1

Coronavirus : La Chine et l’OMS complices de génocide ?

C’est mon troisième article relayant les infos et analyses de Coronavirus Info Live sur la responsabilité écrasante de la Chine dans la propagation fulgurante de l’épidémie dans le monde.

Je ne vais pas redire tout ce qui a été mentionné dans les deux premiers :

La Chine nous a foutus dans la merde, il ne faudra pas l’oublier

Oui, la Chine a menti sur le nombre de morts

De plus en plus de voix viennent confirmer que :

Le bilan chinois des morts et des cas a été trafiqué

TIME Magazine (excusez du peu) s’empare de l’affaire des cendres évoquée ici avant-hier et remet en cause les chiffres officiels chinois.

Les doutes à propos de la version officielle du gouvernement chinois gagnent du terrain.

https://time.com/5811222/wuhan-coronavirus-death-toll/

À l’approche de la Fête des morts qui doit avoir lieu les 4 et 5 avril, les habitants de l’agglomération ont en effet été autorisés depuis le 23 mars à récupérer les cendres de leurs proches afin de pouvoir les enterrer. Selon de nombreux témoins, des dizaines de milliers d’urnes funéraires auraient déjà été distribuées.

Un phénomène qui n’a pas manqué d’alerter plusieurs journalistes locaux ainsi que le très sérieux Caixin Zoukhan, un magazine économique chinois qui se distingue depuis le début de la crise du coronavirus pour ses enquêtes particulièrement rigoureuses.

Se basant sur le fait que les huit crématoriums de la région procèdent chacun à quelque 500 incinérations quotidiennes, il est devenu évident d’après leurs calculs, que les décès survenus à Wuhan et dans le pays étaient beaucoup plus nombreux que ce qu’annoncent les autorités.

Les lanceurs d’alerte affirment ainsi que la capitale de la province du Hubei compterait en réalité près de 46.000 morts, et tablent sur un bilan de 92.000 morts au total sur le territoire. Des chiffres bien supérieurs à ceux fournis par le gouvernement, qui a rapporté jusqu’à maintenant 3.295 décès dans le pays.

https://www.i24news.tv/fr/actu/international/asie-pacifique/1585573668-chine-le-bilan-des-deces-dus-au-coronavirus-fortement-remis-en-cause

Le gouvernement chinois a détruit les premiers échantillons du Coronavirus découverts en décembre, supprime les résultats des premiers tests, et interdit la diffusion d’ informations sur le virus. 🤡

https://www.thetimes.co.uk/article/chinese-scientists-destroyed-proof-of-virus-in-december-rz055qjnj

⚠️ Des spécialistes consultant pour le gouvernement britannique ont prévenu les autorités que la Chine pourrait avoir 40 fois plus de cas qu’elle ne le prétend.

L’OMS, soumise à la Chine, a interdit de fermer les frontières avec la Chine

Au cas où certains douteraient encore que l’OMS est soumise à la Chine, après tous les éléments que j’ai donnés sur la chaîne Coronavirus Info Live, regardez :

Il s’agit de l’Assistant Directeur-Général de l’OMS qui raccroche au nez d’une journaliste qui lui demande si l’OMS pourrait envisager que Taïwan rejoigne l’OMS en tant que membre ; juste après avoir fait semblant de ne pas avoir entendu la question.

Pour rappel, Taïwan est un État souverain (groupement d’Îles) issu de la partition de 1949 que la Chine prétend gouverner et posséder.

Je rappelle que la Chine a tout fait pour mettre le directeur actuel de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, à son poste, en Mai 2017, puis a effectué des dizaines de millions de dollars de dons à l’organisation.

De nombreux rapports de renseignements internationaux le qualifient « d’agent chinois » et l’accusent d’avoir volontairement retardé les mesures prises dans le monde au profit de la Chine.

Rappelons aussi que Tedros a refusé de déclarer l’état de Pandémie alors que des pays du monde entier étaient touchés, et qu’il a recommandé pendant des mois de ne pas suspendre le commerce et les transports internationaux; alors même que des voix dissidentes à l’OMS protestaient contre cela. J’ai commenté toute l’évolution des tensions internes à l’OMS pour ceux qui veulent utiliser la fonction recherche.

Santé : comment la France est devenue dépendante de l’étranger ?

La France a perdu son autonomie sanitaire par manque de stratégie, mais aussi par péché d’orgueil. Mais comment expliquer cette situation ?

La pandémie de coronavirus a soulevé la question de la souveraineté sanitaire pour plusieurs pays. C’est le cas de la France, qui a découvert sa dépendance vis-à-vis de l’extérieur, notamment de la Chine. Cette dépendance est la même pour les médicaments, les masques de protection et les respirateurs artificiels. […]

La France commande au total un milliard de masques à la Chine, la livraison sera faite par des avions russes Antonov

Analyse : Jusqu’en 1970 environ, la France produisait absolument tout ce qui lui était nécessaire, toute son alimentation, ses autos, ses camions, son acier, son aluminium, tous ses textiles, tous ses produits pharmaceutiques, aspirine, paracétamol, pénicilline et autres antibiotiques, chloroquine même et bien d’autres.

Des millions d’emplois qualifiés faisaient tourner toute cette activité manufacturière et il n’y avait donc pas de chômage, pas d’immigrés non plus et nos banlieues étaient riantes.

En aliénant sa souveraineté pour s’inféoder à l’UE, depuis le début dans la main des lobbys mondialistes, la France s’est progressivement vidée de toute sa substance, tandis qu’elle se laissait passivement submerger par l’immigration.

Voilà pourquoi nous sommes aujourd’hui un pays décadent, manquant de tout ce qui est nécessaire, et dépendant d’autres pays plus malins que nous. (Richard Roe)

Il faut que certains Chinois arrêtent de bouffer n’importe quoi… 

La première vidéo dans laquelle un bébé chinois qui mange des têtards, ça va encore.

Mais attention, âmes sensibles, cœurs fragiles et autres amis des animaux, les vidéos suivantes sont ultra ultra gores. Assurez-vous d’avoir une cuvette à proximité pour ne pas vomir partout. On ne sait jamais.

Film comique sur le sujet des chinois qui bouffent tout ce qui est vivant pour ceux qui ont eu le courage d’arriver jusqu’ici :

Infos : Coronavirus Info Live et Corona-chan.

Julien Martel