Contre la barbarie : la force !

Suite à la décapitation de Samuel Paty, professeur de lÉducation nationale, les commentaires de nos hommes politiques montrent, une fois encore, à quel point ces derniers restent prisonniers de leurs vieux schémas d’analyse issus du prisme républicain, oubliant, au passage, que pour sauver la République, il faut parfois recourir à la force, car c’est la force, et elle seule qui nous délivrera du péril dans lequel nous nous sommes progressivement enfoncés par angélisme comme si l’homme n’était pas « un loup pour l’homme », selon la formule on ne peut plus lucide du philosophe anglais Thomas Hobbes (1588-1679).

Continuons la politique de l’autruche, et nous serons bientôt ensevelis sous le sable islamique ! Or, le triomphe du sable islamique, c’est la fin de nos valeurs et la mort de notre nation : il suffit de se promener partout en France pour s’en convaincre.

Est-ce donc cela que veulent nos gouvernants ? Pensent-ils se tirer d’affaire en s’enfermant dans des discours convenus ? Quand daigneront-ils sortir de leur lâcheté ? Quand appelleront-ils un chat un chat ? Quand seront-ils de vrais chefs ?

Qui, parmi eux, sera capable de dire radicalement « non » à l’immigration musulmane – dont on voit aujourd’hui les funestes conséquences – ainsi qu’à toute forme d’islamisation ? Ne savent-ils pas qu’à ce rythme, l’implosion sociale approche à grande vitesse, et qu’une telle implosion ensanglantera la France entière ?

Maurice Vidal

image_pdf
0
0

16 Commentaires

  1. Les mahométans ne comprennent qu’un seul langage : la main sur la gueule !
    Leur dicton de prédilection c’est : « Baise la main que tu ne peux trancher… »

  2. Il n’y a pas pire que la république car c’est le règne des menteurs, minables, assassins, pédophiles etc etc….

  3. Les musulmans modérés citent toujours de façon incomplète une sourate du coran pour prouver que l’islam n’est pas violent; : «Quiconque tue un être humain … est considéré comme le meurtrier de l’humanité tout entière. Ils tronquent volontairement la phrase car en fait ceci n’est vrai que si l’être humain est « non convaincu de meurtre ou de sédition sur la Terre ». Or Le professeur selon eux n’est pas innocent. En relayant les caricatures, il participe à la sédition.alors que les musulmans ne représentent même pas l’autorité établie.mais celle qu’ils veulent établir!
    On fait venir en ligne directe de pays pratiquant un islam radical des gens que les collabos refusent de prendre en main et d’expulser lorsqu’ils commettent des délits ou même des crimes.

    • Le problème c’est que la notion d’être humain n’est pas la même chez les musulmans, pour eux, l’humain respectable c’est le musulman, les autres sont destinés à être conquis, soumis, asservis, convertis ou tués.

  4. Un propos d’Elisabeth Badinter dans « .l’Express  » : Cela ne peut plus se régler dans le pacifisme, car c’est allé trop loin. C’est une guerre que nous devons mener, mais je ne suis pas certaine que les Français y soient prêts.

    • Je pense la même chose. Nos lois, la démocratie ne sont pas des armes contre des barbares. Il faudra une guerre ou alors ils gagneront. Nous allons encore perdre du temps à pondre des lois dont ils se fichent ou dont ils se serviront pour dire qu’ils sont encore plus persécutés. Nous comprenons très bien leur mode de fonctionnement. Ils viennent chez nous alors qu’ils détestent les mécréants et nos lois et ensuite ils se disent persécutés parce qu’ils ne peuvent pas vivre en appliquant leurs propres lois. Nous avons la preuve que ce sont eux qui foutent la merde partout même dans un pays qui les accueille. Ils ont construit des milliers de mosquées mais ils veulent toujours plus. Chaque jours ils créent de nouveaux problèmes et nous empêchent d’aller de l’avant.

  5. Je pense qu’on en n’a plus pour très longtemps avant que l’unanimité s’installe autour du constat que l’islam est un ennemi de l’humanité, et c’est sans doute une condition nécessaire préalable pour être intellectuellement armé à embrasser l’idée de faire le nécessaire usage de la force.

    • Le vingtième siècle connut deux fléaux : le nazisme et le communisme. Le vingt et unième siècle en connaît un : l islam. Car l islam est une idéologie et non une religion. Toutes celles et tous ceux qui veulent dédouaner l islam de sa barbarie originelle en parlant d islamisme, de jihadisme, d islam radical veulent trouver des circonstances atténuantes à des textes et des sourates qui n ont rien de messages d amour. Le deuxième fléau est à venir qui finance le désordre et la guerre socio-ethnico religieuse dans le monde. C’est le NOM. Et l islam est son fer de lance. Pour eux la civilisation chrétienne doit disparaître quel que soit le prix à payer…..et quels que soient les acteurs de leur sinistre mise en scène.

      • fraxino, on ignore ce qui se cache en fait derrière le NOM et qui manigance quoi, par contre on n’est pas encore débarrassés ni du communisme, ni du capitalisme, dont les excès font aussi beaucoup de morts mais en toute discrétion car c’est indirect. L’islam est un troisième ennemi de l’humanité qui prend c’est vrai une place prépondérante ces derniers temps et est théoriquement ennemi des deux autres mais il y a parfois de curieux jeux d’alliance qui égarent nos boussoles. Pour triompher des trois, il y a malheureusement l’impérieuse nécessité de mettre au jour une voie alternative de mode de vie qui ne s’appuie pas sur des religions mais sur des solutions bâties par la raison dans des démonstrations mathématiquement inattaquables, c’est une réelle gageure et un défi herculéen, mais indi

    • Il faut voir loin. Une fois qu’on aura nettoyé la France et l’Europe, ce qui va prendre des décennies de lutte et de reconstruction de nos peuples et de nos forces, il ne faudra pas s’arrêter là, il faudra éradiquer l’islam partout sur la planète. L’Europe avec l’aide des USA et de la Russie devra s’occuper du Moyen-Orient et de l’Afrique, et il faudra autoriser l’Inde à envahir le Pakistan et le Bangladesh et éventuellement la Chine à envahir l’Indonésie. Partout les musulmans devront se convertir à une autre religion ou mourir. Et je suis sûr qu’arrivé à ce stade là de la reconquête, des peuples « ex-musulmans » entiers vont le vivre comme une libération, une bénédiction qu’on leur aura offert, il arrivera vite un moment où ils ne lutteront plus contre nous.

      • fraxino, j’ai une espérance extrêmement proche de la vôtre au regard de ce plan, reste que pour convaincre la Chine de penser au reste du monde plutôt qu’à sa gueule et à son impérialisme qui lui guiderait plutôt de regarder les autres s’entretuer jusqu’au dernier sans bouger un cil, il faudrait vraiment des circonstances favorables. On le voit autour de l’Arménie, les alliances sont parfois imprévisibles. Comme je l’ai dit dans ma réponse précédente, les 3 ennemis, qui sont précisément incarnés pars les USA, la Chine et les muzz peuvent être parfois tentés de faire des alliances qui ne sont pas forcément celles qu’on espère. C’est bien triste, mais l’islamo-gauchisme est là pour nous rappeler combien certains mariages dépassent la logique.

Les commentaires sont fermés.