Contrairement au traître Hollande, Fidel Castro était un patriote

Publié le 28 novembre 2016 - par - 44 commentaires - 1 026 vues
Traduire la page en :

tchogayethollandetrierwroyalImaginons ce choix, sachant ce que nous savons du dictateur cubain et du dictateur socialiste.

Imaginons que nous ayons ce choix après 20 ans de dictature castriste à Cuba et après 20 ans de dictature hollandesque en France…

Cuba, on sait. Et on a 60 ans de recul. Ecoutons Onfray fiche la fessée à Mélenchon pour les fleurs et bougies offertes à Fidel Castro.

Fidel Castro est cher au cœur de Michel Onfray ! Le Lider Máximo est arrivé au pouvoir le 1er janvier 1959, jour de la naissance du philosophe. Voilà donc 57 ans que les deux hommes « cohabitent ». Aussi en entendant la salve d’hommages qu’une partie de la classe politique a rendue au défunt, le philosophe a vu rouge ! « Mélenchon a-t-il fumé la moquette ? » se demande-t-il crûment. Michel Onfray ne décolère pas contre le député européen qui se lamentait hier matin en apprenant la mort de Castro.

Si je devais choisir entre un Fidel Castro et un Hollande… Je choisirais Fidel Castro

Jean-Luc Mélenchon n’a pas l’excuse d’avoir un demi-siècle de propagande derrière lui, ajoute le philosophe qui déplore que dès samedi matin le fondateur du Parti de gauche se soit précipité à l’ambassade de Cuba pour manifester son émotion. L’ancien ministre de François Mitterrand a entonné un refrain bien connu en encensant le système médical et le système éducatif de l’île. Onfray lui réplique que lors d’un voyage à Cuba, il a rencontré des chirurgiens, qui, pour vivre convenablement, devaient conduire des taxis le jour et jouer de la guitare dans des bars le soir. Apprendre à lire et à écrire pour lire la propagande du régime, est-ce à mettre au crédit du dictateur, s’interroge Onfray ?

Une curieuse date de mort…

Halte aux mensonges, donc ! Même la date de mort du commandant de la révolution semble suspecte aux yeux du philosophe. Le 25 novembre 1956 marque le début de la guérilla menée par Castro. Dans une vidéo postée sur sa web télé (michelonfray.com), l’écrivain s’étonne que les deux dates coïncident et remet en cause ce curieux hasard : « Cela tombe bien d’un point de vue de la mythologie et de l’histoire », affirme-t-il sceptique.

Il rappelle que le chef d’État décédé se comportait « comme un nabab qui vivait comme un prince des monarchies pétrolières. Rien ne manquait à sa table. Il vivait de manière somptuaire alors que les Cubains manquaient de beurre ! » Pour Michel Onfray, l’aveuglement a ses limites : « Un dictateur est un dictateur, quels que soient les buts qu’il propose. » Et de conclure : « Sale temps pour la démocratie, sale temps pour la liberté ! »

Hollande. On a 4 ans de recul. Et le constat est épouvantable. Après seulement 4 ans… Si on avait eu Hollande pendant ne serait-ce que 20 ans, voici ce que serait la France aujourd’hui :

  • Une France dépecée, réduite à l’Ile de France, au milieu de l’Europe des régions que le traître Hollande appelle de ses vœux.
  • Une France où l’on ne parlerait plus français qu’en IDF (et encore, l’arabe serait majoritaire) au milieu des grandes régions d’Europe dont basque, catalan, breton, savoyard… seraient devenus les langues officielles. Dès 2012, Hollande voulait modifier la Constitution afin que la langue officielle de la France ne soit plus uniquement le français… Cela fut voté au début de son second quinquennat avec toutes les voix PS et leurs alliés et celles des députés et sénateurs LR.
  • Une France qui serait musulmane, tant l’immigration, les naturalisations,  le droit de vote des étrangers voté au début du deuxième quinquennat de Hollande,  la démographie musulmane encouragée par les politiques sociales et la « discrimination positive »  auraient fait des nôtres des minoritaires.
  • Une France sous régime de charia où les femmes seraient fouettées quand une mèche de cheveux dépasserait de leur burka, où les homos seraient jetés du haut d’immeubles de 5 étages ou pendus, une France qui mangerait halal et aurait interdit et l’élevage de porcs et la commercialisation de ces derniers, une France où les vignobles auraient été rasés, remplacés par de gigantesques espaces offerts à la prière en masse le vendredi…
  • Une France où il serait interdit de critiquer l’islam et où les non musulmans, avec le statut de dhimmis, seraient obligés de travailler pour leurs maîtres musulmans, seraient obligés de se cacher pour manger pendant le ramadan, et seraient tellement harcelés et menacés qu’ils se convertiraient à l’islam en masse pour avoir une paix relative.
  • Une France où n’existerait plus la liberté de penser, de parler, de se marier avec l’être de son choix, quels que soient sa couleur, son origine, sa religion, son sexe.
  • Une France où la propriété privée aurait pratiquement disparu, Hollande ayant peu à peu obligé les propriétaires de terrain constructibles à les vendre sauf à payer des impôts exorbitants (ça c’est fait), les propriétaires de résidences secondaires seraient expropriés pour loger les migrants (comme cela va être le cas en Italie), les propriétaires de résidences principales obligés de les vendre pour pouvoir payer leurs impôts, imposés sur la valeur locative de leur bien, s’ils ont fini de rembourser leurs emprunts ( ça c’était une proposition des jeunes socialistes en 2012)…
  • Une France où Clovis, Charlemagne, Louis XIV et tout ce qui constituait l’histoire, le patrimoine, l’identité française auraient complètement disparu et des manuels scolaires et des livres d’histoire ré-écrits, et des émissions de télé, démontrant la présence de l’islam en France depuis des millénaires ( merci Jamel Debbouze)
  • Une France où seuls les riches pourraient se faire soigner efficacement en allant aux Etats-Unis, tant les médecins français, filtrés drastiquement grâce au numerus clausus mis en oeuvre depuis les années 70 dans notre pays seraient tellement insuffisants que l’on ne trouverait plus que 10 à 15 % de Français dans les cabinets en ville et les hôpitaux, remplacés par des médecins étrangers, musulmans essentiellement, ayant obtenu leurs diplômes dans une pochette surprise. Une France tellement appauvrie par ailleurs que seuls seraient soignés gratuitement les plus pauvres, étrangers de préférence, les classes moyennes obligées de payer à prix d’or des assurances privées pour obéir aux diktats et de Bruxelles et du Traité transatlantique n’ayant plus la possibilité de se soigner.
  • Une France où l’école ne serait plus qu’une gigantesque garderie où les enfants apprendraient à lire,  à écrire, compter et ensuite à être un parfait citoyen du monde, respectant et admirant l’autre, venu d’ailleurs, apprenant à cracher sur le drapeau français, vestige d’un passé honni et révolu. Bref, l’école de Belkacem, ministre de l’Education nationale pendant 12 ans ininterrompus, puis assassinée par une mère réduite au désespoir devant le suicide de sa fille de 12 ans, persécutée par des musulmans de son collège.
  • Une France où les avorteuses travailleraient à nouveau de l’aiguille à tricoter, provoquant blessures, morts, handicaps… sauf pour les riches pouvant se payer un voyage en Angleterre…
  • Une France qui ressemblerait à  l’Allemagne de 1929, magasins fermés, files d’attente, mendiants décharnés… A côté d’ouvriers épuisés par les 48 heures par semaine, par le rythme fou imposé aux sans-dents non musulmans pour rembourser la colossale dette de la France, dette due à Hollande et à Juncker.

Ceci n’est pas de la science-fiction. On n’aurait même pas besoin d’attendre 20 ans pour arriver à cela, deux quinquennats de Hollande suffiraient. Largement.

Alors, si je devais choisir entre un Fidel Castro et un Hollande… Si je n’avais que ce choix-là…

Je choisirais Fidel Castro, parce que, au moins, il laisse un pays entier, qui n’est pas démantelé ni conquis, un pays que ses habitants aiment, un pays avec un drapeau dont les habitants n’ont pas honte, qu’ils respectent. Un pays ayant encore toutes ses forces vives, pour un nouveau départ, pour une nouvelle liberté.

Là où Hollande passe, plus rien ne repousse. Hollande ou la mort de la nation.

Christine Tasin

http://resistancerepublicaine.eu/2016/11/27/si-je-devais-choisir-entre-un-fidel-castro-et-un-hollande-je-choisirais-fidel-castro/?

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
jino

Hè oui Christine, beaucoup d’aboyeurs contre Castro sur RL mais même si on est pas d’accord avec sa Politique on ne peut nier son courage et sa determination lors des 3 années de guerilla pour libérer son peuple du sanguinaire battista qui avait fait de Cuba le «bordel de l’Amérique» et qui faisait emasculer ses opposants dans la rue. Riposteurs, renseignez vous sur la transformation de Cuba les 10 premières années de la révolution malgré le blocus américain et comparez à ce que vous fait le pleutre hollande que VOUS avez élu et à ce que vous fera fillon que vous élirez sans aucun doute
Je précise à tous ceux qui vont s’empresser de me mettre des – que je vote FN depuis plus de 20 ans.

Resistorial

Un dictateur rouge ou brun reste un dictateur, point barre!
Si le Che avait survécu il aurait évincé Castro lui-même pour devenir, pire encore un Pol-Pot en version sud-américaine.
Le mythe romantique révolutionnaire à été démonté depuis longtemps, les barbudos ne valent pas mieux que les dictateurs gallonnés pro-US qu’ils ont renversé. Castro fit bien plus de victimes que Batista.

Castro n’avait rien d’un patriote, il était profondément internationaliste. Toute l’histoire de Cuba depuis la révolution en témoigne.

Roban

“Je choisirais Fidel Castro, parce que, au moins, il laisse un pays entier” après avoir massacré tous les opposants!
Il ne faut pas oublier de le dire Christine.

inikette

Merci Christine pour cette fiction clairvoyante sur la France Islamisée à la mémoire effacée au profit d’une aberration musulmane. C’est le discours des musulmerdes sur youtube, vautrés dans la forfaiture islamo collabo de soit disant intellos. De grâce montez un parti pour rassembler et evaluer nos forces antIslame, quittte à rejoindre le fn pour triompher. Bcp n’iront pas au Fn sans intermediaire, d’autant que plane un doute sur ses projets anti-musulmans. Et philipo est douteux et nul, laminé sur fr5 par un présentateur collabo. Loin de la réthorique documentée et bienveillante de Pierre.

Dugenou

Bon je vous l’accorde! Bilan pas “globalement positif” comme l’aurait dit un de ses anciens admirateurs! Mais néanmoins, sans vouloir les absoudre, ça se serait peut-être mieux passé sans l’omnipotence du grand cousin de la côte d’en face?

Jean

On juge Fidel Castro trop durement. C’était certes un dictateur brutal mais il faut considérer le contexte dans lequel il a dirigé son pays. Cela fait 56 ans que l’embargo américain dure. Le régime soviétique s’est effondré en 1989 et bien évidemment à partir de là qu’est-ce que pouvait faire Castro ? Il n’avait plus personne pour le soutenir. Qu’est-ce que vous pouvez faire quand la plus grosse économie mondiale vous boycotte depuis 56 ans ? Imaginez un seul instant ce que deviendrait la France si elle subissait un embargo pareil. La France avec les conditions de Cuba, avec les dirigeant actuels, mais les gens s’entretueraient pour une miche de pain noir rassi.

Patrick Z

Comme l’avait souligné Jean-François Revel il ne faut pas confondre embargo et blocus.
Cuba pouvait commercer avec tous les pays du monde car il n’y a jamais eu de blocus, mais seulement un embargo américain.
C’est une mauvaise excuse de mettre la faillite de Cuba sur le dos de l’embargo, en fait le régime a échoué parce que le communisme échoue toujours.

Virginia Eduard

Oser dire que Fidel Castro avait le mérite d’être patriote est à vous dégoûter d’être patriote! C’est vraiment salir le terme de patriote. Une honte.

Nathounette

Eh bien ! Quel patriotisme en effet !

Genevieve

Je ne comprends pas comment on peut admirer cette crapule. Mao aussi a sa facon etait un grand dirigeant. Mais pas dans le bon sens.
hollande castro ne sont pas comparables. La difference entre un petit fonctionnaire du systeme et un requin qui a conquis le pouvoir avec ses guerilleros.

Paskal

“basque, catalan, breton, savoyard… seraient devenus les langues officielles”
“Une France sous régime de charia où les femmes seraient fouettées quand une mèche de cheveux dépasserait de leur burka”
Entre les deux, la relation ne va pas de soi ! Quand le romanche est devenu langue officielle, la Suisse n’est pas devenue musulmane.

ini

En Suisse l’islam prolifère, projet de modification de l’hymne national par ajout d’un couplet pro diversité. Comme chez nous, les dirigeants sont corrompus par le pétrodollar que les musulmans détiennent parce que nos cons de dirigeants le leur ont fourni gratuitement, prospection, puis construction d’usines au nom de la colonisation, lâchement abandonnée après ! Faire un choix colonial et ne pas s’y tenir était irresponsable et prévisiblement mortel pour nous, en donnant gratuitement à l’islam, le moyen de tout corrompre. Tous les politiques vont toucher leur enveloppe coranique en échange de la livraison de notre pays à l’islam. Une solution. Reprenons nos colonies et le pétrole.

Quel rapport avec le romanche ?

Christine Tasin a une gigantesque dent contre les langues régionales. Allez comprendre pourquoi…

A part ce qui concerne l’islam, je dois dire qu’elle a des prises de position, disons, surprenantes, pour être gentil et extrêmement poli.

J’ajoute qu’en ce qui concerne l’histoire et la linguistique, y compris la linguistique française, elle a des lacunes – je reste poli.

Qu’apprend-on exactement en agrégation de lettres ? Moi qui n’ai pas fait d’études, je serais très curieux de le savoir.

Myolnir sur leur tronche!

J’approuve, et tous les régionalistes ne sont pas islamophiles, moins de là!
Les suisses sont différents, avec des canton où l’ont parle des langues et dialectes différents, où l’on est soit catholique , soit protestant et pourtant, tous sont liés par un serment depuis le 1er août 1291.
Touchez l’intégrité d’un seul canton et tous les autres viendront à sa rescousse. Là Suisse est fédérale mais patriote !

OCTAVE DE MEQUERVILLE

Cuba et d’autres pays ont été dirigés par des Dictateurs au nom du Nazisme , du communisme , de l’arabisme etc. la France n’est pas moins totalitaire , elle est dirigée par une caste au sang bleu qui fait croire aux gaulois qu’ils sont libres dans une démocratie de façade mais qui réprime quiconque oserait contester et surtout nommer son pouvoir absolu .. la France comme d’ailleurs les autres états occidentaux sont ainsi dirigés , dans des démocratise totalitaires qui répriment et surveillent leurs peuples de souche . En France tu peux tout dire, tu peux tout faire , tu travailles , tu manges, tu chies , mais il y a une seule chose que tu ne peux pas : NOMMER LA TYRANNIE

André Léo

On pense ce que l’on veut de F Castro, mais ce fut un géant dans son domaine. Les gauchistes de toute couleur se parent toujours des effigies de “Ché” et autres Fidel!
Toute la gauche a encensé ce révolutionnaire qui s’est battu pour que Cuba, “bordel” des US avant devienne un pays “communiste”. Pas sûr que tout le peuple y ait gagné.
Cambadélis, ex gauchiste supporteur de Castro, est lui en train d’organiser un autre bordel, qui ne doit rien aux US. Imposer Hollande à une primaire, c’est une ignominie, un scandale absolu, une forfaiture anticonstitutionnelle.
Comment un nain, président “des Français”, en exercice, aurait-il le “droit” de faire campagne pour son parti?

Oui, les tee-shirts à l’effigie d’un des plus grands assassins du XXème siècle (qui d’ailleurs n’était pas cubain, alors le patriotisme, parlons-en) se vendent toujours comme des petits pains…

jino

@Spipou
Ouh là! Comme vous y allez! un des plus grands assassins du 20 ème siècle?! Les seuls morts qu’a fait Guévara hormis dans les combats des differentes guérillas qu’il a menées , c’est lors des executions des crapules sanguinaires qui terrorisaient les cubains sous le règne du non moins sanguinaire battista.
Ne confondez pas Guévara et staline.

Venum

C. Tasin se decredibilise totalement. Quid de la liberte d’ expression que vous dites cherir Madame et que le dictateur communiste a musele totalement ? Etre patriote c est aimer son pays mais aussi son peuple !

Paskal

C’est d’abord aimer son peuple. Avant de se rallier en masse à la mondialisation, les gens de droite “aimaient” leur pays mais comme une entité abstraite. Comme De Gaulle : “plus patriote que moi, tu meurs”, ce qui ne l’empêchait pas de considérer les Français comme des petits bourgeois décadents dont il n’y avait pas grand’chose à espérer (la controverse demeure si c’est lui ou Malraux qui les a traités de veaux).

André Léo

La conclusion de C Tasin est qu’elle préfére-rait un Fidel Castro à hollande. Nous sommes majoritairement d’accord, non?

Majoritairement, vous croyez ?

mfh

apres 20 ans d hollandisme:effectivement nous aurions de serieux problemes au niveau des soins medicaux mais pas de panique s il ne devait rester qu un remboursement ce serait celui de l IVG:acquis sous Mitterrand…
et au bout de 20ans la GPA ,fort conseillée pour tous ,le cdi ayant lui aussi sauté,serait bien en vogue,avec au passage quelques modifications génétiques en sus…dommage d avoir zappé ce volet d attaque de notre civilisation

Resistorial

C’est vrai que c’était un dictateur, :qu’il fit même probablement plus de victimes que son prédécesseur de droite Batista, mais il était plutôt patriote et, au moins, pas de mosquées ni d’islamisme à Cuba!
Il est vrai que le Fidel est un enfant des écoles chrétiennes passé par les jésuites.
Bon patriote, certes, mais sanglant !

Anonyme

Castro n’ était pas un identitaire voulant préserver l’ identité de Cuba. Sinon on pourrait en dire autant des dictateurs nord- coréens.
La fermeture de Cuba n ‘ est pas due à un désir de conserver l ‘ identité de Cuba mais à la nécessité de préserver le pouvoir de la mafia criminelle des Castro.
D’ailleurs tous les mondialistes pleurent Castro. Ce qui est la preuve que Castro était bien un mondialiste dans l’âme.

Oeil de Lynx

Très bon, la Belkacem assassinée par une mère désespérée… Très bon!

Anonyme

Vous vous fourvoyez là.
Castro n ‘ était pas un patriote mais un tyran sanguinaire affamant et torturant le peuple cubain. Un tyran débauché se vautrant dans le luxe, le diable incarné.
Le peuple cubain le déteste. Il le pleure dans le cadre de ces ” manifestations spontanées ” si chères aux dictatures communistes.
Par contre votre description de la France que laisserait Hollande au bout de 20 ans est parfaite.

Resistorial

Et là c’est vrai, patriote, mais sanguinaire comme Staline , et juste un peu moins que Pol-Pot.
C’est quand-même pourquoi il est bon de nuancer le propos, sachons garder raison, fascisme, nazisme, communisme et islamisme sont tous drôlement cousins!
L’islam est seulement plus dur envers les femmes.
Ils ont aussi un point commun: toujours un problème avec le christianisme et encore plus avec les juifs.

Anonyme

Le communisme a eu un problème avec les juifs ? Le nazisme oui, mais certainement pas le communisme.
Quant à l ‘ islam, sa cible prioritaire est les ” Croisés “.

Le communisme aussi. Pas à Cuba, mais voyez en URSS.

montecristo

Je vous avoue franchement qu’après avoir lu le titre de votre article Christine … j’ai eu peur ! Je me suis rassuré avec votre développement … mais j’ai de nouveau peur avec votre conclusion, quand elle laisse entendre que les peuples subissent les dictatures tout en conservant leurs espoirs de renaître. Comme si les dictatures étaient la norme et le sort des peuples voué à l’inéluctable soumission …. Nous avons tout de même fait 1789 ! Mille excuses , mais je rêve trop, sans doute, de recommencer !

Paskal

1789 a apporté le génocide vendéen et la loi Le Chapelier. La femme française a voté dix ans après la turque et vingt six ans après l’azerbaïdjanaise.

Gad Larhu

Chère Christine, la mort de fidel castro n’est pas la fin du castrisme (son frère tenant les rênes depuis 10 ans), les forces vives exilees du pays font la fête, à la mort annoncée du dictateur Cubain… sur les terres U.S.
CONTRE la dictature d’effacement de notre Culture du “petit peuple” et de la fine fleur réunis, formant l’identité du Peuple de FRANCE, Nous, Français, veillons, de jour comme de nuit, et sommes prêt à la renverser par les urnes ou de façon plus “démocratique ” par le POUVOIR que le PEUPLE se donnerai alors.PS:j’ai de plus en plus de témoignages autour de moi (Paris XX) allant dans le sens de la libération patriote, de jeunes, quadras ou d’anciens. Respect&Amitiés

Resistorial

Une relève dynastique à la Kim Il Sung-Kim Jong Il et Kim Jong III dont je ne sais même plus le nom Un je crois.
Castro était un monarque communiste.

inikette

Si vrai, pourquoi supporter le PS et ses tontons makouts ? Pourquoi ne pas aller Casser la figure aux juges malodorants qui sans cesse condamnent tout résistant à l’islam, dont Riposte Laïque et dernièrement Christine Tasin.

jino

«les forces vives» exilées du pays?!
Vous vous egarez, 95% des exilés cubains font partie de la pegre locale qui effectuait les basses besognes du temps de battista.

Oui, enfin là, c’est vraiment demander de choisir entre la peste et le choléra !

Staline et Hitler aussi étaient patriotes…

ésus

Si vous préférez hollande, Merkel, junker Barroso, bhl, Attali,et autres. On n’y peut rien.

Anonyme

Mais qui pleurent Castro sinon les mondialistes que vous nommez ?

Beuhhhhh… Vous parlez d’un choix !

De toutes façons, si Castro avait dirigé la France, il aurait certainement fait venir de la main-d’œuvre algérienne.

Il faut cesser de raconter n’importe quoi !

Et puis les gens dont vous parlez, on peut toujours les éliminer démocratiquement, le peuple britannique l’a fait. Si le peuple français ne veut pas en faire autant, tant pis pour lui et pour nous.

Lire Aussi