1

Corbière a trébuché devant Stanislas Rigault, le Gavroche de la reconquête !

Après les débats avec Jean-Luc Mélenchon à BFMTV et puis Bruno Lemaire à France 2, Éric Zemmour, candidat à l’élection présidentielle, était l’invité de Cyril Hanouna dans l’émission « Face à Baba » sur C8.

Parmi les duels proposés figuraient en outre deux personnalités du paysage politique et médiatique connues pour leurs rudesses : Mathieu Kassovitz, cinéaste d’ultra-gauche, et Alexis Corbière, député de la France Insoumise.

Comme d’habitude dans ce genre de confrontation, nous avons eu droit aux outrances de deux militants de l’ultra gauche qui piétinent toujours le débat démocratique.

Réalisateur et acteurMathieu Kassovitz, devenu cas contact, diffusa une vidéo en faisant l’éloge de ses origines juives hongroises et du métissage ethnique comme une chance pour la France.

Une question se pose : au nom de quelle liberté devrait-on imposer aux Français de subir le grand remplacement qui se profile à l’horizon 2050 ? La soupe aux choux devra-t-elle devenir le plat préféré des Français dans les décennies à venir ?

La gravité de la désindustrialisation, la précarité des emplois, l’effondrement des services de soins, le désarroi des Français depuis la crise sanitaire, l’endettement mirobolant des finances publiques, devraient nous inviter à plus de prudence et moins de désinvolture politique.

Dans son intervention et de manière perfide, Mathieu Kassovitz semblait ignorer les origines berbères d’Eric Zemmour… le considérant de facto comme un descendant de l’Algérie, alors que cette nation n’existait même pas à l’origine de la civilisation berbère !

N’est-ce pas Mathieu Kassovitz qui avait tenu des propos d’une violence inouïe sur Twitter, à l’encontre de Nicolas-Dupont-Aignan, président de Debout la France, après l’annonce de son soutien à Marine Le Pen pour le second tour de la présidentielle de 2017 ?

Faisant suite à la violence verbale et vulgaire de Mathieu Kassovitz, du style « Espèce de trou du cul… et je t’encule Thérèse… », Nicolas Dupont-Aignan avait estimé que ce militant de l’ultra gauche s’était comporté comme une racaille.

Et puis vint l’intervention d’Alexis Corbière, le bourgeois gentilhomme de la France Insoumise. Mais voilà, il s’avère qu’Éric Zemmour connaît bien les vieilles méthodes bolchéviques préconisées par Vladimir Lénine pour discréditer et déstabiliser un opposant politique.

Malgré tous les efforts d’Alexis Corbière, bien assis et poings serrés, rien n’y fit et ses provocations verbales tournèrent rapidement à la dérision.

Épris de colère, il perturba ensuite l’intervention de sans faire preuve de respect, alors que le président de Génération Z était venu sur le plateau pour motiver son soutien à Éric Zemmour.

Stanislas Rigault lui répondit avec une assurance incroyable : « Retournez enseigner car en 2022 c’est terminé l’Assemblée nationale » !

En pareille circonstance, si Alexis Corbière a trébuché, le nez dans le ruisseau, devant le Gavroche de la reconquête, il ne pourra nullement dire que c’est la faute à Rousseau et encore moins à Voltaire !

Hélas, les personnes les plus envieuses attendent toujours la fin du bal dans les discothèques pour assouvir leurs déconvenues. Et ce soir là, ce fut le cas.

Après l’émission, Raquel Garrido et Alexis Corbière, le couple le plus glamour de la France Insoumise, n’hésitèrent pas à insulter Stanislas Rigault.

Furieuse, Raquel Garrido l’invectiva : « Connard va ! Sucer la bite à ton chef à la télé, tu trouves ça glorieux ? »

Décidément, les violences verbales et physiques s’accélèrent à vive allure à l’encontre du candidat Éric Zemmour et de ses soutiens dans cette campagne électorale.

N’est-ce pas le Dr Choteau, gastro-entérologue et hépatologue, gendre de Brigitte Macron, qui sur son compte Twitter avait souhaité la mort d’Éric Zemmour lors de son voyage en Arménie ?

Si un médecin n’est pas en mesure de respecter le serment d’Hippocrate, cela dénote à quel point la France est bien malade !

Henri Ramoneda