Le coran n'est-il pas altéré ?

LE CORAN NUIT A LA SANTE MENTALELe coran n’est-il pas un tissu de mensonges et de fables ? Est-il aussi cristallin, comme le clament les musulmans ? N’a-t-il pas été modifié pour les besoins de pouvoir ? Et la langue arabe, est-elle réellement sacrée comme ils le radotent à chacune de leurs prières ? Pas si sûr…
Grâce aux nombreuses études et les découvertes de nouveaux manuscrits coraniques, la version selon laquelle il fut rédigé directement en langue arabe (parler du Hedjaz – le hédjazi) prend l’eau. Cette vérité ne tient pas la route devant les preuves qui confirment que le coran a été falsifié à plusieurs reprises entre le VIIe et le VIIIe siècle.
Selon la tradition islamique, Allah l’a produit en une nuit, juste après la Création. Et il fut révélé à Mahomet progressivement, en 23 ans, par l’intermédiaire de l’ange Gabriel ( Jibril).
Selon cette même tradition, la langue du paradis serait l’arabe. Et, le coran fut rédigé dans un arabe clair, net et précis et dont une copie est gardée sur des tablettes auprès du Trône au septième Ciel.
Ainsi, il est écrit dans ce coran que les musulmans considèrent comme incréé :
« Nous l’avons fait descendre, un Coran en langue arabe afin que vous raisonniez ». (sourate 12 verset 2)
« Ainsi l’avons-Nous fait descendre ( le Coran) sous forme de loi en arabe. Et si tu suis leurs passions après ce que tu as reçu comme savoir, il n’y aura pour toi, contre Allah, ni allié ni protecteur». (sourate 13 verset 37)
Nous savons parfaitement qu’ils disent : « Ce n’est qu’un être humain qui lui enseigne le Coran. » Or, la langue de celui auquel font allusion est étrangère ( non arabe), et celle-ci est une langue arabe bien claire ». ( sourate 16 verset 103)
« Ce Coran ci, c’est le seigneur de l’Univers qui l’a fait descendre,… et l’Esprit fidèle (ange Gabriel) est descendu avec cela… sur ton cœur, pour que tu sois du nombre des avertisseurs,… en une langue arabe très claire. » ( sourate 26 versets 192, 193, 194, 195).
« Un Livre dont les versets sont détaillés et clairement exposées, un Coran arabe pour les gens qui savent. » ( sourate 41 verset 3)
« Si Nous en avions fait un Coran en une langue autre que l’arabe, ils auraient dit : « pourquoi ses versets n’ont-ils pas été exposés clairement ? » Dis : « Pour ceux qui croient, il est une guidée et une guérison ». Et quant à ceux qui ne croient pas, il y a une surdité dans leurs oreilles et ils sont frappés d’aveuglement en ce qui les concerne ; ceux-là sont appelés d’un endroit lointain ». ( sourate 41 verset 44)
« Et c’est ainsi que Nous t’avons révélé un Coran arabe, afin que tu avertisses la Mère des cités ( la Mecque) et ses alentours et que tu avertisses du Jour du rassemblement,- sur lequel il n’y a pas de doute- Un groupe au Paradis et un groupe dans la fournaise ardente.’ ( sourate 42 verset 7)
« Nous en avons fait un Coran arabe afin que vous raisonniez ». ( sourate 43 verset 3)
« Et avant lui, il y avait le livre de Moïse, comme guide et comme miséricorde. Et ceci est un Livre confirmateur en langue arabe, pour avertir ceux qui font du tort et pour faire la bonne annonce aux bienfaiteurs ». ( sourate 46 verset 12)
Mais quand on fait une immersion dans le coran, on découvre que beaucoup de mots qui y sont employés sont étrangers à la langue du Hedjaz (arabe).
Enormément de termes ont été empruntés à d’autres langues que les scriptes de l’époque ont tout simplement arabisés pour les besoins d’un islam mystifié et fantasmé. On y dénombre deux cent cinquante sept mots qui sont étrangers à l’arabe ( 257), selon les chroniqueurs musulmans eux-mêmes.
La plupart de ces mots ont été pris de l’hébreu, de l’araméen, du syriaque, du perse, de l’éthiopien (abyssin), du latin et du nabatéen.
Pour comprendre ce plagiat, Il faut savoir que Mahomet, en plus d’avoir eu comme maîtres, le judéo-chrétien Waraq ibn Newfal, et accessoirement le moine nestorien Bahira de Basra (Jordanie), à Médine ( Yathrib), ses conseillers religieux furent nombreux. En plus de certains Juifs et chrétiens nestoriens qui s’étaient convertis à l’islam en lui apportant ‘ leur science religieuse’, il y avait aussi à ses côtés, Salmane le perse ( parsi), Bilal Al-Habachi (un affranchi éthiopien) qui devint le premier muezzin de l’islam et un certain Sohib originaire de Rome. Il ne faut pas non plus oublier le cousin (un énuque) de Marya la copte (l’égyptienne), l’esclave sexuelle de l’Envoyé d’Allah qui lui fut offerte par un général byzantin nommé Muqawqis, gouverneur d’Egypte.
Tous ces personnages avaient influencé Mahomet dans sa quête spirituelle et contribué à façonner l’islam comme il l’entendait pour les besoins de sa cause et celle de sa tribu les Banu Quraychites de la Mecque ( la Mère des cités selon l’islam qui avait détrôné Jérusalem).
Les mots empruntés aux autres langues sont facilement identifiables dans le coran comme par exemple :
Tâghout, Tâhâ, Sïnïn et Haram sont éthiopiens.
Djahanam, Al Rome, Zandjébil, Ghafour, Madjous sont persans.
Kofar, malakoute, Al, Alim sont nabatéens.
Akhlad, Al Rahmân, Marghoum sont hébraïques.
Al yam, Houn, Ghouyoum sont syriaques.
Sérâte, Ferdos sont latins.
De même que les poètes de la djahilyia (période antéislamique – le temps de la mécréance et de l’ignorance selon les musulmans) avaient joué un rôle prépondérant dans la construction mentale de Mahomet avec leur moallakât (poèmes accrochés aux murs de la Kaâba). Les plus célèbres d’entre eux furent sans aucun doute Antar Ibn Chadded, Imrou Al Qays, Umaya Ibn Abi S-Salt, Labid Ibn Rabia et Qays Ibn Mulawwah (surnommé Madjnun ( le fou) Layla, à cause de son amour sans limite pour sa belle Layla).
Mais qui était Umaya Ibn Abi S-Salt ? On disait de lui que c’était un monothéiste qui avait été influencé par les écrits juifs de l’époque (probablement des judéo-nazaréens qui étaient nombreux dans le Hedjaz). Il avait largement marqué par sa poésie Mahomet dont il était un contemporain.
Il avait refusé de se convertir à l’islam malgré les sollicitations de Mahomet lui-même, selon certains écrits musulmans.
Dans sa poésie, il parlait de l’histoire d’Abraham, d’Isaac, du déluge, de la fin des temps. Il avait même décrit le Trône d’Allah et beaucoup de légendes qu’on retrouve dans le coran.
Entre certains versets coraniques et sa poésie, il y a une ressemblance évidente. Entre lui et Mahomet, beaucoup de choses les réunissaient.
Mais lequel des deux s’était inspiré de l’autre ? Sûrement l’Apôtre d’Allah puisqu’il était analphabète selon les musulmans!
Mais pour Mahomet, les poètes finiront en l’Enfer parce qu’ils le raillaient. N’avait-t-il pas téléguidé l’assassinat de la poétesse Asma Bent Marwan de la tribu des Aws de Médine qui ne cachait pas son aversion pour l’islam? Il avait prémédité son meurtre à l’intérieur même de la mosquée juste après la prière du soir.
Tiens, tiens, les djihadistes actuels ne dérogent pas à cette tradition mahométane qui est rapportée par la sunna.
Et pour faire avaler la pilule à ses adeptes, il fit appel à Allah pour les discréditer.
Ainsi, il est écrit dans le coran : « et quant aux poètes, ce sont des égarés qui les suivent.. Ne vois-tu qu’ils divaguent dans chaque vallée…et qu’ils disent ce qu’ils ne font pas ?…à part ceux qui croient aux bonnes œuvres, qui invoquent souvent Allah et se défendent contre les torts qu’on leur fait. Les injustes verront bientôt le revirement qu’ils éprouveront ». ( sourate 26 verset 224, 225, 226, 227)
Mais le verset 227 est une reconnaissance à un certain poète Hassane qui avait défendu la cause de l’islam en s’opposant à ses pairs. Et pour services rendus (allégeance), l’Envoyé d’Allah lui renvoya l’ascenseur en disant : « quand il compose des poèmes pour la cause de l’islam, Allah l’aide par l’Esprit de sainteté et ses poèmes sont plus durs aux païens que les flèches ».( sahih Muslim)
On est loin de la version des musulmans selon laquelle le coran est la parole d’Allah, intemporelle, immuable et inaltérée depuis la Création.
Alors où est-elle passée la signature intangible d’Allah ?
Comme apparemment, le dieu de la Mecque, le Miséricordieux s’est trompé, les musulmans doivent-ils continuer à clamer que la langue arabe est la langue d’Allah ?
N’ont-ils pas encore pris conscience que la sacralité de la langue arabe est une escroquerie inventée pour les besoins de l’islam, la religion de la soumission et de la servitude?
Et les intellectuels islamiques à l’exemple de Malek Chebel, de Abdenour Bidar, de Tariq Ramadan, de Amar Lasfar, de Tareq Oubrouq, de Dounia Bouzar et bien d’autres, peuvent-ils éclairer les Français islamophobes par leurs puits de science, qu’Allah est injuste vis-à-vis des nations non arabes ?
Et pourquoi les avait-il superbement ignorées, Lui le Conquérant ( Al-Fattah) ?
Mais c’est Wafa Sultan ( une intellectuelle apostat d’origine syrienne) qui a eu le courage de dire la vérité, car leurs réponses à eux, on pourra les attendre longtemps encore, en affirmant que : « l’islam n’est pas réformable. Quand une idée est corrompue, on ne peut pas la réformer ».
Les bombardements que mène l’aviation saoudienne contre le Yémen ne sont-ils pas le prélude à la destruction des preuves de cette falsification qui se trouvent dans les manuscrits coraniques de Sanaa (les plus anciens connus pour le moment)?
L’universitaire américain Juan Cole ( Johan Ricardo), spécialiste du Moyen-Orient, vient de lancer un cri d’alarme afin que ces bombardements aveugles cessent sans conditions, car il estime qu’ils vont sûrement détruire ces manuscrits d’une valeur inestimable.
Entre-nous, les Al Saoud veulent effacer ces preuves qui gênent leur fonds de commerce. Car les musulmans sunnites croient qu’Othman (gendre de Mahomet et troisième calife ‘ bien guidé’) quand il fut tué dans la mosquée de Médine par ses adversaires politiques, était en train de psalmodier le coran et de fait, son sang y avait laissé des traces indélébiles.
Tiens, tiens! Quelle ressemblance avec le Saint-Suaire de Jésus!
La même fable fut utilisée par la propagande de l’ancien président irakien Saddam Hussein qui prétendait qu’un exemple du coran fut rédigé avec son sang, à la fin des années 90.
En islam, un bourrage de crâne et un endoctrinement peuvent devenir rapidement des vérités immuables d’Allah. En un mouvement de paupières!
Alors que les Mahométans sachent qu’ils sont loin d’être les élus, ni les mandataires et encore moins les procureurs d’Allah sur terre malgré leur culture de la certitude.
Hamdane Ammar

image_pdf
0
0

42 Commentaires

  1. Euh !!! L’arabe n’existait pas comme langue quand il y a eu l’invention coranique !

  2. Le chemin de la prise de conscience est long à parcourir : Le coran est à chier et il est comme un certain nombre de dogmes religieux la source d’une conspiration pour asservir l’être humain.
    L’expérience enseigne que ce type de maladie n’a pas de guérison spontanée. Il faudra donc aller jusqu’au bout du bout pour l’éradiquer de la planète.

  3. Hamdane ammar, j’ai répondu à vos questions elles n’apparaissent pas sur le site;….censure ?

  4. Bonjour Mr Pipoclub,
    Pour vôtre gouverne, Ibn Nafis n’est pas arabe, c’est un médecin syrien du XIII siècles dont les ancêtres étaient des syriaques qui s’étaient islamisés sous la contrainte de l’épée. Ibn Sina n’est pas arabe aussi, c’est un perse chiite que les arabes considèrent comme un des leurs. Ibn Rochd est dans le même cas.
    Les arabes ont cette capacité de nationaliser les biens et les personnes pour briller. Le meilleur exemple de cette pratique de plagiat permanent, ce sont les chiffres hindous qui sont devenu par un tour de passe-passe des chiffres arabes et aussi le livre de Kalila oua Dimna d’ibn Al Muqaffa inspiré des fables hindous qui était devenu arabe par la magie du mensonge.
    Beaucoup de Kabyles ont compris. Ils ne veulent plus servir les autres, c’est à dire les Mecquois, ils refusent la colonisation mentale de l’islam.
    Ils ont compris que temps de la dissimulation est terminé. Fako!

    • Je rejette en bloc vos infos, Vous etes kabyles des zouawas, nous connaissons tres bien votre projet(kabyle) nous vous connaissons par coeur. Votre prophète c’est Matoub Elounès…mdr. Matoub ca veut dire corrompu

    • Je pense que comme beaucoup de Kabyles vous vous croyez supérieurs aux Arabes. C’est triste vous dénigrez une religion pour vous attirer les faveurs de personnes qui vous détestent tout Kabyle que vous êtes.

  5. Mr Hamdane ne connait pas un seul savant musulman d’origine arabe mdr hihi….. pauvres lecteurs qui ne lisent pas l’arabe et preferent avaler les paroles des soit disant Ex muzz. Qu’est ce qu’ils vous cachent?
    Ibn Nafis juste un simple exemple Si Hamdane le kabyle libre la… vanne :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Ibn_Nafis

  6. « Enormément de termes ont été empruntés à d’autres langues que les scriptes de l’époque ont tout simplement arabisés pour les besoins d’un islam mystifié et fantasmé. On y dénombre deux cent cinquante sept mots qui sont étrangers à l’arabe ( 257), selon les chroniqueurs musulmans eux-mêmes. » TRES INTERESSANT.
    « la poétesse Asma Bent Marwan de la tribu des Aws de Médine qui ne cachait pas son aversion pour l’islam? Il avait prémédité son meurtre à l’intérieur même de la mosquée juste après la prière du soir. »
    Il n’y avait pas encore de mosquées du vivant de Mahomet.

  7. Chère Marine,
    comment prétendre que je suis contre la culture des miens? Savez-vous que je suis d’origine berbère, un homme libre, un amazigh qui sait d’où il vient. Ce n’est pas parce que l’islam a conquis Tamezgha par l’épée que je suis obligé de renier mes origines païennes, chrétiennes, juives et de devenir un authentique arabe?
    Ouvrez les manuels d’histoire concernant Tamezgha et vous avez découvrir que saint Augustin était berbère, que la Kahina était juive.
    je ne veux pas être un colonisé mental. Je ne cherche pas un père venu d’ailleurs et sûrement pas du Hedjaz.
    cordialement le vôtre.

    • Je n’avais aucun doute sur vos origines. Je voulais simplement vous faire comprendre que vous ne serez jamais considéré comme l’égal de ceux à qui vous faites plaisir avec vos textes. Ces gens qui vous congratulent vous insulteraient sans chercher à savoir qui vous êtes s’ils vous croisaient dans la rue .Comme ces jeunes d’origines étrangères qui adhèrent au FN. Ils ne réalisent pas qu’ils sont utilisés et qu’au bout du compte ils seront traités comme les autres.
      Mais bonne chance à vous quand même
      Cordialement,

      • Marine
        Voilà bien une réponse de faux cul !
        Que faites vous de tous ces gens qui sont mariés avec une marocaine, une algérienne, une tunisienne ?
        Que faites vous de tous ces médecins arabes qui exercent en France … et bien d’autres professeurs … très respectés ???

    • Je suis encore plus un berbère que toi pcq je suis en ancien juif algérien converti.
      La seul chose qui ne va pas chez toi c’est la haine que tu as de nous tes frères qui avons choisi l’Islam.
      Salem

    • Hamdane
      Réponse magnifique !
      Au Maroc … je connais beaucoup de berbères qui raisonnent comme vous.

  8. Chère Marine,
    Pouvez-vous me parler des mutazilites qui sont mes maîtres et notamment Al Ma’ari?
    le complexe du nègre, je ne connais pas, pouvez-vous éclairer mon cerveau de colibri?
    cordialement à vous

    • Cher Hamdane,
      Non je ne peux vous parler des mutazilites and co comme je vous l’ai dit cela ne m’intéresse pas quant au complexe du nègre : consiste à toujours être plus acerbe contre sa propre culture par exemple que le plus raciste des racistes.
      cordialement.

    • Hamdane Ammar
      Je serais très curieux de connaitre les mutazilites.
      Je sais qu’ils remettaient en question les préceptes du Coran sous prétextes d’un enseignement « contraire à la raison » … et c’est précisément pour cette raison que j’aimerais connaitre leurs arguments.
      Pourrait on communiquer par mails ?

  9. Monsieur le Professeur converti à l’islam,
    pouvez-vous me citer un seul scientifique d’origine purement arabe qui a contribué au progrès des sciences dans l’aire arabo-islamique de 610 à nos jours? Et surtout ne me citez pas les perses, les hindous islamisés et encore moins les chrétiens? Qui a avait la main haute sur Dar Hikam à Bagdad sous les Abbassides? Et qui étaient les médecins des Califes Ommeyades et Abbassides?
    cordialement le vôtre.

  10. leur bouquin c’est une suite de verbiage qui mène les gens a un cul-de-sac à la perdition éternel en enfer.
    l’islam : c’est la lune qui veut prendre la place du soleil.

  11. Le coran n’existait pas au temps de Mohamed.Il y avait des textes tirés de la torah qui circulaient en Syrie et alentours.Une secte judéo chrétienne répandait le message messianique sous forme de lectionnaires ou de fiches.Peu à peu les arabes ont été convertis et devenaient messianiques .Lorsque le projet de reconstruction du temple de Jérusalem a échoué les nouveaux convertis ont arabisé les textes et ismaelisé l’ethnie arabe pour construire une nouvelle religion copiée de la Torah.Après la mort de Mohamed ses compagnons et complices ont continué le projet et ont transformé les textes selon les besoins du moment.Les scribes étaient sous les ordres des califes pour adapter le coran selon les besoins de l’époque.Deux siècles après Mohamed le coran actuel fût achevé et diffusé à travers l’emipire.
    L’islam est une invention des califes. C’est une évidence même et croire que Le Bon Dieu s’est adressé à Mohamed pour lui révéler la vérité c’est démon, une folie furieuse.Mes frères musulmans réveillez vous!

    • Déjà c’est l’ange Djibril qui lui a révélé le coran !
      Et vos mensonges svp arrêter. Ce n’est pas pcq plus personne ne croit au christianisme qu’il faut mentir sur l’Islam.
      Je te pardonne en tout cas mon frère

  12. Voilà le genre d’article … très pédagogique … que j’apprécie.
    Au moins y apprend on quelque chose … qui plus est par une personne autorisée !
    Merci Monsieur le Professeur !

    • Pareil ; un cours magistral très appréciable, qui part néanmoins dans plusieurs directions différentes, bien que proches, laissant peu de place pour étayer chacune d’entre elles mais je pense qu’on peut compter sur l’auteur pour préciser tout ça avec les années. Je l’espère en tout cas. Mille merci donc.

  13. Chère Marine,
    Ai-je pas le droit de m’intéresser à l’islam? C’est bien dommage pour vous, car il s’avère que je connais très bien le coran, les hadiths ainsi que l’histoire de l’expansion islamique.
    Sachez que vous ne pouvez plus cacher le soleil avec le tamis. Et sachez encore que ce que les musulmans sunnites considèrent comme étant la civilisation arabo-islamique, n’est en fait que l’oeuvre des chrétiens syriaques et des parsis ( les perses).
    Dommage pour vous, il n’y aucun Arabe authentique qui a contribué à l’épanouissement des sciences dans Dar El Islam. Tout ce qui a été fait est l’apport des mécréants de Dar El Harb.
    Revoyez vos manuels d’histoire en vous appuyant sur les chroniqueurs musulmans, eux-mêmes, et vous ne serez pas déçue, croyez-moi.

    • Et bien moi aussi je connais bien l’histoire de la civilisation arabo-musulmane. Je suis professeur d’histoire dans un lycée à Lyon (La matinière) marié à une algérienne et convertie à l’Islam. Je peux le dire haut et fort vous êtes un menteurs monsieur l’apostat. Je vous le dis, mais vous avez l’habitude de mentir sur ce site…..

      • Mais prouvez-le bon sang. On ne traite pas les gens de menteur comme ça sans aucune justifcation comme un préadolescent qui ne sait pas quoi dire pour sa défense !

      • Je croyais les profs ‘ moins débiles !
        Surtout … quand on est prof d’Histoire !
        D’habitude ils ont des arguments …

    • Cher Hamdane,
      Loin de moi l l’idée de vous interdire quoique ce soit d’autant plus que je suis parfaitement Athée, non je me demandais simplement si vous ne souffrez pas du « complexe » du nègre ? C’est tout.

  14. Le coran d’air n’est basé que sur du vent et des légendes débiles, comme tous les livres soit disants « sacrés », vaudrais mieux en faire de gigantesques autodafés, ça évitera au générations futures de lire et de croire ces conneries qui ne seront jamais prouvées scientifiquement !

  15. Le coran n’est pas altéré. Il est « alterné ». En effet, il a deux « coran » : le coran continu, puis le coran alternatif. Mais ça reste du coran. Et à trop y jouer, on finit par s’électrocuter…

  16. après les analyses de Luxenberg, Taubes, Stroumsa, Delcambre, Sami Aldeeb, les manuscrits de Sanaa et tant d’autres voici une analyse mathématique du coran
    http://ripostelaique.com/lautopsie-du-coran-par-jean-jacques-walter/
    L’autopsie du Coran par Jean-Jacques Walter
    Publié le 13 janvier 2015 par Maurice Salima – Article du nº 390
    et il y a toutes les excellentes vidéos de Aldo Sterone sur youtube
    nous commencons à être bien informés, mais c’est les musulmans qu’il faut informer sur leurs croyances, c’est eux qui devraient lire RL…
    on finira par leur faire des distributions gratuites !

    • Faîtes donc l’autopsie de la Bible et de la Thora. Laissez donc les Musulmans s’occuper de leur livre sacré.

      • Marine … !
        Moi je veux bien laisser les musulmans à leur livre ! Je m’en tape !
        Mais quand ils m’obligent à épouser leurs inepties et croire que la terre est plate … voyez vous ! Là … ça me gène beaucoup !

        • C’est simple : faites passer un test de QI à un million de musulmans et le même à un million de non musulmans et voyez la différence! Le coran ne développe pas l’intelligence.

      • Non! Si vous prétendez convertir du mécréant, le moins est d’être explicite.

    • Bonjour Anne, je pense que le lien est faussé car la page est introuvable ( 404 ). Dommage ça m’aurait bien intéressé ( sauf si je l’ai déjà lu – analyse scripturale => 30 scribes différents ( ?? ) )

Les commentaires sont fermés.