Courrier des lecteurs

images (4)

Citation de la semaine : 

Si nous vivons dans l’erreur, ce n’est pas parce que la vérité est difficile à voir, elle saute aux yeux. Nous vivons dans l’erreur parce que cela nous est plus commode.

Alexandre Soljenitsine

Contrôle avec fouille

Je lis régulièrement vos articles et les faits suivre sur des forums, ce qui me vaut l’honneur d’être insulté, bannis fréquemment, cela dit, je persiste sans modération.
Aujourd’hui, c’est à titre personnel que je vous contact, suite à une mésaventure qui est arrivé à mon fils ce matin, alors que celui-ci attendait le train à la gare d’Epinay-sur-Seine  pour se rendre à son job, (il travaille dans la restauration).

Alors qu’Adrien, son deuxième prénom, attendait sur la quai, une horde de policiers ont débarqué aux alentours de 11h15 pour effectuer des contrôles d’identité. (En général, à ces heures, les CPF sont sous la couette). C’est tout naturellement qu’ils se sont dirigés vers Adrien, 1mètre 75, blanc, mince et pas très sûr de lui.

« Bonjour Monsieur, nous allons procéder à un contrôle, vos papiers, sac à dos,
nous sommes en droit de vous fouiller, veuillez nous suivre ».

Sur le quai, ils ont vidé le sac par terre et appelé la centrale pour obtenir des renseignements supplémentaires.
Puis il a eu droit à un interrogatoire sur sa vie privée. Il a dû également donner l’adresse de son lieu de travail et cela devant tous les voyageurs dont la plupart
étaient des immigrés.

Lorsqu’Adrien a demandé la raison de ce contrôle avec fouille et interrogatoire, les policiers ont rétorqués que les ordres venaient du maire d’Epinay.
Je précise qu’Adrien ne ressemble en rien à une racaille prêt à égorger son prochain……

D’un côté, nous devons être prudent vis à vis des racailles et maintenant, les policiers préfèrent contrôler les Français qui se rendent à leur travail ! Au moins, les risques de finir poignardés sont moindre…

Depuis l’affaire Estéban et Nicolas j’ai fini de m’apitoyer sur le sort des policiers.

Merci pour vos combats malgré les risques qu’ils représentent.
Je reste une fidèle de Riposte Laïque et, croyez-le, je le fais savoir.

Rebbeca*

Virer Hollande et sa clique

Bonjour à toute l’équipe de Riposte Laïque

Josiane Filio, dans votre article: « De plus en plus de Français rêvent de virer Hollande et sa clique », vous soulignez que les promesses faites par le candidat ont été oubliées par le président. C’est indéniablement exact et l’une des raisons que l’on peut invoquer pour comprendre l’attitude du président, c’est qu’il ne dispose pratiquement d’aucun pouvoir. Il est simplement prisonnier des engagements qu’il a contracté auprès de ceux qui tirent les ficelles et qui lui ont permis d’accéder à la plus haute marche du podium politique.

Il est clair que ses déclarations de campagne électorales étaient destinées à meubler ses interventions et à enfumer les Français. Le sieur Hollande savait mieux que quiconque que tout ce qu’il pouvait promettre n’avait aucun poids par rapport à ce qu’il s’était engagé à réaliser pour ses « sponsors ».

Il faut savoir que dans le cursus des plus hauts responsables politiques Français, il y a des passages obligés pour atteindre les sommets et que ces passages obligés sont sous le contrôle de l’oligarchie financière. Il est vraiment stupide, en tant que citoyen Français de souche, d’espérer de la part de ces mêmes responsables politiques, la moindre décision allant dans le sens de nos intérêts. D’après les spécialistes, l’un de ces passages obligés serait la FAF, (French Américan Foundation) alimentée financièrement par les plus riches oligarques de la planète. Connaitre cette implication aide à comprendre les décisions parfois ubuesques mais toujours prises contre les intérêts du peuple Français par Hollande et sa clique, clique dans laquelle figurent d’ailleurs, d’autres membres de la FAF.

Les décisions politiques nous concernant ne sont plus prises à Paris, et cela depuis belle lurette, mais à Bruxelles et Washington. Notre pauvre Hollande comme son prédécesseur, (c’était vrai aussi pour les autres présidents mais moins marqué) dispose d’un pouvoir décisionnel bien en dessous de celui d’un gouverneur d’état US. Notre bon président et son gouvernement ne sont donc que des marionnettes chargées de nous imposer des décisions prises à l’étranger.

Tant que cet état de fait perdurera la situation catastrophique dans laquelle se trouve notre pays ne fera qu’empirer. Aucun problème, qu’il soit économique, sociétal, sécuritaire, etc…  ne sera réglé puisque par « construction » nos responsables politiques ne sont pas en place pour apporter des solutions mais appliquer une idéologie servant les intérêts des puissants.

Voilà, chère Josiane, quelques réflexions inspirées par votre article. Je voudrais, juste pour terminer, vous faire part d’une chose qui me fait marrer. J’ai remarqué, comme beaucoup de Français, que lorsque nos « élites » se déplacent c’est souvent avec un grand déploiement policier que l’on peut qualifier de démesuré.
Et il m’apparait que plus nos représentants sont insignifiants et plus  l’importance accordée à l’escorte est impressionante. Certains ont certainement besoin de satisfaire leur égo et peut être aussi de se rassurer.

Excellente semaine à tous et merci de continuer à défendre ce pays et son peuple.

Cordialement

Patrick*

La repentance, j’y viens aussi !

Bonjour à toute l’équipe de Riposte laïque,

Je veux, par ce courrier, remercier Mr Mathieu WAGENER pour son article. En le lisant, moi aussi j’ai pleuré et le rouge de la honte au front m’est monté, non pas pour ce que je n’ai pas fait mais pour ce que je m’apprêtais à faire. A savoir, lassée par les incessantes attaques de la bobosphère insistant lourdement sur les nauséabonds Français, racistes, moisis et rancis, s’obstinant à voter Front National, j’avais pris, au soir du 1er mai 2012 – j’explique plus loin la raison de cette date précise!- la ferme résolution de ne plus voter, du tout!!! Et de laisser cette France moisie courir à sa perte sans moi ! Votant Front National depuis les années 80, lorsque j’ai vu fleurir sur un mur entre une boulangerie et une pizzéria, une belle affichette verte arborant minaret et écriture arabe et proclamant, en français, “ Dans 20 ans la France sera musulmane, nous conquerrons le monde par le ventre des femmes” !  Tout un programme, qui m’a singulièrement déplu, à moi !!!  Au soir du 1er mai 2012, je suis les actualités régionales de FR3 Alsace et un reportage dont l’intitulé est le suivant: ” Les étrangers et les manifestations du 1er mai “, me fait dresser l’oreille et je vois d’un oeil hagard s’afficher sur l’écran le panneau à admirer sur la photo jointe. Rajouter la photo (sur « courrier des lecteurs) Je suis très, très en colère et me dis que cela doit être gardé pour la postérité !!! Le lendemain, je suis allée sur le site de FR3 Alsace et me suis repassé, en serrant les dents, le reportage jusqu’à l’instant fatidique: arrêt sur image, capture d’écran, et je vous en fais profiter aussi, d’aucuns apprécieront. Toutes mes excuses pour le peu de qualité de l’image, moyens insuffisants!! Ainsi, je voudrais à mon tour, présenter mes excuses à Jérémie. Paix à son âme. Et encore tous mes remerciements à Mr WAGENER pour sa claque dans la figure, ou le coup de pied quelque part, salutaire l’un et l’autre!!!!  Ma décision est prise désormais, je ne dévierai plus de ma ligne de conduite, je ferai mon devoir en dépit de l’opinion de bobos dépravés qui n’ont aucune leçon à me donner !!!!

Cordialement à vous.

Catherine*

Retour en arrière

Les islamistes ne sont pas les seules victimes de l’assaut donné mercredi par les forces de sécurité contre les deux « sit-in » de militants pro-Morsi, au prix, semble-t-il, de plus de 230 morts selon des bilans encore provisoires à l’échelle nationale. Les libéraux ont été politiquement laminés par le choix du tout-sécuritaire qui a prévalu. Mohamed El-Baradei l’a bien compris, en donnant sa démission mercredi, en milieu d’après-midi.

Jusqu’au bout, le Prix Nobel de la paix 2005 a lutté pour arracher une solution pacifique au sein du gouvernement de transition installé après la destitution par l’armée du président islamiste Mohamed Morsi. Mais les« sécuritaires », dont la ligne est incarnée par le chef d’état-major et ministre de la défense, Abdel Fattah Al-Sissi, l’ont emporté.

C’est un terrible retour en arrière, à commencer par la mise en place du pire symbole des années Moubarak : l’état d’urgence, en vigueur pendant les trente ans de règne de l’ex-raïs, qui a été réinstauré pour une durée d’un mois. Il donne le droit à l’armée d’arrêter et de juger des civils. C’est une négation de tous les acquis de la révolution de janvier 2011.

A la suite de M. El-Baradei, la plupart des libéraux du gouvernement vont devoir partir, sous peine de cautionner une répression aveugle et cynique. Et, s’ils restent, ils savent désormais que leur voix ne comptera pas. Pour avoir cautionné, voire contribué à provoquer le retour au pouvoir de l’armée, ils sont exécrés par les islamistes, et le grand public, chauffé à blanc par la propagande nationaliste et anti-Frères des médias, les tient au mieux pour des « lâches », au pire pour des « traîtres ».

Avec la vague de violences sans précédent qui a été soulevée par l’assaut contre les camps de Rabiya Al-Adawiya et de la place Al-Nahda, attaques d’églises, de citoyens coptes, de commissariats, l’état d’urgence n’est pas près d’être levé. L’Egypte s’apprête à entrer dans un cycle de violences au moins comparable à celui des années 1990, lorsque le pouvoir a mis six ans (1992-1998) à écraser une insurrection de bien moindre ampleur des Gamaat al-islamiya, qui s’en prenaient quotidiennement aux policiers, aux coptes ou aux touristes, d’abord au Caire, puis en Haute-Egypte. Le retour au calme s’était fait au prix de la détention de quelque 90 000 personnes, de violations massives des droits de l’homme et d’une absence totale de démocratie.

Hakim*

Pour Eric Coffinet

Je lis régulièrement dans RL ou ailleurs, que la Déclaration des Droits de l’Homme prévoit le droit à l’insurrection.  Eric Coffinet y ajoute que « c’est sur elle (la Déclaration) que se fondent nos valeurs républicaines ».  Hélas (ou heureusement, c’est selon) c’est faux.

Comme tous les autres, notre contributeur confond la « vraie » déclaration, celle du 26 août 1789 qui a valeur légale car elle est reconnue par la Constitution de 1958 (après la Constitution de 1946), et celle de juin 1793.

Cette dernière, qui en effet prévoit le droit à l’insurrection, constitue l’introduction de la Constitution du 24 juin 1793. Or cette Constitution (et la Déclaration qui va avec) n’a jamais été appliquée, car leurs auteurs ont aussitôt institué la Terreur, suspendant toutes les libertés et garanties des citoyens, donc leur constitution. C’est le comble : ils prévoient le droit à l’insurrection en cas de tyrannie, et aussitôt ils instituent une tyrannie et suspendent leur constitution. Les dictateurs sont les mêmes partout et toujours : la liberté oui, mais pour leurs partisans.

Bien entendu à la chute de la Terreur les nouveaux dirigeants « Thermidoriens » se sont bien gardés de mettre en oeuvre cette constitution « gauchiste » dont ils avaient combattu les auteurs, et elle n’a donc jamais été appliquée, en sorte que sa Déclaration n’a jamais eu d’autre valeur que documentaire.

Cela n’empêche pas qu’on continue de lire ici et là, que « LA » Déclaration des Droits de l’Homme prévoit le droit à l’insurrection…

Bien à vous,

Rémy*

Réponse à Mme Elisseievna sur l’impossibilité de réformer l’islam

Votre démonstration est logique, mais tout dépend du sens que l’on donne aux
mots.

Je fais une différence entre « musulman » et « mahométan ». Est pour moi
« mahométan » celui qui déclare suivre l’exemple des paroles et des actes
attribués à Mahomet (la sunnah), comme est chrétien celui qui suit le Christ, bouddhiste celui qui suit le Bouddha, ou baha’i celui qui suit Baha’u’llah. Le Coran nomme « musulmans » les apôtres de Jésus, qui n’ont jamais connu Mahomet, ni lu le Coran, ni appliqué la charia ! Le Coran enseigne que chaque communauté a reçu un messager, un livre et un rite à suivre … On peut concevoir qu’un chrétien suivant Jésus, se basant sur l’Evangile et suivant ses rites est un « musulman » soumis à la volonté de Dieu pratiquant une des formes historiques de « l’islam » et qui ne « sera pas inquiété ».

L’eschatologie chrétienne et islamique annonce le « retour de Jésus » à la « fin des temps », et Baha’u’llah (1817-1892) affirme être ce « retour » annonçant le passage d’une société communautaire agro-pastorale à une société mondialisée techno-industrielle. Selon la sunnah, Jésus lors de son retour « abolira la taxe de capitation, brisera la croix et tuera le porc ».
C’est ce qu’a fait symboliquement Baha’u’llah en abolissant la « guerre sainte » (Djihad bis sayf, et donc la taxe de capitation Djizyah qui en est le corollaire), « l’impureté rituelle » (représentée par le porc) et les châtiments inhumains (représentés par la croix). Il affirme aussi sans équivoque le principe de laïcité, l’interdiction de l’esclavage et l’égalité homme/femme …

En reprenant les bases spirituelles des monothéismes abrahamiques tout en
donnant des « lois » en phase avec le monde moderne, il donne une réponse
théologiquement et socialement adaptée à cette question fondamentale : « Qui
peut interdire ce que le Coran autorise et que l’on raconte que Mahomet pratiqua en son temps? » (Par exemple, l’esclavage, la polygamie, le mariage
des enfants, la guerre sainte, les amputations, la flagellation …). C’est une voie à mes yeux très intéressante pour pacifier notre monde en ébullition.

Cordialement.

Eric Coffinet

Idéologie du genre

Bonjour,

Je suis heureux de voir que l’idéologie du genre, sujet sur lequel je travaille depuis plusieurs années, intéresse également Riposte Laïque.

Voici une note qui vous permettra de découvrir le fondement politique de cette idéologie. A la lecture de celle-ci vous comprendrez que les idéologues du genre et les idéologues de l’anti-racisme travaillent de concert.

Vous trouverez également sur mon blog le documentaire norvégien qui a permis de mettre fin aux travaux des idéologues du genre en Norvège. Une façon efficace de combattre le genre est de mettre à jour les différences entre les deux sexes ainsi que le fait ce documentaire.

http://www.homme-culture-identite.com/article-les-philosophies-du-genre-et-leur-fondement-politique-112376493.html

Je suis à votre disposition pour tout contact pour partager d’autres informations sur ce sujet et ses implications politiques.

Cordialement,

Alexis*

WAFA SULTAN

Chers amies, amis,

Votre site me parait bien NECESSAIRE !

Notamment pour le soutien apporté à Madame Wafa Sultan !

Moi-même de naissance catholique, mais depuis longtemps agnostique, je me sens laïque avant tout.

Gression verbalechristianismes, ni le judaïsme, qui proposent également des doctrines bourrage de crânes, et des promesses, voir des menaces (jugements – enfer)…

N’oublions pas que l’islam n’existerais pas sans Abraham, Moïse, et même Jésus (Issa qui est prophète de l’Islam avant Mahomet)

Que l’Etat stoppe immédiatement tous les budgets aux cultes (qu’ils financent et entretiennent eux-mêmes sur monuments par exemple)

Cet argent devant revenir aux associations laïques pour l’enseignement public, les vacances des plus pauvres d’entre nous, etc…

Bon courage pour toutes vos actions

Jean Pierre*

Agression pour un Crucifix ! (mettre à la une)

Bonjour à tous

Je suis abonné à votre courrier E-mail et je vois ce que la France est en train de devenir. Je me suis fait agresser verbalement par une bachée.

J’ai 63 ans et je ne suis pas du genre à me laisser marcher sur les pieds.  » A une station de bus, il y a une quinzaine, j’attendais un bus, en débardeur.

Une bachée arrive et me dit : « Faut pas porter autour du cou, ici ». Je me regarde le buste et aperçoit mon Crucifix en or autour du cou.

Aussitôt, je lui réponds que c’est ma religion, que je suis chez moi et je fais ce qu’il me plait.

Elle me rétorque   » Ici, c’est un quartier de musulmans et vous allez vous faire agresser ».  Ils peuvent venir, j’ai 15 ans de boxe dans les poings, lui dis-je. Et vous avec votre sac poubelle sur la tête, vous ressemblez à  quoi  » ? Après, elle n’osait plus me regarder.

Alors, je vais essayer de trouver une croix plus grande, ou un tee-shirt du Pape                         .

Bonne journée et MERCI de nous alerter.

Didier

La blonde de youtube

Du haut de mes 80 ans je tiens à exprimer toute mon admiration pour «La blonde de Youtube» j’espère que ce type de personnage va grandir en nombre annonçant une lueur d’espoir en faveur de la disparition totale de l’islam en France et en Europe.

Roger

Encouragements

Bonjour,

Ce petit mot pour vous encourager à poursuivre toutes vos actions contre cette islamisation progressive et non seulement en France mais en Europe.

Il faut matraquer les élus de tous partis et aussi les députés européens afin de leur faire comprendre qu’ils sont aveugles et sourds mais le peuple pas.

Ne pas prendre position politique pour interdire ou pour favoriser cette prise de pouvoir, et du même coup effacer nos valeurs au profit d’autres, pourra être considéré comme une faute grave de leur part.

En ce qui me concerne, je n’hésite pas à transférer sur leurs mails des articles de “Riposte laïque” mais aussi d’autres qui circulent sur internet et qui dénoncent les attitudes islamistes comme des faits dont ni la presse ni les médias en général, ne parlent.

Les médias ne jouent pas leur rôle d’information des citoyens mais manipulent l’opinion publique en déformant les faits ou en orientant l’interprétation à donner à certains évènements.

Ce qui se passe en Egypte et la position des Européens, des Américains est une honte. Quel jeu jouent-ils? Ils sponsorisent le terrorisme?

Continuez votre lutte et amplifiez-la car de plus en plus de citoyens en ont ras le bol de voir ce qui se passe et la frilosité pour ne pas dire la collaboration de nos élus en diabolisant le fait de ne pas admettre les principes islamiques. Si on les laisse faire, ils sanctionneront bientôt toutes critiques de l’islam. Ils travaillent contre nous et en faveur des musulmans.

Ils doivent légiférer au plus vite au niveau européen, interdire tout amalgame entre islam et politique et imposer, à ceux qui veulent vivre chez nous, le respect des valeurs et principes qui sont les nôtres. A défaut, leur place n’est pas dans nos pays démocratiques.

Bien cordialement.

René*, Belgique

Féminisme et laïcité

Vous pouvez trouver sur le site féministe québécois sisyphe.org un article de Djemila Benhabib auteure du livre « Ma vie à contre coran ». Cette féministe se fait traiter d’islamophobe par d’autres groupements féminins qui comme beaucoup d’autres ont décidé de fermer les yeux.

Les féministes, très souvent de gauche, sont trahies depuis des lustres par leurs propres partis car la répression du viol et autres crimes n’ont jamais été le souci de nos « élites crimino-libertaires soixante-huitardes » qui veulent nous persuader que les vrais salauds sont ceux qui demandent que les peines prévues soient appliquées.

La mode est au TIG , ( travail d’intérêt général ) où une agression sauvage d’un homosexuel par un homophobe de banlieue encouragé par ses petits camarades à frapper (vas-y défonce cette tapette!) se solde par une centaine d’heures de TIG dont on peut douter de l’exécution étant donné la pénurie de personnel dans les tribunaux.

En ce qui concerne l’inversion de la culpabilité, il suffit de lire les écrits torchons de monsieur Thierry Lévy qui dans son livre, « Nos têtes sont plus dures que les murs des prisons », nous livre le fond de sa pensée dans cette phrase très symbolique de cette idéologie perverse et mortifère: « Je continue de penser que le pire malfaiteur est moins condamnable du point de vue moral que ceux qui lui infligent une longue peine d’enfermement ».

Tant que ces idéologues tiendront la justice sous leur coupe, le désastre continuera sous le regard indifférent de nos journaleux (à l’exception de quelques très rares résistants qui droit au nom de journalistes) et de nos « intellectuels » qui ont banni pour la quasi totalité d’entre eux, depuis longtemps, tous les mots qui pourraient les obliger à réfléchir: droits des femmes et des enfants, sécurité, immigration, islamisme.

La méthode la plus simple pour ces escamoteurs professionnels étant de refuser tous les témoignages précis et convergents leur donnant tort. Il existe aujourd’hui de nombreux écrits qui décrivent cette tragédie et qui sont soigneusement placardisés par ceux qui osent parfois nous dire que « la criminalité a baissé depuis 40 ans » et que ce sont « les médias qui exagèrent » en donnant trop d’écho à des faits divers isolés! *Du pur Laurent Mucchielli maître de recherches en sociologie, maître à penser de nos piteux médias ».

HJ*

Pour combattre l’islam, il faut d’abords combattre les gauches !

Si je ne suis pas d’accord avec tous les choix de vos articles (normal je ne suis pas de gauche), je dois faire un amer constat : vous ne vous attaquez pas aux racines profondes et historiques de l’islamophilie des gauches. Combattre l’islam, sans combattre les thèses catastrophiques de la gauche sur l’islam est un non-sens !

Propagande d’un forum musulman  pris au hasard; http://forum.mejliss.com/combattre-lislamophobie-loubli-catastrophique-de-gauche-radicale

Exemple ; « Fin juillet 2008, Nouredine Rachedi se fait tabasser par un groupe d’hommes qui lui ont préalablement demandé s’il était musulman. (sic)  Le même mois on refuse la nationalité française à une femme musulmane, citant sa « pratique radicale de sa religion » perçue comme étant « incompatible avec les valeurs essentielles de la communauté française et, notamment, le principe d’égalité des sexes. En mai, un libraire qui vend des livres sur l’islam à la Grande Braderie d’Evry (mairie PS), est viré par la police municipale qui l’accuse « d’incitation à la foi ». En mai aussi, encore une mosquée est attaquée (incendiée cette fois) près de Toulouse. Enfin, en avril dernier plus d’une centaine de tombes musulmanes sont profanées à Arras ».

Le forum déclare : « Que fait la gauche ? L’essentiel de ces évènements a suscité extrêmement peu de réactions à gauche en France. Où sont les défilés de solidarité avec les musulmans, où sont les dénonciations de l’islamophobie par les politiciens, les chanteurs, les personnalités ? Comment l’expliquer »?

Toujours selon ce forum ; « Selon un sondage CSA de 2007, 44% des français (et 49% des sympathisants de l’extrême gauche) considère l’islam comme ayant « des effets négatifs sur l’identité française ». Trente-trois pour cent des français considèrent que « les musulmans menacent l’identité française ». C’est la « menace » perçue la plus fréquemment (26% pensent que les Roumains menacent notre identité, 21% les Africains, 8% les Juifs, 7% les homosexuels…). Le racisme antimusulman est devenu le racisme acceptable en France aujourd’hui. Mais, si ici ou là on voit des tentatives isolées de contrer ces préjugés, aucune organisation de gauche ne s’y attaque directement ».

Comprenez-vous la pression exercée par l’islam sur les gauches ?

Lisez encore cela dans ce forum : « L’égalité des droits pour tous doit être un principe pour les anticapitalistes. Mais les croyants musulmans ne disposent pas des mêmes droits que les croyants chrétiens. La difficulté d’avoir l’autorisation de construire une mosquée amène des centaines de milliers de croyants à prier dans des caves et des garages (bien sûr ils n’évoquent pas les prières de rue !). Entre temps, les jours de fête chrétiens sont fériés, les écoles privées catholiques disposent de fonds publics sans commune mesure avec celles des autres religions… (musulmanes bien sûr…) » « Des livres sensationnalistes tels de Caroline Fourest (pourtant notre ennemie), ou les déclarations anti-islam de Michel Houllebecq (lucide), sont bien plus médiatisés que des études sérieuses sur l’islam français. Des revues comme Le point ou L’Express se posent en donneurs de leçons, sommant les musulmans d’ « abjurer les archaïsmes les plus flagrants de leur dogme ». Le danger islamique serait permanent : « Il faut réguler le prosélytisme de l’islam » peut-on lire, et on nous parle du danger de l’islamisation de la France !

Le Front national, étant le représentant des vrais opposants à l’islam, leurs  élus locaux font un travail remarquable sur le terrain pour tenter d’annuler les constructions de mosquées abusives, et dont vous ne parlez presque jamais. Le combat contre l’islam est complexe et il en existe plusieurs variantes. Les revues de gauche manient le fantasme du multiculturalisme afin de soit-disant « défendre les femmes musulmanes », ou « défendre les musulmans laïcs ». Qui n’existent pas et qui n’ont jamais existé !

Citation encore de ce forum ; « Pour beaucoup, l’islam se réduit à quelques phrases réactionnaires tirées du Coran – on n’oserait jamais faire de même pour la Bible  (sic)! La culture musulmane est supposée monolithique et barbare. Les penseurs (sic) musulmans tels que Tarik Ramadan sont présentés comme tenant forcément un double discours (le fantasme de l’ « arabe fourbe » n’est pas loin derrière) ».

Les médias pour eux, sont aussi coupables que nous les percevons !

Lisez plutôt : « Lors des exclusions de jeunes musulmanes des écoles, les concernées n’avaient même pas droit à la parole dans les média ! (Comme l’écrit Vincent Geisser, un dhimni respecté par eux). « la crainte et la haine du musulman semblent avoir progressivement succédé à celles de ‘l’Arabe’, mêlant haine religieuse, racisme, et peur des nouvelles ‘classes dangereuses’, les jeunes de banlieue. (Tellement respectables n’est-ce pas !) »

Pour ces gens-là, tout groupe visé par la discrimination et surtout les musulmans, sont tous les mêmes, ils n’ont rien de valable à apprendre aux non-musulmans, etc.

A leurs yeux : « L’absence d’une campagne quelconque contre l’islamophobie constitue une grave faiblesse de la gauche ».

Bien sûr, parce que lors de la loi anti-foulard, l’essentiel du PS a soutenu la loi. Lors que la majorité des députés PCF a voté contre la loi, mais la division dans ce parti a empêché toute opposition militante forte. Lutte Ouvrière était favorable à la loi. La LCR déclara son opposition à la loi (avec une position « contre la loi et contre le voile ») mais n’organisa aucune opposition militante, paralysée par ses divisions internes et refusant toute action commune avec des associations musulmanes !

Les organisations antiracistes et les syndicats étaient paralysés ou soutenaient les exclusions. Sans direction politique, les lycéens, pourtant généralement mécontents de l’exclusion de leurs camarades de classe, n’ont pas organisé leur défense.

Alors comprenez-vous, que la lutte doit être axée sur la gauche, fragile dans ces convictions pro-musulmane et qu’une forte pression des patriotes, peut la faire basculer vers nous !

Encore dans ce forum ; « Par la suite, les discriminations illégales qui interdisaient aux mères d’élève voilées d’accompagner des sorties scolaires n’ont pas rencontré d’écho dans les publications de la gauche radicale. Et lors de l’affaire des caricatures de Mahomet, provoquée par un journal danois de droite, l’ensemble des forces politiques françaises a soutenu sans nuance aucune le journal Charlie Hebdo qui voyait dans la publication de ces dessins racistes une simple affaire de liberté d’expression. Et on ne parle quasiment pas, dans la presse militante, des attaques contre des mosquées ».

Extraits encore : « Il semble exister un consensus massif qui considère les musulmans comme suspects. Pour une bonne partie de la gauche, cette suspicion s’associe à une adhésion à la vision prétentieuse et ridicule d’une France porteuse de valeurs universalistes, agissant depuis des siècles pour le bien de l’humanité entière. Tout cela bien sûr en montrant une ignorance impressionnante sur le rôle des pays musulmans dans l’histoire européenne ou dans le monde ».

Pourquoi à leurs yeux l’islamophobie est injuste ?

Voilà leurs arguments ; « Le racisme anti-arabe est enraciné depuis longtemps en France, mais il est moins acceptable socialement aujourd’hui qu’il y a trente ans et nous devons en profiter. Nous devons stigmatiser la droite extrême et le raciste ignorant qui n’hésitent pas à se tourner vers le musulman pour trouver « l’ennemi intérieur » dont ils ont besoin ».

Pourtant le facteur principal de violences est l’islam dans la situation internationale. Vainqueur de la guerre froide, la classe dirigeante des Etats-Unis et occidentale cherchaient un nouvel ennemi pour ressouder les problèmes de leurs  nations.

Une partie des anticapitalistes  suite à la faillite de la gauche stalinienne Européenne, ont cherchés dans l’islam un nouveau projet politique. Les soit disant massacres en Afghanistan et en Irak ont énormément facilités d’ailleurs l’argument de « l’impérialisme social ».

L’occident intervenant pour garantir les droits des peuples, pour remettre en place une démocratie, tous ceux qui l’approuvaient ne pouvaient être que des fascistes à leurs yeux et donc bien sûr imperméables à la négociation.

Pour les musulmans radicaux ; « Que la droite manie la laïcité contre la religion des minorités ethniques n’est pas surprenant. Que la gauche y participe pleinement doit être expliqué. (sic) C’est une nouvelle version du concept de la laïcité qui est utilisée pour justifier le fait de ne pas défendre les musulmans. Il existe une laïcité qu’il faut défendre – nous ne voulons pas que les institutions religieuses contrôlent l’enseignement ou les hôpitaux – mais appliquer ce principe de neutralité non pas à l’Etat mais à ses salariés et ses usagers est illégitime et contraire à la liberté religieuse ».

Encore plus loin: « La loi définit un symbole musulman comme « ostentatoire » là où les symboles chrétiens sont définis comme « discrets », nouvelle distinction inventée pour la circonstance. A gauche, être pour la laïcité se confond souvent avec un mépris pour tous les croyants, et dans une société raciste il n’est pas surprenant que ce mépris trouve comme premier cible le musulman.. (sic)  On cite Marx à tort et à travers pour justifier ce mépris. Pourtant l’attitude révolutionnaire a toujours été de refuser de diviser les travailleurs sur des bases religieuses ».

Tout et son contraire ! Accepter pour mieux combatte. Au début du XXème siècle Lénine insistait, que les travailleurs croyants et pratiquants pouvaient adhérer au Parti bolchevique et il s’opposa formellement à l’idée d’inclure l’athéisme dans le programme du parti. Son parti publiait une revue destinée spécialement aux membres des religions minoritaires. La tradition révolutionnaire est de voir dans les conditions de vie des travailleurs les racines de la religion, et de voir dans le combat uni des travailleurs pour un meilleur monde la possibilité de réduire l’influence des explications religieuses de la vie.

Féminisme selon l’islam ; « On utilise aussi des arguments de type féministe pour dire qu’il faut combattre l’islam. On manie des stéréotypes des « grands frères » méchants qui contrôleraient la vie des femmes musulmanes en France, et on refuse de donner la parole aux femmes musulmanes elles-mêmes, et moins encore aux féministes musulmanes. Mais si l’oppression des femmes reste un des socles de la société française, avec près de cinquante mille « faits de violences volontaires sur des femmes majeures par le conjoint ou l’ex-conjoint » ont été enregistrés par les services de police en France en 2007, il n’y a aucune raison de croire que les femmes voilées y sont davantage représentés que d’autres groupes. Dans d’autres pays il existe des ministres, des athlètes de haut niveau et des avocats qui portent le foulard… Par ailleurs, interdire la nationalité à une femme parce qu’elle couvre son visage ou exclure des jeunes femmes de l’école ne risque pas de les libérer »!

Pour les gauchistes, il est essentiel de combattre l’islamophobie, non seulement parce qu’il s’agit à leurs yeux d’une oppression inhumaine et injuste, ni seulement parce que, lors de chaque « scandale » fabriquée c’est le Front national qui profite de l’affaire. Comme toute oppression, l’islamophobie sert à diviser les travailleurs et à rendre les combats plus difficiles. Il est beaucoup plus dur pour un(e) musulman (e) de se syndiquer si les autres salariés affichent méfiance et hostilité à son égard !

L’aveuglement de la gauche en France a d’autres effets pervers.

Constatant l’aggravation de la crise, l’incapacité du système politique à éradiquer le racisme et la faiblesse de la gauche dans la lutte antiraciste, de nombreux jeunes issus de l’immigration cherchent une réponse politique dans des organisations politico-religieuses. Des organisations telles que Participation et Spiritualité Musulmanes (PSM), le collectif des musulmans de France ou les Indigènes de la République sont des organisations marquées par une vision de justice sociale. Un travail commun avec la gauche radicale pourrait se montrer très fructueux. Si les anticapitalistes ne proposent pas des débats et des analyses, d’autres le feront…

Actuellement, le Nouveau Parti Anticapitaliste attire un bon nombre de jeunes issus de l’immigration, dont beaucoup de musulmans. On ne pourra pas continuer à ignorer superbement cette question.

Combattre la gauche et la clef de la victoire !

André*

Autorisons le port du voile !

Dans la querelle sur les valeurs de la République vs France, je me suis certes placé dans le camp de la France mais ce n’est pas pour autant que je conteste ces valeurs. Bien au contraire, je les défends tout autant mais je trouve qu’elles ne valent rien en tant qu’armes contre l’islam.

Prenons l’exemple des lois interdisant le port du voile.

La loi de 2004
(http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000417977&
dateTexte=&categorieLien=id) encadre « en application du principe de laïcité, le port de signes ou de tenues manifestant une appartenance religieuse dans les écoles, collèges et lycées publics ». La référence à la laïcité est ici explicite.

Quant à celle de 2010
(http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=933C77C47E86919ABC5
7EC8F7265833E.tpdjo14v_2?cidTexte=JORFTEXT000022911670&dateTexte=),
« interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public », son exposé des motifs
(http://www.legifrance.gouv.fr/affichLoiPubliee.do;jsessionid=933C77C47E8691
9ABC57EC8F7265833E.tpdjo14v_2?idDocument=JORFDOLE000022234691&type=expose)
invoque, dès la première phrase, les valeurs de la République : Liberté, Égalité, Fraternité, dignité des personnes, égalité hommes-femmes.

Or, on n’a jamais vu autant de voiles pulluler en France. Là où il n’est pas interdit, il se banalise à la vitesse de l’éclair. Et là où il est interdit, cette interdiction est difficilement appliquée, quand elle n’est pas abandonnée de facto, tant les voilées et leurs « frères » barbus ont l’émeute facile en cas de contrôle (à Argenteuil récemment). Pis encore, toute interdiction d’un certain modèle de voile en certains lieux entraîne la prolifération des autres modèles partout ailleurs, sans doute au motif que ce qui n’est pas explicitement interdit est ipso facto obligatoire.
D’où la nécessité de promulguer une loi après l’autre, comme l’extension possible de l’interdiction aux universités. Mais on nous explique que les étudiants, majeurs, ne peuvent relever des mêmes interdictions que celles qui s’appliquent aux écoliers, mineurs. C’est un distinguo absurde puisqu’il existe aussi des étudiants mineurs et des écoliers majeurs, et que certains modernistes prônent l’abaissement à 16 ans de l’âge de la majorité. Bon courage aux juristes !

Bref, au nom de nos valeurs républicaines, nous colmatons les brèches une par une lorsqu’elle deviennent trop béantes, avec un salmigondis juridique qui se veut légalement inattaquable en tentant désespérément de ménager la chèvre répressive (il faut interdire le voile) et le chou droit-de-l’hommiste (il ne faut surtout pas dire que le voile est musulman, il ne faut « stigmatiser » personne), tandis que l’islam, qui se fiche bien de nos valeurs, de nos lois, de nos interdictions, de notre République, s’engouffre chez nous en force, sur tous les fronts, par toutes nos failles, et balaie nos dérisoires défenses, violences à l’appui si nécessaire. Autant essayer de vider la mer avec une petite cuillère.

Je propose d’autres approches. Une première serait de se souvenir que charbonnier est maître chez soi et de déclarer « Le voile est interdit, PARCE QUE ! ». C’est comme ça et pas autrement. Certes un peu brutal et pas vraiment démocratique, poutinesque sans doute. Si on a des vapeurs, on peut
ajouter quelques arguments pour faire joli (« parce qu’on est chez nous », «
parce que trop c’est trop », « parce que c’est comme ça et si ça vous défrise, on ne vous retient pas », etc.) mais le principe reste d’imposer NOS lois, chez nous, sans avoir à nous justifier à longueur de journée ; et de les faire respecter sans faiblesse, cela va de soi. Ce n’est pas conforme à nos valeurs ? Peut-être, mais faut savoir s’adapter à la situation.
L’article 16 de la Constitution est-il bien conforme à nos valeurs ? Les Suisses ont-ils demandé l’autorisation à quiconque avant d’interdire les minarets chez eux ?

Une seconde approche, inverse, serait d’appliquer nos valeurs, mais, pour le coup, réellement et totalement : vous voulez porter le voile au nom de votre liberté religieuse ? Fort bien, mais alors, ceux qui n’ont pas la même religion que vous ont également le droit d’exprimer leur hostilité à votre accoutrement en vous refoulant (renvoyant, insultant, injuriant, crachant dessus, etc., sauf violence, naturellement) et c’est vous seule qui devrez assumer les conséquences de votre liberté ostensiblement affichée, sans possibilité d’appeler les tribunaux à votre secours. Avec une écrasante majorité de Français hostiles au voile, on verrait alors de nombreux commerces, entreprises et autres lieux accueillant du public afficher « Interdit aux voilées » et le nombre de voiles diminuerait rapidement (ne plus pouvoir acheter son pain et ne plus pouvoir s’en plaindre bruyamment dans les médias est un bon argument) ; hormis dans les enclave ennemies, déjà entièrement islamisées et perdues, qui le resteraient pour un bout de temps, tant pis pour elles. Certes, il y aurait probablement un peu de casse au début mais on n’a rien sans rien. Et nos valeurs seraient intégralement appliquées, comme elles ne l’ont jamais été : liberté de religion, liberté d’expression (fini de se faire traiter de racistes !),
responsabilisation des individus, respect des obligations liées aux droits (ça changera des sempiternels « droits à » sans aucune contrepartie), etc.
Et ça ne ferait même pas le jeu du FN.

Elle serait pas belle la vie ?

Michel*

Réponse à M.James Avraham

Bonsoir Monsieur,

Votre article sur l’éducation d’un musulman est bien renseigné, cependant votre analyse ne va pas assez loin. Laissez-moi vous conter mes constatations de 20 ans passés dans le 93, quant aux différences dans  la façon d’élever un enfant, suivant de quel côté de la Méditerranée vous êtes né. Mes constations ont par la suite été étayées par plusieurs lectures, certaines autobiographiques, d’autres romanesques, mais toujours empreintes du sceau de la vérité.

Quand un petit mâle naît dans une famille, il est en effet une bénédiction. Tout lui sera dû. Et même son père lui passera tout, en tout cas au début. Il est un petit roi, pourri, gâté qui à 20 ans passés n’aura jamais appris à gérer la frustration et aura encore et toujours le comportement d’un bambin de 4 ans à qui on vient de dire non.

L’ennui étant sa taille et sa force. Les évènements anciens ou récents en témoignent (Trocadero, TGV et tutti quanti )

Comme, souvent sa mère déteste son père, celle-ci n’aura de cesse de le martyriser puis de  le dresser contre le père.

1) Tant qu’ils sont incapables de parole, les enfants sont souvent harcelés tant physiquement que verbalement, pour être la seconde d’après étouffé sous les câlins maternels. Ils ne savent jamais à quoi s’attendre.  Combien de fois ai-je vu des petits frappés pour des broutilles, pour ensuite être serrés à leur casser des côtes dans des embrassades outrancières. Je me souviens d’une femme à qui j’avais arraché sa babouche, excédée que j’étais de la voir frapper sa gamine avec, lui intimant l’ordre de se taire. A coups de babouches!!! Je la lui ai arraché et lui ai demandé, folle de colère si elle allait arrêter de hurler si je la frappait avec. Shame and scandal sur la pelouse du parc de cette belle ville du 93. Par la suite, elle la serrait tellement fort que la gosse à continuer à brailler.

Combien de fois mes amies et moi-même avons-nous constaté sous les coupes rases des petits garçons maghrébins, des crânes recouverts de cicatrices, parfois très fines, parfois plus grossières, mais toujours d’un nombre impressionnant. Trop important pour être seulement le fait d’un enfant un peu plus turbulent que la moyenne.

Un ami marocain témoignait un jour des coups que sa mère lui donnait sur la tête, parfois de sa seule main, souvent avec le premier objet tombé sous la main : brosse, verre, spatule en bois, casserole…

2) En âge de parole et donc de pouvoir rapporter, les coups cessent très souvent. Et comme pour un être élevé dans une secte, qui ne sait jamais à quoi s’en tenir, l’enfant et surtout le fils, va être totalement dévoué à son maître, sa mère.

Le ou les fils doivent réaliser l’Oedipe de manière effective et non symbolique. Ils sont les remparts de leur mère contre le père. Une fois son ou ses fils devenus grands, la mère bafouée par le père tout au long de sa vie, verra son ou ses fils prendre le pouvoir et l’établir comme reine. C’est un rapport très pervers, à la limite de l’inceste.

Et n’oubliez pas, ce sont les femmes qui perpétuent des coutumes liberticides, haineuses et destructrices envers les femmes, leurs filles en premier, mais aussi leurs fils, qu’elles emprisonnent dans des stéréotypes d’un autre âge. Ce sont les mères qui éduquent!

Comme les mâles sont les rois, ils ont le droit de tout faire, surtout loin des regards. Il n’y a qu’à voir l’attitude des parents lorsqu’ils sont convoqués. Que ce soit au commissariat ou dans l’établissement scolaire. Jamais au grand jamais le soleil de leur vie ne peut être coupable. C’est forcément un autre. Personne ne l’aime ni ne l’apprécie à sa juste valeur et de toute façon c’est normal puis que vous êtes raciste.

Par ailleurs, il n’y a pas d’individualité. Un homme ou une femme, à fortiori un enfant ne sera jamais considéré en tant qu’individu doté d’un libre arbitre, mais comme une entité appartenant à une entité plus grande. D’où la très grande importance du quand dira-t-on et donc de ce fameux honneur mis à toutes les sauces et qui permet  à un mâle de tuer la femelle qui aura déshonoré la famille, donc la tribu etc etc.

L’enfant appartient à sa famille, qui appartient à la tribu, qui appartient au clan, qui appartient au seigneur, qui appartient au pays.

Pour de plus amples approfondissements :

 » The caged virgin » d’Ayaan Hirsi Ali, autobiographie de la député hollandaise d’origine somalienne.

 » La cité des amants perdus » de Nadeem Aslam. Très beau roman sur la difficulté de concilier deux systèmes de valeurs.

« 7 mers et 13 rivières » de Monica Ali dans la même veine.

 » Ma vie à contre coran » de Djemila  Benhabib  qui narre sa lutte contre l’intégrisme musulman.

 » Bas les voiles » de Chadortt Djawan

Films : « Les femmes du bus 678″ ou la vie géniale des femmes au Caire de nos jours.

 » La source des femmes  » qui illustre bien que ce sont les femmes qui perpétuent ou cassent les systèmes.

Et pour ne pas perdre espoir « Et maintenant on va où ?  »

Bien à vous

Laurence*

Actu
Oskar dans une de ses vidéos a parlé de ce processus de déliquescence de la société, avec l’ouverture des frontières, la mondialisation etc, puis quand le désordre serait à son comble, de faire un état très policé, avec un individu transparent pour les autorités. Avec les puces électroniques on peut faire beaucoup de choses…. On ne peut pas encore arriver à la connaissance des pensées de l’individu. Mais…. etc. »

Il a aussi dit qu’Internet restait le seul espace de liberté et, que les journaux officiels se contrediraient de plus en plus.

Mais encore faut-il disposer d’Internet.

Je ne sais pas ce qu’il s’est passé avec SFR. Qui semble une sous-boîte de Orange, par certains côtés. J’ai vu une employée de Orange, qui semblait déjà connaître mes ennuis. Elle m’a répété, comme cet arabe de SFR, qu’il était impossible de résilier un contrat d’abonnement en magasin, sans me dire pourquoi. Elle semble tout à fait alsacienne. Dans la même succursale, un autre jour, j’ai vu une employée apparemment d’ascendance arabe, mais pas voilée bien sûr, habillée on ne peut plus normalement, en pantalon, qui paraissait très sympa.

Oskar a aussi dit qu’il avait peur que les gens d’ascendance musulmane soient pris en otages par les islamistes. Exactement comme il me semble.

Partout on voit des signes de ces ambitions de tout réglementer de certains de cet état socialiste. Comme la prostitution. Perspective qui me déplaît, comme aux prostituées qui ont expliqué sur des vidéos qu’elles offraient un service, qu’elles n’avaient pas de maquereau et faisaient ce qu’elles voulaient. Konstantin Wecker, un chanteur bavarois, a écrit, il y a plus de vingt ans, une chanson intitulée « Ich liebe diese Hure », « J’aime cette putain. » Je ne connais pas le texte de cette chanson, mais il me semble qu’elle va un peu dans le sens qu’avait donné Georges Brassens dans une chanson qu’il avait écrite sur les prostituées.

Dans certaines vidéos, j’ai vu la directrice du « Nid », cet institut de prise en charge des prostituées, dire, avec un paquet d’autres gens, qu’il fallait l’abolition de la prostitution. Alors que la GPA, la PMA, allaient, dans le même temps avec cet état socialiste, dans un sens qui semblait indiquer une prochaine institution officielle.

J’ai des amies qui se sont prostituées, à une certaine époque et, sont des personnes assez fragiles, mais pas du tout à cause de ce qu’elles ont vécu en exerçant (j’écris sur une autre machine, sur une connexion publique) cette activité, mais à cause de tout ce qu’elles ont souffert avec l’organisation des tutelles.

Si cet état est mafieux, il empêchera systématiquement les gens pensant différemment au « politiquement correct » de disposer d’Internet.
Amicalement,

Olivier

 

image_pdfimage_print