Courage Fabien Engelmann, et gare aux tours de cochon des journalistes

CouvertureFabienEngelmanJeudi dernier, j’ai regardé le reportage consacré à Hayange dans l’émission Envoyé Spécial. Il était assuré par un jeune journaliste, le dénommé De Monstiers, que je ne connaissais pas.

Que la profession journalistique ne s’inquiète pas, en voilà un qui ne dégénèrera pas l’espèce car il gardera bien à coup sûr, le cap vers la gauche comme semble le vouloir la tradition! Il  s’inscrit parfaitement dans la catégorie des journaleux qui se donnent pour mission de « déglinguer » le FN et tous ceux qui s’y apparentent.

Et le voilà parti, on le devine aisément, pas sans préjugés, juger un jeune maire, évidemment condamné à l’avance puisqu’il est FN! La règle doit être démontrée que les villes frontistes sont mal gérées. Alors on les regarde à la loupe, avec des oeillères! On devine à l’avance la qualité des conclusions …

Le début du reportage pouvait laisser croire que le Monsieur en mission voulait faire montre d’impartialité en n’omettant pas des témoignages très positifs quant à l’action du nouveau maire Fabien Engelmann. Mais point trop n’en faut, vite reprendre le travail de sape qui sera facile à faire durer puis qu’on dispose sur place de personnes pas très bien intentionnées et prêtes à lâcher du venin, en l’occurrence des propos dont rien n’indique qu’on puisse leur apporter du crédit. Mais qu’importe, plus il y en aura, plus ça justifiera la thèse finale préétablie: « ON EST LOIN DE L’EXEMPLARITE DE LA BONNE GESTION PROMISE PAR LE FN » ! Parole de De Monstiers !

Pensez donc, le maire se livrerait à une chasse aux sorcières, 4 plaintes seraient déposées contre lui pour harcèlement, atteinte au droit syndical, il aurait commis des irrégularités dans ses comptes de campagne, il aurait voulu chasser certains commerçants du marché …

Pour parfaire le scénario de démolition, le journaliste n’a pas manqué de bien choisir son casting. En tête du générique, la star peroxydée et bien « brushignée », Marie Da Silva, parfaite dans son rôle de méchante qui colle bien avec une personnalité qu’on devine animée d’une grande énergie dévastatrice. Ses paroles confirment avec force des pulsions de colérique car ce qu’elle veut surtout c’est faire tomber la municipalité et Fabien au milieu: « QUE TOUT SAUTE! » (sic)

Il y a aussi ceux qui passent beaucoup de temps à battre le pavé derrière les banderoles de la CGT, à distribuer des tracts, dont on connaît la parfaite impartialité et le sens si particulier de la liberté d’opinion, ceux qui sans discriminer aucunement ont viré de leur syndicat Fabien Engelmann quand ils ont su qu’il était adhérent FN.

Fabien-marineIl y a celle qui avance des propos qu’on sent mensongers puisqu’ils ne reposent que sur du vent car sans preuve écrite. Il y a le gauchiste pur sang, celui qui avait déménagé dans une commune proche mais qui a poussé le sacrifice jusqu’à revenir s’installer à Hayange,  car le FN pas question! « L’IDENTITE D’HAYANGE CA N’EST PAS BLEU, BLANC, ROUGE » décrète-t-il, car il ne faut pas oublier la couleur de tous les habitants, les multi-nationalités.

Et oui, bien sûr, la couleur de notre drapeau certains la verraient bien « black, blanc, beur »! Les couleurs du deuil: noir, blanc, gris ! Pour revenir à la vedette, ex-1ère adjointe , ex-adhérente FN, celle-ci aurait découvert l’horreur de la situation à laquelle elle avait contribué en lisant le livre : « DU GAUCHISME AU PATRIOTISME » de Fabien Engelmann préfacé par Pierre Cassen. Elle y a vu de l’islamophobie, de l’extrémisme… Mal lu le livre? Ce ne serait pas étonnant, de plus en plus de personnes auraient des problèmes de compréhension de l’écrit…Lu trop vite? la lecture rapide ne sied qu’aux gens exercés ! Peut-être devrait-elle le relire?

C’est ce que je vais faire moi aussi, le relire…quand la personne à qui je l’ai prêté, qui l’a passé à une autre personne, me l’aura rendu ! Peut-être, l’ai-je mal lu ou lu trop vite moi aussi!

En première lecture, je l’ai beaucoup apprécié car il reflète une personnalité qui n’est pas figée dans ses convictions et qui a eu la souplesse et l’intelligence de les faire évoluer parce que les circonstances évoluaient… Un livre comme je les apprécie, car il dégage une grande sincérité. J’y ai trouvé beaucoup de clairvoyance quant au sujet de l’islam qui ne mérite pas qu’on en tire des griefs à moins d’être mal intentionné ou « bouché ».

Madame Da Silva ne devrait pas ignorer que la haine tenace dont elle semble habitée, en plus d’être mauvaise conseillère, maintient l’individu dans un état de colère permanent nuisible à la santé (c’est ce que dit le dalaï-lama) . Sans compter que, quand on « voit rouge » trop longtemps, la perception de la réalité  peut s’en trouver altérée.

Ce qu’on peut constater aisément à travers ce reportage sur lequel on aurait tant à épiloguer, c’est que la chasse aux sorcières ce n’est pas le maire qui la pratique. La chasse aux sorcières c’est Fabien Engelmann qui la subit! Il n’est qu’à voir l’attitude de ses opposants au cours du Conseil Municipal et après, avec la distribution de tracts à la sortie.

Des gens prêts à tout pour pulvériser la municipalité en place… Les journaleux en profiteront le lendemain pour parler de « cirque » à la une de leur torchon, espérant ainsi doper les ventes. On le sait, le scandale, beaucoup en sont friands.

En fait de documentaire sur une ville FN, on a vu surtout un épisode de télé-réalité qui pourrait s’intituler tout simplement: « Marie s’en va-t-en guerre contre le FN ». Surtout voir et revoir à la fin, la scène où la virago, du haut des marches dans le hall de la mairie, brandit sa carte FN en haranguant les spectateurs. Visage pathétique à l’appui, lèvres pincées et regard noir, elle se met à couper la carte avec une GRANDE paire de ciseaux de tailleur ! Vraiment une scène d’anthologie qui ne devait rien à l’improvisation car on sentait qu’elle avait été longuement préparée à dessein d’être symbolique. J’espère que le zapping l’aura retenue… Elle vaut son pesant de ridicule!

Je pense que ce sera un grand soulagement pour Marine Le Pen que la défection de cette pseudo-vedette qui n’a pas obtenu sans doute le rôle qu’elle rêvait de jouer. Heureusement pour elle les partis où postuler ne manquent pas.

J’espère pour ma part, sincèrement, que Fabien Engelmann quant à lui sera remercié par son parti pour le travail positif qu’il a déjà accompli, ayant à coeur au moins de mettre à exécution ses promesses de campagne et ceci dans des conditions difficiles, en butte au harcèlement continuel d’irresponsables qui se surestiment. Il semble d’ailleurs être déjà apprécié par une bonne partie de la population… La Fête du cochon a eu un grand succès et c’est tant mieux…  et il n’a chassé personne sur le marché…

Il a changé les couleurs de la ville et alors! C’est beaucoup plus gai ainsi. Le bleu présent dans la ville n’a rien de déplaisant, n’en déplaise aux  grincheux. C’est d’ailleurs le même bleu qu’on retrouve également sur les églises, monuments, musées de la magnifique ville de Salzbourg en Autriche! Et là-bas, on trouve ça très beau!

Françoise Lerat

image_pdf
0
0