1

Covid : L’Allemagne va aider les survivants de la Shoah à se faire vacciner

Miniature Flag of Israel and Germany. The flags have nicely detailed fabric texture. Isolated on white background. Clipping path is included.

C’est ce que nous apprend cet article du quotidien israélien Times of Israel

Coût de l’opération pour le contribuable allemand : 13,5 millions de dollars. Le gouvernement allemand va verser cette somme à l’association Jewish Claims Conference (JCC), laquelle ne fournira pas de vaccins anti-covid, mais apportera une aide gracieuse aux 190 000 rescapés de la Shoah vivant hors Israël afin qu’ils puissent d’une part réserver leur rendez-vous de vaccination, et d’autre part être transportés vers un centre de vaccination de leur pays de résidence, avec l’assistance médicale nécessaire.

JCC qui a pour objectif de contacter par téléphone ces 190 000 personnes a déjà commencé les appels.

« Un élément-clé du service est l’éducation sur les avantages des vaccins, pour laquelle les opérateurs téléphoniques invoquent le succès de la campagne de vaccination menée en Israël » a déclaré Greg Schneider, vice-président exécutif de la JCC, au Times of Israel. « Ce que nous faisons, c’est appliquer l’expérience d’Israël (…) à 40 pays à travers le monde. » s’est réjoui M. Schneider.

***

Soulignons que le vaccin anti-covid le plus utilisé dans le monde est, de loin, le Pfizer-BioNtech.

Rappelons que le PDG du laboratoire américain Pfizer, Albert Bourla, ne tient pas à recevoir une dose du vaccin fabriqué dans ses propres laboratoires, avançant l’argument désormais classique : « J’ai 59 ans, je suis en bonne santé, je ne travaille pas en première ligne, donc mon profil n’est pas recommandé pour la vaccination. »

Le 16 décembre 2020, lors de la cérémonie de Hanoukka organisée à l’ambassade d’Israël à Washington, l’ancien ambassadeur Ron Dermer, par ailleurs actionnaire de la société Pfizer, félicitait en ces termes son coreligionnaire Albert Bourla : « En cette fête de Hanoukka, alors que cette année extrêmement difficile touche à sa fin et que nous nous tournons vers un nouveau départ, nous célébrons à la fois l’incroyable esprit humain et la détermination qu’il a fallu pour créer le vaccin contre la Covid-19 et la façon dont ces efforts ont rendu possible l’impossible – mettre au point un vaccin si rapidement ».

Quant à BioNTech, c’est une firme allemande qui devrait, à parts égales avec Pfizer, tirer de larges profits de l’initiative du gouvernement Merckel.

Certes, ce sont les contribuables allemands qui vont payer l’addition – lesquels, en quasi-totalité, sont nés bien après les tragiques événements qui ont secoué l’Allemagne de 1933 à 1945 –, mais les dividendes de l’opération Jewish Claims Conference tomberont en grande partie dans les poches des laboratoires BioNTech et Pfizer, et de leurs actionnaires. Socialisation des pertes, privatisation des bénéfices, en quelque sorte…

Une initiative d’autant plus prometteuse que, selon le patron de Pfizer : « chaque année, vous devez aller vous faire vacciner contre la grippe. Ce sera la même chose avec la Covid-19. Dans un an, vous devrez aller chercher votre vaccin annuel pour être protégé ».

Le contribuable allemand est prévenu…

Henri Dubost