Convertissez-vous, ou payez, ou on vous tue et on prend vos femmes

 decapitation
Sami Aldeeb: Le tribut (jizya) dans l’islam: Interprétation du verset coranique 113/9:29 relatif au tribut (jizya) à travers les siècles, Createspace (Amazon), Charleston, 2016, 204 pages : Amazon

Cet ouvrage fait partie d’une série de livres qui s’attardent sur l’interprétation de versets problématiques du Coran à travers les siècles (voir la liste dans http://goo.gl/RyX0a5).

Le présent ouvrage est consacré au «verset du tribut (jizya)» H-113/9:29 qui dit:

Combattez ceux qui ne croient ni en Dieu ni au jour dernier, qui n’interdisent pas ce que Dieu et son envoyé ont interdit, et ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux auxquels le livre fut donné, jusqu’à ce qu’ils donnent le tribut (jizya) par une main, et en état de mépris.

Chez les chiites, ce verset est appelé aussi le verset du sabre, nom donné par les sunnites au verset H-113/9:5:

Une fois écoulés les mois interdits, tuez les associateurs où que vous les trouviez, prenez-les, assiégez-les, et restez assis contre eux [dans] tout aguet. Mais s’ils se repentent, élèvent la prière, et donnent la dîme, alors dégagez leur voie. Dieu est pardonneur, très miséricordieux.

Quoi qu’il en soit du nom qu’on leur donne, ces deux versets appartiennent aux versets coraniques prônant le jihad, auquel nous avons consacré notre ouvrage Le jihad dans l’islam:  Amazon. Le présent ouvrage en est un complément, dans la mesure où le paiement du tribut (jizya) est l’une des trois alternatives accordées aux non-musulmans (ci-après les dhimmis), ou tout au moins à une partie des non-musulmans, notamment ceux appelés gens du livre:

  • soit la conversion à l’islam;
  • soit le paiement du tribut (jizya);
  • soit l’épée avec pour conséquence l’asservissement des prisonniers, des enfants et des femmes, et la mainmise des musulmans sur les biens des vaincus.

Le verset H-113/9:29 parle du paiement du tribut (jizya), qui constitue une des clauses de l’accord de protection (‘aqd al-dhimma) marquant la cessation des hostilités, souvent initiées par les musulmans, et fixant les droits et les devoirs des dhimmis dans leurs rapports avec les musulmans.

L’abolition du tribut (jizya) au milieu du XIXe siècle ne signifie pas qu’elle n’est qu’une institution historique sans portée actuelle. Inscrit dans le Coran et les récits de Mahomet, les deux sources du droit musulman, aucune décision politique ne saurait abroger le tribut (jizya), tant que ces deux sources gardent leur sacralité aux yeux des musulmans. Il en va de même de normes aussi critiquables que l’esclavage et la lapidation, à titre d’exemples. Les normes islamiques peuvent tout au plus être mises en sourdine, en attendant des temps plus propices à leur application.

En effet, le tribut (jizya) est toujours vivant dans l’esprit des musulmans et constitue la marque de la primauté et de la domination de l’islam sur les non-musulmans. Les exégèses publiées après la moitié du XIXe siècle jusqu’à ce jour en parlent toujours, sans jamais évoquer son abolition; qui plus est, elles lui trouvent des justifications nouvelles plus ou moins adaptées à notre temps. D’autre part, plusieurs déclarations prônent sa réintroduction. En outre, elle figure dans des projets de constitution de mouvements islamistes, et elle a fait l’actualité avec sa réintroduction par Daesh, l’État islamique. Nous en parlons donc à la fin de la première partie qui présente le sens du verset du tribut (jizya) tel qu’il ressort des exégèses examinées. Les textes de ces exégèses en langue arabe sont ensuite reproduits dans leur intégralité dans la deuxième partie, avec une traduction sommaire, voire littérale, en langue française.

Dr Sami Aldeeb 

Directeur du Centre de droit arabe et musulman www.sami-aldeeb.com 
Auteur d’une édition arabe et d’une traduction française du Coran par ordre chronologique http://goo.gl/v1Qpnb

image_pdf
0
0

13 Commentaires

  1. si les Français ne réagissent pas très vite , se sera de pire en pire , nous sommes un pays Chrétien , et n’avons pas envient d’avoir des islamistes gouverner notre pays , que ceux a qui cela ne plait pas s’en aillent on ne les retiendras pas , a commencer par hollande et sa clique

  2. Dans un temp tres court NEMESIS vengeras les multiples bataclan et nice et vous collabo et degeneres Islamique retournerer au gouffre des enfer avec votre Maitre Satan. Fils de antique serpent Satan enfants de la bete immonde vous les Islamiques musulmans serait juger pars Saint Michel. vive les femmes et hommes libre.

  3. Le percepteur de la jizya est d’ailleurs bien connu, officiel, et il fait directement partie de l’appareil d’Etat puisque ce n’est autre que le Ministère des Finances lui-même. Les musulmans, en France, n’ont même pas besoin de mettre en place un organisme de prélèvement des impôts… une part importante de la contribution obligatoire des français leur est directement versée via leurs associations cultu(r)elles, le favoritisme des maires dans les marchés de construction locaux, le financement indirect du coût de l’emploi au noir, la CAF pour chacun de leurs innombrables enfants au point de dépasser très largement les revenus moyen d’un français salarié, les innombrables aides sociales qui leur sont destinées, la préférence à leurs communautés dans l’attribution de logements HLM, la privatisation masquée de biens publics, l’Aide Juridictionnelle systématiquement accordée, le gîte et le couvert à nos frais de leurs séjours en prison (75% des prisonniers sont musulmans), etc.

  4. Bien. Maintenant, on fait face aux attaques. Pour un attentat, on flingue un chef et autant de personnes que de victimes. Sans état d’âme.

  5. il est PLUS que temps de réagir.. ils gagnent du terrain.. Peuple de FRANCE . reprend les armes.. qui séme le vent récolte la tempéte…. loi du talion s’applique..

  6. Il y longtemps que nous payons pour « les chances pour la France « Nous avons toujours « payé » le fait d’abandonner l’Algérie. Malgré leur indépendance ,il a fallu « accepter » qu’ils viennent en France pour vivre. Ils sont incapables de se gérer tout seuls. Ensuite le regroupement familial a fait le reste(merci Giscar) . Le laxisme de LRPS a continuer de nous mettre dans d’extrêmes difficultés. Ces « gens » ne connaissent que la force. Il faut les « tenir » comme le faisaienti Kadhafi et Saddam Hussein dans leurs pays respectifs.

    • Je ne survivrais pas car j’escompte bien en « emporter » avec moi dans la mort !!!

    • Tout à fait d’accord !
      Les français qui n’ont rien dans le ventre pour défendre le Pays perdront la tête, décapités !!!
      Les autres auront les testicules coupés pour servir d’esclaves … comme dans l’ancien temps !

  7. La « jizya » mais les Francais la paient déjà, non? La construction des mosquées et des « centres culturels islamiques » ou écoles coraniques déguisées financée par nos impôts, c’est pas un tribu? Toutes les allocations et aides qu’ils perçoivent (du RSA à l’aide médicale d’état pour les clandestins) financées par le travail des Francais, c’est pas un tribu aux muzs? Le coût de l’immigration principalement musulmane, malheureusement, selon plusieurs enquêtes, représente un montant de 25 à 115 milliards d’euros par an, c’est pas la jizya? Les nuits du ramadan financées par les mairies, c’est pas un tribu aux muzs? L’impôt sur la bouffe hallal dans les cantines payer par tous les clients car 80% de la viande abattue est hallal, c’est pas un tribu? Les logements sociaux refaits à grand frais occupés par les muzs qui payent ou pas leurs loyers alors que beaucoup de Francais ont du mal à se loger, c’est pas un tribu? Après, je peux continuer longtemps…Donc, les Francais la paie déjà la jizya.

    • se trouvera-t-il un seul politique pour prendre la tête d’un mouvement carrément anti-musulman ? Moi en Belgique je voudrais voter pour un parti anti-musulman mais il n’y en pas un seul. Le monde irait nettement mieux sans cette saloperie de secte satanique… il faut lire le coran, ce livre est un véritable torchis ….c’est 1.000 fois pire que mein kampf

Les commentaires sont fermés.