Cynisme et mépris des Français sont les deux mamelles de la Hollandie…

Publié le 30 décembre 2013 - par - 1 807 vues
Share

Ne croyez surtout pas que le sourire permanent de « Ravi de la crèche » qu’arbore le squatteur de l’Elysée et le flux de ses « blagues à deux balles » dont sa  « Nullitude » 1er seul perçoit le comique  sont les stigmates probants de sa platitude et de son incompétence…

Non, non… cela témoigne tout simplement du cynisme dans lequel il se complait, qui lui permet de conduire de manière éhontée et sans jamais la mettre en doute une politique qui mène notre pays sur la voie de la récession et de la destruction… et du mépris infini qu’il a d’un Peuple dont il s’amuse de l’ignorance et qu’il joue à manipuler,  lui masquant le réel et l’orientant vers des questions plus qu’accessoires afin d’endormir une réflexion dont il  fait tout pour qu’elle ne vienne pas…

Et il a « les outils » pour cela…

La basse-cour des ministres utilise à plein tous les pouvoirs dont elle dispose pour enfumer le citoyen, tenter de l’acheter par des aumônes électoralistes, l’encadrer dans ses comportements et le faire se perdre dans des revendications accessoires pendant que l’essentiel se traite ailleurs…et en secret.

En même temps, la volaille caquetante des élus socialistes et écolos, bien assise sur ses prébendes, se gavant de la ressource publique et s’octroyant des privilèges auprès desquels ceux des aristocrates de l’Ancien Régime paraissent des « sucres d’orge », se hausse du col, frétille du croupion pour défendre bec et ongles le système qui justifie sa médiocrité et sa malfaisance…et s’active pour tromper sans relâche l’électeur.

Tout autour, la meute médiatique, consciencieusement nourrie par le maître élyséen et son clan,  canalisée entre le service public qui n’est qu’un refuge bien fourni de valets bavassant  la bouche ouverte pour mieux laper la soupe qui lui est servie, les media privés dominés par la finance mondialiste qui n’hésite pas à y perdre de l’argent pour y faire fructifier ses intérêts propres (si l’on peut dire…), les troupes serrées des « journaleux » formatés au politiquement correct et à la bien pensance multiculturaliste et immigrationniste (et tenus par la manne fiscale de leur situation individuelle comme de celle de « leurs organes »…), chantent les louanges des accapareurs gouvernementaux et de leur politique destructrice.

Sans omettre la masse informe et pléthorique d’associations, comités, syndicats, observatoires … qui fait vivre (souvent grassement) toute une clique d’inféodés au système socialo-écolo, chargée de promouvoir, urbi et orbi, la « bonne parole » hollandienne et gouvernementale, et de conduire la chasse à tous ceux qui oseraient penser autrement,  dire autre chose, demander une autre politique pour la France, sa souveraineté, sa Nation, son identité…

Le squatteur de l’Elysée claironne-t-il depuis des mois et des mois qu’il va infléchir la courbe du chômage? Les voilà, tous ensemble, ouais, tous ensemble, promouvoir cette parole stupide démentie par tous les organismes concernés (de l’INSEE à l’OCDE) pour mettre dans la tête de chacun que la nullitude élyséenne est l’homme de la situation….Patatras, la réalité les dément comme elle ridiculise celui qui nage dans le costume trop grand pour lui de « Président de la République », les voilà au créneau pour minimiser les dégâts, colmater les brèches, sauver l’inepte qui dirige… tandis que les emplois productifs disparaissent chaque jour davantage (dernier exemple: LFoundry), que la reprise qui seule , à partir de 1,5%, peut créer des emplois ne se fait pas, et que les 2 milliards d’euros dépensés en 2013 pour créer les « emplois d’avenir aidés » se révèlent un leurre (mais nous savons qu’ils servent seulement à payer une clientèle électorale dont les socialos-écolos ont besoin pour perdurer).

Et tout cela peut être dit, à l’identique, à propos de la charge énorme de la dette publique, des coûts exorbitants de l’immigration légale et de son double pervers, l’immigration illégale, ( dont les flux de type bulgaros-roumains vont gonfler avec l’ouverture des frontières de janvier 2014), de l’insécurité chronique qui habite nos villes, villages et cités, de la pression fiscale, exorbitante aujourd’hui, et qui va s’aggraver dès le premier janvier, du communautarisme grignotant l’espace sociétal unique laïque et démocratique…

Manants de Français, vous n’en saurez rien , vous n’avez même plus le droit d’en parler, ni de vous en plaindre…le bodybuildé de la Place Beauvau , étriqué dans son costume étroit de père fouettard ridicule,  va se charger d’aliéner votre espace de liberté, de le réduire, de l’effacer par petites touches afin de vous faire accepter l’inacceptable…tandis que la racaille et la terreur islamique continueront à fleurir allègrement.

A l’orée de 2014, après être allé lécher les babouches du monarque d’Arabie Saoudite, cette « grande démocratie » raciste et ségrégationniste où ne sont respectés ni les droits fondamentaux de l’humain, ni ceux de la femme, ni la liberté de conscience, ni les droits des travailleurs, ni aucune forme de suffrage universel, et qui organise le terrorisme islamique en Syrie comme en Afrique tout en fomentant des guerres locales au Moyen Orient,  le squatteur de l’Elysée va venir occuper l’écran de votre télévision pour tenter de vous endormir par l’ineptie de son sourire béat , le flot creux de ses paroles manipulatrices, la pantomime abjecte de ses gestes de pantin mécanique formaté « agences de communication »…

Et soyez sûrs qu’il va vous jouer sa mélodie obscène d’un violon solidaire, compassionnel, antiraciste et sirupeux, pendant que, les yeux grands ouverts (car il sait ce qu’il fait) il conduit le vaisseau « France » sur l’iceberg où il va se fracasser.

Robert Albarèdes

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.