Culture de la mort ou culture de la vie ?

Certains s’étonnent des déclarations du ministre de la Santé, Olivier Véran, sur la baisse du nombre d’avortements pendant le confinement.
D’autres se scandalisent d’une possible euthanasie active de nos aînés dans les Ehpad.
Il est vrai que ces questions ne sont pas la priorité du moment mais… on est en droit de s’interroger.
La baisse du nombre d’avortements est-elle liée à une baisse du nombre de grossesses ?
Les hôpitaux rechigneraient-ils à investir dans les services concernés  alors que l’épidémie de Coronavirus requiert un grand nombre de moyens pécuniaires et en personnels ?
Serait-ce une politique délibérée pour compenser le nombre de décès ?
La baisse des rapports sociaux a-t-elle diminué les rencontres sexuelles occasionnelles et par là même les grossesses non désirées ?

La question du respect de la vie de nos aînés se pose soudain, de façon cruelle, à tous : soins inadaptés, manque évident de moyens et de personnel, position non prioritaire en ce qui concerne les soins hospitaliers…
La grande peur est là, car il apparaît soudain comme une évidence, à toutes les personnes déjà angoissées par cette mort qui rôde, qu’ils seront tôt ou tard, eux aussi, ces vieillards à qui on n’accorde plus de valeur.
Mais n’est-il pas un peu tard pour se préoccuper de ces graves problèmes ?

Relancer la natalité en France ne se fera pas en mettant un frein aux IVG, mais bien en pratiquant une politique nataliste, permettant aux couples et aux femmes seules (volontairement ? accidents de la vie ?) d’assurer à leurs enfants une vie et une éducation décentes par des allocations sociales suffisantes, par la création de crèches et autres structures d’accueil des jeunes enfants.
Quant à nos aînés… il me semble que cette soudaine prise de conscience du sort qui leur est promis est bien hypocrite !

Qu’en était-il jusqu’à présent ? Des établissements d’accueil hors de prix, dont beaucoup tiennent plus de mouroirs que de pensions de famille ; des agonies interminables dans des services hospitaliers où la douleur, quoi qu’en disent certains, est loin d’être toujours prise en compte ; image de la vieillesse dévalorisée face à un savoir et une technologie qu’ils ne maîtrisent plus.

Loin de moi l’idée de faire la promotion de l’IVG, telle qu’elle est trop souvent pratiquée, à savoir presque comme un moyen de contraception.

Loin de moi l’idée d’abréger la vie de nos anciens pour « faire de la place » à de nouveaux arrivants, le plus souvent adeptes d’une religion porteuse d’idéologie de mort.

Oui à la vie ! Mais une vie digne ! Et cela ne s’improvise pas.

Les budgets créés par nos impôts et alloués à l’accueil de populations dont nous ne voulons pas doivent prioritairement servir à l’accueil de la vie de nos enfants, et à l’amélioration de cette vie jusqu’à sa phase ultime.

Blanche Dissy

image_pdf
0
0

17 Commentaires

  1. Peut être qu’apres la pandémie, les français devraient aussi regarder leur attitude envers les personnes âgées. Est-on obligé de mettre ses parents en maison de retraite à la vieillesse? Beaucoup trop de gens se « débarrassent » de leurs parents devenus encombrants à la vieillesse, peut être s’interroger là dessus non?

  2. Un Gvt d’Avortons !
    « Euh ! t’es nazie » ? Avec les Vieux ?

  3. Après la pandémie, il faudra porter plainte contre tous les établissements privés et contre tous les actionnaires. Si la justice ne fait pas sont travail, les familles devront le faire.

  4. En ehpad, comme en tous domaines, une chose fonctionne parfaitement, c’est la facture mensuelle.

  5. Moins d’avortement, la vieille Weil-l-avorteuse doit se retourner dans son tonneau !!!

    • Vous confondez… révisez un peu !
      Tout comme Antoine chantait « ah si vos mères avaient connu la pilule ! », j’oserai dire « ah si vos mères avaient connu l’IVG ! »…

    • @Martel
      C’est lassant de rappeler que Simone Weil (1909-1943) c’est la philosophe, auteur de « La pesanteur et la grâce », mystique chrétienne non baptisée, commentatrice de Platon, etc. Vous voulez sans doute parler de Simone Veil ?…

  6. Remplacez « culture » par « business » vous y verrez plus clair 😉

  7. Pensez ce que vous voulez mais la Covid 19 est là pour rappeler l’importance de la vie et le devoir de l’humanité de la protéger, car elle ne vient pas de lui mais de bien plus Haut. L’État n’a de valeur juridique que s’il protège la vie de ses citoyens sinon il doit être… « réactualisé ». L’avortement massif de « confort » est un crime contre la vie…Le Covid 19 va t’il permettre aux Hommes de se souvenir qu’ils ont une âme…qui vient de plus Haut qu’eux?

  8. Youtube : Sud Radio / DR Serge Rader ;  » On achève nos personnes âgées dans les EPADH . Perfusion LETALE de Rivotril . Décret spécial valable du 29 Mars 2020 au 15 Avril 2020 . Le Docteur Serge Rader a tout révélé !💉⚰💀

  9. Je veux avoir une pensée pour le Docteur Xavier Dor qui a été un combattant acharné contre l’avortement et qui nous a quittés il y a quelques jours.
    Il n’avait pas de couteau pour assaillir les cliniques boucheries mais un chapelet et un cœur immense.
    Que Dieu lui ouvre ses bras , entouré de toutes ces petites victime innocentes de la franc maçonnerie.

  10. Pro-euthanasie, cette connasse se révèle maintenant pro-avortement. Une ordure gauchiste.

      • Merci Blanche pour cet article. Ne tenez pas compte des insultes de Petit patapon.

    • Euthanasie pour les vieux, elle devrait se méfier , elle n’est plus toute jeune…El croit qu’elle a encore 18 ans.⏱

  11. l’ivg comme un moyen de contraception.:
    une infirmière à la PMI (protection infantile ) de Cayenne réveillait un chiffre ahurissant , une jeune femme en était à son 21ème avortement ! la pillule abortive était donc son moyen de contraception!
    je suppose que c’est le cas ailleurs aussi
    drole de pays!

    • C’est une question que je me suis toujours posé… c’est quoi le record d’avortements pour une femme ? Il me semble que ça devrait figurer dans le livre des records Guiness, c’est un record comme un autre.

Les commentaires sont fermés.