1

Construction HLM : trop de branleurs dans le gouvernement Macron

Griveaux-2.jpg

Dans les gouvernements constitués par Emmanuel Macron, il y a eu beaucoup de fainéants qui se branlent, comme ce ministre Benjamin Griveaux contraint de démissionner après les diffusions de ses masturbations sous les lambris de la République !

Lors de la campagne des élections présidentielles de 2017, Emmanuel Macron s’était engagé à construire plusieurs centaines de milliers de logements sociaux chaque année. La promesse n’a pas été tenue et les derniers chiffres couvrent de ridicule le président de la République.

Avec un peu plus de 92 000 agréments enregistrés en 2021, les organismes HLM auront raté l’objectif de 125 000 unités à produire fixé par Emmanuelle Wargon, la ministre du Logement et par le premier minstre Jean Castex. La bonne volonté ne suffit pas. Sans mobilisation forte des pouvoirs publics, l’Hexagone devra faire face à une crise du logement prévient Emmanuelle Cosse, la présidente de l’Union sociale de l’habitat.

Il faut que les pouvoirs publics, quels qu’ils soient, comprennent bien que dans six mois, ils devront gérer une crise du logement » relève un parlementaire de LREM qui préfère conserver l’anonymat, de peur de perdre son investiture aux prochaines élections législatives.

Les chiffres le prouvent. Là où les besoins en logements collectifs sont les plus cruciaux, leur construction, tous secteurs confondus, a chuté de 14 % depuis 2018 et de 36 % pour les seuls logements sociaux, les plus indispensables pour loger les travailleurs-clés des villes. Jean Castex a repris quatre des mesures suggérées par le rapport Rebsamen mais a proposé une version minimaliste. D’où l’échec persistant.

https://www.lemonde.fr/societe/article/2021/09/22/500-000-nouveaux-logements-par-an-sont-necessaires-pour-eviter-une-crise-majeure-de-l-offre_6095648_3224.html

Mêm nos confrères de la rédaction du journal Le Monde partagent notre analyse. Une fois élu président de la République, Eric Zemmour aura du pain sur la planche, vu le retard accumulé.

Le rapport Rebsamen, homme politique qui n’est pas ma tasse de thé, pointe le mauvais travail du gouvernement en ces termes : « La construction décroche, en zone tendue, avec un recul de 14 % des permis de construire, comparé au niveau moyen de 2018, explique le maire de Dijon François Rebsamen. Le décrochage concerne autant le parc privé que le parc social : en 2020, le nombre de logements sociaux agréés plongeait à 48 000 unités, contre, par exemple, 75 000 en 2016. » 

Le rapport chiffre aussi les besoins en logements : « la démographie sur la période 2017-2030 commande de construire entre 210 000 et 325 000 logements par an, auxquels viennent s’ajouter 2 millions de logements à créer, dans la période, pour mettre fin au sans-abrisme. C’est donc au rythme de 400 000 à 500 000 unités par an que la construction devrait fonctionner, « faute de quoi se prépare une crise majeure de l’offre », alerte le rapport.

https://www.voici.fr/news-people/actu-people/emmanuel-macron-comprehensif-envers-benjamin-griveaux-sa-veritable-reaction-en-prive-674968

https://www.youtube.com/watch?v=kGaO7f-nn3w

Conclusion : un gouvernement doit être composé de ministres qui travaillent et non de fainéants qui se branlent, comme ce ministre Benjamin Griveaux contraint de démissionner, car trop porté sur le sexe.

Francis GRUZELLE
Journaliste et écrivain
Carte de Presse 55411