Contre la justice laxiste, de Philippe Bilger : carton rouge à Taubira

Publié le 3 mai 2014 - par - 1 574 vues
Share

Le récent livre du magistrat Philippe Bilger ne pourra que satisfaire celles et ceux qui n’accordent pas leur confiance dans la justice actuelle. L’ouvrage s’intitule »contre la justice laxiste » avec un bandeau « Taubira carton rouge ».

Ce magistrat qui ose parler des souffrances et de l’exaspération des victimes, rappelle bon nombre de faits précis que nos médias et nos politiciens de gauche préfèrent passer sous silence.

Voici un petit passage que n’hésiteraient pas à écrire ceux qui se battent pour la création d’une nouvelle justice dans la mouvance citoyenne résistante.

« Le peuple se sent ainsi abandonné deux fois par la gauche:d’abord parce qu’elle ne le croit pas, ensuite parce qu’elle ne fait rien pour lui. Cette inégalité de perception, cette prétendue supériorité de la morale abstraite et désincarnée sur les compromis douloureux de la quotidienneté (soumise à beaucoup trop de vents mauvais) sont d’autant plus intolérables pour le commun des citoyens que ces derniers ne sont pas dupes d’une égalité totalement scandaleuse que la gauche judiciaire établit entre coupables et victimes.Ce n’est pas tout de considérer celles-ci comme quantité et humanité négligeables : encore faut-il les dégrader ! »

Il est très facile de conforter les dires de Philippe Bilger : il suffit d’étudier sérieusement la parole des victimologues qui toute l’année voit défiler des victimes traumatisées par de très graves agressions.

Muriel Salmona est victimologue et a rédigé un texte très clair intitulé « la victime c’est la coupable »

Ecrit connu de tous les mouvements féministes qui se révoltent depuis longtemps contre les dénis de justice et le très faible taux de sanctions pénales relatives au viol.

L’exaspération dans ce domaine est telle, que certaines féministes  ont pour cri  de ralliement « pas de justice pas de paix ».

Le mystère demeure pourtant quant à ces militantes : comment peuvent elles avoir confiance dans une gauche qui cherche à détruire le pénal depuis les lustres pour le remplacer par de pitoyables médiations et autres contrôles totalement inefficaces.

Nous savons de quelles insultes va être gratifié ce magistrat insoumis. Déjà le sociologue Laurent Mucchielli fait la grimace.Oser décrire des faits exacts : insupportable pour les escamoteurs professionnels !

Ne parlons pas de Caron au cas où Philippe Bilger serait invité à la Télé.Tout le monde imagine les propos des gauchistes de service pour défendre « le camp du bien » contre ce vilain « réactionnaire » qui ose encore défendre l’utilité du pénal pour protéger la démocratie et les droits citoyens.

Hervé Jean

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.