Covid-19 : le virus « quasi certainement » créé en laboratoire

Le SRAS-CoV-2 fabriqué en laboratoire, on s’en doutait un peu…

Une étude publiée le 29 janvier dernier par le Dr Steven D. Quay et son équipe affirme, avec un risque d’erreur inférieur à 0,2 %, que le SRAS-CoV-2 – le virus responsable de la pandémie mondiale de Covid-19 – ne résulte pas d’une zoonose naturelle (transmission spontanée de virus de l’animal à l’homme), mais qu’il a été créé en laboratoire.

Cette étude (193 pages, 14,9 Mo…) est en libre accès sur Zenodo, une plateforme scientifique gérée par le CERN (Centre européen de recherche nucléaire). On y accède en cliquant sur SQuay_Bayesian Analysis of SARS-CoV-2 FINAL V.2 (2).pdf 

Le Dr Quay n’est pas le premier venu dans le monde assez fermé de la recherche de pointe en virologie.

Le Dr Quay a obtenu son doctorat en médecine à l’université du Michigan, était boursier postdoctoral au Massachusetts Institute of  Technology dans l’équipe du Pr Har Gobind Khorana, prix Nobel de médecine 1968 . « Senior Fellow » de l’hôpital Harvard-MGH et de la Stanford University School of Medicine, ses travaux de médecine sont cités plus de 9 600 fois dans la littérature scientifique mondiale.

Le Dr Quay a fondé six startups, inventé sept produits pharmaceutiques approuvés par la Food and Drug Administration (FDA), la haute autorité américaine en matière d’accréditation de médicaments sur le territoire des États-Unis. Il détient 87 brevets, et plus de 80 millions de personnes ont bénéficié des médicaments qu’il a inventés. Il est, par ailleurs, le fondateur d’Atossa Therapeutics Inc., une société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de nouvelles méthodes thérapeutiques pour le cancer du sein.

« Je suis préoccupé par ce qui semble être des « conflits d’intérêts » importants entre d’un côté certains membres de l’OMS et de l’autre des scientifiques et médecins chinois. Ces liens d’intérêts pourraient expliquer l’impossibilité actuelle de procéder à un examen objectif de l’origine du SRAS-CoV-2 », a déclaré le scientifique en présentant son étude dans cette vidéo.

Le Dr Quay fait remarquer que pour les deux coronaviroses zoonotiques « exotiques » les plus importantes de ces dernières années, il a suffi de quatre mois pour trouver que l’une provenait de la civette, un carnivore proche de la mangouste, et de neuf mois pour comprendre que le MERS (Middle East Respiratory Syndrome, 2017, 2 000 cas, 600 décès) était dû au dromadaire.

En revanche, les recherches menées depuis plus de 13 mois par des laboratoires de virologie du monde entier n’ont toujours pas permis d’affirmer que la Covid-19 provient d’une zoonose. On se souvient que les hypothèses du pangolin et de la chauve-souris, avancées par les autorités chinoises au début de la pandémie, ont rapidement fait long feu…

« En ne prenant que des preuves scientifiques disponibles publiquement sur le SRAS-CoV-2 et en utilisant des estimations très prudentes dans mon analyse, je conclus que, de manière raisonnable, il ne fait aucun doute que le SRAS-CoV-2 s’est échappé d’un laboratoire », affirme le chercheur.

Rappelons que Pr Luc Montagnier, prix Nobel de médecine 2008 pour la découverte du virus HIV responsable du sida – a été descendu en flammes par les médias dominants – Le Monde en tête  – pour avoir, dès l’apparition de la pandémie, soutenu la thèse de l’origine non naturelle du SRAS-CoV-2 :

Le Pr Fourtillan, qui a participé au film Hold-Up, dénoncé comme conspirationniste par les « grands » médias, y soutient également cette thèse. Peu de temps après la diffusion de ce film, le Pr Fourtillan était interné pendant plusieurs jours en hôpital psychiatrique, contre son gré et celui de sa famille.

De son côté, le Dr Alexandra Henrion-Caude, sans formellement soutenir cette thèse, a affirmé à plusieurs reprises qu’il était scientifiquement légitime de se poser la question, entre autres dans cette émission de TV Libertés

Une position d’une parfaite orthodoxie scientifique, qui lui vaut néanmoins les foudres des médias aux ordres. La vidéo de cette émission, publiée sur la chaîne YouTube de TV Libertés, a même été censurée par la plateforme :

De son côté, Donald Trump a également publiquement affirmé que le SRAS-CoV-2 pourrait avoir été créé en Chine. Mike Pompeo, l’ancien secrétaire d’Etat de la Maison Blanche, a même formellement accusé le Parti communiste chinois (PCC) de génocide.

Des accusations en revanche totalement absentes du discours des Démocrates américains. Ce qui n’est pas nécessairement surprenant quand on connaît les liens d’intérêts de la famille Biden avec le PCC.

Le 23 janvier dernier, un an tout juste après l’annonce du confinement de Wuhan, une « mission d’enquête » de l’OMS sur l’origine de la Covid-19 est arrivée en Chine. Ce mercredi 3 février, les experts de l’OMS ont commencé leur visite de l’Institut de virologie de Wuhan.

Si les liens d’intérêts entre l’OMS et le PCC dénoncés par le Dr Quay (après beaucoup d’autres…) sont avérés, on n’a pas à attendre grand-chose de cette « mission »…

Henri Dubost

image_pdfimage_print

26 Commentaires

  1. «  » il ne fait aucun doute que le SRAS-CoV-2 s’est échappé d’un laboratoire », affirme le chercheur. » » ou déposé par un tiers auprès d’un labo appartenant à un pays auquel on veut nuire…

  2. propagation du sars-cov-2 à partir de la région de Wuhan où se trouve un laboratoire de haute sécurité où sont cultivées des virus dangereux;
    ressemblances entre le matériel génétique du VIH et celui du sars-cov-2;
    élection présidentielle aux USA avec possibilité de vote par courrier;
    fraude massive contre Trump qui s’oppose au PCC et à la gauche internationale depuis 4 ans;
    fermeture de la section “commentaire” des forums de Yahoo pour tous les pays depuis + de 8 mois (aux USA, le nombre de coms par forum peut dépasser rapidement les 10000, les informations contenues dans les coms anti-Biden pouvaient circuler facilement et vers beaucoup d’électeurs);
    censure planétaire pro-Biden sur les réseaux sociaux avant et après son “élection”.

    Bien sûr, ce ne sont que des COINCIDENCES!

  3. Les docteux des plateaux tele vont ils adherer aux propos d’un eminent scientifique ?

  4. Oui, la mission de Wuhan sera un flop ridicule !
    Les Chinois encadrent de très près tous les faits et gestes « des experts » (?!*…) de l’OMS ( Organisation Mafieuse de la Santé…)
    Par ailleurs, il semble exister des liens très étroits entre cette organisation et le PCC…
    Les dés sont donc bien pipés dès le départ !

  5. Le professeur Montagnier a raison .Pas la peine de sortir de fac de medecine pour voir que ce Virus provient d’une zone proche d’un P4.
    Même le flic le plus con trouverai le responsable , j’ATTENDS AVEC IMPATIENCE LE RAPPORT DES CLOWNS DE L’OMS payés par la Chine.

  6. T’enfonces une porte ouverte, bonhomme!
    C’est en 2015, en effet, que le labo de Wuhan, co-financé par la france hollando-macroniste des Buzin et des Lévy, a créé ce virus génétiquement modifié dit COV 2, à partir du virus SRAS (Syndrome Respiratoire Aigu Sévère) naturellement présnt chez une chauve souris locale, en lui « greffant » la protéine d’accès aux cellules humaines.
    La transmission à l’homme avait été testée, avec le résultat que l’on sait. Ce que l’on ne saura surement jamais, c’est QUI a ouvert le tube à essai qui contenait le VGM.
    Un vide poubelle, un docteur cinglé, une fuite « accidentelle », la CIA, un crédopathe de l’écolo…? Allez savoir?

    • Tout le monde a pu entendre ATTALI dire aux médias  » une bonne pandémie fera accepter a tous le nouvel ordre mondial » , ainsi que Alex. Adler qui en parle dans son livre écrit des années auparavant.

    • Se demander pourquoi avoir créé en Chine ce labo (il n’y avait ni urgence, ni même besoin…), c’est répondre à la question.

      La vraie question, d’ailleurs, n’est pas QUI, mais POURQUOI.

  7. je suis complotiste,conspirationniste résistant,et +encore……..et j’en suis fier……
    voilà 1 an que ma réflexion sur la provenance du covid n’a pas changé, et est à coup sûr confirmé par la présence des faux culs de l’OMS à Wuhan,mais qui n’aboutira certainement que par « on ne sait pas »………sinon, je vous laisse imaginer la suite……….

  8. Les « experts « de l’oms sont en stage à la maison mère , 11 mois après le début du grand merdier.🤣🤣🤣

  9. Il ne nous reste plus qu à créer un virus qui ne s’attaque qu aux asiatiques. En d autres temps cela aurait suffi à déclarer une guerre.

    • Vous ne croyez peut-être pas si bien dire. Je ne serais pas étonné qu’ils aient voulu créer un virus pour une future guerre bactériologique, et que par maladresse le virus ait contaminé du personnel du laboratoire. Rappelez-vous le 1er décès , il s’agissait d’un employé du labo si je me souviens bien. Il sera sorti trop tôt. Je suis peut-être complotiste, j’espère que c’est le cas et que je me trompe.

      • Ce n’est pas impossible. On sait aujourd’hui que le virus HIV, le virus du sida, visait les populations noires.

  10. anus macro a t’il déjà fait piquer sa vieille morue pédophile et celle qui la chier au lieu de l’avaler ?

    • Très élégant! Avec ce genre de commentaire vous salissez notre état d’esprit. Je crains que vous ne vous en rendiez même pas compte. Surtout que c’est commentaire inutile.

      • Non, il n’était pas inutile de faire remarquer qu’on attend toujours la « vaccination » du président, et de sa mère et de son épouse. Avec à la clé la question : qu’est-ce qu’ils attendent ?
        C’est cette dernière question qui serait très éclairante…

      • Ce n’est pas un commentaire inutile. On attend encore que se fassent « vacciner » le président, sa campagne (et pourquoi pas sa mère qui devrait être dans la tranche d’âge requise).
        Et la question de savoir ce qu’ils attendent est très éclairante…

  11. Personnellement, je n’y crois pas beaucoup. Je pense que c’est une manœuvre pour accréditer le fait qu’il y aurait une pandémie -ce qui est loin d’être le cas.
    Et comme la Chine est dans le coup, étant donné qu’il y a un labo P4 à Wuhan, elle a accepté de jouer le jeu.

      • Je ne crois pas. Les vrais virus, eux, sont fabriqués par les êtres vivants, tandis que les virus artificiels ont une durée de vie limitée et donc la nature s’en débarrasse. Alors ce nouveau virus, et tous ses variants…
        Il ne faut pas oublier que depuis toujours, il y a des maladies respiratoires et pulmonaires d’origine virale, ce n’est pas nouveau.

        • Où êtes-vous allé chercher que des virus artificiels ont une durée de vie limitée ? D’ailleurs, des virus artificiels, vous en connaissez beaucoup ?
          Moi, je n’en connais que deux : il y a eu le virus du sida, et maintenant celui-là…

  12. En tous cas, la Chine aura eu le temps d’effacer toute preuve de l’implication du laboratoire P4.
    Quand est-ce qu’on leur présente la facture aux Chinois au-faît?

  13. Il faut regarder du côté du brevet déposé par Frederic Tangy pour pour 3 manipulations du coronavirus. La dernière étant l’incorpirations de séquences de Hiv (sida) dans la couronne qui permet de bloquer nos systèmes immunitaires. Ceci dans le but de pandémie

Les commentaires sont fermés.