1

Contre Z, la combine Pécresse : mentir, interrompre, pourrir le débat

La grosse combine des opposants à Éric Zemmour se voit comme le nez au milieu du visage. Certains d’être laminés dans des combats à la régulière, ils ont décidé, avec la complicité des journalistes animateurs, de pourrir les débats.

Le mode d’emploi, mis en place déjà par Bruno Le Maire et Mélenchon, avec la complicité des journalistes de plateau, est fort simple : multiplier les interruptions d’Éric, l’agresser verbalement, et l’empêcher d’aligner deux phrases consécutives.

Hier soir, cela fut flagrant. Avec la complicité de Ruth Elkrief et Gilles Bouleau, qui firent semblant d’être objectifs en renvoyant dos à dos l’agressé et l’agresseur, le débat fut très frustrant, plutôt confus, et ne permit pas à Éric Zemmour de mettre Valérie Pécresse face à son double discours, ses mensonges et ses contradictions.

Autre combine : mentir grossièrement, sans être reprise par les journalistes.

#ZemmourVsPecresse : Face à Éric Zemmour, Valérie Pécresse nie avoir voulu sortir du nucléaire en 2018. Elle l’avait pourtant déclaré publiquement

Les sondages officiels font descendre Éric Zemmour à 11 %, et Valérie Pécresse à 10 %. Mais en Suisse, des sondeurs indépendants ne voient pas du tout les choses de la même façon…

Un sondage qui donne Zemmour vainqueur au second tour

Et l’intelligence artificielle donne ces résultats, ce matin :

Macron 23,6

Z 17,3

MLP 15,9

Pécresse 9,7

Mélenchon 9,6