1

Covid-19 : le vaccin sera imposé avec deux fonds soutenus par Bill Gates

Inutile de préciser qu’il s’agit du fameux vaccin censé contrer le coronavirus. Qui va servir de cobaye ? Vous l’allez découvrir. Sous-entendu aussi, à chaque nouveau virus « échappé », sur fond de guerre bactériologique, un nouveau vaccin ?

Pendant que Macron poursuit sa politique de destruction de la France, pendant que Marine Le Pen lui répond en écho, non aux statistiques ethniques, pendant que Marion Maréchal-Le Pen est incapable de dire à sa tante : dégage, vieille groule*, pendant que Louis Aliot (candidat RN à Perpignan) confond la République pourrie avec la France, pendant que le gouvernement fantôme de relève nationale et que L’Asaf (soutien à l’armée) sont prolixes pour ne rien dire d’autre que de constater la décadence du pays, les médias de grands chemins ont entrepris une opération d’envergure. Celle de marteler quotidiennement l’espoir de la découverte d’un vaccin contre le coronavirus. Imaginez même le culte que les Français devront rendre aux découvreurs : les deux genoux à terre et les mains jointes pour les dieux de la nébuleuse Bill Gates !

Ce que se garde bien de préciser le communiqué d’Olivier Véran et d’Agnès Pannier-Runacher

AstraZeneca a conclu des accords pour des chaînes d’approvisionnement. Et : « un accord pour 750 millions de dollars avec deux organismes internationaux spécialisés, le Cepi et le Gavi, pour la fabrication et la distribution de 300 millions de doses dont la livraison commencerait dès la fin de l’année. Au total, une dizaine de travaux sur différents vaccins ont atteint le stade des essais cliniques dans le monde. ».

« Le laboratoire a déjà conclu d’autres accords de fabrication, notamment avec deux fonds soutenus par Bill Gates, ainsi qu’avec le gouvernement américain pour un montant de 1,2 milliard de dollars. D’autres pays comme la Chine, le Brésil et la Russie se sont dits intéressés par les avancées de ses recherches. »

Quid de la recherche sur ce vaccin ?

 « Le projet s’appelle AZD1222. Il est actuellement testé sur plusieurs milliers de patients au Royaume-Uni, au Brésil et aux États-Unis, des pays où le virus circule encore beaucoup. Il s’agit d’un vaccin « sur la base d’un vecteur viral, explique Olivier Nataf. Vous prenez un virus qui est inactivé, on change son code génétique pour insérer le code génétique qui va permettre de produire la protéine du coronavirus. En produisant cette protéine, le patient va pouvoir développer une réponse immunitaire contre la protéine caractéristique du coronavirus. ». Intégralité des articles sur : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-ce-que-l-on-sait-de-la-precommande-de-vaccins-signee-entre-le-laboratoire-astrazeneca-la-france-et-trois-partenaires-de-l-ue_4007933.html

La version optimiste et altruiste pour les gogos, par Véran et Pannier-Runacher, du parti des 40 000 morts LREM (2)

Communiqué. Paris, le 13 juin 2020 N° 2209

L’Alliance inclusive formée par la France, l’Allemagne, les Pays-Bas et l’Italie trouve un accord de principe avec AstraZeneca pour l’achat de vaccins

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19, l’accès à un vaccin sera une étape essentielle pour garantir la protection de nos concitoyens contre un retour de la pandémie. La France s’est alliée à l’Allemagne, à l’Italie et aux Pays-Bas au sein de l’Alliance inclusive pour un vaccin, afin de joindre nos forces dans le cadre des discussions avec les laboratoires pharmaceutiques en vue de garantir l’approvisionnement de la population européenne dans son ensemble et soutenir les projets de vaccin en développement, dans une optique d’accès global au vaccin. Cette initiative vient ainsi compléter celles prises par la France dans un cadre multilatéral, à l’OMS et au travers de l’accélérateur pour l’accès aux outils de lutte contre le Covid-19 (ACT-A).

Aujourd’hui, le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, et la secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, Agnès Pannier-Runacher, annoncent la signature d’un premier accord de l’Alliance pour l’achat de vaccins contre le SARS-CoV-2. L’accord de principe (Memorandum of understanding) trouvé avec le laboratoire AstraZeneca prévoit que ce dernier, si son projet aboutit, fournira à l’Alliance jusqu’à 400 millions de doses de vaccin à prix coûtant. Si les essais cliniques en cours confirment l’efficacité et la sécurité d’utilisation du candidat-vaccin, ces volumes permettront de vacciner les populations à risque au sein de l’ensemble de l’Union européenne, avec de premières livraisons prévues avant la fin de l’année 2020.

Les accords passés par les pays de l’Alliance sont destinés à servir tous les pays membres de l’Union européenne et d’autres pays partenaires qui souhaiteront rejoindre l’initiative. Les négociations ont été menées en coordination étroite avec la Commission européenne, et se poursuivront avec d’autres laboratoires pharmaceutiques afin de maximiser les chances de disposer rapidement d’un vaccin en quantité suffisante et au meilleur coût.

Ce contrat, sur lequel la société AstraZeneca s’est engagée à ne réaliser aucun bénéfice, s’inscrit dans le cadre des efforts menés par la France et l’Union européenne pour faire du vaccin contre la Covid-19 un bien public mondial, accessible au plus grand nombre. AstraZeneca s’est par ailleurs engagé à fournir plus de 2 milliards de doses à prix coûtant dans le monde entier.

Olivier Véran, ministre des Solidarité et de la Santé, a déclaré: « Cet accord nous permet de sécuriser un accès à un candidat-vaccin comme première assurance dans un contexte de forte concurrence internationale. Il nous faudra poursuivre ces négociations avec nos partenaires pour réduire le risque de dépendance à un seul projet, en sécurisant l’accès à d’autres candidats vaccins, et suivre attentivement les progrès scientifique des travaux ».

Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, a déclaré : « Dans le cadre de cet accord de principe, AstraZeneca s’est engagé à mettre en place une chaîne d’approvisionnement du vaccin localisée en Europe. Si ce vaccin est validé scientifiquement, cela permettra d’en garantir l’accès à nos concitoyens, avec plusieurs dizaines de millions de doses devant être livrées avant la fin de l’année 2020. Nous poursuivrons les discussions avec d’autres laboratoires pour augmenter les chances de disposer rapidement d’un vaccin efficace pour la France et l’Europe. »

Vaccins et traitements : la méfiance des citoyens envers l’affairisme médical est une réalité

https://ripostelaique.com/le-proces-du-vaccin-defectueux-de-meningitec-se-poursuit.html

https://ripostelaique.com/loffensive-contre-le-vaccineur-fou-bill-gates-prend-de-lampleur.html

https://ripostelaique.com/vacciner-et-pucer-bill-gates-accuse-de-crimes-contre-lhumanite.html

Interrogations autour du coronavirus

https://ripostelaique.com/des-tests-covid-19-pas-fiables-sciemment-rembourses-par-la-securite-sociale.html

https://ripostelaique.com/chine-france-je-te-file-le-virus-et-tu-machetes-mes-masques-pourris.html

https://ripostelaique.com/la-chloroquine-classee-veneneuse-sauf-pour-larmee.html

https://ripostelaique.com/desinfectant-si-trump-a-tort-que-fait-uv-germi-correze-a-ryad.html

(1) Pour moi la police c’est la République française, vient de déclarer Louis Aliot sur BFM TV, dans un laïus d’une grande confusion. « Si vous enlevez la police et la gendarmerie, c’est l’État qui s’effondre » a t-il ajouté, prouvant ainsi qu’il ne comprend rien à rien, ou qu’il comprend tout, en accord avec la mascarade FN-RN, qui ne veut rien changer au système dont la famille Le Pen vit depuis des lustres, en sapant les espoirs des patriotes à chaque élection. : https://www.dailymotion.com/fr/topic/x1xw7q

(2) Le parti de Macron au pouvoir est responsable et coupable d’avoir sacrifié des vies pendant la pandémie du coronavirus 

https://ripostelaique.com/le-conseil-constitutionnel-confirme-limpunite-des-criminels-detat.html

https://ripostelaique.com/ces-morts-dont-ils-sont-responsables-nos-politicards-peuvent-ils-sen-sortir.html

https://ripostelaique.com/candidats-du-criminel-macron-le-28-juin-restez-chez-vous.html

* groule : mot du vieux parler stéphanois, d’un sens plus fort que badabeu (limité intellectuellement et vantard). Une vieille groule est un homme ou une femme (généralement un ou une badabeu) qui groule – du verbe grouler -, c’est-à-dire traîner un peu partout, en tout lieu. À Saint-Étienne, nombreux sont ceux qui parlent de Marine Le Pen comme d’une groule.

Jacques CHASSAING

IMPORTANT : Tous les liens et renvois mentionnés dans cet article constituent des éléments factuels corroborés, à l’appui des opinions et des faits exprimés par l’auteur Jacques Chassaing, ici, ainsi que dans tous les articles qu’il signe.