Corse : les brigands indépendantistes solidaires des colons mahométans

Publié le 28 décembre 2015 - par - 16 commentaires - 3 881 vues
Share

AV CORSE TALAMONILes Corses sont des hommes, qui plus est des hommes libres. Ils viennent une nouvelle fois d’en faire la démonstration en refusant l’installation à Ajaccio de ce que les collabos appellent des zones de non-droit, territoires perdus de la République qui sont en réalité, de facto, des zones de droit islamique.

Il y a déjà dix ans la France subissait une guerre de défédération. Ce soulèvement confessionnel islamique de l’automne 2005 qui se solda par trois semaines de pogromes anti-républicains, fut épargné à la Corse. Des boucheries halal de l’île ont été attaquées à cette occasion. Etait-ce uniquement pour stopper net les premières tentatives de razzia en Corse ou également par solidarité avec le continent martyrisé ? Probablement les deux, identité et République ne sont pas antinomiques contrairement à ce que les collabos et les brigands indépendantistes aimeraient faire croire. Le 6 juillet 2003 ce sont les Corses qui rejetaient la tentative de transformation de l’île en une sorte de territoire d’outre-mer et le démantèlement de la République.

Les brigands indépendantistes qui ne se privent pas de fustiger ce qu’ils appellent le « colonialisme français », expriment leur solidarité avec les colons mahométans. Ils entretiennent avec eux de fraternelles relations selon leurs propres dires et accusent de racisme les Résistants corses. A l’unisson avec Manuel Valls, ils ont parlé de profanation concernant les dégradations subies par un lieu de réunion mahométan qui serait un lieu de culte non déclaré. Or il n’y a en France de délit de profanation que pour les seules sépultures comme l’a rappelé la chambre des appels correctionnels de Mayotte qui avait à se prononcer sur le dépôt d’une tête de cochon devant une mosquée. Sauf à considérer comme le fait Manuel Valls que l’islam est  sacré, notre religion d’Etat.

Une Corse indépendante serait une sorte de Kossovo, intérieurement soumise à des brigands et extérieurement à l’Oncle Sam comme l’a rappelé récemment Gérard Couvert. Et c’est là que la boucle est bouclée, américanisation et islamisation étant l’avers et le revers d’une même médaille. Voilà qui aide mieux à comprendre la fraternité que ressentent les brigands indépendantistes envers les colons mahométans et leur sympathie pour le sacré islamique.

Pascal Olivier

http://reconquete-republicaine.fr

http://blog.pascalolivier.fr

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Louvet

Bravo les corses, au lieu de taper sur nos claviers, faisons comme eux! Il nous manque des leaders. Je demande à ce qu’un putsch militaro-policier ait lieu dans notre pays pendant qu’il est encore temps.

Dorylée

Les mêmes causes produisent les mêmes effets. Partout où il y a des muzz il y a la m… Partout où les indépendantistes gagnent, ils s’installent sous la douche à subventions et flattent ceux qui manœuvrent le robinet. Vous en aurez bientôt une nouvelle preuve en Nouvelle Calédonie puisque l’État fait ce qu’il faut pour que les indépendantistes gagnent de la même manière qu’il a organisé le référendum à Mayotte pour en faire un département français, sans demander aux Français…

tirebouchon

TALAMONI un FAUX Corse. Fils d’un Pied Noir d’origine italienne et d’une Pied Noire d’origine espagnole originaires du Maroc. Jean Guy TALAMONI n ‘a originellement pas la moindre attache familiale avec cette Corse à laquelle il s’acharne à s’identifier. Après l’indépendance du Maroc et leur installation en Lorraine le petit Pied aux cinquante nuance de gris y vit le jour. Talamoni, parlant Corse c’est assez comiques. En toute objectivité, et cela me fait chier, les petits arabes, qui ont une double nationalité Franco-marocaine majoritairement, nés en Corse parlent couramment le Corse, souvent mieux que cet indépendantiste rapporté. En partant du… lire la suite

Laurent P.

Atlas officiel « de ce que les collabos appellent des zones de non-droit, territoires perdus de la République qui sont en réalité, de facto, des zones de droit islamique. » :
http://sig.ville.gouv.fr/Atlas/ZUS/
La zone des Jardins de l’Empereur y est bien évidemment dument référencée : http://sig.ville.gouv.fr/Cartographie/9401030

Fortal

Hier les Corses étaient des Hommes avec un grand H, des résistants, etc, etc… et aujourd’hui ce sont des brigands parce qu’ils ne vont pas dans votre direction. Ces soi-disant courageux à 600 qui ont manifesté contre la violence faite aux pompiers, pourquoi ne les avons-nous pas entendu quand un préfet français était abattu par des lâches ?

jino

Le peuple corse courageux et fier dans son ensemble s’est trompé aux dernières élections, les leaders « nationalistes » corses ne valent pas mieux que la clique UMPS, ils l’ont montré lors de ces évènements. Pour eux le colonialisme arabo-islamiste est bien moins dangereux que le « colonialisme » français et surtout que le FN. Corsi, ripiglieti vi! seti nant’à un gattivu chjassu, solu u FN pudarà cambià l’affari in Francia cum’è in Corsica. Se vò vuleti salvà a voscia identità, i vosci usi è a voscia cultura, ùn hè micca impiendu l’isula di musulmani chè vò ci ghjungnareti. Corses, reprenez vous! vous êtes… lire la suite

jino

Et oui, on y est, les leaders nationalistes fraîchement élus tombent le masque, ils ont reçu les représentants de la communauté musulmane qui se sont livrés devant eux et devant les caméras de Fr3 à un exercice de taqiya de haut vol en venant soit-disant s’excuser. Et bien ça a marché, les deux élus les ont chaleureusement remercié, les yeux remplis d’émotion en leur assurant qu’ils étaient leurs amis. Idem pour le pompier agressé qui a apprécié ce geste de la part des muzz qui sont venus lui rendre visite. Alors, je me pose une question, est ce que tous… lire la suite

angora

et les revendications sans bornes.

Max

Je ne suis pas d’accord avec vous! Les independantistes veulent se degager de la Republique et gerer eux memes leur isle. Si nous pouvions nous prendre en charge et gerer de maniere nationaliste notre pays on ne serait pas dans la merde que nous sommes. Les gouvernements successifs ont plonge la France dans le chaos. Voyez le resultat avec les bros encules qui gouvernent la France!

yves ESSYLU

Article pertinent sur les « indépendantistes » , avec ces types il faut tirer d’abord et discuter après comme avec les arabes

Drakkar

Les électeurs corses sont des cocus comme les électeurs continentaux !
Ils ont élu des « indépendantistes » qui sont en réalité des chefs de clans mafieux bien abrités derrière les subventions du con-tribuable.
Et maintenant que les corses se révoltent (un peu) contre l’envahisseur musulman, les zélus clament leur soutien aux envahisseurs.
Le grand foutage de gueule est loin d’être terminé.

La Mécréante !

(suite)
« les indépendantistes ont GAGNÉ“ (sans S).
les indépendantistes de la Martinique ont gagné également mais ils sont traités par le mépris.

Allô les gocho-bobo-connauds-iTélé-BFM ! Nos compatriotes Martiniquais ne vous intéressent pas !?

La Mécréante !

1)-sauf que les « indépendantistes » ne sont encore pas indépendants. Dès lors, ils sont obligés de s’étouffer avec « le-politiquement-correct » pour empêcher le franquiste enragé d’aller “mettre un coin“ dans leur projet politique.

2)-sauf que la racaille en question a été manifestement “actionnée-manipulée » à dessein et opportunément…

3)-suivez mon regard : “si le FN passe = guerre civile“——–“les indépendantistes ont gagnés = voici la guerre civile“.

moralité : les petits pièges à la con du “service psychologique » du franquiste font pschitt.

éric

il vaut mieux une « petite » guerre civile maintenant pour débarrasser notre pays des musulmans. que font-ils en FRANCE, ils sont incompatibles avec notre culture et ils ont le culot de tout critiquer… qu’ils repartent au bled.

terranova

Hormis les dirigeants, surprenants alliés de l’islam, saluons la détermination du peuple Corse, qui n’entend pas se laisser brimer par la vermine. Les Corses, par leur courage, réussiront là où nous avons échoué, et c’est d’eux que partira la résistance contre la république bananière, usurpatrice du pouvoir depuis 1969.

JEV

La majorité des Corses ne sont pas des indépendantistes… Je veux dire par là, que les indépendantistes feraient bien de ne pas trop remuer la m… et de faire gaffe à leur derrière, un non indépendantiste pourrait bien leur botter les fesses… Comme ils ont l’habitude de faire… C’est bizarre comme une fois élus ils retournent leur veste… Cela doit être contagieux chez les élus (Corses ou continentaux)… Andiamo Corsica, pègra fora con gli altri!