Le crime de M. Fourny : avoir tué un cambrioleur multi-récidiviste

Publié le 25 août 2015 - par - 6 commentaires - 2 451 vues
Share

jugeLe 9 août 2014, la vie d’un citoyen Français, sans histoire, qui ne demandait qu’à vivre paisiblement dans sa maison, honnêtement et chèrement acquise, a basculé dans un cauchemar.

Son tort initial… ne pas avoir la bonne origine et ne pas avoir ni le bon nom de famille ni la bonne religion…

Ce soir du 9 août 2014, M. Fourny, lassé des incessants cambriolages dont il était victime et probablement de l’inaction des gendarmes du coin…. a tenté de faire fuir les malfaisants qui une fois de plus venaient s’attaquer à son logis et à ses biens.

Il est aujourd’hui incarcéré… en isolement pour sa sécurité (un comble d’être obligé d’assurer la sécurité d’un citoyen dans une prison française… sachant qu’il n’a d’ailleurs rien à y faire…). Et pourquoi est il incarcéré ?  Juste parce qu’il a malencontreusement tué un individu venu le voler.

Individu, soit dit en passant, au casier judiciaire épais comme un annuaire téléphonique, et qui, si la loi avait été appliquée pour son cas, serait encore vivant mais en prison…

C’est vrai que la légitime défense des biens exclut l’homicide, mais puisque la loi est bafouée continuellement et par les juges et par les politiques, et par les criminels, pourquoi cet homme est en prison ? Pourquoi ne pas lui permettre de vivre chez lui en lui attribuant une protection ? Certains journalistes minables, certains pseudo-philosophes toxicomanes, certains ancien ministres séniles, certains acteurs, bénéficient eux d’une garde policière qui coûte les yeux de la tête au citoyen… alors pourquoi pas lui ?

Et que dire de cet « excellent » journaliste (en l’occurrence un certain Benoit Le Breton) qui dans son article de Ouest Torchon du 22/08/15 ne trouve rien de mieux que de révéler le nom du monastère dans lequel cet homme veut se réfugier… ça c’est fin, c’est très fin !

Evidemment, les juges (justes et intelligents) refusent…. par contre cela ne les dérange pas de laisser en liberté des terroristes en puissance, fichés, car, comme ils disent : la loi prévaut pour des actes commis et non pour des faits possibles…. la preuve dans le Thalys, hein les gars !!!

Mais aujourd’hui, et depuis longtemps hélas, en France, les malfaisants sont en liberté, et il leur faut outrageusement dépasser les bornes pour que les juges gauchistes, à la botte et aux ordres de notre indépendantiste de Garde des Sceaux daignent les mettre en prison…. Et ils sont hélas aussi, et au grand dam du citoyen lambda, très souvent libérés par des Juges d’Application des peines avant leur fin de peine, pour allègrement poursuivre leur chemin délictuel, sans que ces JAP soient inquiétés pour autant d’avoir « mal jugé » leurs protégés….

Le métier de Juge est d’ailleurs la seule profession en France, avec celle d’homme politique (qui n’est pas une profession normalement, mais un devoir…. d’après de Gaulle) où vous n’êtes pas puni d’avoir mal fait votre travail….

Aujourd’hui en France, quand vous êtes cambriolé, il faut laisser faire, quand on vous agresse, il faut ne rien faire, quand on viole vos enfants, il faut admettre, quand vous partez en vacances et qu’on occupe illégalement votre foyer, il faut faire profil bas, quand on vous traite de « sale blanc », il faut se taire, quand, quand…. eh bien, quand on vous pourrit la vie en fait… eh bien, il faut la fermer !

Aujourd’hui en France, quand un maire élu démocratiquement refuse de se plier aux lobbies islamo-gaucho-fascistes en ne fournissant pas de menu halal à ses chères (dans tous les sens du terme d’ailleurs…) tête brunes d’écoliers, on le dénie de ses décisions….

Le paradoxe c’est que pour fournir des menus halal à ces intolérants, il faudrait les recenser, ce qui est interdit….

Quand un maire élu démocratiquement veut installer sa Police municipale sur un site de sa commune, on l’accuse (une fois de plus le Tribunal de Versailles, décidément dans cette ville, ils ont l’habitude de vomir sur le citoyen Français… comme à l’époque de la Commune….) d’abus de pouvoir, et on l’oblige presque à construire une mosquée à la place…

Bref, aujourd’hui en France, les fascistes au pouvoir et leurs collaborateurs (juges, directeurs de services de police, policiers (hélas), gendarmes (hélas), militaires (encore hélas), journaleux (évidemment), associations pseudo-anti-racistes, etc. etc.) nient la démocratie et surtout, surtout l’état de nécessité…

Geronimo

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Caroline C

L’on vient d’apprendre que le « suspect » du Thalys a été condamné deux fois en Espagne ou il résidait pour trafic de stupéfiants . Les Espagnols tenaient une occasion en or d’expulser cet indésirable de leur pays .
Mais non, la « double peine » y a été abolie aussi apparemment …
Ce Monsieur Fourny a peut être lui aussi sauvé des vies .

Romanin

Merci Geronimo pour cet excellent article tout en subtilité, finesse et retenue. Quel plaisir de vous relire après la sournoise attaque dirigée contre un « esprit libre », merci aussi à R.L de n’avoir pas cédé au hideux Méric ce chefaillon galonné! J’ai une pensée pour ce brave monsieur Fourny, qui n’a eu que le tort de vouloir défendre ses biens. Et oui, je sais, j’ai commis un article vindicatif sur votre corporation, et un peu contre vous en expliquant le passé pas très glorieux et même un peu collaborationniste de la maison poulaga à une certaine époque. Mais dans un retour… lire la suite

Raymond

Pourquoi les « fascistes » et non pas les « communistes »?Leurs actes sont beaucoup plus semblables à ceux de ces derniers.Quand je dis « fascistes » je ne pense pas aux « nazis »?(Ce que font systématiquement les médias) mais aux vrais,les fidèles de Mussolini!!

ComteDeGretsch

Un cambrioleur, un trou … ou alors un élevage de cochons …

Dany Posey

Bon courage, Monsieur Fourny  » la loi prévaut pour des actes commis mais pas pour des faits possibles  » C’est présenté comme inamovible, inscrit dans le marbre, la Loi avec sa majuscule intimidante et sans discussion. Mais les lois quand ça les arrange ils les changent. Mais pas là… Le soit disant progrès des lois sociétales, suivant l’évolution des mentalités et des faits , c’est à dire, l’absolue nécessité de modifier la loi pour le mariage homo… ils l’ont imposé, .et là ne faudrait il pas suivre l’évolution des mentalités et des faits ? Les mentalités : les foyers terroristes… lire la suite

Praxitèle

La caste judiciaire compte une rimbabelle de traîtres anti-français. Qu’ils profitent encore, leur temps ne durera pas…