Crèche de Beaucaire : Julien Sanchez racketté par le juge Marcovici

Cinq mille euros par jour d’astreinte jusqu’au démontage de la crèche ! C’est la condamnation du 18 janvier dernier qui s’abat sur Julien Sanchez, maire de Beaucaire, pour avoir osé installer une « exposition culturelle et festive autour des crèches provençales » à l’intérieur de sa mairie.

En effet, l’État qui semble n’avoir rien d’autre à faire en ce moment, avait traîné la municipalité de Beaucaire devant le Tribunal administratif de Nîmes puis devant la cour administrative d’appel de Marseille au motif que celle-ci avait méconnu la loi sur la laïcité du 9 décembre 1905. L’arrêt a été rendu par un juge unique, Laurent Marcovici, connu pour ses chroniques dans la revue de l’AJDA, l’Actualité juridique du droit administratif. L’une d’elles se félicitait du fait que les parcs d’éoliennes situés en montagne ne portaient pas, de leur seule existence, une atteinte aux sites où ils sont implantés…

Mais il en faut plus pour faire plier le maire de Beaucaire, dont la liste électorale a remporté 59,5 % des voix au premier tour des municipales, le 15 mars dernier. Un score que de nombreux élus lui envient ! Julien Sanchez, droit dans ses bottes,  a annoncé dans une vidéo qu’il saisirait le Conseil d’État pour faire annuler la décision de la cour d’appel de Marseille et qu’il porterait plainte pour discrimination. Et en attendant, sa crèche ne sera pas démontée. Et tout porte à croire qu’il obtiendra gain de cause.

https://www.objectifgard.com/2021/01/19/beaucaire-la-mairie-condamnee-a-5-000-euros-par-jour-jusquau-demontage-de-sa-creche-provencale/

En effet, dans une affaire similaire, le Conseil d’État avait fait connaître sa position de principe à propos des crèches : « l’installation temporaire de crèches de Noël, à l’initiative d’une personne publique dans un emplacement public, est légale si elle présente un caractère culturel, artistique ou festif, mais non si elle exprime la reconnaissance d’un culte ou une préférence religieuse ». Il recommandait donc aux juges du fond d’examiner l’existence ou l’absence d’usages locaux, le contexte et le lieu de l’installation de la crèche.

L’affaire en question remonte à Noël 2012 : le président du conseil général de Vendée avait été attaqué en justice par la Fédération de la Libre Pensée pour avoir installé une crèche dans les locaux de l’Hôtel du Département. Après avoir été déboutée de sa demande par la cour administrative d’appel de Nantes, la Fédération avait formé un pourvoi en cassation.  Mais, par une décision du 25 janvier 2018, le Conseil d’État avait rejeté ce pourvoi en estimant « qu’il ne lui appartenait pas de remettre en cause les constats de faits effectués par les juges du fond dans l’exercice de leur pouvoir souverain ». Une jurisprudence qui laisse de l’espoir à Julien Sanchez !

https://www.conseil-etat.fr/actualites/actualites/installation-d-une-creche-de-noel

Quant à la discrimination dont la mairie de Beaucaire s’estime victime, elle mérite aussi l’attention du juge : en effet, à des centaines de kilomètres de Beaucaire, à Paris, une curieuse exposition de têtes de moutons s’est déployée l’été dernier sur le pont Saint-Ange, à deux pas de la Goutte d’Or, à la fin du Ramadan. On apprend que l’exposition, organisée sur la voie publique par l’Institut des cultures de l’Islam, a été sponsorisée par la Marie de Paris et les mairies des Xe et XVIIIe arrondissements. Elle rend clairement hommage à l’animal sacrifié massivement à l’occasion de la fête d’Aïd el-Kébir. Le clin d’œil est manifeste et l’on ne voit guère le lien avec le caractère industriel du quartier, longtemps marqué par ses activités ferroviaires. Quant à la gare du Nord, elle n’a jamais été une route vers le Moyen Orient ! Et pourtant, que je sache, aucune des mairies n’a été inquiétée pour cette exposition.

    

   

   

Et pour en revenir à Beaucaire, ce n’est pas la première fois que le maire, par ailleurs porte-parole du Rassemblement National depuis 2017, est inquiété pour ses crèches. Déjà en 2016, la Ligue française pour la défense des droits de l’homme avait déposé une requête en référé auprès du tribunal administratif de Nîmes, contre la décision d’installer une crèche de la nativité au sein de l’hôtel de ville. Elle récidive en 2017 mais Julien Sanchez obtient gain de cause. Cela n’a pas empêché cette même Ligue, gavée de subventions, d’attaquer à nouveau en référé en 2018  la mairie de Beaucaire, au motif que « l’arrivée du santon de Jésus dans l’exposition constituait un trouble à l’ordre public ». Un motif fantaisiste qui n’avait pas été retenu par le juge. C’est donc chaque année le parcours du combattant pour Julien Sanchez !

Sur le montant astronomique de l’astreinte, Julien Sanchez le juge « surréaliste et choquant » ! Et pour cause car la ville de Beaucaire, qui ne compte que 16 000 habitants, connaît un endettement par habitant supérieur à la moyenne, malgré une gestion jugée saine par la Cour régionale des comptes.

https://www.beaucaire.fr/le-conseil-municipal/le-budget-communal/chambre-regionale-des-comptes/

Julien Sanchez n’est pas le seul à subir le harcèlement anti-crèche : Robert Ménard avait été lui aussi condamné en 2017 et contraint de retirer sous astreinte sa crèche installée dans l’hôtel de ville de Béziers.

Hector Poupon

image_pdf
0
0

39 Commentaires

  1. J’aime beaucoup Julien Sanchez et je regrette qu’il ait participé au coulage de Valérie Laupie à Tarascon. Comme quoi, même entre les amoureux de la France il y a des petites trahisons regrettables. Rien ne vaut la solidarité entre patriotes.

    • Ici, on parle de crèche..d’une tradition Française, de notre culture, pas de dame Laupie, c’est un autre sujet, bien à vous…

  2. video les creches a travers le monde exposition paris exit la mairie a la salle des fetes probleme regle

  3. Par contre les prières de rues des muzzs, là pas de condamnation ni de jour d’astreinte à payer par ceux-ci.
    Toujours le même bordel

  4. Ce juge est probablement un pote à Olivier Duhamel,une lopette dégénérée soumise à l’islam !

  5. Parce que la population musulmane augmente chaque jour dans cette France ouverte à l’immigration, le français devrait faire ses valises? L’interdiction des signes religieux de la puante islam trainant derrière elle ses égorgeurs, grâce à la république des cons, sert aux avocaillons pour tuer les coutumes chrétiennes, qui en même temps luttent pour légaliser la burka dans nos écoles maternelles. Les signes de l’islam puent la merde de la soumission, de l’esclavage, du racisme (dont ils se disent victimes). Cette abjection qui traite avec Macron, interdit ce qui est propre (les crèches) comme signe religieux.

  6. Que les « Beaucairois » dégomment ce juge de l’inquisition .Au fait ne serait-il pas pédo criminel comme beaucoup de ses confrères ?
    Une piste à fouiller ….car ça ne m’étonnerait pas vu sa tronche !

  7. Oui je confirme les propos de M.Poupon ! Honte à la Mairie de
    Paris. Deux poids et deux mesures !!!!

  8. La loi est la même pour tous. Donc , dans une France republicaine et laique, ce maire est hors la loi. Le juge ne fait qu appliquer la loi, c est son rôle.

      • Full Metal Jacket est un lèche babouche et un traitre à la France… notez et enquêtez pour plus tard…

    • Full pédale jaquette, si tu avais lu l’article, tu saurais justement que la justice n’est pas la même pour tous. Mais quand on est une grosse feignasse qui se contente du titre…

  9. 5000 euros par jour… il serait intéressant de voir quel pourcentage va se retrouver dans la poche de ce juge honnête et irréprochable.

  10. il n’y as pas un tireur longue distance déséquilibré pour nous débarrasser de c’est merdes anti francais ?

    • la longue distance n’est pas indispensable.Rappelez vous nos grands parents communistes et resistants:à l’époque on liquidait les traitres malgré le risque d’être pris et fusillé.

  11. Ordure de juge. Bravo M.Sanchez. Ne lachez rien. . Soyons fiers de nos traditions et crachons a la g….. de ceux qui veulent les detruire.

  12. Alpes de Haute Provence….
    Lu ce jour…un tchetchene menace de mort une directrice d école…

  13. Bravo Julien Sanchez, tout doit être fait pour conserver NOS valeurs non négociables. Les anti-cathos HORS DE FRANCE !!

    • Bien sûr…vive monsieur SANCHEZ ….nous avons tous les jours !!! Une pensée affectueuse pour les élus R N de notre région , et d ailleurs.

      Gauthier.Michel. Marseille

      • LE RN LE SEUL PARTI QUI DEFENDS LES FRANCAIS,tout les autres partis nous ont trahis depuis 40ans,ils ont detruit la france,

  14. Force et honneur à Julien Sanchez, ce maire doit être envié de nombreux Français.
    Remarquons aussi avec quelle classe il s’exprime dans sa vidéo.

    Quant on pense à toutes ces assusses ma bxte outrageusement subventionnées pour faire mal à notre culture.. et qu’on parle de « pognon de dingue », ça laisse rêveur…

    Peut-être aurait-il dû peindre en noir, le santon de Jésus dans la crèche ?

  15. hitler avait avait lancé ses sbires casser les magasins juifs
    les juifs alors n’avaient pas d’état pour les accueillir
    aujourd’hi ils agissent de la même façon envers les chrétiens
    mais les chrétiens n’ont pas d’état où aller se réfugier … même le vatican est islamogauchiste

  16. Nos Gôchiasses sont aussi FOUS que les démocrates américains !
    LA GAUCHE REND FOU ! Que de temps perdu en CONNERIES !

    Souvent des bons à rien, des frustrés sexuels, des déjantés, des drogués, des cauchemars ambulants : VIVE LE MACCARTHYSME ! VIVE LES CRECHES DE PROVENCE ! VIVE LA CHRETIENTE !

    Il n’existe RIEN DE PLUS BEAU que les crèches provençales !
    Il n’existe RIEN DE PLUS CRUEL ET LAID que l’Aïd des muzzs !

    LA GAUCHE REND VRAIMENT FOUS !!

  17. Plus de 2500 MOSQUÉES en France et la construction continue….
    STOP! Aux constructions de mosquées ÇA SUFFIT.
    STOP! A L’invasion de musulmans sur notre sol .

    DÉMENTÈLEMENT. Des mosquées.

Les commentaires sont fermés.