Cours sur l’histoire de la Résistance à l’initiateur de l’apéro halal et thé à la menthe

Publié le 21 juin 2010 - par
Share

En tant que patriote Français, je me joindrai bien volontiers à votre apéritif, même interdit, s’il a tout de même lieu. Je salue, parmi vos soutiens, l’historien Daniel Lefeuvre, dont j’apprécie particulièrement la pertinence et les ouvrages.

En guise de message de soutien, je vous adresse cet échange Mail que j’ai eu avec un collabo répondant au nom de « Florent » qui semble être l’organisateur de l’apéro « Halal et Thé à la menthe » qui a servi de prétexte à la Préfecture pour interdire votre apéro Résistant.

Bon courage, et continuez, le peuple réel est derrière vous…

Gustave Delaporte

REPONSE A FLORENT

Merci, Florent, par votre réponse, de nous ôter les derniers doutes que nous aurions pu avoir sur votre méconnaissance totale de l’histoire en général, et de celle de la seconde guerre mondiale en particulier.

Car, visiblement, non seulement vous semblez totalement ignorer que Paul Touvier n’avait aucun lien avec l’extrème-droite avant d’entrer dans la collaboration, mais vous semblez également ignorer que les deux autres noms que vous citez, De Gaulle et Pétain étaient respectivement connu, pour le premier, comme un réactionnaire lecteur de l’Action Française, et pour le second, comme un officier « laïque et républicain », particulièrement apprécié de Léon Blum…

Allez, comme il ne faut pas désespérer, ni insulter l’avenir, je vais donc vous instruire un peu, Florent, ou même vous éduquer, puisque vous semblez confondre cette notion avec la précédente, en vous invitant à me dire dans quel camp (collaboration ou résistance), au cours de l’occupation, se trouvaient les hommes de gauche, puis d’extrème-droite suivants :

Gauche :

– Pierre Laval (socialiste)
– Marcel Déat (socialiste)
– Jacques Doriot (communiste, proche de la LICA ancêtre de la LICRA)
– René Bousquet (radical de gauche)
– René Belin (CGT)
– Pierre-Etienne Flandin (militant anti-raciste)
– François Chasseigne (militant de la LICA)
– Gaston Bergery (membre de la LICA)
– Alain Laubreaux (gauche pacifiste)
– Pierre-Antoine Cousteau (gauche pacifiste)

Extrème-droite :

– Colonel Rémy (Gilbert Renault)
– Pierre Bénouville, Georges Valois
– Philippe Leclerc de Hauteclocque
– Alain Griotteray
– Honoré d’Estienne d’Orves
– Daniel Cordier, Paul Dungler
– Jacques Renouvin
– les frères d’Astier de La Vigerie
– le Colonel François de la Rocque
– Henri Frenay
– Passy (Dewavrin)
– De Gaulle
– Honoré d’Estienne d’Orves
– Georges Loustaunau-Lacau
– Henri Martin
– André Bettencourt
– Claude Hettier de Boislambert
– Maurice Duclos
– Pierre Fourcaud
– Marie-Madeleine Fourcade
– Corvisart
– Alfred Heurteaux
– Claude Lamirault
– Joseph Pozzo di Borgo
– Aristide Corre
– Michel Harispe
– Général Valette d’Osia (proche du FN à la fin de sa vie)

Allez, je vais t’aider un peu, pour t’éviter un long travail de recherche : tous les premiers (de gauche, comme toi) furent soit collaborateurs soit collaborationnistes (pour la plupart d’entre eux). Les seconds (ces « salauds » d’extrême droite) furent tous des Résistants : parmi ces noms, se trouvent : le premier Résistant a avoir été fusillé, et les chefs de TOUS les mouvements de Résistance de la France de 40.

Aussi, puisque tu évoquais Hitler, il n’y a aucun doute sur le fait, au vu des couleurs politiques que tu affiches, qu’en 1940, tu aurais fait partie de ceux qui auraient dénoncé la « xénophobie » des Français qui réservaient un mauvais accueil à l’étranger Hitler et à ses armées… Comme les communistes dans la parution clandestine du journal l’Humanité, tu aurais clamé « Bienvenue à nos camarades Allemands ».

Vois-tu, tes valeurs sont bien celles des collaborateurs d’hier et de demain.

Quant au fait que j’utilise un pseudo, ta remarque est très juste : sais-tu qu’en 40, les collabos n’utilisaient pas de pseudos, puisqu’ils avaient pignon sur rue… Seuls les Résistants étaient obligés d’utiliser des pseudos pour éviter d’être dénoncés par les collabos parce-que leurs idées pouvaient être condamnées par les pouvoirs publics…

Encore une étrange similitude avec la situation présente qui semble t’avoir échappé, Florent, comme beaucoup d’autres choses d’ailleurs.

Allez, bonne soirée… J’ai passé suffisamment de temps à t’instruire ce soir,

Peut-être t’endormiras-tu moins ignorant !

Gustave Delaroche, Historien

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.