La COP 21, c'est le bourrage de crâne de la propagande socialo-réchauffiste

CazeneuvevallshollandeLa propagande réchauffiste est toujours bien vue des médias, surtout quand il s’agit de faire bonne figure pour se pavaner sur les plateaux gauchisants de la télévision médiocre et faire diversion à propos des échecs de la république socialiste dans tous les domaines. C’est pourquoi, la critique déterminée du bourrage de crâne de la propagande réchauffiste est de plus en plus nécessaire. C’est aussi le risque de se confronter à un climato-scepticisme de plus en plus répandu au sein des milieux informés, les plus critiques de la société française, toujours en mal d’acceptation des mensonges et en refus d’assimilation de la propagande du GIEC.
Pour les médias collabos de la gauche des bobos friqués, la seule vérité politiquement correcte, c’est seulement la répétition de la propagande réchauffiste pour assurer le bourrage de crâne. C’est seulement du « pur bavardage » bobo-socialo-pseudo-mondain sûrement « de gauche » ! L’essentiel pour nous est de refuser toute compromission avec ces bobo-socialo-réchauffistes ! Il faut refuser de prêter la moindre oreille naïve et compatissante à ces bavardages dérisoires. Ces mystifications réchauffistes sont proprement inadmissibles.
Lu dans le HuffPost du 02/11/2014 : « Réchauffement climatique: ce qu’il faut retenir de l’alarmant rapport du GIEC ! » Un nouveau rapport sur le réchauffement climatique a été publié dimanche 2 novembre par le GIEC (Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat). Il affirme que les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère ont atteint les niveaux les plus élevés « depuis 800.000 ans ». Où sont les preuves ? « 800.000 ans », c’est pas rien et ça doit sûrement impressionner le peuple si ignorant !
Le dernier rapport du GIEC, encore une escroquerie intellectuelle ? La presse manipulatrice reprend les prédications apocalyptiques du GIEC, dans le but d’affoler les populations : « Le GIEC est de plus en plus alarmiste quant aux avancées du changement climatique et ses conséquences de toute nature !
Le HuffPost propose le résumé suivant : « Le rythme actuel des émissions de gaz à effet de serre aura des impacts « graves, étendus et irréversibles ». La région arctique continuera à se réchauffer plus rapidement que la moyenne de la planète. Les vagues de chaleur seront plus fréquentes, les vagues de froid moins fréquentes sur la majeure partie de la planète. Les changements concernant les précipitations ne seront pas uniformes : précipitations en hausse dans les régions humides et en baisse dans les régions sèches.
« L’océan va encore se réchauffer et s’acidifier. L’élévation du niveau des mers va se poursuivre à un rythme encore plus élevé. Le volume des glaciers, à l’exception de l’Antarctique, devrait baisser. Risques accrus d’extinction pour de nombreuses espèces qui ne pourront « se déplacer assez vite pour s’adapter« …
YAKA-Y-CROIRE ! Évidemment, aucun impact sur l’environnement et le climat par la destruction des milieux naturels n’est évoqué « du seul fait de la surpopulation« . Ce risque très réel est « tabou » pour la pensée socialo-populiste immigrationniste politiquement correcte, évoqué clairement par le commandant Cousteau !
Avec Laurence Caramel (Le Monde des 02 et 03.11.2014), le spectacle réchauffiste continue :
« GIEC, à chaque nouveau rapport, des mises en garde plus incontestables« . À ce que l’on comprend, les mises en garde des rapports parus précédemment sur le « Climat » n’étaient pas assez « incontestables« .
« Les scientifiques (subventionnés) du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat  (GIEC) ont envoyé un nouveau « coup de semonce«  aux gouvernements le dimanche 2 novembre 2014 !
« Leur cinquième rapport sur le changement climatique… n’apporte pas d’éléments nouveaux depuis septembre 2013, il « confirme la gravité«  de la situation et souligne la responsabilité des États
Ce qui permet au secrétaire, inutile et provisoire, des Nations Unies, Ban Ki-moon, de « dire quelque chose », lui qui, comme Hollande, n’a « jamais rien à dire » ! Le moraliste général des Nations Unies a prononcé ces mots : »La science a parlé. Il n’y a aucune ambiguïté sur son message. Les gouvernements doivent agir. Le temps joue contre nous« . Intéressante, cette science « qui parle« . C’est vrai que le temps joue contre nous, car « le temps qu’il fait » peut gâcher nos vacances, mais aussi, il est certain, qu’avec les prophéties des médiocres du GIEC, comme avec la politique de Hollande, « l’audacieux inutile », nous sommes tous foutus !
Dès 2001, les activistes auto-proclamés soi-disant experts en mensonges pompeux, à propos du soi-disant dérèglement climatique, toujours supposé d’origine humaine, affirmaient sans preuve l’existence de « preuves nouvelles et robustes indiquant que l’essentiel du réchauffement des cinquante dernières années était attribuable aux activités humaines« . Si « la fonte des glaciers » permet déjà une prise de conscience de la réalité concrète du changement climatique, en quoi est-elle « attribuable aux activités humaines » ?
De même, le spécialiste de l’incompétence de la politique étrangère des États-Unis, Kerry le clown, a mis en scène l’image désastreuse et misérable de la gesticulation étrangère du clown des « États-Unis de la décadence » sur le plan des relations internationales notamment au Middle-East ! On a lu dans la presse :
« Quelques minutes après la parution du texte, « Kerry (le clown« , soit le secrétaire d’État américain à la gesticulation de l’incompétence) a fustigé « ceux qui en décidant d’ignorer ou de « contester la science« , qui est clairement exposée dans ce rapport, nous mettent tous en danger, ainsi que nos enfants et petits-enfants« .
Comme on le voit, la politique étrangère des États-Unis, avec les gesticulations médiatiques de Kerry le clown, n’a pas le monopole de l’incompétence. Aussi, les ministres des Affaires étrangères et de l’Écologie socialiste en France, ont appelé, à la suite des États-Unis, à « une mobilisation universelle et immédiate » sur le changement climatique, « une menace grave pour la biodiversité, la sécurité alimentaire et la santé« . (Lire le Figaro du 02/11/2014). On lit aussi, publié le 03-11-2014 dans L’Obs :
« Les éditorialistes se font l’écho des experts sur le climat, qui ont délivré un « message alarmiste » dimanche » (02/11/2014) : « Au lendemain de la publication par les experts sur le climat d’une évaluation mondiale alarmante : « Apocalypse climatique », « défi immense », « signal d’alarme« … etc. etc.
Le GIEC est une officine de propagande, soutenue par la médiocratie des fonctionnaires planqués de l’ONU, qui nourrit et rassemble des oiseaux de mauvais augure. Le Groupe intergouvernemental d’activistes auto-proclamés, en matière de politique climatique, ces soi-disant experts, sont les nouveaux prophètes qui se lamentent sur l’évolution catastrophique du climat et qui nous menacent des hypothétiques risques mortels « des changements climatiques » pour la survie de la planète Terre, de l’espèce humaine et du Cosmos !
Les prédications apocalyptiques du GIEC sont systématiquement relayées par les médias des bobos incultes, et leurs experts en bavardages, qui sévissent sur les plateaux des télés « attirées par l’audience » pour tenir des propos toujours plus insignifiants et se faire valoir pour justifier leur inconsistance et leur médiocrité intellectuelle. La plupart des plateaux de télévision sont devenus des lieux de propagande de type publicitaire, pour « vendre de la peur » et propager toujours plus d’idéologie réchauffiste « pour faire de l’audience ».
C’est pourquoi les plateaux des télés proposent toujours une mise en scène médiatico-émotionnelle et font la démonstration de la médiocrité généralisée du GIEC, formatée pour être diffusée par toutes les télés de consommation de masse. Et c’est pourquoi l’audimat des télés a toujours besoin des rapports du GIEC sur le changement climatique, pour faire des prophéties très profitables à la manne des publicités mensongères, dignes de la mise en scène de la météo, sur les plateaux de la télé, qui nous « prédit le temps d’hier » !
La politique de culpabilisation des masses encourage la mise en scène du dérèglement général de la vie sociale par « l’immigrationnisme à marche forcée », au même titre que le dérèglement général du climat soi-disant de cause humaine. Le discours apocalyptique du GIEC, utile aux manipulations politico-médiatiques à propos de « l’immigrationnisme », rappelle au bon peuple, soumis à la dictature idéologique de l’État-PS, la culpabilité inhérente à la « connaissance de la mystification socialiste du GIEC« , selon le « mythe du péché originel » qui doit chasser les masses d’un illusoire paradis terrestre, disparu à jamais avec Hollande.
Dans son autobiographie, « Long Walk to Freedom« , Nelson Rolihlahla Mandela, de son nom de clan « Madiba« , cite la critique « d’hommes (politiques) vains et égoïstes qui placent leurs intérêts au-dessus de ceux des gens qu’ils prétendent servir.
« D’après moi, la politique, ce n’est qu’un racket pour voler de l’argent aux pauvres. » C’est pourquoi, la mystification réchauffiste prépare toujours plus de « nouvelles éco-taxes« , pour la « confiscalisation » socialiste.
De là, on peut craindre le risque du retour du spectre des méthodes de gouvernement fascisantes.
On ne peut nier que le gouvernement de l’État-PS se soit engagé sur un terrain politique dangereux à l’égard de la liberté d’expression. La dénonciation du climato-scepticisme des intellos réac, par la propagande socialo-réchauffiste, aboutira, tôt ou tard, à donner aux socialises le bâton pour se faire battre électoralement.
Dr Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

25 Commentaires

    • @inconnue
      Si, il y a des gens qui en parlent ( de la surpopulation ) , mais ici ,de ce côté de l’Atlantique, personne n’ose mettre le doigt sur le point névralgique du problème, à savoir la guerre des ventres perpétrée par les musulmans, que ce soit en terre d’islam ou en terre de conquête.
      On a même droit ces jours-ci à une conférence sur ce thème de la part d’un organisme « biocentriste » appelé Convention Vie et Nature, dont le président est totalement incapable d’envisager cette causalité et continue d’avoir un discours moralisateur et culpabilisateur destiné aux blancs européens alors que cette population se reproduit sous le seuil de renouvellement depuis longtemps. Débile !

  1. Il y a 2 groupes de lobbying qui s’exercent celle du droit à la pollution de l’air, de l’eau, de la terre et celle du marché des ressources renouvelables.
    un jour, il faudra choisir dans quel m@rde vous allez poser le pied (si le cancer ne vous tu pas avant).

  2. Encore un faux-nez pour que le Nouvel Ordre Mondial avance ses pions… Sous la houlette des Etats-Unis, évidemment… En prime, de nouveaux « réfugiés »… Les climatiques !!! Une nouvelle idéologie OBLIGATOIRE, après le fichage des « Je ne suis pas Charlie », le fichage des climatoseptiques… Un pas de plus vers le goulag mondialisé… La responsabilité pour tous, les dividendes pour une poignée d’oligarques qui se préoccupent de l’écologie comme de leur premier mensonge !

    • des que vous n’etes pas ,politiquement correcte,vous etes virer,monsieur meteo de la deux,service public,virer,pourquoi? pour un livre,qui dit le contraire du rechauffement climatique,il rejoind les zemmour,menard,onfray ect….la terre sur des millions d’annees,bouge,rechauffement,aire glaciere pendant deux milles ans,continent se detachant ect…,ce sont des cycles qui se passent depuis toujours ,les mondialistes sont des escrocs et les gouvernants aussi

  3. « Évidemment, aucun impact sur l’environnement et le climat par la destruction des milieux naturels n’est évoqué « du seul fait de la surpopulation. » »
    Très juste ! Dans les années 1970-80, on avait recommandé à certains pays de maîtriser leur démographie. L’Inde s’y est attelée, avec un succès mitigé. Quant aux pays africains et aux pays musulmans, ils ont tout bonnement refusé. S’ils avaient pris les mesures nécessaires, nous ne serions pas aujourd’hui à 7 milliards et 160 millions d’humains.
    Curieusement, depuis les années 1990, c’est devenu le sujet tabou. On évoque régulièrement le nombre de personnes qui ne mangent pas à leur faim (près d’un milliard), et on se demande comment on va pouvoir nourrir une population de 9 milliards (!!!), sans même proposer le contrôle des naissances…
    Dans Zemmour et Naulleau, mercredi 4 novembre, où l’un des sujets était la Cop 21, Eric Zemmour a très bien dit que le problème était d’abord la surpopulation.

  4. Eh oui, chers amis, le réchauffement de la planète est bel et bien l’énième maquignonnage dans le but de culpabiliser la population mondiale afin de les faire payer la note de la pollution planétaire.
    Les multinationaux gagneront 2 fois ; d’abord en polluant et en ne pas prenant les précautions necessaires, et ensuite en faisant semblant de réparer les dégâts pendant que la population mondiale payera des écotaxes lourdes. Avouons, un beau jeu …
    Finalement, décoder ces jeux maléfiques devient de plus en plus simple pour le citoyen éveillé. Il suffit d’inverser les messages des médias de masse, d’apprendre à lire entre les règles et on touche la vérité de suite. Les médias de masse propagent de la propagande. Cette propagande sert à nous laver le cerveau. Le lavage du cerveau sert à nous asservir comme esclaves (producteurs + consommateurs) du système de la surconsommation.
    Cette histoire de réchauffement planétaire permettra non uniquement à taxer les citoyens et à les faire payer pour la pollution industrielle, mais aussi à les délocaliser, à consommer de la nourriture génétiquement modifiée et à se faire vacciner avec des vaccins plein d’agents nocifs destinés à les rendre dociles et / ou malades. Tout ceci cadre aussi dans le programme de régulation de population (lire : la dépopulation).
    Quant à la délocalisation de populations, cela va de paire avec l’abolition du droit de propriété immobilière. Des régions (réserves) à écosystèmes protégés sont déjà mises en carte aux Etats-Unis et probablement aussi en Europe. Ces réserves seront interdits à l’habitation et exigerons de façon fatale des migrations.
    Le « Transatlantic Free Trade and Investment Agreement » et d’autres accords internationaux menacent le droit des citoyens à des services essentiels comme l’eau potable et la santé publique. Des multinationaux comme Nestlé et Coca-Cola se mettent déjà en position pour usurper les sources d’eau afin de pouvoir les commercialiser.

  5. Les cycles solaires, les irruptions solaires et volcaniques et el niño (non ce n’est pas un immigré clandestin) sont les premiers facteurs des humeurs climatiques de durées variables qui ont toujours secoués, bouleversés et bouleverseront notre Mère la Terre. Montrez leur la lune, ils regarderont le bout de votre doigt. Ils sont dans leur petit monde autistique dans lequel ils souhaiteraient enfermer les récalcitrants, les empêcheurs de tourner en rond. Ne plus regarder ni écouter leurs gesticulations et leurs bavachages. Ouf ! Quel soulagement. Plus inutiles, plus crétins qu’eux, tu meurs.

  6. Un simple hasard: la COP et les élections régionales! Comme d’habitude, IL S4AGIT DE faire diversion aux problèmes des Français et valoriser (pour ceux qui y croient) le PS.

  7. Le réchauffement climatique n’a malheureusement rien d’un fantasme.
    Son existence n’a pas à être ajoutée à vos griefs contre le gouvernement, que je puis partager, par ailleurs.

    • la question n’est pas si le réchauffement est un fantasme mais si il est dû au seul facteur humain…
      ne pas confondre climatologie et science…fiction !
      Et de nombreux climatologues auraient beaucoup à dire sur le sujet mais ils sont forcés au silence religieux car ce serait un blasphème de contredire la pensée de Hollandescu !
      Ce sont d’ailleurs les ORDRES qui ont été donné aux merdias et notamment à tous ceux qui présentent la météo.
      Un présentateur a eu le malheur de dire simplement à Fabius de le laisser faire son travail tranquille et il a été viré illico de A2 !!!
      Bienvenue dans la nouvelle raie publique bananière !

    • Tenez, lisez donc ces articles-là :
      http://www.dreuz.info/2014/06/10/secte-climatique-les-experts-du-giec-ne-sont-pas-credibles/
      http://www.dreuz.info/2013/09/30/scoop-les-experts-du-giec-sont-unanimes-la-terre-va-tourner-en-sens-inverse-a-partir-du-1er-janvier-2020/
      Lire aussi, en anglais, ce pdf là :
      http://www.heartland.org/media-library/pdfs/CCR-II/CCR-II-Full.pdf
      L’une des plus grandes escrocquerie, afin de paupériser les peuples, par des taxes supplémentaires, et pour justifier les « climato-réfugiés », afin de justifier, plus généralement, l’immigration…

      • @ René Boeschlin ( Agathe – BobbyFR94 – exomil ) MESSAGE IMPORTANT
        Merci pour vos liens très instructifs. Je suis également convaincu que le réchauffement climatique connu par la Terre depuis 60 ans n’est pas d’origine anthropique depuis que j’ai écouté une conférence de François Gervais ( thermodynamicien doublement médaillé ).
        MAIS :
        Il y a deux points essentiels à considérer concernant les émissions en CO2 par l’activité humaine :
        1°) L’accroissement du taux de CO2 dans l’atmosphère modifie le pH des océans qui devient plus acide et la faune aquatique qui dépend de constructions minérales s’en trouve fragilisée car l’acidité réduit l’épaisseur de ces protections ( coraux, mollusques ). La rapidité de l’accroissement anthropique ne leur permet pas de s’adapter.
        2°) Motiver l’essor industriel vers une prise d’indépendance vis-à-vis des combustibles fossiles carbonés est de notre intérêt stratégique le plus vif : nous NE DEVONS PLUS dépendre du pétrole qui nous vient tout droit des pays du Golfe et qui leur permet de nous dicter leur loi, d’acheter nos politiques et d’islamiser nos pays. C’est une urgence planétaire réelle.
        Donc oui le réchauffement est un hoax, mais moi, il me satisfait pleinement. Le seul bémol étant que la réponse adéquate n’est pas dans les éoliennes, terriblement anti-écologiques, mais dans le nucléaire sûr et sécure.

  8. oui, j’en ai marre de ce bourrage de crâne. sur les chaines d’infos en continu le réchauffement climatique est désormais responsable de tout.
    par exemple ce matin : y’a des moustiques en novembre c’est le réchauffement climatique, pas le climat tempéré d’un été indien comme on le disait avant…
    le bourrage de crane perpétuel sur ces chaînes c’est :
    – FN pas républicain ce qui est constitutionnellement impossible (il serait interdit)
    – réchauffement climatique par les hommes danger
    – Bachar méchant
    – Poutine méchant et voyez ce nouveau scandale sur les J.O qui sort maintenant en pleine intervention russe en Syrie. On nous prends pour des jambons !

  9. Bon, on ne peut pas affirmer que l’homme n’est pour rien dans le réchauffement climatique. Il est toutefois vrai que la propagande sert aux fabricants d’éoliennes et autres modules solaires. Il est difficile de décider qui a tort ou qui a raison.

    • Voir ma réponse à agathe ci-dessus. On peut affirmer que l’homme n’est pour rien ou alors pour une part epsilonesque dans le prétendu réchauffement climatique. Des milliers de scientifiques le disent et le prouvent. Ils ne sont pas invités dans les médias, et, lorsqu’ils le sont, se font insulter par les propagandistes du réchauffisme…

  10. Les mesures à prendre pour restaurer la planète et au moins arrêter sa destruction sont multiples et coûtent très cher. Elles sont à prendre immédiatement et de façon générale dans le monde entier, tous pays confondus.
    L’argent, les milliards utilisés pour explorer les autres planètes, pour construire ce qui n’est que pour le luxe (voir les émirats!), et autres dépenses actuellement inutiles, seraient les bienvenus!
    Une liste complète rédigée par des spécialistes sérieux doit être faite, et appliquée de suite! Avec les contrôles réguliers de son application…
    Pour n »en citer que quelques unes :
    – Arrêt immédiat de toute déforestation, et replanter là où c’est possible.
    – Arrêt immédiat de l’utilisation des pesticides, des OGM et autres manipulations de la nature.
    – Arrêt immédiat de la chasse, des destructions de la faune sauvage pour des trophées, pour l’ivoire , etc…afin d’essayer de sauver la diversité de faune et flore nécessaires à toute vie.
    – Arrêt immédiat des industries connues comme polluantes, et installation des équipements nécessaires sur les usines .
    – Contrôles sérieux et fréquents des dégazages sauvages au large ds océans.
    – Suppression des décharges polluantes, trouver d’autres moyens, et il y en a si on veut bien!
    – Arrêt de tout projet industriel aux pôles…
    – Arrêt de couverture et canalisation des cours d’eau , qui les empêche de s’étendre naturellement ce qui provoque des inondations catastrophiques..
    Arrêt de tout ce qui peut modifier les courants marins par les constructions de marinas prises sur le domaine maritime.
    Et il y a encore beaucoup de décisions à prendre que je ne connais pas, n’étant pas spécialiste!
    Mais le mode de vie des humains sur cette Terre , par profit, appât du gain, orgueil, course au confort démesuré, est la cause de la destruction par modification des phénomènes naturels tels que les vents, les cycles saisonniers, et nous met face à ces tornades, cyclones, inondations, mort de toute vie marine, de toute biodiversité là pour justement servir à l’Homme s’il apprend un tant soit peu l’action des plantes, la biologie, le rôle des arbres sur la qualité de l’air …etc…la nature est un tout très complexe et si bien fait que tous les constituants êtres vivants animaux, humains, végétaux, sont complémentaires.
    Cet équilibre est à considérer de très près, et les mesures doivent être plus complètes que juste le simple fait d’économiser l’eau et l’électricité , tri , carburants…
    Le film « La glace et le ciel » explique bien tout cela , le glaciologue à l’origine de cette étude, alerte medias et gouvernants depuis 40 ans sans jamais voir de prise de conscience et de mesures !!!

  11. Corinne Lepage la dégénéré.. veut ficher les climatosceptiques
    Au fur et à mesure que la COP21 approche, les défenseurs de la théorie réchauffiste n’en finissent plus de montrer leurs biceps, et de menacer les sceptiques des foudres de leur colère. L’ancien ministre de l’Environnement de Jacques Chirac, Corinne Lepage, par ailleurs écologiste et avocate, vient de franchir, en ce domaine, un nouveau pas, en proposant tout simplement de ficher les climatosceptiques.

  12. Pas une bonne semaine pour les alarmistes du climat. Trois événements ont secoué leur mouvement et provoqué l’état d’urgence dans leur camp.
    Poutine étiquette le réchauffement climatique une “fraude”
    Le premier événement, le président russe Vladimir Poutine, qui avait pour habitude de jouer le jeu sur ce problème, est sorti de sa réserve et a étiqueté la science du réchauffement climatique “une fraude”, qui fut inventée “pour restreindre le développement industriel”. D’après le New York Times, le scepticisme de Poutine est fondé sur les rapports de scientifiques russes qui ont effectué “un travail de recherche très, très extensif sur le sujet pour comprendre tous les aspects du débat sur le climat” et il est “clair que le climat est un système compliqué” et que “l’évidence apportée pour le besoin de ‘combattre’ le réchauffement climatique global n’est pas scientifiquement fondée.”
    Les mesures satellites de la NASA réfutent les modèles éhontés du PIK
    Le second évènement est décrit dans le quotidien suisse en ligne du Tagesanzeiger qui présente un exemple vivide du pourquoi des personnes comme Poutine ne croient pas l’alarmisme climatique sauvage: Il y a un énorme fossé entre les projections du modèle du désastre provenant des instituts “majeurs” sur le climat et les observations de terrain elles-mêmes.
    Le quotidien suisse commence en écrivant que le Potsdam Institue pour la Recherche sur le Climat (acronyme allemand: PIK) allemand projette que la calotte glacière de l’Antarctique occidental pourrait “rapidement se désintégrer” et causer une montée des eaux de plus de 3 mètres, le tout basé sur “leur propre modèle de simulations”, qui incorporent un “effet feedback”. Le quotidien écrit néanmoins que le PIK n’a pas été capable de donner “une raison pour la perte de stabilité en Antarctique occidental”. Le média en ligne présente de fait une théorie du PIK qui est un tissus de suppositions et est ultra-léger en données factuelles vérifiables.
    Pour illustrer le manque total de consensus en regard de l’Antarctique, le Tagesanzeiger met en lumière la dernière étude de la NASA de Zwally et al citant Breitbart: “L’Antarctique ne fond pas, au contraire il s’étend”, et écrit que l’étude de la NASA “contredit complètement” les projections du modèle informatique du PIK. Le quotidien continue:
    “Une étude satellite de la NASA nous raconte une toute autre histoire, Elle contredit un nombre d’autres études, qui sont essentiellement fondées sur des estimations brutes et des spéculations.”
    La Pologne refuse de ratifier le traité de Kyoto à Paris
    Le troisième événement amenant de mauvaises nouvelles cette dernière semaine est que le nouveau président de la Pologne, Andrej Duda, refuse de prolonger le traité de Kyoto pour la Pologne jusqu’en 2020 et que ceci “bloque le processus de ratification” juste un mois avant le sommet climatique de Paris du COP21. Duda demande “une analyse plus détaillée de l’affaire climatique”, écrit dans une déclaration officielle:
    “Lier la Pologne à un accord international qui va affecter l’économie du pays et les coûts sociaux que cela implique devrait demander une analyse détaillée des impacts légaux et économiques de l’affaire. Ces impacts n’ont pas été suffisamment expliqués.”
    Greenpeace Pologne a appelé l’annonce de Duda “un mauvais signe” qui menace de faire caler le mouvement de l’Europe sur les limites d’émissions de CO2. Espérons-le !!
    L’Asie va étendre ses centrales énergétiques au charbon
    Les infos nous disent aussi que beaucoup de pays en voie de développement, surtout parmi les plus pauvres, ne prennent pas du tout la science climatique du PIK au sérieux. La Fondation pour une Politique sur le Réchauffement Climatique basée à Londres écrit que “En Asie juste pour cette année, les compagnies d’énergie construisent plus de 500 centrales au charbon supplémentaires, un millier au moins sont en cours de planification…”

Les commentaires sont fermés.