Covid : Les vaccins augmentent le risque de contamination et de mort

Personne ne peut se flatter du bilan ces vaccins pour se faire élire ou réélire, et les candidats devraient s’informer de très près avant d’accepter l’idée du vaccin chez les plus âgés ou chez les malades.

Selon les données fournies par l’OMS, les évolutions récentes de l’épidémie dans les pays actuellement les plus vaccinés font craindre que, loin de prévenir l’épidémie, les injections expérimentales anti-covid pourraient la faciliter, voire en aggraver la mortalité.

Évolution en Israël depuis la vaccination

Les médias ont longtemps sacré Israël champion de la lutte anticovid par le vaccin Pfizer. Excellente opération pour Pfizer qui a obtenu une augmentation de prix de 40 % pour cette priorité accordée à Israël. Depuis le 20 décembre 2020, en 24 jours, plus de 20 % des Israéliens (deux millions de personnes) ont été vaccinés. Et au 1/4/22 ce pourcentage atteint 72 %.

Mais depuis ces injections, selon les chiffres de l’OMS, les nombres quotidiens de contaminations et de morts attribuées au Covid19 n’ont cessé d’augmenter. Les contaminations quotidiennes sont ainsi passées de 1886 cas le 21 décembre 2020 à 8094 le 10 janvier 2021 et a atteint plus de 100 000 en janvier 2022. Avant les injections Israël totalisait 400 000 cas ; ce chiffre est passé à près de 4 millions en avril 2022. Multiplié par dix depuis le début des injections !

La comparaison du nombre quotidien de nouvelles contaminations en Israël très injectée et en Palestine et au Liban peu injecté suggère même que les injections Pfizer faciliteraient la diffusion du variant Omicron.

Et les pics de mortalité journalière israéliens sont passés de 18 le 20 décembre 2020 à 53 le 10 janvier 2021 et 73 en février 2022.

En Grande-Bretagne championne européenne de l’Astra Zeneca, les pseudo vaccins n’ont pas arrêté l’épidémie, mais paraissent au contraire l’avoir exacerbée :

Heureusement la gravité beaucoup plus faible du variant Omicron a limité la hausse de la mortalité. Mais, au total, la Grande-Bretagne qui comptait un peu plus de 60 000 morts avant les injections en a recensé 100 000 de plus depuis les injections massives.

Une évolution semblable est observée au niveau mondial. Depuis l’arrivée d’Omicron, les pays les plus vaccinés sont ceux qui sont le plus frappés par l’épidémie, suggérant que les injections pourraient favoriser la diffusion d’Omicron.

« Une étude publiée par l’Institut Robert Koch affirme : 95,58 % des cas d’omicron en Allemagne concernent des vaccinés. Une étude officielle danoise donne des chiffres assez proches de ceux de l’Allemagne : sur 27 132 cas d’infection par omicron, 77 % concernent des personnes doublement vaccinées, 13,5 % des personnes ayant reçu une dose de rappel, et moins de 9 % des personnes non vaccinées. Ces chiffres se retrouvent aussi au Royaume-Uni et en Afrique du Sud. Les chiffres de la France, eux, restent secrets[2]».

L’appel de nos gouvernants à «  se vacciner pour se protéger d’Omicron » constitue donc là encore une propagande particulièrement infondée.

Ces augmentations considérables des contaminations et celles des décès après injection sont très inquiétantes et confirment que les autorisations de mise sur le marché des vaccins ont été prématurées et que les slogans gouvernementaux « vaccinez-vous pour vous protéger et protéger les autres » constituent une propagande marchande infondée.

Ce résultat paradoxal, qui constitue le plus sévère échec de la vaccination moderne rappelle que ces injections expérimentales ne sont pas des vaccins (ils ne contiennent pas d’antigènes), qu’il n’y a pas de médicaments ou de vaccin sans risque, et qu’ils peuvent parfois augmenter la gravité de la maladie qu’ils sont censés combattre comme dans la catastrophe sanitaire du Dengvaxia.[3]

L’indication de n’importe quel traitement ou vaccin doit reposer sur l’évaluation objective de sa balance avantages/risques par des examinateurs indépendants, avant commercialisation (ici mondiale et forcée dans bon nombre de pays). Une telle évaluation ne peut pas être réalisée en moins d’un an sans risques. Rappelons que les essais ne seront pas terminés avant 2023.

Prôner pour les enfants des injections expérimentales dont ils ne peuvent espérer aucun bénéfice est scandaleux et a toutes chances de constituer dans les années à venir une source considérable de drames et de procès à côté desquels le médiator paraîtra ridicule.[4][5]

On ne peut espérer aucun avantage individuel à vacciner contre le covid les moins de 65 ans, puisque la maladie est chez eux plus bénigne que la grippe ; cette population ne peut donc rien espérer des pseudo vaccins anti-covid si ce n’est des complications.[6]

Les sites Eudravigilance et Vaers publient régulièrement les effets secondaires remontés et validés par leurs services.

Même l’ANSM reconnaît des effets indésirables et des décès malgré les dénégations du ministre devant la représentation nationale

« France : 29 157 cas graves et 1 512 morts

En France, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) publie un “point de situation sur la surveillance des vaccins contre la Covid-19” qui détaille les effets secondaires des 4 vaccins administrés. Malgré les quelque 1 200 décès et les 29 157 cas graves (officiels), leur rapport se borne aussi à marteler que cela “ne montre pas de spécificité particulière en faveur d’un rôle du vaccin”, on se s’interroge donc sur l’origine de ces dizaines de milliers de cas graves, jamais vus auparavant…

Les 3/4 des cas d’effets indésirables remontés concernent des personnes âgées de 18 à 64 ans, les personnes qui sont les moins à risque de mourir du COVID (seulement 8 % des décès). Autrement dit, le rapport bénéfice/risque de ces “vaccins” est très mauvais chez les personnes de moins de 65 ans. »[7]

L’argument sociétal : « on se vaccine pour protéger les autres »

n’est pas non plus pertinent, puisqu’il est maintenant démontré que les pseudo vaccins sont incapables d’empêcher ou de ralentir les transmissions virales.

QUANT AUX AINES ET HANDICAPÉS OU GRANDS MALADES ?

En l’état actuel des connaissances (début avril 2022), la vaccination des plus âgés présentant des facteurs de risques (population où un vaccin efficace et sans danger pourrait être soi-disant utile) n’a pas été correctement évaluée, car les essais aux reculs insuffisants n’ont pas inclus assez de membres de cette population à risques pour rassurer). L’alerte norvégienne accroît l’inquiétude et aurait dû rendre prudents les médecins soucieux de leurs patients[8] et non de l’obéissance à la doxa et aux menaces de l’Ordre.[9]

Il est clair que les effets secondaires, voire les décès sont encore plus sous-déclarés chez les personnes âgées ou très âgées et chez les grands malades. Qui se préoccupe du décès accéléré d’un cancéreux en rechute (souvent rapide après l’injection, mais il faudra le démontrer)[10] ou d’un centenaire jusque là en forme et pratiquant du vélo ou de la marche, et décédé quelques jours après la mystérieuse injection… Personne…

OK, mais que les médias et les médecins de plateau cessent au moins de répéter que les vieillards et les grands malades jeunes bénéficieraient de ce vaccin. Cela reste un mythe pour tenter de sauver l’injection. Mais a-t-on jamais vu un vaccin nécessitant un rappel tous les trois mois ?

Le principe de précaution justifie donc de ne pas les vacciner, tant qu’on ne disposera pas de données transparentes en nombre suffisant affirmant l’efficacité réelle et l’absence de toxicité en population réelle. La baisse de l’immunité dans ces populations rend douteux le rôle bénéfique d’un pseudovaccin et inquiète sur les effets délétères qu’il pourrait entraîner. La prudence aurait dû rester reine.

Le silence des évènements dans les Ehpads isolés du monde depuis deux ans devrait conduire à des enquêtes indépendantes pour permettre de faire la part dans les décès des résidents abandonnés et aux injections de Rivotril, du syndrome de glissement par désespoir et isolement,* et des injections imposées.

En tous cas, le gouvernement est totalement « imprudent » par son acharnement à imposer à tous la pseudo vaccination anti-covid et les méthodes qu’il utilise sont totalement antidémocratiques. Mais l’objectif n’est-il pas de vendre à tout prix ces médicaments dangereux au regard des millions de doses commandées par l’UE et des millions de doses déjà mis à la benne par les Africains auxquels on les avait « généreusement » offertes.[11] Pas fous les Africains qui ont déjà goûté aux dons de Bill Gates.

Les résultats actuels des pseudo vaccins dans les populations israélienne et britannique laissent en effet craindre une catastrophe sanitaire vaccinale dans ces pays vaccinés avant le nôtre. Pourquoi le Sénat a-t-il refusé récemment une commission d’enquête sur les effets secondaires des injections ?[12] Pourquoi le refus d’accès aux données des malades décédés dans les années écoulées aux chercheurs spécialisés ? Elles permettraient d’évaluer comme à l’étranger les pourcentages de non vaccinés, mono bi ou triples vaccinés selon les tranches d’âge, etc. Pourquoi tant d’opacité ?[13]

Gérard Delépine

Notes

  1. [1] Le vaccin Pfizer augmente-t-il le risque de contamination et de mort par Covid19 ? (francesoir.fr) []
  2. [2] Nouveau : Le Vaccin Augmente Les Risques De Contamination – Agoravox TV[]
  3. [3] Analyse d’une catastrophe sanitaire annoncée, la saga du Dengvaxia, vaccin contre la Dengue – AgoraVox le média citoyen : RÈGLEMENTS DE COMPTE AUX PHILIPPINES : responsables poursuivis pour « homicide par imprudence pour avoir facilité l’approbation hâtive du dengvaxia et la mise en place de la campagne scolaire de vaccination »
    Les familles manifestent pour obtenir justice, accusent Sanofi d’avoir traité les enfants philippins en cobayes, et accusent les politiques et administratifs de corruption.[]
  4. [4] Les enfants ont 52 fois plus de risques de mourir après avoir été vaccinés que les enfants non vaccinés — Nouveau Monde (nouveau-monde.ca) []
  5. [5] Il faut impérativement sauver les enfants de l’injection inutile et dangereuse, et refuser les ukases de la CPAM — Nouveau Monde (nouveau-monde.ca) []
  6. [6] Vaccination contre la COVID-19 : un remède pire que le mal ? (notre-planete.info) []
  7. [7] Il faut impérativement sauver les enfants de l’injection inutile et dangereuse, et refuser les ukases de la CPAM — Nouveau Monde (nouveau-monde.ca) []
  8. [8] Covid-19: Norway investigates 23 deaths in frail elderly patients after vaccination
    BMJ 2021; 372 doi: https://doi.org/10.1136/bmj.n149 (Published 15 January 2021) : BMJ 2021;372:n149
    https://www.bmj.com/content/372/bmj.n149[]
  9. [9] La doxa du covid par laurent Muchielli éditions éolienne[]
  10. [10] Cancer — COVID Vaccine Dangers (wordpress.com) New cancer diagnoses and rapid cancer Growth[]
  11. [11] Plus de 240 millions de doses de vaccins anti-Covid auraient dépassé leur date limite d’utilisation depuis le début de la campagne vaccinale. Et ce, uniquement dans les stocks nationaux des pays riches. Parmi elles, 73 % sont des doses de Pfizer, le vaccin le plus utilisé dans les pays du Nord. Deuxième vaccin le plus gâché : AstraZeneca, qui représente 18 % de toutes les doses périmées. En France, ce sont 218 000 doses, uniquement d’AstraZeneca, qui se seraient ainsi périmées, indique la direction générale de la santé.
    Covid-19 : le grand gaspillage des vaccins périmés (lemonde.fr) []
  12. [12] Pétition Obstruction du Sénat à la demande de pétition de Laurent Toubiana sur l’accès aux données (francesoir.fr)
    https://www.leslignesbougent.org/petitions/pour-une-transparence-totale-sur-la-mortalite-des-moins-de-45-ans-en-fonction-du-statut-vaccinal-7320/[]
  13. [13] Surmortalité des jeunes en Europe depuis cet été : Partie 1 (odysee.com) Le site Euromomo (European mortality monitoring) propose des indicateurs pour suivre la mortalité des pays européens. Depuis l’été 2021, le nombre de décès des 15-44 ans européens est sorti de la « moyenne normale » calculée par le site, avec un dépassement quasi continu de la zone de surmortalité. Mais de quoi peuvent bien mourir nos jeunes depuis cet été ?
    Cette vidéo est la partie 1 de ce travail. Puisque YouTube censure toute vidéo faisant le lien entre la mortalité et certaines injections, vous trouverez la 2e partie de cette vidéo en cliquant sur ce site par @decoderleco[]
image_pdfimage_print
19
3

31 Commentaires

  1. Un ami de longue date a failli y passer apres la seconde dose, mais il a pris soin de faire la troisieme injection puisque en fidele admirateur de la fiotte de l’Elysee, il gobe tout ce qui se raconte sur BFM WC. La connerie etant sans limite, Z aura helas le plus grand mal a passer en tete au poteau d’arrivee.

  2. Nouveau Monde, francesoir… ca manque de Qactus, decevant… Allez votre heure de gloire est passé, retourner à vos charentaises et à des mot croisés. Tiens j’en ai un: « un trompeur » en 6 lettres 🙂

      • Deux fautes d’orthographe valent mieux qu’une seule faute d’intelligence, surtout grosse comme la votre, LSAO…

      • oui je n’en suis pas fier, j’ai tapé rapidement sans me relire. Mea culpa. Le fond reste échangé et François Blanc a trouvé la réponses plus bas pour le mot croisé. Bravo à lui.
        Il faut dire qu’entre l’ensemble des articles anti masque, anti confinement, anti vaccin des deux tristes personnages qui commencent par D. et les articles de soumis à Poutine, il y a parfois de quoi perdre son sang froid.
        J’attends Guillemain sur les derniers évènements en Ukraine, histoire de refaire encore quelques fautes d’orthographe.

        • « Le fond reste inchangé »

          Je n’avais pas remarqué que vous apportiez des arguments de fond. Mais peut-être ne connaissez-vous pas le sens de ce mot : fond ?

          J’attends. Impatiemment. Je sens qu’on va bien rire.

  3. Je ne suis pas chercheur, pas même qualifiable de scientifique ! Mais il n’est non plus besoin de boule de Crystal pour se rendre compte à l’analyse des statistiques des pays qui nous sont proposées, que chaque fois qu’une nouvelle vague se déclenche, les pays les plus « injectés » sont en 1ère ligne, donc les plus infectés ! Comment les 50 millions de Français injectés (et non pas vaccinés), peuvent-ils encore croire les pseudos médecins de plateaux et autres experts en rien du tout ? Nous mettrons bien entendu à leur tête MACRON qui ne supporte pas de n’être QUE SECOND ! Là, en l’occurrence il a entièrement raison ! VITE DEBARRASSONS NOUS DE CES MAFFIEUX, VOTONS « Z » EN MASSE….

  4. un coup d’état politico militaire à l’échelon planétaire : déssaisir les Nations de leur ancienne identité économique remplacées par la politique de l’oligarchie ; c’était quoi les éternelles guerres entre Grecs et voisins lors du Péloponnèse avant et après sinon un combat permanent entre oligarchie et démocratie ?

  5. Que les Deleîne’s ne s’en fassent pas.

    Tous les gens qu’ils n’aiment pas sont vaccinés, donc morts

    Salutations d’outre-tombe

    • La vaccination date de plus d’un an maintenant. On attend toujours l’hécatombe annoncée… On va attendre longtemps.

      • Le moins qu’on puisse dire est que, sans parler d’hécatombe (où voyez-vous que les Delépine parlent d’hécatombe ? juste pour savoir), les vax anti-covid sont les plus médiocres de l’Histoire, puisqu’ils n’ont pas permis de contrôler l’épidémie – sauf si vous avez une définition particulière du terme « contrôler » – et que les effets secondaires signalés sont 20 à 100 fois plus nombreux que pour les vax traditionnels (selon comment on fait la comparaison).
        Je ne vous parle même pas du rapport bén/risque par catégorie d’âge, je pense que vous ne savez même pas ce que cela signifie.

  6. Faux , le vaccin est la seule arme concrète , a condition bien sûr qu’il ne soit pas obligatoire, comme dans certains pays paranoïaque. Le vaccin pour qu’ils soit efficace doit buter sur de la liberté et non pas un stress et un mensonge humain

    • Punaise ! Être encore naïf et manipulable à ce point plus de 2 ans après le début de cette escroquerie, il faut en tenir une sacrée couche!
      Allez, va brouter! Bèèèèèhhhh!

    • « LUCAS » – Vous dites : « le vaccin est la seule arme concrète… » En théorie vous avez raison. Mais présentement IL NE S’AGIT PAS D’UN VACCIN ! Même DELFRAISSY, Président du soit disant « conseil sanitaire » de MACRON l’a reconnu publiquement sur un plateau TV, qui suite à une question d’un intervenant répondait : « Il ne s’agit pas vraiment d’un vaccin, peut être un médicament-vaccin… » Cet aveux n’est-il pas suffisamment clair ? En France, plus il y a « d’injectés » plus les rebonds épidémiques sont sévère. Il y a comme un problème non ? (ma fille triple vaccinée vient de développer un COVID sévère, et puis ajouter une petite nièce qui après 2 injections se trouve avec des problèmes de santé… à vie. Elle a 15 ans !)

    • Des dizaines et sans doute des centaines de milliers de médecins de par le monde témoignent du fait qu’en soignant précocement les malades, avec les moyens du bord traditionnels (oxygène, corticoïdes, anticoagulants, antibios, voire HCQ et ivermectine, et j’en passe : ils parlent d’une quinzaine de molécules/approches), on réduit très sensiblement le nombre de formes graves, de même que le nombre de décès. Le vax (pour les personnes à risques, i.e. les anciens) n’est donc pas la SEULE arme, contrairement à votre affirmation. Pfizer et Moderna vous remercient, au fait.

  7. Et les maladies auto-immunes qui vont se montrer dans quelques mois car quand le corps n’accepte pas un élement exterieur…il le fait comprendre!!

  8. http://echelledejacob.blogspot.com/2022/04/omicron-pfizer-3-0.html#more Mais que se passe-t-il donc à Hong Kong ? Une gigantesque vague omicron, létale, impressionnante. 10 000 fois plus de cas qu’avant ? Ce n’est plus une vague, mais un tsunami !
    Regardez les températures a hong kong ….attendons d’avoir les mêmes températures en France………. En avril, à Hong Kong, les températures minimales varient de 20 le matin à 26 degrés l’après midi. Les températures sont chaudes. Les précipitations moyennes sont de 119 mm, pour 20 jours sans pluie.
    Au mois de mars, la température moyenne à Tel Aviv est de 19° (la température maximale étant de 21° et la température minimale de 17°)
    Les législatives avec un Pic de micron ?

  9. En d’autres époques mon médecin m’aurait recommandé la vaccination, je m’y serai rendu ventre a terre les yeux fermés. Mais exigée a grand battage de tambours par les merdias, le micron, le véreux, j’ai bloqué des quatre fers, il y a des signes qui ne trompent pas. Les vaccinés l’ont été avec leur consentement éclairé par la lumière du dollar, le produit phare de Pfizer.

  10. https://www.anguillesousroche.com/sante/des-donnees-officielles-du-gouvernement-suggerent-que-les-personnes-entierement-vaccinees-souffrent-dun-renforcement-dependant-des-anticorps-et-les-documents-pfizer-recemment-publies-prouvent-que/ ; les documents Pfizer récemment publiés prouvent que Pfizer et la FDA savaient que cela se produirait
    Une enquête sur les données officielles du gouvernement a révélé que les personnes entièrement vaccinées ont jusqu’à 3 fois plus de chances d’être infectées par le Covid-19, 2 fois plus de chances d’être hospitalisées à cause du Covid-19 et 3 fois plus de chances de mourir du Covid-19 que les personnes non vaccinées. Ces données confidentielles prouvent que les injections de Covid-19 n’auraient jamais dû recevoir l’autorisation d’utilisation d’urgence, et auraient dû être retirées Le monde médical a été complètement et totalement corrompu.

  11. Non vacciné, j’ai chopé le virus lors d’une réunion politique à 15 jours de la suppression du pass vaccinal, vexant. Je l’ai refilé à ma collaboratrice, mais pas à mon épouse ni aux personnes vues le jour où je me suis retrouvé avec 40 de fièvre. Comme quoi c’est bizarre…
    La vague actuelle est logique du fait du relâchement, et il y a un mort par jour et par département. Tout va bien, laissons faire la nature.

    • Il ne faut pas oublier que la majorité des gens décédés du covid seraient de toute façon décédés sans le covid, victimes des habituels virus et maladies respiratoires de l’hiver ; car n’oublions pas que la grande majorité sont des gens âgés et déjà fragilisés. C’est pourquoi c’est l’analyse de la mortalité générale ‘toutes causes confondues’ qui est le juge de paix, pour connaître le réel impact de l’épidémie.
      Une épidémie « terrifiante » qui n’empêche pas la population de continuer à augmenter est une curieuse épidémie, non ? (le solde naturel est resté positif en 2020 et 2021)

  12. Depuis le tout début de l’épidémie, j’ai suivi les travaux statistiques des Docteurs Delépine (plus que Raoult, même) et je dois dire qu’ils ont été très lisibles, brillants, carrés et d’autant plus abordables à tous. De mon côté, j’avais en tête la définition de VIRUCIDE et de DÉMAGOGUE^^… On nomme parfois COMMERCIALEMENT VIRUCIDE un produit, une solution ou un traitement censé « tuer » les virus. Il est à noter que le terme est étymologiquement incorrect, puisqu’un virus, ne possédant pas de métabolisme interne, ne peut être considéré comme vivant au sens strict. – Si, cela aide ! Prévenu^^, j’attendais de voir ! En gros, lutter contre un fantôme, ouais, ouais, à d’autres ! Tout simplement ?! Pas encore au niveau de vos espérances, les gars ! 😜

  13. je suppose que l’escroc GRUMBERG (DREUZ) persiste à vanter les mérites du poison avec son pote de la droite molle Goldnadel

  14. Moi triplement vacciné, pas de problème, mes voisins de même mais ont chopé le machin, heureusement ils étaient vaccinés, c’est bien quand même non ? Sinon, ils ne seraient peut-être plus de ce monde ?…h

    • Les chiffres donnés par l’article semblent plutôt montrer que
      « Sinon ils ne l’auraient pas chopé. »

    • L’important dans votre phrase est le « peut-être ».

      Je connais des gens non vaccinés qui ont chopé la bête et qui sont encore bien vivants, ce n’est pas peut-être, c’est sûr. Mais peut-être qu’ils auraient eu des effets indésirables graves s’ils avaient fait le vax, qui sait ?
      C’est pourquoi ce sont les statistiques qui comptent, enfin celles établies par des gens dénués de conflits d’intérêts, ce qui sur les plateaux de TV est assez difficile à trouver…
      La France est un drôle de pays, où bcp de gens ne sont pas gênés d’être conseillés par des gens farcis de conflits d’intérêts… curieux, décidément.

Les commentaires sont fermés.