1

Corbyn : le Royaume-Uni sera-t-il gouverné par un islamo-gauchiste antisémite ?

« Un peuple meurt, non par les coups portés de l’extérieur, mais par la capitulation de ses enfants »
                                                                               
Jean de Lattre de Tassigny

Selon un récent sondage, 40 % des 290 000 Juifs britanniques songent à quitter le Royaume-Uni si le chef du parti travailliste (principal opposant à l’actuelle majorité), Jeremy Corbyn, devenait Premier ministre.

Et pour cause ! Corbyn est un antisémite invétéré et un soutien absolu des mouvements djihadistes tels que le Hamas et le Hezbollah, qu’il considère, il le déclare lui-même, comme « ses amis ».

Corbyn est un islamo-gauchiste de la pire espèce et de nombreux membres – élus ou non – du parti travailliste britannique n’ont pas mis longtemps à se rallier à la ligne antisémite et pro-islamique du vicieux Corbyn. Le Royaume-Uni devient de plus en plus poreux aux idées nauséabondes de Corbyn et de la clique en keffieh dont il s’est entouré.

Le 12 août  2012, Corbyn, se servant des médias de la République Islamique d’Iran pour cracher son venin contre Israël et les Juifs, déclara à la chaîne de télévision PressTV , qu’ il pensait qu’Israël était responsable d’une attaque perpétrée contre des forces égyptiennes dans le Sinaï, attaque pourtant logiquement attribuée par l’Égypte elle-même au groupe djihadiste Ansar Bait Al Makdis (qui prêtera allégeance en 2014 à l’État Islamique d’ Abu Bakr Al-Baghdadi).

En 2014, Corbyn partit en Tunisie pour – entre autres – se recueillir sur la tombe des terroristes de l’organisation Septembre Noir qui commit l’atroce assassinat des 11 athlètes israéliens aux JO de Munich en 1972 (Septembre Noir était en fait une couverture pour le Fatah de Yasser Arafat).

Sur une photo, on peut aussi voir, lors de ce même séjour en Tunisie, Corbyn se recueillant sur la tombe du terroriste Atef Bseiso qui fut le chef des renseignements de l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP). Bseiso collabora aussi au massacre des athlètes israéliens.

Il existe aussi une photo édifiante sur laquelle le chef du Labour, Jeremy Corbyn, prie à la manière des musulmans devant la tombe des terroristes de Septembre Noir…

Jeremy Corbyn fut aussi vu, ce jour là, aux côtés du « Camarade » Maher Al-Taher, membre du bureau politique de l’organisation terroriste marxiste-léniniste Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP).

Corbyn est bien le paradigme de l’islamo-gauchisme !

Petit flash-back pour rappeler encore que Jeremy Corbyn assista en 2012 au Qatar à une conférence organisée par les djihadistes du Hamas (qui rappelons-le est la branche « palestinienne » des Frères Musulmans). Corbyn se retrouva aux côtés de Husam Badran, ancien chef d’une des Brigades Azzedin al-Kassem en Samarie («la branche armée » du Hamas. Azzedin al-Kassem fut un fanatique qui lutta contre le mandat français en Syrie et au Liban). Les membres de ses brigades sont responsables du meurtre de centaines de civils israéliens depuis leur création en 1991. Husam Badran est un monstre qui fut le cerveau, entre autres, du massacre perpétré devant la boite de nuit de Tel-Aviv le Dolphinarium. Cette discothèque très fréquentée fut la cible d’une attaque kamikaze en 2001 dans laquelle 21 adolescents israéliens perdirent la vie.

Voilà donc les amis, les frères, du possible prochain Premier ministre du Royaume-Uni !

Ajoutons qu’en 2013, Corbyn n’hésita pas à dire que les « sionistes » (les juifs) qui vivent en Grande-Bretagne ne pouvaient pas comprendre la façon authentique de penser des « vrais » Britanniques. Il parlait du sens de l’ironie dont les juifs  seraient prétendument dépourvus. Il est vrai que les amis mahométans de Corbyn attestent d’un sacré sens de l’humour et d’une bonne dose d’ironie quand ils se font sauter à Londres ou à Manchester munis de leur ceinture d’explosifs…

Ces propos émanant du leader de l’extrême gauche britannique me rappellent ceux d’un ancien leader, cette fois-ci de l’extrême droite française, Charles Maurras, qui écrivit que les juifs français, même les plus éclairés, ne pouvaient pas comprendre le vers de Racine : «Dans l’Orient désert, quel devint mon ennui ! »

Évidemment, les leaders islamo-gauchistes français tels que MM. Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon sont encore loin d’avoir atteint le niveau de collaboration de Jeremy Corbyn, mais il y a fort à parier que si Corbyn devenait Premier ministre d’un État aussi important que la Grande Bretagne, l’effet de contagion serait plus que probable !

Sartre écrivait : « L’antisémitisme nous concerne tous car il a amené le nazisme. »

Ne pensez pas que si vous n’êtes pas juif vous ne craignez rien, car Corbyn et ceux qui soutiennent ses idées en Europe sont prêts – s’ils arrivent au pouvoir – à faire un immense feu de joie avec ce qui reste de la civilisation occidentale…

Frédéric Sroussi