Coupables de trop aimer la France

Les événements de ces derniers jours, qui ont vu Christine Tasin subir d’abord de courageuses menaces anonymes de mort, avant de connaître les insultes et d’autres intimidations du rappeur nommé Cortex, tombent-ils du ciel ? Pour les mécréants que nous sommes, la réponse est bien évidemment non !
Ils ne sont que l’aboutissement d’une campagne haineuse contre Riposte Laïque, qui a commencé en 2009, pendant tout le mois de septembre.
http://www.ripostelaique.com/-Numero-101-.html
http://www.ripostelaique.com/-Numero-102-.html
La première attaque a été lancée par le site « Prochoix », dirigé par Caroline Fourest. Comment résumer la pensée de cet article ? Dans la plus pure pensée stalinienne : Riposte Laïque connaît A, qui connaît B, qui connaît C, qui connaît D, qui connaît E, qui est d’extrême droite, et intégriste catholique. Donc, Riposte Laïque est d’extrême droite, et intégriste catholique. Du Fourest-Brancher tout craché ! Usant de sa notoriété médiatique, elle nous attaquera plusieurs fois de manière sordide dans « Le Monde » et sur les ondes, à « France Culture », et n’hésitera pas, dans certaines conférences, à qualifier RL de « site raciste ».
Cette charge sera relayée par Mohamed Sifaoui, ivre de haine après RL pour crime de lèse-ramadan. D’autres embrayeront avec le même refrain, dans les milieux laïques traditionnels, où la critique du Vatican est considérée comme un acte de résistance laïque, tandis que la moindre critique de l’offensive islamiste est forcément jugée raciste.

La deuxième étape de cette offensive a eu lieu aux alentours du 18 juin, où la presque totalité de la presse a qualifié l’apéro saucisson pinard de « raciste » et amalgamé systématiquement à l’extrême droite l’ensemble des 25 associations signataires, dont Riposte Laïque et Résistance républicaine. Leur argument ? La présence du Bloc Identitaire – qualifié pourtant de droite populiste par Jean-Yves Camus – parmi les 25 signataires. Jamais un mot sur la tenue de ce 18 juin, sur les discours entendus, sur les références à la Résistance et à la République, seulement deux mots, qui se voulaient assassins : « Racistes, extrême droite ». Jamais un commentaire sur les mises au point effectuées par Pierre Cassen, notamment lors d’une interview mémorable de l’agressif Robert Ménard, sur i-tele.
http://www.youtube.com/watch?v=KzxUhnDMK7g
Nous avons eu droit à des articles ignobles, notamment dans Le Nouvel Obs, et Le Monde, et avons même eu la désagréable surprise de lire des choses peu courtoises, ni bien honnêtes, dans « Marianne ».
La troisième étape a eu lieu la semaine dernière, à l’occasion des apéros républicains marquant le 140e anniversaire de la IIIe République. C’est vrai, nous avons été cruels avec nos détracteurs, nous les avons privés de leur angle d’attaque préféré : le Bloc Identitaire n’était pas là. Peu leur importe ! Boutault, le maire vert du 2e arrondissement de Paris, et le Mrap ont demandé l’interdiction, voyant dans ces apéros des incitations à la haine (!), voire du racisme. Pour le plus grand bonheur du système, les défenseurs de la République et de la Nation, ceux pour qui La Marseillaise et le drapeau, cela veut encore dire quelque chose, étaient à nouveau amalgamés à l’extrême droite.

Rien de tel que de brandir la menace fasciste – totalement inexistante aujourd’hui, en France – pour agiter le chiffon rouge, et faire descendre dans la rue des petits gauchistes venus « casser du facho ». Toulouse fut le paroxysme de cette haine, comme l’explique, dans une remarquable vidéo, Gérard Couvert, organisateur de l’apéro du 4 septembre.
http://www.dailymotion.com/video/xesmlb_apero-republicain-toulouse-entretie_news
Pourtant, les rassemblements ont eu lieu, et les images, notamment à Paris, montrent que les discours furent de bonne tenue. Mais de cela, les médias ne parleront pas, préférant évoquer, à l’instar d’un article crapuleux du Canard Enchaîné, des crânes rasés ayant mal parlé à un Arabe !
La quatrième étape ne pouvait que suivre. La personne la plus exposée, parce que femme, celle qui symbolise aujourd’hui une certaine résistance républicaine, celle qui refuse de se taire devant la réalité de l’offensive islamiste en France, ne pouvait qu’être la cible désignée de ceux qu’André Dufour, résistant, appelle « Les cafards du net ». Christine a eu droit à tout, dans le semaine. Menaces de mort, injures, deux vidéos de Cortex encourageant la violence contre Christine, un texte ignoble du Post, un faux faisant dire qu’elle appelait à brûler le Coran, des textes particulièrement orduriers la comparant à une disciple d’Hitler…
Il est intéressant, au-delà de l’indignation légitime, de s’interroger : pourquoi tant de haine ? Pourquoi Christine subit-elle aujourd’hui ce qu’a subi Jean-Pierre Chevènement dans les années 2000, et ce que subissent régulièrement un Eric Zemmour, un Ivan Rioufol ou une Marine Le Pen, en 2010 ? Tout simplement parce qu’ils sont coupables d’un crime impardonnable pour le système : ils aiment trop la France !
Certes, il y a des différences politiques importantes entre Jean-Pierre Chevènement, Eric Zemmour, Marine Le Pen, Ivan Rioufol et Riposte Laïque mais il est intéressant de disséquer ce qui unit leurs détracteurs.
Pourquoi retrouve-t-on cette connivence étonnante entre :
– La bien-pensance médiatique, incarnée de manière caricaturale par Caroline Fourest et son inimitable modestie. Celle-ci s’est fait une carte de visite en affrontant très courageusement, dans les années 2004-2005, Tariq Ramadan. Cela a fait d’elle une espèce d’icône de la laïcité, du féminisme, voire du combat homosexuel, qu’elle met systématiquement en avant. Mais elle n’a jamais attaqué l’islam, au contraire, elle a banalisé la gravité de son offensive, multipliant systématiquement les amalgames avec l’intégrisme chrétien ou l’intégrisme juif. Elle a été institutionnalisée par le système, et aujourd’hui, elle sévit au « Monde », sur « France Culture » et à Sciences Po », trois hauts lieux de la bien-pensance. Elle a parfaitement épousé le discours politiquement correct : l’islam est une religion de paix et d’amour, pervertie par quelques méchants intégristes. Les rédacteurs de Riposte Laïque sont des méchants racistes, Eric Zemmour incarne la France rance, Marine Le Pen est la fille de son père, une « horrible fasciste », tout comme Geert Wilders, Fanny Truchelut et les électeurs suisses. Fourest banalise l’offensive islamiste, et salit ceux qui lui résistent. Elle est une aubaine pour le système, qui encourage ses prestations télé.
– Mohamed Sifaoui, « musulman modéré » de service, s’est longtemps fait passer pour un républicain laïque, qui haïssait les islamistes. Mais les masques sont tombés. Déjà discrédité professionnellement par un reportage sur la communauté asiatique, il a sombré dans un discours haineux qui a montré sa vraie nature : il est davantage musulman que républicain ! Dans la même lignée qu’une Dounia Bouzar, il entend imposer l’islam à la République laïque, et voit dans toute critique de la religion d’amour, de paix et de tolérance un acte raciste et xénophobe. En outre, cet homme est aujourd’hui à la direction de SOS Racisme, ce qui explique en partie la dérive de cette association, qui tenait un autre discours du temps de Malek Boutih ! Le système capitaliste veut imposer le communautarisme, pour mieux casser les solidarités sociales. Rien de tel qu’un Sifaoui, qui crie sa haine contre Eric Zemmour, contre Marine Le Pen, contre Riposte Laïque, pour mieux cléricaliser la société, et y imposer l’islam. Une aubaine pour le capitalisme, ce Sifaoui !

– Certains groupes d’extrême gauche, se réclamant de l’anarchie ou du trotskisme, crient à l’extrême droite dès que le drapeau tricolore est brandi, ou que La Marseillaise est chantée. Savent-ils, ces irresponsables, qu’ils font précisément le jeu du capitalisme qu’ils dénoncent ? Savent-ils que, justement, depuis 1980, les Etats-Nations ne correspondent plus aux intérêts du capitalisme, qui pense que les instances supra-nationales doivent, dans le cadre de la mondialisation libérale, se substituer aux gouvernements nationaux ? Alors, abandonner la Nation à un Le Pen discrédité par ses nombreuses outrances, quelle aubaine pour la droite libérale, ravie de laisser les groupes gauchistes, au nom de l’internationalisme prolétarien, cracher sur l’Etat national, forcément Etat du capitâââl !
– Les organisations musulmanes qui entendent relayer, sur le territoire français, l’offensive de la charia, et qui imposent, s’appuyant sur la dhimmitude des politiques UMPS, une islamisation rampante de notre pays. Or, qu’on s’en souvienne, les luttes féministes, dans les années 70-80, avaient mis à mal l’idéologie patriarcale du catholicisme. Evidemment, quelle aubaine que le retour de l’islam pour certains catholiques ! D’ailleurs le cardinal Tauran, en 2008, ne pourra s’empêcher de s’exclamer : « Grâce aux musulmans, Dieu est de retour en Europe ! ». Recléricaliser la France et l’Europe, grâce à l’islam, le système se pâme d’aise ! Et tant pis pour les arabo-musulmans laïques et républicains, tant pis pour les femmes !
– Le barbare rappeur raciste Cortex, qui tresse des louanges à Martine Aubry, et réserve ses flèches à Ivan Rioufol, Christine Tasin, Eric Zemmour ou Marine Le Pen, qui ont le malheur de crier leur amour pour notre pays. Incarnation des racailles islamisées, il représente un prolétariat de rechange pour une gauche qui a perdu le peuple. Depuis plus de vingt ans, ils incarnent un nouveau fascisme, ouvertement raciste, qui est la négation des valeurs démocratiques de notre pays. Cortex illustre mieux que de longs discours ces deux remarquables articles de Jean Théron et de Victor Hallidée, qui montrent que le système doit en finir avec la démocratie, et changer le peuple pour cela.
http://www.ripostelaique.com/A-propos-de-l-article-de-Victor.html
http://www.ripostelaique.com/UE-politiquement-correct.html
La conclusion est limpide. Il faut tuer politiquement, dans les médias, tous ceux qui sont coupables de trop aimer la France. Et si cela ne suffit pas, il faut encourager à l’agression physique contre eux, de manière subtile, en les qualifiant de « racistes d’extrême droite ». Notre pays doit disparaître, comme tous les Etats-nations. Notre culture démocratique doit disparaître, pour laisser la place à la culture du barbare. Cela fait désordre, cette France républicaine, ses services publics, sa laïcité, dans le cadre de la mondialisation libérale, et de l’Europe des régions. Chacun dans son rôle, la partition de ces « sympathiques démocrates » constitue des armes pour détruire notre pays, ses habitants, et y substituer une nouvelle population, de type Cortex et une nouvelle religion, l’islam, qui cassera la cohésion sociale et notre démocratie.
Une immigration sans intégration, des jeunes déculturés élevés dans la haine du pays dans lequel ils sont nés, et radicalisés par un discours raciste anti-blanc et anti-français, la montée d’un projet politico-religieux totalitaire, tous les ingrédients d’un éclatement de la cohésion sociale et d’une guerre civile sont réunies.
Pour faire passer cette pilule, rien de tel que les intimidations verbales des Fourest-Sifaoui : « racistes, fascistes » ! Rien de tel que les menaces physiques des nervis se réclamant d’extrême gauche : « racistes, fascistes ». Rien de tel que les gémissements des organisations musulmanes, Moussaoui en tête « Islamophobie, racisme, fascisme ». Rappelons que ces braves gens n’ont jamais un mot pour condamner la dictature des théocraties musulmanes qui oppriment leur peuple, mais osent donner des leçons à la France !

CORTEX N’EST PAS RACISTE…

… LA PREUVE


Pendant ce temps là, notre peuple souffre, est agressé au quotidien, et se fait traiter par des sociologues bobos et des journalistes bien-pensants – ceux que Philippe Muray appelait les « matons de Panurge » de « raciste », lui aussi. C’est lui qui est victime d’une stratégie de guerre civile, de la part de racailles islamisées. C’est lui qui, à l’image d’un René Galinier, paie au prix fort, à cause de juges dont la partialité écoeure de nombreux Français, tout acte de résistance. C’est lui qui subit au quotidien le colonialisme de plus en plus visible de l’islam. C’est lui que le système veut faire disparaître. Sinon, comment expliquer cette politique d’immigration, essentiellement tournée vers les pays fortement marqués par une culture musulmane, en période de chômage de masse, et de montée du radicalisme musulman ?
http://www.ripostelaique.com/La-France-est-en-etat-de-guerre.html
Cela doit-il nous arrêter, nous qui osons nous qualifier de résistants laïques et républicains ? Bien sûr que non. Nous ne sommes pas une secte groupusuculaire qui voit des complots partout. Nous savons que la majorité des citoyens de notre pays pense comme nous. Nous sommes conscients de permettre, par notre discours, un réveil des consciences. Nous n’avons pas l’intention d’abandonner au seul Front national, comme cela est le cas depuis trente ans, l’amour du pays, de la Nation, de la République et de la laïcité. Et nous sommes prêts, pour cela, à discuter avec tout le monde, sans aucune exception, ni sectarisme.
Comment réagir le plus efficacement au lynchage médiatique, aux intimidations physiques des gauchistes et des islamistes, et aux menaces de mort inquiétantes qui atteignent la présidente de Résistance républicaine ?
Vous lirez, dans l’article de Christine Tasin, une première réaction : un rassemblement est organisé, dimanche prochain 19 septembre, symboliquement, devant l’ambassade d’Iran. Nous saluons les manifestants, dont des collaborateurs de RL comme Pascal Hilout (très remarqué par les journalistes) et Alain Rubin, qui ont défendu Sakineh, dans les rues de Paris, ce dimanche. Mais là, notre message sera différent. Nous voulons défendre, en France, la liberté d’expression et la laïcité, et dire non au délit de blasphème que les pays islamiques, dont l’Iran, veulent imposer, via l’Onu, dans le monde entier.
Notre deuxième réaction consistera à organiser, partout où cela sera possible, des banquets républicains, avec des intervenants de RL ou de RR. C’est ainsi que nous fédérerons et structurerons au mieux des réseaux de résistants locaux.
Le nombre de messages de soutien, les courriers très chaleureux, l’accueil reçu par Christine, lors de sa conférence de presse, ou de son intervention, samedi dernier, à Issy-les-Moulineaux, nous montrent que nous sommes dans la bonne direction.

Amis parisiens, nous comptons sur vous dès dimanche, devant l’ambassade d’Iran, 4, rue d’Iena, à Paris (16e). Amis de province, nous comptons sur vous, au plus vite, pour organiser, dans une ambiance conviviale, et dans la meilleure tradition de notre pays, un maximum de banquets républicains.
Quelque chose est en train de naître, il vous appartient d’y apporter votre contribution, dans la mesure de vos moyens.
Haut les coeurs !

PROCHAINES INTERVENTIONS DE RL ET DE RR

Samedi 25 septembre, à 15 heures
Riposte Laïque Auvergne et Résistance Républicaine Auvergne Limousin ont le plaisir de vous inviter à la conférence-débat qui se tiendra à Vichy
avec
Pierre CASSEN
Galerie, esplanade Napoléon III, hall des Sources
Le combat laïque doit-il être le même en 2010 qu’en 1905 ?
————————————
COMMENT AIDER RIPOSTE LAIQUE
Chèque de soutien à envoyer à l’ordre de Riposte Laïque, à Riposte Laïque, BP 82035, 13201 Marseille Cedex 1.
Commander « Les dessous du voile », « La colère d’un Français » : chèque de 19 euros (frais de port compris) à l’ordre de Riposte Laïque
Commander « Résistance Républicaine » : chèque de 20 euros (frais de port compris) à l’ordre de Riposte Laïque.
Commander nos autocollants : 4 euros les 10, 20 euros les 100, 50 euros les 300 (frais de port compris).
—————-
Contact avec Résistance Républicaine :
http://www.resistance-republicaine.fr
Commander le livre « Résistance Républicaine » : Envoyer un chèque de 20 euros (16 euros et 4 euros de frais de port) à l’ordre de Riposte Laïque, BP 82035, 13201 Marseille Cedex 1.
Commander le livre sur Amazon :
http://www.amazon.fr/Résistance-Républicaine-Cyrano-équipe-RL/dp/2953604219/ref=sr_1_3?ie=UTF8&s=books&qid=1275659145&sr=1-3

image_pdf
0
0