Coronafolie : explosion des troubles dépressifs dans les pays sous dictature sanitaire

Dans un rapport publié ce mercredi 2 mars 2022, l’OMS constate que le nombre de cas de troubles dépressifs et/ou anxieux majeurs a respectivement augmenté de 27,6% et 25,6% dans le monde. Sans surprise, ce sont les pays où les mesures « sanitaires » ont été les plus strictes qui sont les plus touchés : Europe de l’ouest, Etats-Unis, Australie…  C’est « une augmentation alarmante », a déploré Brandon Gray, du département santé mentale de l’OMS, qui a coordonné le rapport.

***

Les pays les plus durement touchés par les mesures gouvernementales contre la « pandémie » (confinement, couvre-feu, port du masque généralisé, interdiction de contacts intergénérationnels, « vaccination » forcée…) ont connu les plus fortes augmentations de la prévalence des troubles psychiatriques. Les femmes ont été plus touchées que les hommes, et les plus jeunes, en particulier les 20-24 ans, ont été davantage concernés que les groupes plus âgés. Les personnels de santé ont pour leur part connu une hausse importante des tendances suicidaires.

 ***

Selon une étude réalisée par le pôle psychiatrique de l’hôpital Robert-Debré de Paris, étude coordonnée par le Dr Richard Delorme, psychiatre de l’enfance et de l’adolescence, les suicides et tentatives de suicide des jeunes ont subi un bond de 300% entre juillet-août 2019 et mars-avril 2021. L’étude précise que «De nombreux facteurs peuvent avoir contribué à cette accélération, comme la sensibilité spécifique des enfants aux mesures de prévention [mitigation], la détérioration de la santé ou de la situation économique de la famille, l’augmentation du temps d’écran et de la dépendance aux médias sociaux, ou le deuil».

Bien que ces chiffres n’émanent que d’un seul hôpital parisien, «le constat général semble assez partagé sur le territoire national» remarque Vincent Jardon, responsable dans les Hauts-de-France de VigilanS, un dispositif qui établit ses statistiques à partir des remontées d’informations émanant des services nationaux d’urgence psychiatrique.

Sur CNews le 21 octobre 2021, la psychologue Marie-Estelle Dupont précise que de nombreux enfants et adolescents de moins de 15 ans « depuis les restrictions sanitaires, le deuxième confinement, l’anxiété de leurs parents, les difficultés économiques et psychosociales… vont très mal, et ont des idées de mettre fin à leurs jours. [Leur nombre a] drastiquement augmenté ».

Coronafolie : comment « ils » foutent en l’air toute une génération !

Le Dr Martin Blachier, télévangéliste médical qui, depuis le début de la « pandémie » a évolué d’un total à-plat-ventrisme progouvernemental à une position nettement plus nuancée, a repris le chiffre de 300% de hausse des suicides et des tentatives de suicides chez les jeunes, évoquant un «phénomène jamais vu auparavant»

Le président des Patriotes, Florian Philippot, a également relayé l’information qui justifierait selon lui la démission des autorités gouvernementales.

***

Henri Dubost

In girum imus nocte ecce et consumimur igni 

image_pdfimage_print
11

1 Commentaire

Les commentaires sont fermés.