Coupable indifférence

Publié le 29 avril 2014 - par - 1 175 vues
Share

Monsieur le procureur de notre république
Vous ouvrez une enquête car on a agressé
Une jeune personne dans l’espace public
Et que l’auteur des faits s’est volatilisé

Monsieur le procureur en voyant les images
D’une caméra de vidéosurveillance
Vous avez remarqué que durant cet outrage
Les passants hébétés se tenaient à distance

Monsieur le procureur à défaut de coupable
Les maudits spectateurs ont été arrêtés
Car vous les accusez d’être coresponsables
Et pour non-assistance de personne en danger

« Ce n’est pas de ma faute a dit l’un des témoins
« Je traversais la place et dans cette cohue
« J’étais un peu perdu, je cherchais mon chemin
« En fait je n’ai rien vu, je n’ai rien entendu

« Ce n’est pas de ma faute a dit l’autre personne
« j’ai bien perçu des cris, des plaintes, des sanglots
« J’ai voulu m’approcher, mais que Dieu me pardonne
« Je ne sais pas briser les lames de couteau

« Ce n’est pas de ma faute avoua un colosse
« Qui semblait pratiquer de nombreux arts martiaux
« Mais j’aurais eu à dos de nombreuses assoces
« Si d’un coup de mon poing je l’avais mis KO ?

Le lendemain matin, en lisant le journal
Avec comme gros titre « Coupable indifférence »
Le voyou qui avait commis l’acte bestial
Applaudit des deux mains cette heureuse sentence

Monsieur le procureur par votre loi inique
La victime est choquée, le voyou court encore
Messieurs les journalistes, par vos lâches critiques
Sachez qu’à l’avenir, il y aura un mort

Et vous les psychologues qui refaites la scène
En accusant le peuple avec des mots savants
Je ne le souhaite pas, mais vos thèses malsaines
Seront-elles appliquées par vos propres enfants ?

Et vous concitoyens, vous qui l’avez saumâtre
En écoutant le juge faire son beau discours
Au lieu de pleurnicher, apprenez à vous battre
Le mal est insensible aux prières d’amour

Monsieur le procureur, cette agression sauvage
Où vous nous reprochez de n’avoir pas bougé
N’est-elle pas en somme une prise d’otage
Pour laquelle on conseille de ne pas sourciller

Monsieur le procureur de notre pauvre France
Je sais que de ce pas vos amis députés
Vont faire de cette coupable indifférence
Une loi imbécile que vous allez voter.

Michel Demorest

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.