Creil : D8 montre la réalité ethnique de la délinquance

Publié le 21 août 2014 - par - 4 507 vues
Share

agressionracailles2Bonjour Pascal, Pierre, Cyrano, Christine, Caroline et toute l’équipe de Riposte Laïque.

Je vous écris car hier soir, j’ai regardé avec intérêt l’excellent magazine d’investigation « Au Coeur de l’Enquête » diffusé sur la chaîne D8. Le sujet était le racket auprès des jeunes et on suivait le travail de la police.

Enfin un reportage de qualité qui montre la vraie réalité de la délinquance française d’aujourd’hui avec toujours le même scénario et les mêmes personnages comme les agresseurs et les victimes.

Les événements se passaient à Creil courant 2013, une ville tristement célèbre avec l’un des premiers viols officiels contre la laïcité en France en 1989. C’était l’affaire du voile islamique. C’est vraiment là où tout a commencé pour tous les fanas de ces cercueils en tissus (c’est comme cela que je les appelle) car ces horreurs vestimentaires ridiculisent et déshumanisent la femme dans toute sa splendeur.

Dans ce reportage, on ne parlait pas de long rideau islamique mais de vols de portables opérés par des délinquants. Le mode opératoire est souvent le même car l’agression se fait soit en gare de Creil ou dans le bus. En plus, des mineurs assez violents.

Le commissariat de Creil a pris quatre plaintes et pense que c’est le même groupe qui a agressé les victimes. Les visages sont floutés mais je remarque que les victimes ne sont ni Noires, ni Musulmanes, ni Juives ou autre mais juste bien Françaises avec une couleur de peau bien blanche. Ce n’est pas du racisme de le dire et de le souligner mais c’est choquant au même niveau que ça serait des Noirs, des Arabes, des Juifs ou autres.

Grâce au témoignage courageux d’une victime mineure qui avait reconnu ses agresseurs, il a pu donner leur nom à la police. Il rajoute que ce n’est pas la première fois qu’il est intimidé et agressé par ces « jeunes » (bien sûr, il faut modérer ses propos). La mère de la victime affirme en plus que son fils ne sort jamais de peur de se faire agresser. A bientôt 17 ans, il ne va pas en boîte ou autre.

J’étais choqué d’entendre ce témoignage de ces pauvres victimes qui vivent un calvaire au quotidien à cause d’une minorité de ratés et de décérébrés.

Puis, la police arrête quatre présumés coupables. Un majeur de 19 ans, et trois mineurs, un de 16 ans et deux 17 ans. Ils ont tous les quatre un très lourd casier judiciaire comme viol, vol en réunion, outrage sur agent public, etc. Lors de la perquisition, ils sont assez agressifs et violents pour des mineurs. Leur visage était flouté mais j’ai pu remarquer qu’il y avait un type sans doute d’origine maghrébine et les trois autres des Africains.

En garde à vue, les prévenus n’étaient pas du tout coopératifs, se moquant de la police car étant mineurs, ils savent très bien qu’ils sont « intouchables » et qu’ils seront très vite relâchés. Le policier gardait son calme et tenait à avoir des aveux des crétins, déchets de la société.

Puis, est venu le moment des identifications sur une vitre teintée. Pour les impressionner, les agresseurs les insultaient et les provoquaient avec des menaces de mort en jurant sur leur Coran (électrique !), sur leur Mecque (ils ne seraient pas PD ? Rires). Ils me faisaient très peur et me faisaient penser à des prédateurs prêts à tuer si on les remet en liberté.

Quelques identifications ont pu être faites. La victime qui avait reconnu ses agresseurs avaient accepté une confrontation avec l’un des agresseurs de type africain. Dans le bureau du brigadier, c’était très violent.

Seul comme un lâche, ce minable indéfendable et crapuleux commençait à jurer sur le Coran, sur la Mecque et sur sa mère que dès qu’il sort, il lui cassera la gueule.

Franchement, ce que je ne comprends pas, c’est cette haine envers ce pauvre garçon constamment emmerdé par ces voyous qui n’ont rien à faire dehors à agresser des braves gens honnêtes. Que lui a-t-il fait ce garçon ? J’essaie de comprendre. Pour moi, la réponse est simple. C’est un acte purement raciste anti-Blanc. Ce qui est étonnant c’est que la victime n’évoque pas ce fait comme si ces agressions répétitives n’avaient rien à voir avec la couleur de peau. C’est juste un ressenti. Si la victime était juive, on aurait classé l’affaire comme un acte antisémite. Là, un Blanc, un Français de souche est agressé comme les autres et régulièrement, on ne se pose pas la question si c’est un acte raciste anti Blanc ? A chaque fois, ces débiles jurent sur le Coran comme si ce livre leur donnait le droit d’agresser et de voler à tout va.

Imaginons, si un groupe de racaille blanche de souche agressait des Noirs et des Arabes, ça serait de la délinquance ? Je me pose vraiment la question.

Je constate que 100% des victimes étaient bien Blanches, Françaises de souche. C’est un fait. Je ne pense pas que ces racailles racistes auraient agressé de la même manière une personne de la même communauté.

Je précise bien que ces pourritures représentent une minorité qui terrorisent une majorité paisible d’habitants à Creil.

C’était un excellent reportage qui ouvre vraiment les yeux sur ces racailles musulmanes qui rendent l’Islam (religion respectable à la base) une véritable saloperie.

Jon-Erik Harper 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.