1

Cyrano a-t-il trop bu de bière papale pour préférer les chrétiens aux athées ?

Au sujet de sont édito du n° 180, Cyrano, sous prétexte qu’il faut être systématiquement du coté des persécutés, nous fait l’apologie de la défense des chrétiens plutôt que des athées, agnostiques et penseurs libres, qui ont pourtant toujours été de tout temps les plus persécutés par toutes les religions, fussent-elles d’ailleurs peu ou prou athées comme la nazie ou les communistes. Il faut admettre que ceux qui ne croient pas au sauveur suprême sont moins enclin à ne penser qu’à trucider jusqu’à leurs propres coreligionnaires pendant des millénaires comme n’a cessé de le prouver l’histoire humaine !!!
Ainsi donc, RL préfère défendre aussi les cathos de Solidarnosc pour ensuite les contester, comme les coptes et autres chrétiens. Elle se garde cependant bien de préciser qu’elle préférait défendre les révolutionnaires islamiques iraniens contre la dictature fasciste du shah, les résistants Talibans contre les envahisseurs russes, les khmers rouges contre la dictature fasciste cambodgienne, Staline contre Hitler, Mao contre son adversaire, etc.
Si les empires présumés athées se sont effondrés au bout de quelques décennies, force est de constater que les religieux perdurent depuis des siècles avec un regain de dynamisme.
Je me suis même laisser dire que les gentils bouddhistes du Tibet étaient théocratiques !!!…
Les soutenir n’est jamais de très bon aloi selon mon sentiment. D’ailleurs, pourquoi l’église catholique française qui m’a baptisé sans mon consentement refuse toujours de me donner le certificat d’apostasie que je lui réclame depuis des années, ne serait-ce qu’en le leur montrant pour ne pas me faire assassiner par les musulmans christiannophobes qui me le reprochent jusque dans mon service public d’état par des collègues de travail musulmans ???!!!
En plus, je déclare maintenant ouvertement mon athéisme à chaque agression religieuse puisque plus aucune autorité ne respecte la laïcité constitutionnelle jusque dans les écoles publiques, pourtant théoriquement les plus laïques.
Et en matière de persécutions religieuses, je crois que les athées en connaissent plusieurs rayons !
Les laïques étant souvent accusés d’athéisme, alors que la laïcité est bien supérieure à toutes les pensées en matière de paix, je ne vois plus pourquoi je ne rentrerai plus dans la mêlée et ne revendiquerai pas les mêmes droits !
En effet, les journées supplémentaires de congés pour célébrer nos icones (date de naissance, de mort ou de publication d’une doctrine d’un penseur ou date d’évènements créateurs comme la loi de 1905), la priorité de choix pour prendre nos congés en fonction de notre agenda commun, des décharges de travail compensées par des collègues pour penser, des pièces réservées y afférentes sur les lieux de travail, y compris pour des pratiques sexuelles, à la fois spirituelles et hygiéniquement profitables physiquement pour la rentabilité (car, c’est bien connu, les athées n’ont pas de morale, surtout sexuelle, alors que bon nombre de religions pratiquent déjà des sexualités débridées !), des menus « olé-olé » dans les cantines professionnelles pour ces tendances, des tenues légères ou naturistes pour les adeptes, y compris dans les gites ruraux, des partouzes régulières sur les voies de circulation, sinon l’amour public des animaux, des centres de luxure, tant spirituels que sexuels, réservés et financés par les impôts et l’interdiction totale de critiquer leurs rites, y compris publics, et de profaner leurs publications, sinon l’interdiction d’être enterré avec les religieux et de ne relever que de juges cooptés partageant strictement leur spiritualité ne sont toujours pas à l’ordre du jour pour eux !
Pourtant, l’égalité républicaine l’exigerait, car ce sont quand même eux les plus déshérités en la matière alors qu’ils sont parfois les plus anciens.
Quant aux partouzeurs de voies publiques, il me semble bien qu’après l’Antiquité, ils ont été systématiquement persécutés jusqu’à la mort la plus atroce alors qu’il s’agit pour sa survie d’une pratique des plus répandues dans le monde animal auquel nous appartenons quand une religion ne nous assène pas que c’est un dieu, notamment unique en compétition avec d’autres (sic), qui nous a créé ex nihilo ou a créé un fils par un saint esprit en forme de colombe fécondant une femme alors qu’aucune preuve scientifique n’a été rapportée pour démontrer que les petits humains n’ont pas toujours été conçus comme les autres mammifères…(et je n’évoque même pas les relations sexuelles publiques dites « contre nature » !)
Mais comme généralement (contrairement à certaines communautés gays des plus incohérentes intellectuellement) ils préfèrent la laïcité totale à leur égoïsme forcené, serait-il collectif, et exécuter toutes leurs pratiques dans des lieux privées sans rien demander à personne et en finançant tout par leurs propres moyens en espérant que des inquisiteurs moraux ne les surveillent pas jusqu’au tréfonds de leur lit pour les exécuter… ils n’exigent rien des autres …à condition qu’en retour les autres n’exigent pas plus qu’eux…
Eozen