Critique idéologique de « l’Égalité réelle » inventée par les socialistes

ErickaBareightsComment la critique idéologique pourrait-elle dégager une idée commune de l’antagonisme persistant entre la réalité du monde réel et la mythologie de « l’Égalité réelle » inventée par les socialistes ? Cette manière de voir est inspirée de la conception critique d’Engels à propos de la philosophie allemande de Feuerbach.

Depuis la conception mythique du monde idéologique de « l’Égalité réelle », le peuple commence à être fatigué des pauvres soupes de la propagande idéologique que l’on sert dans les médias subventionnés sous le nom de « l’Égalité réelle » inventée par les socialistes ! Étant donné ces circonstances, un exposé succinct de la philosophie hégélienne parut s’imposer à Friedrich Engels dans son livre : « Ludwig Feuerbach et la fin de la philosophie classique allemande » (Traduction revue par Gilbert Badia, Les Éditions Sociales © Paris 1966).

La mythologie de « l’Égalité réelle », inventée par les socialistes, nous ramène à un temps qui n’est que la continuation des idées libertaires de 1968 ! Mais quelle différence avec le monde réel actuel ! Les Français sont en lutte ouverte contre tous les mensonges de la propagande officielle, contre la famille et l’Église ! C’est pourquoi ils se révoltent contre la dictature et les mensonges de l’État-PS. Il semble que certains élus socialistes des plus corrompus seraient eux-mêmes, assez souvent, dignes de faire un tour à la Bastille de 1789 !

La mythologie de « l’Égalité réelle » a été élevée en quelque sorte au rang de philosophie officielle de la république socialiste sous la royauté misérable de Hollande 1er. Et la mystification du peuple devait se cacher derrière ces phrases vides de sens, pédantes et obscures, et surtout ennuyeuses, de la députée socialiste.

On peut penser que cette idéologie de « l’Égalité réelle » est vraiment trop nulle pour jeter le trouble dans les esprits. Il semble qu’aucune proposition idéologique ne s’est autant attiré la critique que cette soi-disant « Égalité réelle » de ce gouvernement borné, sous la royauté socialiste misérable de Hollande 1er ce qui explique la divine colère des gens normaux. Engels rappelle la thèse fameuse de Hegel : « Tout ce qui est réel est rationnel et tout ce qui est rationnel est réel« . N’était-ce pas la sanctification de tout ce gouvernement borné qui existe, non pas par le talent ou les mérites, mais par la seule volonté de Hollande 1er. Il en est de même de la consécration idéologique du despotisme, de l’État-PS policier, de sa justice arbitraire et de sa censure avec l’État-policier-d’urgence, reconduit à perpète…

Or, chez Hollande, tout ce qui existe n’est pas d’emblée réel. L’attribut de la réalité ne s’applique, chez lui, qu’à ce qui lui est en même temps nécessaire pour sa campagne en vue de son élection imaginaire « toute re-présidentielle ». Comme « l’Égalité réelle » n’est pas une réalité, « l’Égalité réelle » s’avère être la nécessité du moment en vue des rêveries toutes imaginaires de sa campagne re-présidentielle.

Comme il ne considère pas comme réelles les mesures gouvernementales contre le chômage, la seule réalité pour lui consiste dans la réalité de « l’institution fiscale socialiste » très réelle. Si ce qui est fiscalement jugé nécessaire, se révèle en même temps rationnel, appliqué à la gabegie de l’État-PS, cela ne signifie pas autre chose que « l’institution fiscale socialiste » est rationnelle. Elle est réputée conforme à la raison politique, dans la mesure où elle est jugée nécessaire par Hollande, le royal dépensier de la république des copains !

Et si elle paraît mauvaise, mais si pourtant elle continue d’exister bien qu’elle soit mauvaise, c’est que la mauvaise qualité du gouvernement socialiste a sa justification et son explication dans la mauvaise qualité des électeurs socialistes. Les Français de l’époque de la gabegie socialiste et de la royale « confiscalisation » du gouvernement de Hollande devraient donc être punis, car ils auraient le gouvernement qu’ils méritent.

« Or, la réalité n’est aucunement, d’après Hegel, un attribut s’appliquant pour toutes les circonstances et à tous les temps à un état de choses social ou politique donné. Tout au contraire. La monarchie de 1789 était devenue si irréelle, c’est-à-dire si dénuée de toute nécessité, si irrationnelle, qu’elle dut être abolie par la Révolution. Tout ce qui était auparavant réel devient irréel, perd sa nécessité, son droit à l’existence, son caractère rationnel« . C’est pourquoi le destin funeste de Hollande et de la république socialiste est bouché.

À la réalité mourante de la république socialiste, se substituera une réalité nouvelle, si l’ancien état de choses de la république socialiste est assez raisonnable pour aller à la mort sans opposer de résistance !

Et ainsi, la thèse de Hegel se transforme en son contraire : tout ce qui est réel dans l’histoire humaine devient, avec le temps, irrationnel, c’est déjà irrationnel par idéologie, d’avance infecté d’irrationalité socialiste. Tout ce qui est irrationnel dans la tête de Hollande est destiné à devenir réel, si contradictoire qu’il puisse être envers la réalité politico-économique du moment. C’est pourquoi tout cet irrationnel doit disparaître.

Mais la véritable importance du caractère irrationnel de la pensée de Hollande, c’est qu’elle met fin une fois pour toutes au caractère définitif de tous les résultats de la pensée socialiste. La seule vérité qu’il faut reconnaître dans la mythologie de « l’Égalité réelle », c’est une collection de dogmes socialistes absurdes tels qu’il ne reste plus aux électeurs qu’à apprendre à en rire ! Il ne reste plus rien d’autre à faire aux électeurs qu’à attendre 2017, les bras croisés, et à contempler la bêtise absolue de la mythologie de « l’Égalité réelle » !

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

3 Commentaires

  1.  » L’Egalité réelle  » !
    Ca me fait penser au sketch de Coluche à propos de la lessive qui lave « encore plus blanc »
    C’est nouveau, ça vient de sortir !

  2. Pas con lol ande !
    Dans son quota de femmes il y a six femmes de couleur mais dans son quota d’hommes
    Il n’y a qu’Harlem qui a des couleurs ……

Les commentaires sont fermés.