Contourner le peuple pour imposer l'Europe à la France du non

Dans quelques jours, députés et sénateurs vont entériner la modification de la constitution qui permettra les 7 et 8 février la ratification du Traité de Lisbonne dans le silence assourdissant des médias et de l’opposition socialiste, complice et acteur du forfait, si l’on en excepte quelques courageux. La mobilisation anti-traité demeure confidentielle, les journaux nationaux comme régionaux acceptent du bout des lèvres de faire paraître les communiqués des comités nationaux ou locaux pour un referendum qui existent un peu partout ; les courriels, délégations etc. qui font le siège des députés semblent encore incapables de les convaincre, les réunions d’information proposées ne font pas le plein et rassemblent, trop souvent, des gens convaincus en plus grand nombre que des gens en souci de s’informer. Les Français, pour le plus grand nombre, sont soit ignorants de ce qui se prépare soit indifférents, noyés dans les soucis de la vie quotidienne et les divertissements mis en oeuvre par les élites politiques et médiatiques. Certes, Sarkozy et son gouvernement occupent le devant de la scène, entre peopolisation, sondages, rapport Attila ou attaques contre la laïcité ; certes les députés de l’UMP feront les beaux et voteront comme un seul homme ce que leur demande leur seigneur et maître, en espérant le susucre ; il n’empêche que le Parti Socialiste a le pouvoir d’empêcher une forfaiture! Or, de Hollande à Royal en passant par Lang (quel trio calamiteux !), on se réjouit ouvertement que soit enfin ratifié ce traité que le peuple imbécile et ignorant avait osé refuser en 2005, malgré les admonestations de ceux qui savent ! C’est la revanche des médiocres. C’est la trahison de ceux que le peuple a portés au pouvoir. C’est une tache indélébile sur un parti qui n’a plus rien de républicain. On compte sur vous pour faire de la contre-publicité lors des prochaines élections à ces Judas, tous ceux qui, le 4 février, voteront oui ou s’abstiendront. Dernier round, pour qu’ils ne disent pas qu’ils ne savaient pas, ne manquez pas les rassemblements du 2 février à Paris et du 4 à Versailles ! Pour un référendum, non au déni de démocratie! Le Comité National pour un Référendum appelle à un grand rassemblement populaire Samedi 2 février à 14h30, Halle Carpentier – 81 boulevard Massena – Paris 13° – M° Porte d’Ivry : http://www.nousvoulonsunreferendum.eu/index.php?option=com_content&task=blogcategory&id=32&Itemid=55 Tous à Versailles, le 4 février. http://www.tousaversaillesle4fevrier2008.fr/ Christine Tasin http://christinetasin.over-blog.fr

image_pdf
0
0