Contrairement à René Marchand, je crois possible un islam de France

Publié le 21 mars 2011 - par - 570 vues
Traduire la page en :

“L’islam de France” n’est ni une insulte ni un crime, mais une chance pour l’islam et pour la France !

L’islam n’est pas monolithique, mais c’est une galaxie constituée d’une myriade de sectes et d’écoles. L’axe autour duquel elle gravite comprend la prière rituelle (çalât), la purification des richesses acquises (zakât) et la croyance en Allah, en ses messagers, en ses Livres, en ses anges et au “Jour du Jugement”. Pourquoi n’y aurait-il pas une place en son sein pour un “islam de France” ?

La charia est ce qu’ont fait du message de l’islam les musulmans du passé. Rien n’empêche les musulmans d’aujourd’hui d’en faire autre chose. Mahmoud Mohamed Taha enseignait qu’il y a deux messages de l’islam : un premier message médinois, politique et contextuel, et un “second message de l’islam” mecquois, spirituel et universel. Comme la nature humaine ne change pas, le second message est immuable, alors que le premier message est forcément temporaire puisque la société évolue.

L’humanité a connu depuis la nuit des temps une société de chasse et de cueillette, puis durant des millénaires une société agropastorale qui est restée pratiquement inchangée jusqu’à la fin du XIX° siècle, avant d’entrer dans une société techno-industrielle avec une explosion démographique et scientifique sans précédent. Comment peut-on espérer régir le monde moderne en appliquant aveuglément des règles sociales édictées pour une société bédouine moyenâgeuse ?! Pour se convaincre de l’absurdité d’une telle démarche, il suffit d’éliminer autour de nous tout ce qui n’existait pas à l’époque de Mahomet et de voir ce qui reste …

Le Coran demande aux musulmans d’obéir à Mahomet et le présente comme un modèle à suivre. Mais Mahomet n’est plus là pour donner son avis et les récits de ses faits et gestes sont largement sujets à caution. La question que devraient se poser les musulmans n’est pas ce que fit Mahomet en son temps, mais ce qu’il ferait aujourd’hui du message de l’islam dans un contexte radicalement différent ! C’est à cette réflexion fondamentale sur le message de l’islam pour notre époque et sur son rôle dans notre société qu’appelle le philosophe Abdennour Bidar, pour qui la présence en France de l’islam est une chance pour les musulmans et pour notre pays. C’est une chance pour les musulmans, qui se trouvent libérés de la peur et de l’oppression d’une société traditionnelle islamique, et qui peuvent de nouveau ouvrir les portes de la réflexion pour faire naître un islam en accord avec les mutations de la modernité. C’est une chance pour notre société qui va devoir réfléchir aux conséquences de la mondialisation et en tirer des règles pour vivre ensembles durablement et non pas seulement côte à côte, ni encore moins face à face.

Si vous interrogez n’importe quel musulman sur la validité de la charia, il vous répondra qu’elle restera en application jusqu’au “Jour du Jugement”. Nous sommes dans le “Jour du Jugement”, où l’humanité est contrainte de se réformer ou de périr, et la charia traditionnelle est caduque ! Il reste aux musulmans à réfléchir comment mettre en pratique le “second message de l’islam” dans le cadre d’une société moderne occidentale, démocratique et laïque. Dieu n’est pas mort, mais il a laissé la place à l’Homme …

Eric Coffinet

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi