1

Covidistes vaccineurs, l’heure des comptes va bientôt sonner

Dans une interview pour la radio 103FM, le Dr Kobi Habib, directeur de l’hôpital Herzog (Jérusalem), déclare qu’aujourd’hui, 90% des patients hospitalisés pour cause de Covid sont vaccinés : « l’efficacité du vaccin se dissipe devant nos yeux. »

Effets de la vaccination sur l’épidémie

Qui meurt du covid aujourd’hui en France ?
– Pas de surmortalité chez les – de 50 ans
– 50% des morts étaient dans des EHPAD
– Il y a une proportion importante de « vaccinés » en réanimation et décédés
– Il n’y a pas une protection totale des « vaccinés » vis à vis de la réanimation (30, 50% ?)
– Peu de réanimation et de morts avec omicron
– Aujourd’hui le % de positifs est comparable chez les « vaccinés » (40%) et chez les non-vaccinés, avec omicron (la charge virale étant aussi importante dans chaque catégorie ; avec le variant delta il y a avait plus de virus chez les « vaccinés » que chez les non « vaccinés »)
– Pour éviter la contagion il faut que les gens ne soient pas porteurs du virus, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui avec ces vaccins anti covid.
Il faut donc arrêter de fantasmer sur le vaccin
(Il ne faut pas confondre le vaccin religion et le vaccin science…)
Quand on dit qu’on est pour les vaccins, on est déjà dans la religion (Astra Zeneca et Janssen arrêtés, pas d’utilités ou des effets secondaires) ; citation de Carl Poppers
Ils disaient : « on ne regarde pas ce qui passe pendant 15 jours parce que les gens ne sont pas protégés », or justement beaucoup de cas sont survenus après les injections (informations que Pfizer n’a jamais communiquées) après la « vaccination » pendant les 15 jours à 3 mois il y a eu beaucoup de covid, et après 3 mois les « vaccins » ne marchaient plus…

L’explication réside dans la présence d’anticorps facilitant ; la vaccination a facilité l’augmentation du nombre de covid.
Au niveau épidémique cela veut dire (9,5 milliards de doses injectés avec un très grand nombre de cas (voir par exemple les cas de l’Australie, la Corée du Sud ou le Danemark et la France ayant promus les injections ARNm à comparer avec les pays ayant eu des vaccins inactivés)
Les vaccins peuvent introduire la maladie, exemple : la poliomyélite.
En ce qui concerne le virus covid : il y a eu de petits changements qui l’ont rendu plus efficace (variant ayant eu plus de 5 mutations et 50 cas) et ont donné des épidémies différentes. En moyenne il y a une mutation tous les 15 jours sur toutes les branches virales et à un certain degré de dispersion après 7 à 9 mutations sur le lignage, ce variant disparait (pas de nouvelle à créer possible). A un certain degré de divergence, tout s’arrête. Pour omicron on en est à 3/4 4mutations, il y en a donc encore pour deux à trois mois (toute chose égale par ailleurs). Ces virus covid ont une dynamique cyclique, sera-t-elle corrélée avec la saison (comportements interhumains). Les interventions humaines jouent-elles sur la maladie ? La durée de l’épidémie est liée au nombre de mutations…
La connaissance permet de ne pas basculer dans la religion.

Covid – Omicron : L’OMS critique la gestion de la pandémie à coups de doses de rappel, et préconise l’élaboration de vaccins adaptés

https://fr.sott.net/article/39173-Covid-Omicron-l-OMS-critique-la-gestion-de-la-pandemie-a-coups-de-doses-de-rappel-et-preconise-l-elaboration-de-vaccins-adaptes

Après la troisième dose, la quatrième… Le scénario qui semble se profiler dans la lutte contre le Covid n’est pas du goût de l’OMS. L’organisme estime que cette « stratégie de vaccination basée sur des rappels répétés a peu de chances d’être appropriée ou viable ».
Cette critique intervient alors que la pandémie prend un nouveau visage avec l’arrivée d’Omicron, qui contamine beaucoup de vaccinés et de personnes ayant déjà contracté le Covid.
Cette réponse serait à apporter face à Omicron, un variant qui provoque moins de formes grave, mais infecte plus. D’où les chiffres records de contaminations tombant en cascade ces dernières semaines.
L’Agence européenne des médicaments estime que la propagation d’Omicron va mettre fin à la phase pandémique
Le chef de la stratégie vaccinale de L’Agence européenne des médicaments (EMA), Marco Cavaleri, expliqué mardi que la propagation du variant Omicron allait mettre fin à la phase pandémique, transformant le Covid-19 en une maladie endémique avec laquelle l’humanité peut apprendre a vivre.« Personne ne sait exactement quand nous serons au bout du tunnel mais nous y arriverons ».
Bien que la maladie soit toujours en phase pandémique, la propagation du variant Omicron va transformer le Covid-19 en une maladie endémique, a notamment expliqué M. Cavaleri.
« Avec l’augmentation de l’immunité dans la population – et avec Omicron, il y aura beaucoup d’immunité naturelle en plus de la vaccination – nous avancerons rapidement vers un scénario qui sera plus proche de l’endémicité », a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse.
Mais, a-t-il souligné, « nous ne devons pas oublier que nous sommes toujours dans une pandémie ».
LCI

Le précédent « Monsieur Vaccin » du gouvernement Johnson recommande la fin de la vaccination de masse
Clive Dix l’ancien responsable de la vaccination du gouvernement de Boris Johnson appelle aujourd’hui à mettre fin à la vaccination de masse.
Selon lui, il est temps de traiter le virus comme un virus endémique, tel la grippe par exemple.
Dans une interview accordée au Guardian, Clive Dix a appelé à un changement total de stratégie vis à vis du virus, qui, selon lui, doit maintenant être considéré comme celui de la grippe.
Pedro Sanchez, le premier ministre espagnol, a émis le même souhait pour son pays, le covid doit être traité comme une maladie endémique, nécessitant des soins comme la grippe et non plus une vaccination de masse.

A lire sur TVL : Développer des vaccins plus adaptés
Selon l’OMS, la meilleure stratégie serait de développer des vaccins plus adaptés « ayant un impact élevé en matière de transmission et de prévention de l’infection, en plus de prévenir les formes graves de la maladie et la mort ».
Mais pendant l’élaboration de tels vaccins, « il faudra peut-être mettre à jour la composition des vaccins anti-Covid actuels, afin de s’assurer qu’ils continuent de fournir les niveaux de protection recommandés par l’OMS ».

Le président du Parlement européen meurt subitement d’une « complication du système immunitaire »

https://www.nouvelordremondial.cc/2022/01/11/le-president-du-parlement-europeen-meurt-subitement-dune-complication-du-systeme-immunitaire/

Le décès du fonctionnaire européen, triple vacciné, a été confirmé par son porte-parole, Roberto Cullio :
M. David Sassoli « est décédé le 11 janvier à 1h15 du matin au CRO d’Aviano (PN), en Italie, où il était hospitalisé », a tweeté M. Cuillo. Il a également été l’un des principaux promoteurs du certificat numérique du Covid-19 de l’UE, qui recense les antécédents des individus en matière de dépistage, de vaccination et d’infection par le coronavirus. Il l’a qualifié de « symbole de ce que représente l’Europe » lors de la présentation du projet aux autres dirigeants de l’UE l’été dernier.
Précision du journal Le Monde :
Ayant souffert par le passé d’une leucémie, M. Sassoli avait déjà été hospitalisé cet automne pour une pneumonie, qui l’avait tenu éloigné du Parlement pendant plusieurs semaines.

https://www.lemonde.fr/disparitions/article/2022/01/11/le-president-du-parlement-europeen-david-sassoli-est-mort-a-65-ans_6108970_3382.html

Pandémie du covid : Le barrage sur le point de céder

https://rumble.com/vs9g6t-covid-la-faille-logique-entraine-le-narratif..html

Les mondialistes n’ont plus d’arguments logiques pour maintenir en vie la pandémie. Une sortie de crise de plus en plus envisagée. La tyrannie est en train de montrer son vrai visage avec tous ses collabos ; car la pandémie est en train de filer entre leurs doigts… Cas, hospitalisations et décès ont été surdimensionnés pour faire peur et mettre en place des mesures liberticides restreignant les droits des populations et les contraindre à subir des injections génétiques et à préparer le passage au crédit social.
Un cinéaste québécois a proposé d’exiger le pass sanitaire, il est temps d’affamer les non « vaccinés » ! Les tests servaient à engranger les cas pour faire peur. (En attendant Covid-19 : le Québec va instaurer une taxe pour les non-vaccinés

https://www.bfmtv.com/international/amerique-nord/canada/covid-19-le-quebec-va-instaurer-une-taxe-pour-les-non-vaccines_AD-202201110541.html

Le Québec, province canadienne fortement touchée par la vague Omicron, va mettre en place dans les prochaines semaines une nouvelle taxe – appelée « contribution santé » – qui touchera uniquement les personnes non-vaccinées contre le Covid-19.
Selon le Premier ministre québécois François Legault, les 10% de Québécois qui n’ont reçu à ce jour aucune dose de vaccin ne doivent pas « nuire » aux 90% qui se sont fait vacciner).
Pour faire peur, les chiffres d’hospitalisations seraient gonflés de 50%, au Québec et aux USA ; ils sont aussi peu fiables que le dénombrement de cas dépistés par des tests frauduleux…
La pandémie est frauduleuse de A à Z, tous les chiffres ont été gonflés ; tout s’effondre et le variant omicron est le dernier soubresaut. On se dirige vers une sortie de la pandémie ; en 2022 il va être difficile de justifier le vote par la pandémie.
Il faut évoluer vers les nouvelles structures informationnelles d’informations « intelligentes » et favorables à la liberté d’expression comme truth social, rumble, getter (sans algorithme)*, et se détourner des facebook, twitter, youtube considérés comme des réseaux sociaux influenceurs politiciens,
* auxquels je rajoute personnellement : odysee ou telegram
Les non « vaccinés » sont utilisés comme les boucs émissaires des ratés de la vaccination (référence au livre de René Girard La violence et le sacré) :

La colère du peuple est présentée comme une menace à la démocratie alors que ce sont les élus qui menacent la démocratie en imposant un modèle de crédit social à la chinoise avec le pass, sans jamais avoir consulté la population ; ils cherchent en catimini à nous faire changer de civilisation par un système de punition permanente…

TENEZ BON C’EST EN TRAIN DE SE TERMINER

L’hécatombe des triple vaccinés commence !!! (Commencerait-elle ?)

« Ma belle-sœur qui travaille au CHU de Nîmes, vient de me confirmer que les triple vaccinés commencent à arriver aux urgences !

Les urgences étaient déjà pleines de double vaccinés mais là, c’est fraichement vacciné de la 3° dose de rappel qui appelent aux portes des urgences !

Et apparemment ce serait la même chose au CHU de Montpellier !

On apprend également que ce matin, dans un EHPAD, 3 résidents sont décédés d’arrêts cardiaques juste après la 3° dose de poison…

Préparez-vous à l’hécatombe, les triple vaccinés vont tomber comme des mouches ; et çà va faire très mal ! ».

(Source :  La vidéo en question a circulé sur le site de La Vérité Censurée, le 7 janvier : https://t.me/Laveritecensure, via Telegram)

Attention : une généralisation ne pourra se faire que sur une accumulation de témoignages validés ; mais quand même…

IMPORTANTE MISE EN GRADE du Dr Robert Malone : « Réfléchissez bien avant de faire vacciner vos enfants »…Ces injections font plus de mal que de bien !

https://www.zerohedge.com/covid-19/think-twice-you-vaccinate-your-kids-dr-robert-malone-warns-parents-covid-19-shots

« Réfléchissez-y à deux fois avant de vacciner vos enfants. Parce que si quelque chose de grave se produit, vous ne pouvez pas revenir en arrière et dire : « Oups, je désire revoir ma décision première », a déclaré Malone lors de l’émission « American Thought Leaders » d’EpochTV dans une interview, dont la première partie a été diffusée dimanche.

Il a également déclaré : « Il est clair que les parents devraient réfléchir à deux fois avant de faire vacciner leur enfant », ajoutant que des événements indésirables graves peuvent survenir et peuvent être « si graves qu’ils peuvent envoyer votre enfant à l’hôpital ».

Malone a noté qu’en ce qui concerne la myocardite ou l’inflammation du cœur, « il y a de fortes chances que si votre enfant se fait vacciner, il ne sera pas endommagé, il ne présentera pas de symptômes cliniques – [mais] il pourra avoir des dommages subcliniques.  »…

« Pour les enfants, les risques de décès dus au COVID-19 sont négligeables, mais les risques de dommages graves au cours de leur vie dus aux inoculations toxiques ne sont pas négligeables », ont écrit les auteurs dans l’article intitulé « Pourquoi vaccinons-nous les enfants contre le COVID-19 ? »

Le dernier avertissement de Malone intervient après qu’il a publié une déclaration préparée à la mi-décembre 2021 destinée aux parents, dans laquelle il a déclaré qu’en ce qui concerne les vaccins COVID-19 à base d’ARNm, « un gène viral sera injecté dans les cellules de vos enfants » qui « force le corps de votre enfant à fabriquer des protéines de pointe toxiques.

« Ces protéines causent souvent des dommages permanents aux organes critiques des enfants, y compris leur cerveau et leur système nerveux, leur cœur et leurs vaisseaux sanguins, y compris les caillots sanguins, leur système reproducteur, et ce vaccin peut déclencher des changements fondamentaux dans leur système immunitaire. »…

Eric Caumes, David Pujadas, TPMP… Le vent médiatique est-il en train de tourner ?

https://www.francesoir.fr/culture-medias/le-vent-tourne-medias-mainstream

Patrick Verro