Coup de pompe ou déprime pour Macron ?

Publié le 1 novembre 2018 - par - 25 commentaires - 2 605 vues
Share

Chaunu Show, dessinateur à Ouest France

Tout lui avait réussi jusqu’à maintenant, lui donnant l’impression qu’il était infaillible, imperturbable et impérial. Il s’était affublé du surnom du Roi des Dieux : Jupiter, celui qui, du haut de l’Olympe, dominait le monde et tous ses sujets. Les cérémonies qui le célébraient étaient de magnifiques occasions de lui apporter des offrandes, de le bénir de louanges et de voir cette foule d’adeptes se prosterner devant le trône.

Il tenait le rôle de gourou au milieu de sa secte de vestales ( Schiappa, Berger et les autres), de fadas épris de sa puissance (Le Maire,Philippe, Darmanin et Cie) et de gogos éberlués de voir une divinité descendre sur la France.

Vous, les «  discipula », les «  te amata capio » (vous vous sentiez aimées) depuis l’élection du «  Pontifex Maximus », vous entreteniez le feu sacré qui devait éclairer de mille lumières notre pays et sortir de l’obscurantisme ces «  Gaulois réfractaires ». Mais depuis peu le feu est sur le point de s’éteindre et vous dans «  l’Atrium Vestae », vous allez être battus de verges. Priez que votre Maître récupère sa force mentale !

Quant aux toqués qui bavent devant le souverain, là aussi, vous vous souciez de voir aliter votre Dieu de moins en moins puissant et cette dégradation non seulement physique et morale devient aussi politique dans les sondages et les mouvements de colère qui se soulèvent partout en France.

Enfin les gogos débiles qui se font défigurer par des selfies à côté de leur visiteur de prestige, ils commencent à douter de la réussite de leur icône.

La raison principale de cette «  retraite de quatre jours » comme le font les catholiques lorsqu’ils sont pris d’une angoisse intérieure devant la force du Mal qui gagne du terrain, est en réalité une défaillance politico-morale : Macron s’aperçoit qu’il perd de son lustre et que son parcours brillant jusqu’à maintenant rencontre des obstacles de plus en plus insurmontables : sondages en berne, manifestations diverses dont celle du 17 novembre, fantômes des Poilus de 14-18 qui commencent à le hanter devant son refus de les honorer, hausse des carburants, des réfractaires parmi les membres du LREM qui retrouvent un peu de lucidité et s’interrogent sur la validité des réformes d’En Marche. Une forte déception lui remplit la tête avec les défaites consécutives de sa grande copine Merkel un peu partout en Allemagne, la victoire de l’extrême droite au Brésil et les ricanements des pays de l’Est à ses propos débridés. Il a le cœur percé par la politique de l’Italie, il s’aperçoit qu’il pisse dans un violon quant à son influence sur l’Europe.

Alors comment voulez-vous qu’un homme jeune, vigoureux, qui ne dort que quatre heures par nuit ne puisse pas un jour craquer ?

Son itinéraire n’était fait que de tapis rouges, d’applaudissements perpétuels, de soupirs d’extase à son passage et toutes les portes s’ouvraient en grand devant lui : la banque Rothschild, le père Hollande, l’élection présidentielle et droite à ses côtés, le mentor de ses seize ans, son professeur adoré, la brave Brigitte.

Depuis quelques mois, tout se gâte, ses beaux principes s’estompent, ses emmerdes l’empêtrent : depuis Benalla, les retraités en colère, les cheminots furieux, les camionneurs qui vont paralyser la France. Les voies se ferment et les ténèbres approchent.

Le brillant énarque se voit cracher des invectives de plus en plus féroces sur les réseaux sociaux, se voit balancer des paquets d’excréments sur son passage et ses discours se font dans un décor de plus en plus ténébreux comme s’il voulait se dissimuler pour ne pas montrer son désarroi.

Mais l’être humain a des limites qu’il ne peut dépasser sans faire exploser la machine. Macron est arrivé à ce point-là. Ses nerfs lâchent, son esprit se brouille, son mental flanche et surtout son avenir progressiste prend l’eau. Il ne peut plus supporter cette situation car elle ne correspond pas à ses intentions et à ses rêves : faire de la France le flambeau du modernisme en ouvrant les barrières au monde extérieur par ses traités commerciaux, son hospitalité envers les réfugiés et les malheureux de la planète. Il pensait faire de notre pays une nouvelle Arche de Noé pour sauver le monde. Mais autour de lui, devant lui et surtout sur son horizon, de gros nuages s’accumulent et la tempête approche. Incrédule, il ne comprend pas qu’il a pris les mauvaises décisions et qu’il s’est attaqué aux plus fragiles fragments de la population, les retraités, les pauvres, les chômeurs, les «  bons à rien » qui crèvent le budget et dilapident la richesse de ceux qui travaillent et surtout des premiers de cordées qui cette année encore vont s’empiffrer d’exonérations de taxes et de baisses sur l’impôt sur la fortune ( IFI).

Sa théorie du ruissellement ressemble plus à la météo : les petits ruisseaux de colère font de grosses rivières qui déferlent dans son palais doré.

Pour lui et ses sbires, il est impossible de juger la situation telle qu’elle se développe car elle ne correspond en rien à ce qu’il avait imaginé : tout semblait régler comme du papier à musique, ses réformes amélioreraient le bien-être de son peuple et une formidable fraternité jetterait dans les bras des uns  et des autres, riches et pauvres, travailleurs et chômeurs, rentiers et retraités, une communion intégrale.

Mais Macron, tu t’y es pris comme un débutant, un novice et ton expérience ne t’a rien appris de ce qu’était la vie quotidienne des gens.

Alors nous espérons que ces quelques jours de retraite forcée te feront réfléchir.

André Girod

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Vent d'Est, Vent d'Ouest

Coup de pompe ou déprime, « notre » jupitéRIEN persiste et signe en foudroyant les Lépreux : http://www.valeursactuelles.com/politique/en-vacances-honfleur-macron-ne-lache-rien-100387

DUFAITREZ

Coincé entre Jupiter et Bibi Fricotin, il est perdu !
En fait, un Janus à deux visages. Entre Majesté trompeuse et « popu » avéré…
Tantôt d’un côté, tantôt de l’autre…. ? Allez savoir !

DURADUPIF

Il aurait le blues !!!??? et ces électeurs brouettes avec ? Il est long le chemin…

le Franc

le pire, typique chez les français gangrenés par l’idéologie, c’est qu’il ne fera jamais l’autocritique de son programme ; il fera comme giscard (puisque l’Histoire le lui permet), il n’osera avouer ses erreurs que 40ans plus tard……giscard doit se sentir « absous »,du coup, suivant l’adage ; faute avouée est à moitié pardonnée (en plus quand tu es juge et partie, ça permet, « ain-si », de sauver sa peau)

Une patriote

On peut se poser des questions, car il est vraiment étrange que le plus jeune président de France qui revient de vacances ( en août ) soit déjà épuisé ? Alors qu’en toute LOGIQUE, NOUS SOMMES LES EPUISES DE CE TYPE QUI COMME UNE SANGSUE S’ACCROCHE A NOUS, POPULATION DE SOUCHE ET NOUS SAIGNE A BLANC A COUPS DE TAXES ET SURTAXES AFIN D’ENTRETENIR L’INONDATION MIGRATOIRE QU’IL A PREVU POUR NOUS REMPLACER !

wika

Il suffirait pourtant d’une chose : qu’il annonce qu’il ferme les frontières, qu’il va faire comme Salvini et que nos impôts iront aux FDS.
Il serait lâché par les mondialistes ? Et alors ? Tout le monde sait maintenant comment il est arrivé au pouvoir
Ces mêmes mondialistes sortiraient des dossiers gênants ? Et alors ? tout le monde sait qu’il a planqué son argent dans un endroit sûr.
S’il avait le courage de s’affranchir de tous ces rapaces, il y gagnerait en popularité et sa jeunesse deviendrait peut-être un atout.

Racanelle

Zemour president

hathoriti

« Espérons que sa retraite dorée (ô combien !) le fera réfléchir ?  » mais espérons que non ! Qu’il continue, qu’il s’enfonce de plus en plus, c’est ce que tout le monde espère ! Qu’on le vire, qu’on l’éjecte, qu’on le juge pour haute trahison, de l’air, du vent , BON DEBARRAS! ce freluquet c’est UN FAIBLE ! Un incompétent vaniteux, arrogant, menteur, bref, un traître, un vendu, un collabo ! Malsain !

didile

C’est vrai que ce doit être déprimant de s’apercevoir que le jet de mépris qu’on croyait avoir dirigé à la fois contre la France et contre les Français a abouti ,en fin de compte, dans un violon.

Une patriote

Il a un coup de pompe ou il a choppé une MST ?

Jill.r

Je crains que ce ne soit son état normal, et qu’il
à Été en surchauffe depuis son élection ;d’où
ses incohérences. Il faudrait peut-être lui proposer un séjour en psychiatrie, puisque cela
semble être la mode maintenant.

pauledesbaux

à ta plca makrounet je ferais fissa une analyse de sang on ne sait jamais avec de telles fréquentations où celà peut mener……..

Rebellonous

Macron n’a pas les épaules, il commence à craquer sous le poids de la présidence..Lorsqu’il a été élu, il ne se doutait même pas de ce qui l’attendait, tellement il est  » hors du coup  » de sa responsabilité…Ce qui serait le plus souhaitable serait qu’il craque définitivement, qu’il soit jugé comme incompétent et expulsé…Mais ce n’est peut-être là qu’ rêve ???

astrid

Il vient à Honfleur tous les 1er janvier ! Pitoyable. Il ne sait plus où il en est avec ses « bains de foule » où il dit à qui veut l’entendre : ne vous inquiétez pas moi. Non, on ne s’inquiète pas du tout pour lui. On s’inquiète pour la France. Et les 3 ans et demi qu’il reste à tirer avec ce guignol et sa clique.

a.hourquetted'are

Avec un ego surdimensionné comme le sien et une exposition au monde entier, il doit souffrir de la situation décrite par André Girod et la lettre de Laurent Droit.
Il faut qu’il passe par ce chemin là aussi…avant de découvrir ou assumer qu’il n’a été qu’un pantin!

France.org

La France sera le tombeau de Macron

Une patriote

Le principale et le plus important c’est que cela ne soit pas le notre ! Alors dépêchons nous de l’y envoyer !

Allonzimollo

Ce qui lui manque, c’est surtout un magistral coup de pompe… dans le cul ! :-D

Clotilde prouvot

Il se proclame en pleine forme, pétulant…. mais il a tout de même dit que… « il.vient à Honfleur tous les … 1er janvier « .
Bonne année ?
Il veut donner l ‘illusion d ‘un séjour en « amoureux  » comme quand ils étaient jeunes ?

Clotilde prouvot

Le rem….prem… ??. J’ai oublié le nom du parti imaginé à la hâte par monsieur et ses parents… ce parti recrute des candidats pour les élections. Déjà ! On veut combler les vides, et les manques, les désertions…

Tesquieu

Le banquier a peut-être des nuits agitées… pas avec grand-mère en tout cas.

Clotilde prouvot

Vous n’êtes pas gentil. C’est vrai qu’elle fait plus que son âge, en raison de la maigreur. Et il va finir par être aussi desséché que sa moitié, c’est l’effet de couple !
Deux brindilles, joues plissées, yeux creusés. ..
Le plus drôle, c’est d ‘essayer de donner le change en portant un blouson viril. Cuir.

gaulois réfractaire

Si elle était belle et jeune, cela ne changerait rien à l’affaire. Maqueron ne doit pas faire beaucoup de « mal » aux femmes…,

Saintpol

Vous n’êtes pas gentil dites vous ? ? ? Et lui y est -il lorsque qu’il traîne la France dans la boue , l’orsqu’il insulte les Français , lorsqu’il impose une immigration à marche forcée et qui nous mène directement à un affrontement inévitable dénoncé par ses propres ministres. ? ? ? Il faut stopper cet Imposteur avant le chaos irréversible ! ! !

Allonzimollo

Va savoir, Charles !
(Charles Louis de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu)