Continuons à taper sur les riches, il en reste encore quelques uns

Résultat de recherche d'images pour "photo chasse aux riches"

Chassons nos grosses fortunes et accueillons tous les naufragés de la planète.

Echangeons nos bac + 10 contre des milliers de bac – 10, ainsi que nos grosses fortunes contre des nécessiteux  totalement illettrés et 100%  à charge.

Résultat de recherche d'images pour "photos exil des diplomes"

https://www.franceinter.fr/economie/les-cerveaux-fuient-la-france-et-ne-reviennent-pas

https://www.ladepeche.fr/article/2016/05/30/2354865-l-inquietante-fuite-a-l-etranger-des-surdiplomes.html

La France est en train de crever de sa haine des riches et des patrons, en train de crever de son immigration de pauvres sans qualification.

J’ai toujours dénoncé la mentalité socialo communiste de notre pays, toujours à la pointe du combat contre les riches et ceux qui ont réussi.

Dès qu’on dépasse le salaire moyen de 2500 euros mensuels, on devient suspect.

Et pour Hollande, on est riche à partir de 4000 euros de revenus par mois.

C’est dire combien la France jalouse la réussite sociale et accorde peu de place au mérite et à l’effort.

Pour tous nos envieux, un patron est d’abord un négrier avant d’être un créateur de richesses et d’emplois. Un nuisible qu’il faut traquer.

Les pires critiques du capitalisme venant des élus de gauche, qui n’ont jamais travaillé de leur vie et vivent sur le dos du contribuable pendant 50 ans, pour finir à 70 ou 80 ans au Sénat, cimetière des éléphants de la politique.

Mais sans le capitalisme, nous serions tous dans des HLM et roulerions en Trabant. Le nivellement par le bas comme en ex-URSS.

Patrons, propriétaires, investisseurs bailleurs, actionnaires, épargnants, héritiers, ne sont que des exploiteurs qui font forcément suer le burnou du petit peuple.

Quand on admire une Cadillac en Amérique, on raye une belle berline en France, just for fun, poussé par cette jalousie maladive, qui fait qu’un clandestin totalement à la charge du contribuable est mieux considéré que celui qui crée des emplois !

Ceux qui jouent au loto dans l’espoir de faire facilement fortune sur un coup du hasard, sont les mêmes qui jalousent celui qui a pleinement réussi par son travail et les prises de risque que tout patron doit affronter.

Et que dire des footballeurs que le peuple vénère avec leurs centaines de millions de rémunération, gagnées en tapant dans un ballon ?

Je reviens donc sur les chiffres de l’ONG Oxfam, qui vient de déclarer que les grands groupes du CAC 40 ont redistribué les 2/3 de leurs bénéfices aux actionnaires, contre 5 % aux salariés.

Eternel refrain contre le capitalisme, la bourse et les riches.

En France, le fait qu’un mineur isolé coûte 50 000 euros par an à la société ne choque personne. Mais qu’un actionnaire qui risque son argent en bourse et gagne 3 % ou 4 % de sa mise est insupportable.

Alors remettons les pendules à l’heure.

Ce que ne dit pas Oxfam, c’est que l’indice CAC 40 vient seulement de récupérer le niveau qu’il avait en 2007, soit 5500 points.

Ces salauds d’actionnaires ont donc attendu 11 ans avant de récupérer leur mise initiale après le krach de 2007. Où est donc le scandale des dividendes ?

Mais après un krach, nos champions de la société égalitaire ne dénoncent jamais la perte en capital des sociétés, qui ne pourront pas investir.

Si les sociétés rémunèrent leurs actionnaires étrangers, c’est parce que les Français n’aiment pas la bourse et la prise de risque. Ils préfèrent mettre leurs noisettes à l’abri chez l’Ecureuil, à un taux de misère.

C’est leur droit, mais qu’ils ne viennent pas pleurer quand un actionnaire place son argent à 3 ou 5 % ou 10 %, en risquant le krach à tout moment.

Le capital de nos grandes sociétés appartenant aux deux tiers aux investisseurs étrangers, il est logique de les rémunérer.

Car la bourse c’est le sang frais des entreprises qui investissent, s’agrandissent pour créer des richesses et des emplois.

On ne résorbe pas le chômage si les entreprises s’appauvrissent.

Et sans capitalisme, c’est la misère assurée de type soviétique d’avant 1989.

Rappelons aussi que si les actionnaires raflent la plus grande part des bénéfices, ils encaissent aussi la totalité des pertes quand l’entreprise boit la tasse.

Alors qu’un salarié perçoit son salaire quelle que soit la conjoncture.

Si les revenus de l’actionnaire fluctuent entre gains et pertes, les salaires ne risquent pas de s’effondrer, hormis la faillite de la société, ce qui reste rarissime pour celles du CAC 40.

La France est le pays le plus égalitaire du monde occidental.

Même un immigré analphabète a droit au smic.

L’Etat providence est particulièrement généreux, y compris avec les étrangers.

Pas besoin d’avoir travaillé et cotisé en France pour percevoir 800 euros de retraite mensuelle.

Soins et éducation sont gratuits pour tous.

“Pour mémoire, la France représente 1 % de la population mondiale et distribue 15 % des dépenses sociales de la planète.” !! ( Figmag )

Alors qu’on arrête de nous bassiner avec les soi-disant privilèges des patrons et des actionnaires.

A force de jalouser les riches et de les faire fuir, nous finirons comme les crève-la-faim du  Zimbabwe.

C’est l’immigration de pauvres qui nous ruine, ce ne sont ni les patrons, ni les actionnaires. Il serait temps d’en finir avec cette lutte des classes qui nous conduit tout droit vers le tiers-monde.

Enfin, je rappelle que ces riches, que certains mettent un peu vite dans le camp des salauds, n’ont pas que des défauts : ils paient largement l’impôt sur le revenu qui représente 77 milliards de recettes.

Sur 37,7 millions de foyers fiscaux, seulement 43 % sont imposés.

10 % des contribuables paient 70 % de l’impôt sur le revenu.

2 % en paient 40 %.

0,4 % en paient 20 %.

Et ce sont bien les entreprises, les patrons et les riches qui financent une grande part de nos 730 milliards de social, le plus généreux de la planète.

Jacques Guillemain

image_pdf
0
0

85 Commentaires

  1. Selon une étude, 99% des français avouent ne rien comprendre à l’économie. En effet!

    Aux USA, on appelle cela « economic illitteracy » , ou « financial illitteracy ». Et cela fait des ravages dans les cerveaux, à commencer par les journalistes qui n’y comprennent rien (aucun n’a suivi de cursus de sciences éco, vous avez remarqué?), racontent n’importe quoi en reprenant à leur compte des « concepts » glanés au comptoir du café des Sports, « Macron le président qui fait des cadeaux aux riches »

    C’est comme cela qu’on en arrive à imaginer des impôts crétins, aussi idiots que de taxer les chauves, ou d’imposer les gens en fonction de leur taille.

    C’est hallucinant qu’il ait fallu 35 ans de lâcheté des politiques parfaitement informés de ce fait pour supprimer une telle aberration!

  2. L’ISF et les super-impôts sur les « riches » sont de la démagogie pure, et même du populisme de bas étage pour satisfaire aux sentiments mauvais de jalousie et d’envie des aigris

    Nous avons dans l’article un autre exemple de l’aberration mentale qui sévit chez les abrutis qui veulent rançonner les « riches » : leur hystérie à propos du reversement du bénéfice aux actionnaires, et leur idée que cela devrait revenir aux salariés!

    Mais bandes d’idiots, le bénéfice est justement la rémunération du capital et la SEULE rémunération des investisseurs! Et surtout, c’est ce qui reste APRÈS AVOIR PAYÉ LES SALAIRES, PRIMES COMPRISES. Donc les salariés sont déjà payés! On doit les payer encore une fois? C’est inepte et révèle une ignorance abyssale des notions de base en économie.

  3. Vous avez raison, excellent article.

    Il y a effectivement un effrayant et hallucinant « riches bashing » en France, à preuve ces délires intégraux et purement fantasmatiques sur la suppression de l’ISF ou de l’exit tax, deux impôts parfaitement STUPIDES et INEPTES aussi bien dans leur principe que dans leur mise en œuvre que dans leurs effets. PAS UN politique, ou surtout journaliste, dont c’est théoriquement le boulot, pour expliquer que supprimer un impôt dingo et aberrant est simplement une mesure de bon sens.

    Quand on voit que le résultat d’une mesure va à l’encontre du but recherché ou produit plus de pertes que de gains, on arrête les frais!

    Mais non, on continue de seriner l’idée stupide que la suppression d’un sur-impôt totalement loufoque est un « cadeau » aux riches

  4. Mr Guillemain, vous vous trompez de candidat le vôtre est déjà à l’Elysée, avec vous comme ami, pas besoin d’ennemis !

  5. Je suis un retraité du privé à 4.000 € par mois : c’est grave docteur ? Ah, c’est parce que j’ai trop travaillé et trop longtemps pour nourrir ma famille et bien éduquer mes enfants… Chouette, alors maintenant je suis guéri, que du bonheur, et en plus je peux encore aider ma fratrie !

  6. « Et que dire des footballeurs que le peuple vénère avec leurs centaines de millions de rémunération, gagnées en tapant dans un ballon ? »
    Que dire ? Ils créent sûrement des emplois puisqu’ils sont RICHES ! Puisque « riche = créateur d’emploi paraît-il.

    • Hallucinant. On fait la chasse aux identitaires et on laisse faire ça, de l’aide à la commission de délits et infractions (entrée illégale sur le territoire), voire de la complicité de trafic humain.

      Le ton de l’article est fort bienveillant: la raison en est très bien expliqué dedans, seuls les journalistes « amis » ou « embarqués » (« embedded », en anglais) sont acceptés. Donc on sait quel genre de journaliste a écrit l’article…

  7. Sans les riches et ceux qui entreprennent, pas d’emploi. Sans les actionnaires, pas d’emploi. Alors, il faut arrêter de cracher sur eux. En vérité, ce qui pourrit la vie de notre pays, c’est le système social.
    Si on arrêtait de payer des cotisation hallucinantes pour les salariés et les patrons, on pourrait augmenter les salaires et chacun pourrait prendre en charge sa vie et sa santé. Mais les gôchistes décérébrés ne le veulent pas.
    Conclusion, c’est notre système social (qui sert d’ailleurs surtout, aujourd’hui, à nourrir et à loger des migrants à ne rien faire) qui va nous ruiner et provoquer l’effondrement de notre pays. Les musulmans déjà bien placés en profiteront pour s’emparer du pouvoir et ce sera terminé !

  8. Notre modèle de société et les bases constitutionnelles sur lequel il repose sont dépassés, obsolètes et vidés de tout sens.
    Il faudrait un grand changement de ce modèle et des mentalités.
    Mais les mentalités ne sont pas près de changer, ni les comportements des politiques tous accrochés à leurs privilèges scandaleux (pour des gens qui ne foutent rien) comme des moules à leur s rochers. Et la comparaison n’est pas vaine, tant ils sont mous, lâches, incapables, inertes, statiques, incompétents et en bref des mollusques.
    Alors, rien ne va changer tant que la France n’aura pas enfin explosé et son peuple remis les pendules à l’heure par la force des armes et la mise aux oubliettes de l’ancien système.

  9. Pas compliqué à comprendre que les salauds de riches sont créateurs d’emplois.
    Un riche qui emploie du personnel, a une société, une entreprise fait forcément vivre des gens.
    C’est ce qu’a expliqué Depardieu quand on lui a cherché des poux dans la tête : ses vignes faisaient vivre 80 personnes.
    Quand on a vécu comme moi dans un pays communiste on comprend très vite le danger de l’égalitarisme : les gens payés au même tarif quel que soit leur emploi n’ont aucune motivation, aucune amabilité, aucun sens de l’effort, aucun esprit d’entreprise.
    Je n’irai pas voir le dernier film de Lindon « en guerre » car nos syndicats qui ne défendent que leurs intérêts et se raccrochent à une idéologie dépassée mènent notre pays à la catastrophe

  10. «Quand on admire une Cadillac en Amérique, on raye une belle berline en France, just for fun, poussé par cette jalousie maladive, qui fait qu’un clandestin totalement à la charge du contribuable est mieux considéré que celui qui crée des emplois !» (Jacques Guillemain).

    C’est oublier que le clandestin en question (monté en graine) est souvent le propriétaire ou le locataire de la belle berline (cf l’étalage vulgaire et indécent lors des mariages exotiques) et que s’il est si haut dans la hiérarchie c’est parce que sa fonction de régulateur du néocapitalisme est de contribuer à «fluidifier» le bas de laine des laborieux et parcimonieux autochtones (lesquels ne sont plus en phase avec ce capitalisme), légalement par la «nécessaire» solidarité, l’impôt, ou illégalement par la rapine.

  11. Je ne comprendrai jamais ces pseudos gouvernants de gôche, soi disant pour défendre les intérêts des pauvres et de ceux qui travaillent; détruisent au nom d’un aveuglement crasse et d’une bêtise sans nom, led entreprises et actionnaires qui permettent à ces entreprises d embaucher et de vivre donc de nous faire vivre..
    Que veulent t-ils que nous soyons tous assistés sans honneur et surtout qui dépendront de l État pour survivre et donc à leur merci..fini les revendications et grèves car plus rien.
    Virons les

  12. Vous lisez trop le Fig, moi aussi ! Donc nous sommes d’accord !! Mais au delà ?
    Depuis la Révolution, les Riches ont été honnis (résidus de l’Aristocratie ?), Egalité sur les Frontons de Mairie ? Egalitarisme imbécile depuis l’Ecole jusqu’à la Fortune ?
    Le Talent, acquis ou inné, conduit au Mérite, donc à la Réussite !
    La Jalousie, principe millénaire des muzz, semble contagieuse…
    Y sommes-nous ?

  13. Je crois qu’il ne faut pas voir les faits sous un seul angle. La richesse peut être une très bonne chose quand elle est au service du bien de tous. Mais ce n’est pas toujours le cas, on ne peut pas le nier. Elle donne du pouvoir à certains qui ne le méritent pas. La richesse c’est comme le feu qui donne la chaleur mais peut aussi être destructeur.

  14. toute ma vie j ai bosse dans une usine de pneus elle fut la plus grande de france elle a ete construite en 1921 alors q il n i avait pas une bagnole en france si des actionnaires n avait pas mis leurs sous a cette epoque je naurais pas eu la meme vie (elle fut bien meme si elle n est pas finie)

    • en tout cas il est a gauche toute… Tout comme ne neo FN gauchisé de la tabacofumiste le pen…..

  15. L’article porte peut-être à toutes sortes d’interprétations car il y a riches et RICHES. Autant je soutiens nos PME, autant je ne suis pas d’accord pour que les multinationales paient beaucoup moins d’impôts que les PME, qu’elles fassent la pluie et le beau temps et réduisent nos paysans au suicide en décidant par ex de diviser le prix du lait par 2 (une menace de boycott les avait fait réfléchir), je n’apprécie pas que les compagnies pharmaceutiques fassent du lobbying auprès de Bruxelles, décident de mettre de l’alu dans les vaccins, ou que les banques magouillent.
    Forcément, les gens ont du mal à démêler tout ça.

  16. Il y a quelques raisons de ne pas aimer les riches quand leur richesse toise les « riens ». Ils sont riches pour ça, pour s’élever au-dessus des autres et pouvoir les mépriser, pour se donner de l’importance. Mais il y a des riches qui dépassent ça et sont mus par le goût d’entreprendre et de réussir. Autre objection, qui est responsable de l’immigrationnisme, sinon les milliardaires, propriétaires de notre presse subventionnée avec l’argent des « riens » ?

  17. Merci, Monsieur Guillemain. C’est très important de rappeler le plus souvent possible que dans « extrême-droite » il y a d’abord « droite ».

  18. En tant qu’ancien chef d’entreprise « qui a réussi » au prix de vingt ans sans vacances ni week-end, je ne peux que vous dire bravo. Vous avez dit tout ce qu’il fallait dire dans cet article. Malheureusement, par expérience, je sais d’avance que l’on ne vous croira pas. Autre chose : vous dites que les patrons financent une bonne partie des dépenses sociales. Non, si vous y regardez de plus près, ils la financent en totalité. Même si les salariés du privé paient leur quote-part d’impôts, leurs salaires et les charges correspondantes sont payées par le patron, que ce soit déduit du bulletin de salaire ou pas. Quant aux fonctionnaires, ils doivent tout aux patrons et à leurs salariés. Que Dieu nous garde, car nous en avons besoin !

  19. Excellente vue de la situation en France, mais ce que vous oubliez de dire c’est qu’une grande partie de nos banques sont pratiquement en dépôt de bilan , que les assurances vie risquent du jour au lendemain de partir en fumée , prises par l’état.Que le coup des 100.000€ par compte est intouchable c’est de la foutaise , et que du jour au lendemain nombre d’entre nous risquent de se retrouver une main devant une main derrière grâce à macrocon .Alors pour survivre il existe d’autres solutions heureusement , mais méfiez vous de plus en plus de vos banques.

  20. « pour Hollande, on est riche à partir de 4000 euros de revenus par mois. »
    mais pour macron, on est riche dès qu’on est retraité! et hop une petite augmentation de la csg pour continuer le déficit , continuer à financer l’Aide médicale d’état etc.

  21. beaucoup de « stars up » viennent en bourse pour avoir de l argent gratuit certaines reusissent d autre pas et les actionnaires perdent tout et la personne ne les plaint mais quant ils gagnent la jalousie s exprime les gens confondent fortune personnel et fortune professionnel celle ci n est pas liquide si elle le devient elle est ecrasee d impots

  22. Il n’y a pas que les riches qui partent les retraités un peu aises partent ausi c’est mon cas je part à la fin du mois à l’étranger toute notre vie nous avons payé et on continu alors on a décidé d’arrêter de payer. Ne me parlez surtout pas des bons soins en France à l’étranger ils sont bons aussi on vous laisse pas mourir. La France n’aime pas #les vieux#
    Alors on part.
    Quand il ne restera en France que des gens qui vivent des aides sociales on fera appel à tous ceux qui ont quitté leur pays – on ne peux plus vivre bien France les banlieues se vident on entend plus parler Français dans les rues .

    • Justement, nous aussi, retraités, nous allons quitter la France. Non seulement à cause des impôts, mais parce qu’on entend presque plus le français dans les transports en commun.

      • voila ce que c’est de voter chirac puis les salopes de socialos pendant 30 ans… Bon vent au maroc ou en tunisie!!!!

  23. N’inversez pas les rôles, les ultra riches ne se sont jamais sentis aussi bien que sous le gouvernement de hollande et celui de macron tout comme les racailles musulmanes trafiquants de drogue des banlieues d’ailleurs, ça va ensemble, les premiers sont de fervents défenseurs de l’immigration (cf. parisot, gattaz) et se servent des seconds pour créer le désordre, diviser les français, casser les luttes sociales et accessoirement se procurer une main-d’oeuvre très bon marché et souvent non déclarée. Mais bon en France on préfère s’en prendre aux «privilèges» indécents du cheminot qui gagne100 euros de plus que soi.

    https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0301388456807-benefice-le-cac-40-realise-sa-meilleure-annee-depuis-10-ans-2159418.php

    • Allons BOUDAREL tu vois bien que l’on t’as reconnu, tu es heureux de brailler tes conneries dans un pays qui est le champion du monde des taxes et charges

  24. Bravo !! Personnellement je me permets aussi de remettre les pendules à l’heure quand je suis face à des gauchos…leur rappeler juste qu’à la fin du mois c’est le patron qui signe les chèques de salaires….et que les employés de maison , femmes de ménage, cuisiniers, jardiniers …etc …sont contents d’avoir des « riches » pour leur donner du boulot , Non??
    Mais la lutte des classes ne finira jamais !

    • Bien entendu c’est le patron qui nous fait vivre. Être systématiquement anti-patron c’est pas malin non plus. Mais je suis sûre qu’avec un peu d’objectivité vous trouverez des exemples où la richesse de certains est pernicieuse. Il y a des pays où très riches et très pauvres se côtoient.

    • Qu’est ce qu’ils sont zentils ces patrons! Des modèles d’altruisme.
      Dis moi, ton patron humaniste, il signe des chèques pour quoi à la fin du mois? pour faire plaisir à ces pauvres mendiants à qui il consent à donner du travail? tu crois vraiment que ton patron il pourrait vivre eesit continuer à se remplir les poches si il n’avait pas de salariés?
      Encore heureux qu’il les paye (une misère), tu voudrais pas en plus qu’ils travaillent pour la gloire, non?
      J’espère au moins que tu es patron pour avoir une sale mentalité comme ça, parce que sinon j’appelle ça du larvisme.

    • Rejoindre la discussion Allez vivre en Angleterre où une famille de parasites dégénérés d’origine allemande dépense 32 millions d’euros pour un mariage exemplaire de la décadence mondialisée

  25. Parler des riches qui ont fait fortune par leur travail et les patrons qui ont investi leurs deniers personnels oui. Mais vous si vous englobez les profiteurs spéculateurs les tricheurs fiscaux, ce sont eux qui organisent les filières immigrationistes car ils n’ont nulle patrie. La seule patrie qu’ils possèdent est leurs valeurs boursières, immobilières partout dans le monde. Taper sur ces riches-là mille fois oui. Tandis que pour leur assurer encore de beaux jours on va taper sur des immondes fonctionnaires catégorie C, des propriétaires de pavillons, demander aux ouvriers de travailler plus, prendre leur retraite plus tard. Enfin, vous êtes à coté de la plaque avec votre article très orienté.

  26. la lutte des classes a détruit notre industrie et les emplois qui ont avec mais force est de constater sur RL que l’idéologie marxiste séduit toujours, dans les pays de lI3M, vaccinés, elle est devenue un répulsif

    • Ça serait pas plutôt tes gentils milliardaires du cac40 qui ont détruit notre industrie en allant exploiter la misère humaine sous des cieux plus cléments……pour leur compte en banque?
      Tu crois pas yves? moi si.
      Tu me diras yves, maintenant ils pourraient revenir, avec les travailleurs détachés et tous ces immigrés qu’ils s’empressent de faire rentrer chez nous, ils ont la délocalisation à domicile, elle est pas belle la vie?

      • BOUDAREL (Soli) les faits sont têtus
        Regarde donc par qui sont composées les associations immigrationnistes
        et constate l’état du VENEZUELA dirigé par un copain à toi

      • Les lois qui permettent les délocalisions et l’immigration ont été faites à la demande du grand patronat, c’est un fait. Mais les responsables des lois, ce sont également les politiques. Le mondialisme a aujourd’hui certainement plus d’inconvénients que d’avantages. Mais force est de constater que les systèmes égalitaires amènent aussi à la pauvreté.

  27. Un article plein de confusion, d’amalgames, dans lequel apparaît une haine des classes populaires très dérangeante, un brouillamini irritant.
    Rappelons d’abord que ce ne sont pas les Français de souche qui trouvent les migrants bien sympathiques mais la France de la nouvelle bourgeoisie nomade, celle des riches pour “mélencher”. Ce sont aussi ceux-là qui envoient leur progéniture dans les grandes écoles et facilitent leur installation à l’étranger. Rappelons que tout le monde paye des impôts même s’ils sont déguisés en taxes. Rappelons que ce sont les politicards qui achètent la paix avec les quartiers « sensibles » en les finançant sans fin (Borloo).
    Quant à aimer la Bourse! Faut-il encore en avoir les moyens. Ou être très naïf. Arnauld s’en sortira, pas la retraité aux petites économies.

    • Jacques Guillemain est effectivement l’idiot utile du grand capital.

      (désolé si ce message apparaît deux fois, il a étrangement du mal à être validé).

  28. ben, c’est vrai , quoi … Lagardère, Arnault, Drahi, Pinault, Bouygue, Hersant, Rotchschild, Pigasse, Niel, Dassault ….(j’en passe, et des meilleurs…), c’est notre avenir et notre providence et l’intérêt de la France est leur objectif : d’ailleurs, tous, ils possèdent les media écrits et télévisuels qui appellent à l’immigration de masse et à l’islamisation active ..car, eux, ils savent ce qu’ils font et où est leur combat! .C’est étonnant qu’ils trouvent ici leur défenseur en chef…mais c’est peut être un effet de la moquette quotidienne.

  29. pas d’accord. Je fais partie des pauvres qui jouent au loto dans l’espoir de sortir de la pauvreté mais je ne jalouse personne… un peu de respect pour les pauvres SVP…

  30. Merci et BRAVO de remettre les choses au point par votre article pertinent et plein de bon sens (comme le sont dans l’ensemble tous ceux que vous mettez en ligne)

  31. @ Monsieur Guillemain

    … »Quand on admire une Cadillac en Amérique, on raye une belle berline en France, just for fun, poussé par cette jalousie maladive, qui fait qu’un clandestin totalement à la charge du contribuable est mieux considéré que celui qui crée des emplois ! »…

    « just for fun ».

    Le migrant clandestin-bien-considéré importé par celui-là « qui crée des emplois », alors ?

    in my approximatif french, i am sorry.

    Ah l’american way of life !… Sans vouloir tout « Mélencher »… comme vous le faites si bien .

    Un ouvrier à la retraite en France, et qui n’a rien oublié du passé, lui.

  32. La France n’aime pas les riches mais le président qu’elle a élu est celui des super riches Allez comprendre !

    • Allez comprendre !

      Ben c’ est l’ Action éternellement efficace des médias dépendants des riches sur le tas de girouettes décérébrées par l’ Éducation Nationale. C’ est pas plus difficile que ça à comprendre. Le 4ème pouvoir !

  33. Merci beaucoup de rappeler ces « évidences » !! Pour ma part, j’ai investi dans 10 startups françaises car j’ai un pue d’argent, mais il y en a déjà 6 qui sont à la limite de faillite, 2 qui sont à peu près à l’équilibre et 2 qui « peut être me rapporteront quelque chose, sans pour autant compenser la perte des autres, même si l’une d’elle me rapportera peut-être 100 ou 200% de ma mise ! Je serai considéré comme un salaud d’avoir fait ce profit, mais on ne dira pas que j’ai perdu 9000 euros sur les entreprises sur lesquelles j’ai misé et qui sont en faillite. de plus, sur les plus-values éventuelles, le fisc passe.
    Je résume donc ainsi : si tu perds, c’est pour ta pomme, si tu gagnes, c’est pour l »État.

    • « si tu perds, c’est pour ta pomme, si tu gagnes, c’est pour l’État. »

      Vous voulez dire comme les banques américaines qui ont été sauvées par des milliards d’argent public pour compenser leur gestion calamiteuse et leur éviter la faillite?

      • Le capital est moral quand il s’agit d’industrie. La banque fait du fric avec du vent, et il y en a pour aimer ça au point de vouloir en profiter aussi.
        Ceci dit, ne confondons pas le capitalisme et le « capitalisme de connivence », qui sévit particulièrement en France.

    • Les startups sont par nature des investissements risqués. Placement immobilier, c’est moins éclatant mais placement pépère et ça remonte toujours un jour. Sinon il y a les bites en coin pour les intrépides qui aiment parier, ça rapporte beaucoup les bitcoins. Moins maintenant, faut faire attention quand même.

    • beaucoups d immigres portos crachent sur la france s ils ni avait pas las france pour les ramasser ou serait ils,meme s il est vrai qu il s sont utile et alors la vie existaiten france avant eux depuis 2000 ans et plus

  34. DANS UNE CLASSE DE CM2 .QUI A LE PLUS GROS ZIZI? C EST ALI QUI EST MIGRANT MINEUR ET QUI A 22 ANS…

  35. Mon dernier stagiaire est parti au Canada il y a 2 jours avec ses 10 ans d’études médicales financées par la France.Par contre, 30 migrants sont arrivés au village…

  36. C’est vrai ça mr guillemain, ces salauds de nantis de cheminots qui osent faire grève pendant qu’un grand travailleur comme bernard arnault a du mal à boucler ses fins de mois avec ses 71 milliards d’euros, le pauvre. Les riches sont vraiment maltraités dans ce pays, c’est une honte!
    «Un patron est un créateur de richesses et d’emplois».
    C’est cela oui!
    Les multinationales créent d’énormes richesses GRÂCE AUX TRAVAIL DE LEURS SALARIÉS, richesses qui vont dans la poche du pdg et des actionnaires. Quant aux emplois, ils n’en créent (à contre coeur) que le nombre strictement nécessaire à la croissance de leurs profits, si ils pouvaient faire travailler 10 personnes pour dégager des milliards de bénéfice, ils ne s’en priveraient pas, il n’y a qu’à voir les «plans sociaux» incessants.

    • Les patrons créent le nombre d’emplois dont ils ont besoin. Ben oui c’est con, hein moi, si j’ai besoin d’une baguette de pain par jour, j’en achète dix pour faire marché le commerce. On est communiste ou on ne l’est pas.

      • Catastrophe,
        Oui mais alors il faut plus se plaindre du chômage de huit millions de personnes financé par ton portefeuille et voulu par tes idoles du cac40 mon canard.
        On est servile et soumis ou on ne l’est pas.

        • 8 millions de chômeurs avec dont 8 millions de clandés financés par mon portefeuille bien sûr que je m’en plaint et je ne suis pas fan du CAC 40 et de ses nantis, je parle des patrons en général, si ta cervelle de gauchiasse ne fais pas la différence entre le patron de l’EDF et la maçonnerie Hernandez ou la boulangerie du coin c’est grave.

          • Catastrophe
            Malheureusement c’est souvent hernandez et le boulanger du coin qui sont amenés à employer des clandestins face à la concurrence de tes idoles du cac40, mais de toute façon, au bout du compte ils fermeront quand même boutique. Il est formidable ce système euro-mondialiste ultralibéral immigrationniste que tu vénères.
            Au fait, macron est une gauchiasse, hollande est une gauchiasse et ceux qui critiquent le système qu’ils représentent et que tu vénères sont des gauchiasses?!
            Il va falloir m’expliquer. C’est un peu le fouillis dans le pois chiche qui te sert de cerveau, non?

            • Je me demande si tu sais lire et analyser un texte !
              Je vénère qui pauvre tâche ? Aller, retourne chez mélanchon et va nettoyer ta zad !

    • Bien vu Soli. Respect pour ton com’. Ça doit échapper au logiciel formaté droite libérale du Sieur Guillemain.

    • J’espère que vous n’êtes pas naïf au point de croire qu’il n’y a pas de « petits porteurs » en France.
      Nous même avons acheté des actions Françaises (quels co.s! ) après 18 ans ces actions ( de société du CAC 40 ) ont perdues …40% de leurs valeurs, les dividendes (les années ou il y en a eu !!) n’ont rapportés nets que 26% de la valeur d’origine et néanmoins 15% de la valeur d’origine a été acquitté en taxes/impôts
      Notre argent a néanmoins servi à ces sociétés de continuer à vivre, investir et garder ou créer des emplois…C’est vrai que nous aurions du faire comme nos politiques (ce que l’on peut découvrir lorsqu’ils déclarent leurs avoirs)aucun portefeuille , des biens immobiliers…
      Si il y a 18 ans nous avions, mis chez l’écureuil au lieu d’être à – 40% nous serions à + 19%….

    • suite, ou si comme tout un chacun nous avions acheté un appartement ou une maison ,
      entre 2000 et 2018 (là ou nous sommes) le capital aurait été …triplé : soit 300% au lieu de 86%
      Avec de l’argent qui n’aurait servi à personnes ni société, ni ouvriers des dites sociétés… Dans ce cas ou se trouve « l’égoïste » qui ne pense qu’à lui ?

      • Mais vous êtes les dindons de la farce mon pauvre Kounnar .En tant que «petits porteurs» vous permettez à ceux qui ont le pognon de s’engraisser allègrement sur votre dos en vous faisant croire que vous allez vous enrichir et devenir leur égal en achetant quelques actions comme un bon petit apprenti capitaliste naïf que vous êtes, alors que vous ne faites que participer à la croissance du chômage dont vous serez peut être vous même victime un jour, à l’enrichissement d’un arnault qui possède déjà 71 milliards d’euros ( oui je sais je suis jaloux) et finalement à la déliquescence de votre pays.
        Franchement, de nous deux, je me demande lequel est le plus naïf.

  37. Je suis en partie d’accord avec vous M. Guillemain, mais avec des réserves. Ce n’est pas la richesse elle-même qui est haïssable, c’est l’usage néfaste que certains individus sans morale et sans scrupules, en font, la puissance que leur argent leur confère, pour servir leurs desseins personnels, cette puissance qui leur permet d’acheter les médias, les consciences et mettre les plus démunis à leur botte.

    • Ce sont là des réserves importantes et même cruciales. C’est ce qui fait que ces riches sont haissables. Alors que Sieur Guillemain parle de tous ceux qui détestent ces riches parasites comme s’il était question de simples jalousies.

  38. Bruxelles cautionne l’huile de moteur dans votre assiette
    Chère lectrice, cher lecteur,

    Vous l’avez sans doute entendu aux informations :

    Le groupe Saipol, maison mère des mayonnaises Lesieur, a reconnu avoir fabriqué de la mayonnaise avec de l’huile de tournesol coupée à l’huile de moteur. [1]
    cette huile moteur est vendu dans tout les magasins en France

    Bruxelles est vraiment un monstre qui détruit les pays leur race leur culture ,les produits carné halal et maintenant ils veulent nous détruire par de l’huile moteur dans les mayonnaises vendu en France ,ils veulent la destruction des peuples

  39. Enlevez le fric, nerf de toutes les guerres et la paix reviendra. Arrêtez de travailler, bloquez toute la France pendant 15 jours et la solution sera en place. Si vous êtes attachés au fric avec la peur au ventre, ne venez pas pleurnicher. Simple, non ?

  40. (Part 2) L’entreprise a été coulée par le travail au black engageant des Haïtiens sans papiers qui ne payaient aucune taxes quand mon père payait plus de taxes à l’état en charges qu’en salaire à ces ouvriers. C’est ma mère qui plus fine que mon père a monté sa propre entreprise et gagné de l’argent pour nous nourrir et qu’on connaisse un peu d’aisance. Et je n’ai absolument pas honte de ça. La dernière fois qu’on a accusé mes parents d’êtres des bourgeois profiteurs, c’était une étudiante communiste du journal de la Fac qui roulait dans une magnifique voiture quand la mienne, c’est le pick-up tout cabossé par les chantiers de l’entreprise. J’ai vu rouge et je lui ai claqué la porte au nez avec la pensée que cette gosse trop gâtée avait été nourrie par le travail de gens comme mes parents

  41. Je met de l’eau dans mon vin. Je n’ai rien contre les riches en revanche je n’aime pas les PDG de multinationale qui se font énormément d’argent sans risques, avec des facilités que n’ont pas les petites entreprises. Mais à part ça je suis entièrement d’accord avec vous, et pour cause je suis fils de petit patron, et parce que l’entreprise de mon père n’a pas marché j’ai eu faim durant mon enfance, beaucoup de gens me voyaient moi et mes frères et nous prenaient pour des petits vagabonds parce que nos parents n’avaient pas de quoi nous habiller. Et pour ceux qui savaient que mon père était patron d’une entreprise de charpente, il se faisait traiter comme un exploiteur alors que c’est son travail qui faisait vivre des dizaines de familles, il s’est tué à la tâche pendant vingt ans.

    • sur un autre registre , n’oublions pas les retraites au bout de 15 ans , les emplois reserves sans concours d’entree , la reversion integrale a sa veuve (ou inversement) sans plafond de ressource , n’oublions pas les ouvriers qui prennent des risques sanitaire avec des salaires inferieurs a bien d’autres , comme ceux partant a la retraite au bout de 15 ou 20ans , meme les conducteurs de trains partant a 55 ans sont moins bien « lottis » , qui eux meme sont beaucoup mieux lottis que ceux qui partent a 61,62 etc , exception faites des politiques , des intermittents du pestacle etc

Les commentaires sont fermés.