Couvertures de Minute et de VA : Belkacem est-elle devenue une vache sacrée ?

belkacemminutevaOn savait déjà que dans ce pays, on n’avait plus le droit de se moquer de Christiane Taubira. La militante du FN (depuis exclue) Anne-Sophie Leclère, pour avoir reproduit, sur son blog, un dessin la représentant en singe (comme le furent Sarkozy, Giscard ou Jean-Marie Le Pen, entre autres), subit depuis un véritable harcèlement judiciaire. Après le verdict inique et ouvertement raciste de Cayenne (9 mois de prison fermes, 50.000 euros à donner à Walwari, mouvement créé par Taubira, qui loge à son adresse), elle sera poursuivie par le parquet, à Paris, fin septembre, et par le Cran, le 7 octobre, devant la 17e chambre (même jour que Christine Tasin).

L’hebdomadaire Minute avait, lui aussi, subi les foudres de la justice, pour avoir osé cette couverture plus ironique que méchante.

Taubira a la banane (Minute) couverture 13-11-13 REDUIT

Le dessinateur David Miege va lui aussi passer devant la 17e chambre, le 24 septembre prochain, suite à une plainte du Mrap. Son crime : avoir, comme l’explique Caroline Alamachère, osé dessiner un singe déposant plainte pour avoir été dessiné en Christiane Taubira…

https://ripostelaique.com/un-dessinateur-ose-se-moquer-de-taubira-le-mrap-le-traine-a-la-17e-chambre.html 

On se souvient également qu’Anne Roumanoff, pour avoir imité l’accent de l’indépendantiste guyanaise, s’est fait virer d’Europe 1 !

A présent, c’est la nouvelle ministre de la Rééducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, qui paraît, dans la suite de sa copine Garde des Sceaux, devenir une vache sacrée. Plus le droit de la critiquer, de rappeler sa double nationalité ou sa religion musulmane, sans immédiatement susciter l’ire des pleureuses socialistes ou antiracistes.

Minute, encore eux, et Valeurs Actuelles, subissent, pour avoir osé ces deux pages de couverture, les foudres de la bien-pensance, et même de nouvelles menaces de procès.

Dans ce registre, le sénateur Assouline, ancien trotskiste, apparatchik professionnel qui s’est vendu à tous ceux qui pouvaient l’aider à faire carrière, se distingue particulièrement, poursuivant Valeurs actuelles d’une haine pathologique, baptisant l’hebdo de « Valeurs Poubelles ». Mais c’est le fait d’avoir qualifié la « une » de raciste pourrait lui valoir les tribunaux, chacun son tour, camarade !

assoulinetwitt

Et pourtant, que cela leur plaise ou pas, Najat Belkacem est bien musulmane, elle possède la double nationalité, et peut donc être qualifiée de franco-marocaine, ou de maroco-française, elle se comporte, vis-à-vis des maires qui contestent la réforme des rythmes scolaires, comme une ayatollah, et, pour reprendre les propos d’Alain Falento, nous la considérons comme une parasite incompétente, et faisons nôtre cette comparaison de Charles Consigny, disant que la nommer à l’Education nationale, c’est comme si on mettait Nabila à la Nasa.

Faut-il rappeler à ces braves maître-censeurs que le vrai racisme consisterait à placer Najat Belkacem au-dessus de la critique publique parce qu’elle est femme, jeune et marocaine-française. Le vrai racisme consiste ici à ériger Belkacem (comme Taubira) en personne disposant du droit de ne pas être critiquée parce qu’elle est issue de la diversité.

Les vrais racistes sont donc au Mrap, au Parti socialiste version Assouline et chez tous les fossoyeurs de la liberté d’expression déguisés en antiracistes.

Martine Chapouton

image_pdf
0
0