Critique de l’islam : l’inquisition est-elle de retour au pays de Montesquieu ?

Critiquer l’islam devient un exercice périlleux en France, la patrie des siècles des Lumières. Au pays de la laïcité, la pensée magique coranique est en train de prendre le dessus sur la rationalité, encouragée par la caste politico-médiatique qui n’hésite pas, en parallèle, à taper très fort sur l’église chrétienne pour asseoir son hégémonie tout en procédant au grand remplacement sociétal au profit de la mondialisation qui a pour but de détruire les civilisations humaines au nom du libre échange et du fric.
Et pourtant, un mollah chiite irakien M Ahmed Kabanji a eu le courage de mettre en doute publiquement le coran et Mahomet, en Irak et en Iran, sans qu’il y soit inquiété. Comment alors expliquer qu’en France, toute remise en cause de l’islam équivaut au racisme et à l’islamophobie ? La schizophrénie, ne s’est-elle pas emparée de la pensée politique et médiatique française ? Mais pourquoi vouloir faire taire tous ceux qui ne sont pas d’accord avec l’islam ? Et pourquoi l’emballement médiatique se met-il en branle dès qu’on évoque l’islam ? Alors si l’islam n’a rien à se reprocher, que ses adeptes démontrent le contraire avec des preuves à l’appui. Or, ce n’est le cas, alors ils se disent victimes d’islamophobie pour ne pas affronter la réalité cruelle de leur religion.Leur mea-culpa n’est pas pour demain.
A vrai dire, il y a aussi de gros intérêts qui lient la caste politico-médiatique à la religion de paix et d’amour.
Méticuleusement, l’oligarchie régnante s’attèle à détruire tout ce qui a fait et qui continue de faire la France pour plaire aux décideurs de la Trilatérale, afin de permettre l’expansion islamique. Car pour les mondialistes, la religion mahométane est une arme efficace et ils s’en servent à fond la caisse pour arriver à leurs fins. Le wahhabisme saoudien est leur allié stratégique, ce qui permet à la pensée islamique de gangréner l’esprit de beaucoup de musulmans installés en Europe pour en faire des soldats d’Allah.
M. Georges Soros s’y attelle, lui aussi, à coup de millions de dollars qu’il injecte auprès des associations islamiques pour que la charia devienne la référence sociétale dans les banlieues françaises. Le halal et le ramadan sont les preuves évidentes de l’islamisation de la patrie de Voltaire. La flagornerie affichée des occidentaux envers le wahhabisme et le salafisme, facilite la sacralisation de la violence pour imposer la charia.
Le Qatar et l’Arabie Saoudite sont aussi des acteurs actifs de cette islamisation grâce aux pétrodollars qu’ils déversent au pays du cochon et du vin, pour y ériger des mosquées à la gloire d’Allah.
Si cette démarche initiée par la caste politico-médiatique,était maintenue dans quelques décennies, la liberté de pensée serait bannie à jamais au pays de Descartes et l’apostasie et le blasphème y seraient également sanctionnés par des peines de prison.
L’Inquisition serait alors de retour, au pays de Montesquieu!
L’avenir jugera sévèrement tous les acteurs qui ne regardent que leur nombril, et qui participent au chaos programmé de la douce France, car historiquement là où l’islam s’est installé, il a créé le vide et surtout l’anarchie et la désolation. Aucune contrée qui se trouve sous sa domination n’échappe actuellement à sa barbarie. Dans tous les pays arabo-musulmans, il n’y a qu’aliénation culturelle, arriération économique et conflits ethnico-religieux, où le virus islamique prospère en sécrétant l’horreur quotidienne pour satisfaire les désirs barbares du Dieu de la Mecque.
La France, n’emprunte-t-elle pas le même chemin ?
La violence, n’est-elle pas inscrite dans le coran et codifiée dans la charia ? N’est-elle pas considérée comme légitime pour la propagation de l’islam ? Le seul objectif de l’islam, n’est-il pas de conquérir le monde par le djihad ? La France, n’est-elle pas une terre d’impie et par conséquent de djihad ?
Et quelle est la religion qui pratique le terrorisme mondial pour s’imposer ? Evidemment l’islam, qu’on se le dise une fois pour toutes. Car la bête est désormais nue…
La nature totalitaire de l’islam est inscrite dans le coran. Le djihad est le bras armé de l’islam pour motiver les musulmans afin qu’ils se lancent à la conquête du monde et le soumettre ainsi à la volonté d’Allah et de son Envoyé. La vraie seule religion de Dieu est l’islam, selon le coran.
L’islam est la vérité suprême. Hors de l’islam, point de salut. Pour tout musulman, le djihad est un devoir sacré, une obligation religieuse établie dans le coran, afin de porter l’islam à toute l’humanité. Le djihad est une institution divine au même titre que la prière, décrétée dans le but de faire progresser la religion de paix et d’amour. Les musulmans doivent se battre, tuer et mourir au mon d’Allah.
Qui peut affirmer le contraire ? Aucun imam sunnite n’est capable de désavouer le coran, à moins qu’il quitte l’islam définitivement et il sait ce qui l’attend au tournant: la décapitation !
La religion de paix et d’amour est trahie par ses propres textes fondateurs. Alors pourquoi vouloir cacher le soleil avec un tamis ? Et dans quel but ?
N’est-il pas écrit dans le coran, sourate 2 verset 216 : « La guerre ( le combat) vous été prescrit alors qu’il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l’aversion pour une chose alors qu’elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle vous est mauvaise. C’est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas. »
Et dans la sourate 9, verset 5, il est écrit :
« Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la prière et acquittent l’aumône, alors, laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. »
Et dans la sourate 47, verset 35, il est écrit aussi :
« Ne faiblissez donc pas et n’appelez pas à la paix alors vous êtes les plus forts, qu’Allah est avec vous, et qu’Il ne vous frustrera jamais du mérite de vos œuvres. »
L’Envoyé d’Allah n’a-t-il dit aux musulmans selon sahih Bukhari : « J’ai reçu l’ordre de combattre les hommes jusqu’à ce qu’ils attestent qu’il n’y a pas d’autre Dieu qu’Allah et que Muhammed est son serviteur et son Prophète, qu’ils se retournent vers notre Qibla, qu’ils mangent ce que nous sacrifions et qu’ils prient comme nous. »
Ces versets et ce hadith, ne sont-ils pas les preuves de la dangerosité de l’islam ? Où est passé la tolérance dont se gargarisent les adeptes de Mahomet pour dissimuler le vrai visage de leur religion?
La France, ne va-t-elle pas subir les foudres du djihad, dans un proche avenir ?
Mais en attendant, l’oligarchie politico-médiatique ruse pour préserver ses acquis, en instrumentalisant la démocratie. En empêchant la critique de l’islam, elle fait le lit de la barbarie dont il est porteur et demain la France sera sans aucun doute livrée au feu du djihad.
L’heure est arrivée pour que les Français regardent la réalité en face. Le temps de l’observation est terminé, car l’islam leur promet des jours sombres. Le voile est enfin levé sur cette religion qui prétend véhiculer la paix, l’amour du prochain et la tolérance parmi les humains.
Religion de paix, d’amour et de tolérance ne sont que des mots creux, un leurre sans fondement, qui n’engagent que ceux qui les débitent, parce que la réalité de tous les jours démontre le contraire.
L’hypocrisie et le mensonge doivent cesser pour préserver l’avenir de la France…
Hamdane Ammar

image_pdfimage_print