Couvre-feu maintenu à Saint-Martin, mais levé à Saint-Barthélémy

Mon copain le préfet Gouteyron-Zébulon a levé le couvre-feu à Saint-Barth, MAIS PAS À SAINT-MARTIN où il reste fixé à 20 heures, et notre Guide local laisse entendre que le couvre-feu sera allégé à Saint-Martin mais pas supprimé !

https://ripostelaique.com/saint-martin-prefet-gouteyron-zebulon-tu-nous-gonfles.html

La version officielle est que « les cas » sont en forte diminution à Saint-Barth.

Évidemment il y a d’autres sons de cloches, comme le fait qu’à Saint-Barth il n’y a pas d’hôpital et que l’on amènerait les cas à Saint-Martin, ce qui ne tient pas debout.

Une autre rumeur est que le patron de Saint-Barth, Bruno MAGRAS, gère son île depuis de nombreuses années.

À Saint-Barth, il n’y a ni RSA, ni chômeurs, ni migrants, ni de barbus. Tu es le bienvenu sur l’île à condition que tu sois capable de subvenir à tes besoins, sinon TU DÉGAGES !

À Saint-Martin, on a des migrants d’Haïti, de République dominicaine, de la Dominique et tutti quanti. Avant que SXM ne soit une Collectivité territoriale, c’était une sous-préfecture de Guadeloupe et le maire, Albert Fleming, avait régularisé une flopée de migrants.

Aujourd’hui ils sont tous au RSA, ce qui nous coûte un pognon de dingue. Mais comme SXM ne dépend plus de la Guadeloupe mais directement de la France, celle-ci veut bien donner des sous, mais Saint-Martin doit rendre des comptes. Ce qui fait que le président Gibbs ne peut pas dire merde à Choupinet, alors que Magras le peut.

En 2017, notre Macronescu est venu visiter les îles du Nord pour constater les dégâts après l’ouragan Irma. Saint-Martin a demandé de l’aide, mais pas Saint-Barth qui a prié Choupinet d’aller se faire voir, ils s’en sont sortis tous seuls.

Magras est donc tout à fait capable de dire merde à Zébulon car il ne demande jamais rien.

Bon, en définitive je préfère que SXM soit une collectivité. Avec l’ancien statut, l’île serait resté une dépendance de la Guadeloupe et on nous imposerait un confinement total jusqu’au 18 septembre !

Philippe Dru

image_pdf
0
0

5 Commentaires

  1. « À Saint-Barth, il n’y a ni RSA, ni chômeurs, ni migrants, ni de barbus. Tu es le bienvenu sur l’île à condition que tu sois capable de subvenir à tes besoins, sinon TU DÉGAGES ! »

    Ce qui nous démontre que cette île peut s’en sortir sans faire appel à la dépense publique,au collectivisme,au socialisme.

    En France nous crevons de la dépense publique.

  2. Habitant SB, je eux dire qu’il y a le RSA.Ensuite les Saint-Barth sont minoritaires. Les Portugais représentent 50 % de la population d’après le dernier recensement. Sur le site de la Collectivité il y a toutes les demandes des Hôtels afin de faire venir des étrangers et surtout des Haïtiens.

  3. couvre feu maintenu à la Réunion avec confinement le weekend!
    les travailleurs sont chouchoutés par le préfet qui veux nous protéger quoiqu’il en coute
    merci patron !

  4. Les retraités sont-ils considérés a Saint Barth comme indépendants financièrement ou comme vivant aux frais de la collectivité ?
    Je n’irai pas habiter S.B. par manque de moyens mais faire un tour m’aurait bien plu.J’ai un ancien client qui y est enterré et que tout les francais ont connu.

Les commentaires sont fermés.