est sans ambiguïté : quelle que soit l’origine, la couleur de la peau, l’orientation sexuelle ou la religion, nous ne reconnaissons qu’une seule communauté, la communauté nationale ».

 Ce n’est donc pas du côté du RN qu’il faut attendre une solution de remigration ou de libération du territoire national.

Fragmentation de l’opinion, abstention massive, rejet des partis politiques, perte de confiance dans les élites, poids des votes communautaires allochtones.

Comme en l’état de la constitution, l’élection présidentielle commande toutes les autres et que tous ces éléments se combinent, il ne peut plus y avoir de consensus démocratique pour porter au pouvoir un candidat porteur d’un projet de libération du territoire national.

C’est définitivement impossible, il n’y a plus aucune solution électorale pour porter un projet de libération avant qu’il ne soit définitivement trop tard. Le consensus est introuvable. Tout le monde le sait, il est minuit moins une et nous n’avons plus le temps de faire basculer l’opinion.

Inutile d’espérer, il n’y aura pas de solution électorale au processus de Grand remplacement.

Invalidation assurée pour des élections porteuses d’un projet incompatible avec la République.

Et quand bien même il se trouverait un consensus ; cela s’est toujours vu, dès lors qu’un résultat électoral n’est pas conforme aux attentes du Système, il est immédiatement attaqué par tous les moyens ; voire invalidé.

Rappelons les 11 députés poujadistes invalidés en 56, les votes défavorables au traité de Maastricht annulés, les tentatives de déstabilisation de Trump, les manœuvres pour l’éviction de Salvini, les manœuvres pour faire échec au Brexit, le complot pour éliminer les populistes en Autriche…

Tout est bétonné, partout. Et plus en France qu’ailleurs.

En effet, la France est un pays beaucoup trop symbolique pour les mondialistes pour qu’ils y laissent élire des populistes porteurs d’un projet de libération. Tous les moyens légaux existent pour invalider une élection qui ne conviendrait pas ou pour éliminer un candidat qui ne serait pas le bon. Cela s’est déjà vu.

Enfin, quand bien même un candidat porteur d’un projet populiste serait élu, voire en passe de l’être, vous verriez immédiatement les élection reportées ou annulées et se former une coalition ou un gouvernement d’union nationale pour sauver la République.

Qui peut imaginer un seul instant que nos adversaires nous laisseraient arriver au pouvoir par la voie électorale pour porter un projet de libération du territoire ?

Les populistes au pouvoir uniquement pour porter la responsabilité du chaos.

Le seul cas de figure où le système pourrait laisser les populistes arriver au pouvoir, ce serait pour leur faire assumer la responsabilité historique du chaos et ainsi s’exonérer de la sienne.

Ce serait le pire scénario, celui de libanisation de la France sous contrôle de la communauté internationale. Notre camp serait une nouvelle fois désavoué par l’Histoire et nous serions une nouvelle fois du côté des perdants.

C’est exactement le piège qui attend Marine le Pen, si le système la laisse parvenir au pouvoir.

Dès lors, sauf à se résoudre au chaos, deux solutions subsistent pour libérer le pays :

  • La solution nationaliste révolutionnaire de la prise du pouvoir à l’occasion d’un événement favorable et d’un collapsus du système.
  • La solution autochtoniste proposée par A. Campana qui implique la partition de fait de la partie restée saine du peuple de France et son entrée en bloc en résistance.

 Les deux présupposent la création d’une force unie.

C’est tout le problème de notre camp : s’unir en vue de l’action, en dehors du légalisme républicain auquel nous n’avons plus à nous soumettre depuis que le président de la République a établi le constat de décès de la République.

C’est dans ce sens que l’interview donnée par Macron à Valeurs actuelles marque un tournant historique fondamental.

Tout notre camp doit en prendre conscience.

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
zéphyrin

pour cette pauvre république il faudra faire des obsèques modernes ; éviter la crémation qui pollue, mais proposer un cercueil transparent et le placer dans un musée prestigieux. Les « remplaçants » auront à leur disposition un crachoir pour rendre hommage à ce honteux passé.
il faudra vendre tous ses bijoux de famille et démontrer ainsi sa défunte prétention d’une laicité haineuse face à la lumière et à la connaissance du nouveau pays du croissant fertile.

lafronde

Avec sa doctrine de l’autochtonisme A. Campana propose une solution pacifique à la sécession de l’Etat et de sa bourgeoisie d’avec la Nation et son Peuple. Le grand Rassemblement est notre planche de salut. Ceci NOUS demande, avant de se rassembler, de faire connaître à nos compatriotes un ensemble d’informations essentielles pour les convaincre d’agir. Soient : l’étendue des nuisances du Régime, sa nature, les moyens déloyaux qu’il emploie contre nous (déficit, fraude statistique censure du CSA, loi des suspects), les solutions juridiques (dont l’autochtonisme), administratives (libertés locales), judiciaires et militaires, proposées, et aussi économiques, sociales et éducatives (fiscalité, Justice, Ecole). Bref de la réinformation de proximité via des associations locales dédiées.

Lotus bleu

*les athées antéchrists depuis les prétendues Lumières, suivis immédiatement de nos révolutionnaires, 1789, de nos fameux visionnaires et de leur Nouvel Homme, jusqu’à aujourd’hui.
Putain les cons, ils se croyaient être des Hommes Nouveaux, des Hommes Régénérés. Putain, il fallait en tenir une sacrée couche.

Emile

AFFIRMATIF
vous pourriez préciser ´´ maconniques ´´d’ailleurs
Mais qu’ont ils fait : ils ont repris les dogmes chrétiens, ont viré dieu , ont exacerbé l’universalisme , ce qui est l’erreur suprême, qui fait que la civilisation qui a créé ces concepts ne peut se prémunir contre ceux qui profitent de tant d’ignorance de la nature humaine , du désarmement que provoque cette idéologique , de la niaiserie face à la réalité .
Ces dogmes n’ont pas de limite dans leur application
C’est comme la connerie…..

Lotus bleu

Nos élites débiles, ultra connes, ultra prétentieuses, ultra athées, autrement dit antéchrists, nous conduisent direct au chaos. La France est coincée à cause de ces cons-là, mais pas que la France, tous les Gaulois sont pris dans le piège qu’ils ont minutieusement construit depuis le traité de Rome, pour aboutir à celui de Maastricht, puis avec l’arrivée de Giscard et toutes ses mauvaises décisions prises consciemment, volontairement, pour foutre la merde en France. Et par la suite, tous nos présidents ont continué sur la même lancée: plus d’UE, plus d’immigration massive, plus de coercition, de lois coercitives envers les FDS et plus de matraquage fiscal et de matraquage tout court. Et aujourd’hui, c’est toute l’Europe qui est coincée, ligotée, emprisonnée. Elle meurt à petit feu.

Lotus bleu

2 Toutes nos élites débiles ne savent plus quoi faire pour se sortir du piège qu’elles ont, elles-mêmes, construit. Et le Macron vient de dire que si l’Europe est coincée, c’est de la faute aux USA et de la Chine.
La Chine marginalise l’Europe, a-t-il. Trump et sa politique protectionniste s’éloigne ou se dissocie du projet européen, a-t-il dit. Et l’Europe aurait oublié qu’elle était une communauté, a-t-il.
Bref, un tissu de tromperies, d’entourloupettes. Bref, si l’Europe va mal, ce n’est pas de sa faute ni celle des élites européennes et si un jour elle craque, se fissure et pète, ce ne sera pas de sa faute non plus, monsieur commence à protéger ses arrières en cas de chaos français et/ou européen. Monsieur ne sera responsable de rien.

Lotus bleu

3 Et je ne sais pas si vous voyez ce que je vois, les Français athées sont dans un cul-de-sac, sont arrivés au bout de leur chemin athéiste. Ils tournent en rond, comme un lion qui tourne en rond dans sa cage. Il n’y a plus d’issue, d’échappatoire. Dans un cul-de-sac, il n’y a pas de sortie de secours, alors ils se ramassent tous là et ils commencent à trouver le temps long, à moins rigoler et commencent à s’agiter. Pendant ce temps-là, les musulmans et les étrangers clandestins et autres intrus, qui en n’ont rien à foutre de la France, commencent à fêter dans leur coin, ils voient les athées coincés, sans solution. Et c’est vrai que les Gaulois sont coincés, certains sont même rendus à parler de revenir à la monarchie, c’est fou!

Lotus bleu

4 La solution? Balancer l’UE. Balancer l’euro. Balancer nos élites débiles. Redevenir un pays souverain comme les autres pays normaux, ex. les USA, le Canada, l’Australie, la Russie, la Chine, etc. Redevenir maître de notre pays et de nos frontières, redevenir maître de notre monnaie, de notre industrie, de notre économie, etc.

Lotus bleu

«Constat de décès de l’idéologie républicaine» Euh…la République Française ce ne serait pas plutôt un ensemble de principes, de doctrines, de lois, de dogmes? Des dogmes idéalistes. Des dogmes utopiques. Des dogmes faux, contraire à la Vérité, à la Justice de Dieu. Des principes faux qui, tôt ou tard, devront s’écrouler, comme s’est écroulée Rome. Nous, les chrétiens avancés, nous le savons, il n’y a qu’une seule Vérité, qu’une seule Justice, celle de Dieu, notre Seigneur tout-puissant. En dehors du christianisme, pas de salut, pas de repos pour les âmes.
Le piège à cons dans lequel les athées antéchrists* sont tombés, s’est refermé sur eux, emportant avec eux le petit peuple qui les a suivi aveuglément, stupidement, bêtement.

Lotus bleu

5 Regardez et écoutez les patriotes les plus avertis, les plus offensifs, eh bien eux-mêmes reconnaissent que la situation de la France est très critique et qu’ils ne pensent plus à la voie électorale pour s’en sortir, pas plus à la voie militaire, à un coup d’État militaire. (le retour à la monarchie, restons sérieux, halte au délire!)
Que reste-t-il comme solution selon eux? Attendre le grand chaos, puis l’effondrement politique, social et économique. Mais ça va être laid! La France, soi-disant la Lumière du Monde en arriver là, celle qui guidait tous les peuples à la Liberté, à l’Égalité, à la Fraternité, à l’Internationalisme, à l’Universalisme et aux Droits de l’Homme, ça va être l’humiliation totale. Stop! pas ça!

Lotus bleu

4 Nous, les Français, avons une religion: le christianisme. Avons un Père: Dieu, notre Créateur. Avons un Seigneur: Dieu. Avons un Chef spirituel et un Guide: Jésus. Nous ne sommes pas des orphelins, abandonnés à côté d’une poubelle. Nous sommes donc très chanceux d’avoir un Père spirituel qui nous porte et Jésus qui nous guide vers la vraie vie, vers la vraie liberté.
Attention, le Messie ou le Christ, c’est celui qui vient, c’est celui qui vient visiter les athées par défaut, les athées perdus, les brebis perdues. Et quand il réussit à en sauver une, il est heureux, il appelle ses serviteurs pour qu’ils tuent le taureau pour festoyer ;) La comprenez-vous?

Lotus bleu

3 Je l’ai déjà dit ici, l’athéisme c’est fini, terminé. Dieu, notre Créateur a donné amplement le temps à ses créatures ou à ses enfants pour se convertir au christianisme. Aujourd’hui, tous les Français savent lire, donc ils n’ont plus aucune excuse (aux yeux de Dieu). Avant 1789, peu savaient lire, donc Dieu ne châtiait pas trop ses créatures, seuls les athées antéchrists volaient, trompaient, manipulaient, maltraitaient et tuaient le peuple.

Lotus bleu

2 Troisièmement, il faut que mes compatriotes édifient leur état de conscience. Comment? En s’instruisant, comme le font les Patriotes (ex. Martin Moisan). Mais on peut encore édifier plus haut et plus fort son état de conscience en se tournant vers Dieu, notre Créateur et lire l’évangile et faire un effort pour comprendre le message chrétien. Et surtout, balancez-moi ce catholicisme obscurantiste, poussiéreux, décadent, totalement abrutissant.

Lotus bleu

Putain, mon pays au bord du gouffre! «Nous n’échapperons pas à la case effondrement et chaos» dit le colonel et Martin Moisan est d’accord avec lui. En passant, M. Moisan votre article est fort intéressant, merci de l’avoir écrit.
Arrêtons les délires, premièrement, il faut que le RN, l’ex-FN, remporte les prochaines élections, toutes!
Deuxièmement, il faut que mes compatriotes se réveillent et prennent leur destinée en main, cad. qu’ils s’occupent de leurs affaires et leurs affaires prioritaires, c’est leur pays! Ils n’en ont qu’un, ça ne devrait pas être trop compliqué! Car plus de pays, adieu veau, vache, cochon, couvée. Nous allons devenir des citoyens de seconde zone.

BobbyFR94

En fait, le titre de Valeurs Actuelles aurait du être :

« L’échec de notre modèle est entièrement du à la crise provoquée par la montée de l’islam en France »

En gros juste en dessous :

« TËTE à CLAQUE de macron »

Car cette ORDURE est vraiment le fossoyeur de notre pays, et sur TOUS les plans !

J’ai commencé à lire le livre  » Le piège de la mondialisation : L’agression contre la démocratie et la prospérité – paru en 1997 .

Les 2 auteurs, allemands : journalistes du SPIEGEL à l’époque, Hans-Peter Martin et Harald Schumann

Pour information, l’un des 2 auteurs, Hans-Peter MARTIN, a pu être invité à cette réunion, même si les journalistes ont été tenus à l’écart, afin de ne pas « perturber » le débat qui a eu lieu en 1995 entre les ORDURES invitées…

BobbyFR94

Martin, il FAUT en arriver à la demande de partition, et, je sais, triste à écrire, à l’effondrement du pays, économiquement, sociétalement, et idéologiquement …

Ca me fait mal d’avoir à réaliser que tu dis vrai, mais le choc sera salutaire !

« ils » ont tout fait pour diviser les gens, afin, de pouvoir, ensuite, importer des gens qui rejettent les valeurs sur lesquels le pays s’est construit, devenant, de fait, des « opposants », illégaux, mais là malgré notre rejet de plus en plus net !

Si nous arrivons jusqu’aux élections municipales, et ses résultats, là, à mon avis, la prise de conscience va arriver, parce qu’il faudra bien que les NAZISLAMISTES  » avouent » ce qu’ils veulent faire, qu’ils « présentent » un « programme », et là, ça va faire plus que grincer des dents …

marcoterix

Salvini revient à grands petits pas . Il pourrait redevenir le modèle à suivre , mais attention aux manipulateurs soumis à la doxa UE . La seule force difficile à vaincre dans le camp des décadents qd ils sont aux manettes c’est leur indifférence presque béate pour ne pas dire inconsciemment maso face à leur propre sort. Ce sont des candidats au martyr eux aussi, et ils nargueront le monde entier jusqu’à la mort ou … jusqu’au prochain tarmac d’aéroport qd ils essayeront de se casser à toute vitesse lorsque un sursaut de préservation les assaillera.

Perplexe

Ils ont bien dû se préparer une île de repli, un nid douillet, un paradis fiscal et terrestre, où ils se retrouveront entre bandits.

lafronde

Le concept d’autochtonisme est assurément utile à connaître pour un patriote. Campana dissèque le choc civilisationnel de la Révolution française et ses produits : l’universalisme, la déchristianisation, l’individualisme, la misère sociale qui fera le lit du Socialisme. Ces maux français au XIXe, (dont témoigne la dénatalité) sont devenus européens au XXe : nationalisme, communisme, national-socialisme, social-démocratie (ou redistribution clientéliste), enfin humanitarisme (redistribution mondiale de la citoyenneté). Campana suggère une résistance par la construction d’un (ou plusieurs) Etats identitaires pour les franco-européens submergés. http://www.autochtonisme.com/

senechal

Il y a bien longtemps que la république Française est morte, depuis que les félons ont délégué les pouvoirs à Bruxelles.
Les mots ont un sens.
définition de république:
« La république est un système politique dans lequel la souveraineté appartient au peuple qui exerce le pouvoir politique directement ou par l’intermédiaire de représentants élus. Ceux-ci reçoivent des mandats pour une période déterminée et sont responsables devant la nation. Par ses représentants, le peuple est la source de la loi. L’’autorité de l’Etat, qui doit servir le « bien commun », s’exerce par la loi sur des individus libres et égaux ».

lafronde

Vous avez raison. Notre Peuple a voté NON en 2005. Cette volonté populaire a été trahie en 2008 par les dirigeants de l’Etat et le Congrès. Comme vous le dites la République française souveraine a été assassinée. A la place nous avons le Régime diversitaire (comme le dit l’essayiste Matthieu Bock-Côté). Ce régime est universaliste depuis 1974 (ratification de la CEDH), il est déficitaire depuis 1981, il est plébiscitaire depuis 2002 (à cause de la présidentielle), et au vu des conditions de la campagne de 2017, faussaire.

Colonel Napoléon de Guerlasse

L’article L 212-1 du code de sécurité intérieur précise d’ailleurs que le régime de l’Etat est la République. Que vient effectivement d’enterrer Macron. Bon, maintenant il y a d’autres régimes possible : dictature (c’est parti pour, mais une dictature finit toujours par chuter et éventuellement être remplacée par une autre), monarchie (cf Espagne). En plus nous avons un roi sous la main : Louis XX. La conséquence des actes de Macron est que les patriotes qui veulent que la France survive sont déliés du contrat républicain. La gueuse a de la ressource, mais il semble que nous n’échapperons pas à la case effondrement et chaos. Voir aussi http://www.action-patriote.fr

Martin moisan.

Salut colonel,
Je finis par penser comme vous. En l’état des mentalités, il n’y a probablement plus rien à faire. Pas de solution électorale, pas de solution militaire, pas de soulèvement populaire envisageable. Trop de divisions dans notre camp.
Donc oui, effondrement et chaos.

Viktor

@ Martin moisan
Pour se débarrasser d’un usurpateur, ce qui est le cas du sieur Macron, arrivé au pouvoir après un coup d’Etat institutionnel qui s’est traduit par un hold-up démocratique, l’ultime solution devrait être celle des grands moyens que seule une conjuration militaire pourrait encore mettre en oeuvre.
Pour l’exécution, rien de plus simple, pour un pilote de Rafale de forcer à atterrir l’Airbus A330 présidentiel « Air Sarko One », en un lieu préalablement sécurisé : la suite étant une question de planification.
Quant- à la dictature, rappelons que Rome avait prévu en cas de danger vital pour la République, d’une résurgence momentanée du roi. En l’occurrence pour la France il s’agirait d’une dictature de guerre.

BobbyFR94

Martin, seule un dictature fera éclater la vérité au grand jour…

Parce que, si les NAZISLAMISTES arrivaient au pouvoir, cela aurait signifier que tout ce qui a eu lieu avant n’a pas fait « l’objet » d’une prise de conscience, avec un nombre de morts sans aucune commune mesure avec le nombre que nous avons au moment où j’écris ces lignes !

Et ça, vois-tu, le français est sans aucun doute, individualisé, donc devenu bien plus long à la « détente », mais cette dernière ne durera plus trop longtemps…

En fait, le vrai problème va être de rassembler les gens avant et pendant le chaos…

LA ré-information est une partie de la solution, mais, au stade où nous en sommes, elle n’est plus suffisante, l’heure est venue de chasser le tyran, et son gouvernement fantoche de France !

senechal

Vous nous faites bien marrer avec votre action patriote, vos généraux pleurnichards qui à grand coup d’articles sémantiques déplorent et vocifèrent contre la politique d’abandon de la France.
Mais que font ces gens mis à part pleurnicher les doigts sur la couture du pantalon à encore saluer une fantomatique souveraineté et leurs représentants félons, alors qu’il serait beaucoup plus simple, étant donné leurs relations, de prendre d’assaut, les radios, les studios de télévision et d’appeler les vrais patriotes au soulèvement.
En nombre, un bon régiment suffirait pour renverser tout ce système corrompu, nous avons eu droit à un coup d’état médiatico-judiciaire lors des dernières présidentielles en France, alors, un coup d’état patriotique serait le bienvenu.

BobbyFR94

Senechal, les gens sont divisés, et il y en a encore bien trop qui n’ont pas réalisé la phrase de J. Edgar HOOVER :

« L’individu est handicapé en se retrouvant face à face avec une conspiration si monstrueuse, qu’il ne peut croire qu’elle existe. »

Nous ne sommes – encore – qu’une fraction à avoir réaliser cette réalité que la phrase citée plus haut…

Et je pense comme vous, il va falloir prendre d’assaut les bâtiment des MERDIAS-TV, et révéler la vérité, ce qui implique d’avoir préparé des arguments étayés, IMPARABLES, et bien évidemment très facile à vérifier…

Ceci étant, les NAZISLAMISTES sont en train, comme les COLLABOS, de se prendre les pieds dans le tapis (de prièrs?) et ce qui se passe va dans notre sens…

La vérité ne peut plus rester cachée maintenant.

patphil

fin de la civilisation européenne ! tout simplement !
avec la complicité du grand patronat et des bisounours qui battent leur coulpe

Patrick VERRO

Riposte Laïque, Résistance Républicaine, les Patriotes, les Identitaires, les mouvements de Philippe de Villiers, Nicolas Dupont-Aignan, Jean-Frédéric Poisson, Marine Le Pen, Marion Maréchal, leRIF, le SIEL et autres souverainistes : elles sont belles les tribus gauloises, incapables de se rassembler dimanche prochain pour défendre ensemble la liberté d’opinion et lutter contre l’islamisation de la France !

Petrus Delaube

Vous oubliez la DISSIDENCE FRANCAISE !

Viktor

@ Patrick VERRO
« Les tribus gauloises » ce sont, ce que Günther Grass appelait dans « Le Tambour », son roman éponyme : le « Mitläufer », le « suiviste », image des millions d’Allemands qui ont marché sous le IIIe Reich sans se poser de questions, comme nous aujourd’hui, la majorité des Français. Entre 1933 et 1935, il n’était possible à personne de prévoir ce qu’allaient être les crimes des nazis ! Aujourd’hui face à ce nouveau nazisme qu’est le nazislamisme nous ne pouvons plus dire « nous ne savions pas  » La 5ème colonne s’est introduite telle des thermites, dans toutes nos institutions. Il suffit d’être confronté au milieu hospitalier pour s’apercevoir que les docteurs Mohamed sont partout, alors qu’ils sont en manque, là où ils devraient être, dans leurs pays ! Ce n’est pas un hasard ?

Perplexe

pas un hasard, une soif de revanche inquiétante, par exemple, https://www.salamnews.fr/Abdel-Rahmene-Azzouzi-L-avenir-nous-appartient-a54.html

platipus

Je viens de subir un remplaçant de mon docteur de village (vacances), ce sont des « je m’en foutistes », bref, je déteste avoir à faire à des non européens quels qu »ils soient! ils se foutent de nous, désinvoltes. Comment les Français peuvent croire que ces gens aient de l’empathie (mot à la mode), de l’attention ou compréhension pour eux.