Contribution des migrants à la science (2)

Publié le 21 février 2018 - par - 9 commentaires - 1 382 vues

2e chapître : recherche et formation

En 2016, le congrès médical de Munich a été consacré au traitement de sujets tels que la thérapie à vie pour le VIH/SIDA, les nouveaux traitements pour l’hépatite C, et les maladies amenées par les migrants telles les hémoglobinopathies – nous éviterons d’utiliser le terme de « sang pourri »  popularisé par Carla Bruni-Sarkozy …

Le 03/05/2016, sous la plume de Sigmund Schultze, le « Journal des médecins » a évoqué le cas de ce jeune africain ne voulant pas révéler son origine, probablement soudanaise, lequel présentait des ulcérations jaunâtres sur les membres inférieurs. Après analyses, on a diagnostiqué une maladie drépanocytaire. Ce cas a interpellé sur la difficulté de diagnostic dans l’ignorance des pays de provenance et de transit, ainsi que l’état de santé et de vaccinations antérieurs. En effet, sans connaître l’histoire du patient, comment évaluer des risques génétiques ou de transmission, d’autant que l’incubation peut porter sur une longue durée ? De plus, traumatismes et stress viennent s’ajouter aux problèmes de santé des migrants.

Et comment, sans formation spécifique des soignants sur les maladies importées, et sans enregistrement systématique de l’état de santé des migrants à leur arrivée ainsi que le suivi de leur thérapie, la prophylaxie devient elle possible ? Il faut savoir que les pédiatres allemands se sont déclarés dans l’incapacité  de réaliser les tests d’âge pour les migrants mineurs alors que Thomas de Maizière, ministre de l’Intérieur, en avait fait la demande. Les services médicaux allemands sont débordés par l’afflux d’une immigration incontrôlée.

Il apparaît que la France, voisine, connaît les mêmes problèmes sanitaires. Les actualités invitent à tirer la sonnette d’alarme quand se multiplient les cas de rougeole, méningite et tuberculose peut-être les plus bénignes des épidémies… Quant aux poux et à la gale, ils ont fait leur réapparition jusque dans les classes de maternelle. Cette semaine a vu des cas de teigne dans une école maternelle à Luttange en Moselle.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/moselle/thionville/15-enfants-infectes-epidemie-teigne-ecole-maternelle-luttange-1425281.html

Il reste formellement interdit de désigner l’origine de ces fléaux, ceci  pouvant être discriminant, tout comme réclamer des mises en quarantaine pour éviter des contagions.

Alors, l’immigration, quelle chance pour la France ? La réponse n’est pas la même si l’on est parent d’élèves ou fabricant de médicaments divers…

Richard Roudier

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
UltraLucide

L’invasion migratoire que subit l’Europe sous la contrainte de ses dirigeants est finalement un très bon plan pour l’industrie pharmaceutique. Une chance pour certains européens

dufaitrez

Bis repetita placent….
780.000 petits Français soumis, chaque année, à 11 vaccinations au lieu de 3 ???
Des “Frontières” aux microbes ? Mais pas à la France ?

Charles DALGER

En contre-point au titre de cet article, nous pouvons effectivement énumérer quelques contributions que les envahisseurs ont apportés à la science. Jusqu’à présent, certains regrettent qu’aucun migrant n’ait servi de cobaye. Mais cet avis est minoritaire. Les principaux apports se révèlet quand on considère les effets de masse. Ainsi, outre les viols, les violences, les larcins et la saleté, l’arrivée massif d’envahisseurs a réintroduit en Union européenne de l’ouest, des maladies qui étaient sur le point d’être éradiquées, comme la tuberculose, par exemple. Mais devant l’ampleur du nombre de pathologies importées, l’INSERM se comporte comme n’importe quel vulgaire merdia de propagande. Si la taille de la réponse le permettait il y aurait plus de détails.

GAVIVA

a qui profite le crime?? Quand on a pas de réponse a cette question on peut douter dudit crime. Et là ce n’est pas le cas, les réponses sont MULTIPLES

kancau11

Et dire que tout çà va s’amplifier, S. SMITH a déclaré ce matin chez BOURDIN que l’africanisation de l’Europe allait durer jusqu’en 2050, ceux qui vont venir sont déjà nés (http://afrique.lepoint.fr/actualites/afrique-stephen-smith-on-n-a-jamais-connu-une-telle-pression-demographique-02-02-2018-2191522_2365.php), 2ème bonne nouvelle, dans le projet de loi du sénélissime COLLOMB, les immigrés dans le cadre du regroupement familial pourront faire venir frères et soeurs, quand on connait l’importance (quantité) des fratries chez les africains, çà promet de beaux jours en perspective.
ORBAN au secours.

Nemesis

Oui … La pisse de chameau énoncée par une imam est un début for prometteur pour l’évolution de la science. Et l’égorgement promet une belle évolution de la société.

reuri

Contribution culinaire aussi, le cannibalisme ferait il parti de l’enrichissement culturel” ? Bon appétit bien sur !

Le Poinçonneur

Écolier dans les années cinquante, je ne me souviens même pas avoir eu un jour des poux. De toutes façons, mon père me faisait couper les cheveux en brosse… Le monde scolaire a bien changé, il est devenu dangereux !

COTE

Je confirme je n’ai jamais eu de poux (née en 1952), ni mes enfants, c’est revenu depuis l’afflux massif de l’immigration diverse et variée, majoritairement d’Afrique.

Lire Aussi