Pour ces dames, le problème c’est le mâle blanc, pas le voile…

LagardeBachelotCa y est, elles l’ont dit « elles ne se tairont plus ! » dix sept femmes politiques ont affirmé qu’elles ne laisseraient plus passer aucun propos sexiste.

Cet appel est signé par Roselyne Bachelot, Michelle Demessine, Cécile Duflot, Elisabeth Guigou, Aurélie Filippetti, Chantal Jouanno, Nathalie Kosciusko-Morizet, Christine Lagarde, Marylise Lebranchu, Corinne Lepage, Monique Pelletier, Fleur Pellerin, Valérie Pécresse, Yvette Roudy, Catherine Trautmann, Dominique Voynet, Rama Yade.

http://www.lefigaro.fr/politique/2016/05/15/01002-20160515ARTFIG00049-l-appel-de-17-anciennes-ministres-contre-le-harcelement-sexuel.php

Et moi qui croyait naïvement qu’elles ne se taisaient déjà pas!? Mais qu’est ce qui les empêchait de parler au juste ? J’ai toujours pas compris.

C’est quand même incroyable. On pensait que toutes ces femmes politiques étaient des amazones, des guerrières impitoyables, voire même pour certaines des sortes de mantes religieuses…

Et là, on s’aperçoit qu’elles ne seraient que de timides roses,  fragiles et délicates, incapables de parler, incapables de résister, sans être anéanties, au moindre regard libidineux, et à la moindre remarque polissonne…. !!!

Comment avons-nous pu être si aveugles ?

Dans le domaine du sexe, elles ne pourraient être ‘que’ victimes, car c’est connu aujourd’hui, les victimes, ou ceux qui se prétendent  tels ont toujours raison…surtout face à des hommes prédateurs par nature, et donc viscéralement et intrinsèquement répugnants.

Dans la foulée, et puisqu’il faut battre le fer tant qu’il est chaud, elles proposent d’adopter une nouvelle loi qui permette aux associations de protection des femmes de porter plainte à la place des victimes, soit une nouvelle forme d’associations type SOS RACISME, LICRA, LDH et j’en passe, sans aucune légitimité démocratiques, et dont les présidentes (car je doute qu’il y ait un président…) pourront se faire à bon compte du pognon, du pouvoir (de terreur) et de la renommée, via une délégation de pouvoir, équivalent à un blanc seing pour pouvoir harceler, au moindre regard coquin, tout homme qui gênerait.

Que pensez-vous qu’une Christiane Taubira, dont on connait le lyrisme, une Aurélie Philippeti, qui qualifie tout ce qu’elle n’aime pas, et notamment la « France », de ‘rance’, une Cécile Duflot, une Anne Hidalgo et toutes les autres, feront de ce nouveau pouvoir ?

Et toutes les autres femmes anonymes, qui ont pour certaines beaucoup d’ambition, et qui prouvent tous les jours, que bien que différentes des hommes, elles ne valent pas mieux qu’eux, et sont soumises aux mêmes tares, aux mêmes tentations et aux mêmes défauts à savoir l’avidité de pouvoir, l’argent, la renommée et la gloire.

A la moindre occasion, une ambitieuse sans scrupule (ce qui va souvent de pair) se chargera d’éliminer un « gêneur » par l’accusation de sexisme, voire de bête immonde, et on le tuera socialement en jetant sur lui l’anathème, l’opprobre, la honte, la mort sociale par l’atteinte à leurs finances, et s’il le faut par la castration chimique. On fera tout pour les pousser au suicide.

Comme toujours, ce ne sera qu’un moyen d’en abuser, pour fabriquer une société de plus en plus policée et puritaine, à l’américaine, ou le sexe sera un pouvoir de nuisance, à condition qu’il ne s’exerce que contre les hommes.

Par contre, ce qui est évident avec cette nouvelle idée, qui n’est pas dit et qu’il faut retenir c’est :

1°) que cette question qui relance la guerre des sexes, n’est qu’une mutation sociologique de la lutte des classes et du marxisme, et qu’elle ne vise qu’à saper et affaiblir la société française et le patriarcat des prétendus « beaufs », français de souche (car celui des mahométans, est noble, fier et digne, et il ne faut pas y toucher, car sinon, c’est qu’on est islamophobe à l’encontre de cette belle culture et bien entendu, quand les femmes portent le voile, c’est leur choix)

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2016/04/19/31003-20160419ARTFIG00122–adieu-mademoiselle-on-n-abdique-pas-l-honneur-d-etre-une-femme.php

2°) Pour gagner cette guerre, il faut à tout prix castrer les hommes français, tous ces beaufs au regard égrillard.

3°) en plus de les castrer, il faut les vouer aux gémonies, et les mettre au ban de la société en les transformant en délinquants et en les ruinant, si ils veulent aller voir des prostitués pour réaliser des fantasmes ou par besoin d’un peu de tendresse, qui consentie réciproquement, ne fait de mal à personne (l’aurait-on oublié ?)

4°) c’est une diversion, un contre feu, une nouvelle guerre, qui est allumé pour détourner les débats, et l’attention des combats prioritaires pour le pays, qui sont la lutte contre la gangrène de l’Islam et le rétablissement de l’esprit français. La diversion est une tactique de guerre vieille comme le monde….

C’est sûr que pour ces donzelles politiques, dire que les hommes, et surtout les blancs, sont intrinsèquement des pourris et de la viande pour chien s’ils gardent un peu de grivoiserie gauloise, c’est plus facile que de lutter contre le voile islamique.

Par contre, tous les hommes virils et pleins de sèves, ces nouveaux conquérants qui arrivent par bateaux entiers des rivages d’Afrique, ou d’Orient, pas touche !

A ce titre, comment éviter de penser à ces gangs de Pakistanais musulmans anglais qui ont violé des centaines d’anglaises sans être poursuivies, et dont l’affaire a été étouffée en Grande Bretagne ?

Comment ne pas penser à ces femmes de Cologne, qui étaient surement des salopes, pour être agressées par des migrants clandestins illégaux lors du dernier réveillon, et qui ont bénéficié du silence assourdissant de toutes ces pseudo féministes ?

Ici aussi, l’immense majorité des femmes se sont tues, alors qu’elles avaient une bonne raison de s’indigner. C’est la preuve de leur duplicité.

Ma préférée dans le silence coupable, ça reste quand même Clémentine Autain, qui ne voulait pas « stigmatiser » une communauté dans son ensemble. Ce faisant, elle a allègrement appliqué « l’amalgame », alors que c’est pourtant une des championnes du « padamalgame ».

http://www.atlantico.fr/decryptage/agressions-sexuelles-cologne-quand-clementine-autain-pulverise-record-benoit-rayski-2543740.html

http://www.causeur.fr/viols-cologne-clementine-autain-36267.html

Puisque Clémentine Autain a déjà été violée (et par un maghrébin semble t’il) En gros, quand deux violeurs de type maghrébins confèrent entre eux, sur leurs expériences respectives  du genre  « elle est bonne Clémentine ? »

L’autre répond invariablement يمكنك الذهاب وقول أي شيء فمن كليمنتين جيد؟

En gros, la morale de l’histoire, c’est que Clémentine Autain fait une différence qualitative entre les violeurs. Les deux ont un pénis, les deux pénètrent les femmes sans leurs consentements et avec violence, mais il y en a un, qui est hallal et avec lequel on peut être indulgent, et l’autre non. Si ce n’est pas du racisme, ça y ressemble beaucoup, car de deux choses l’une :

  • soit elle estime que les hommes musulmans sont encore trop proches du singe pour pouvoir retenir leurs pulsions, et que par conséquent, il faut excuser leurs viols et les taire, et elle les considère clairement comme des sous hommes (selon une définition qui aurait eu toute sa place sous le IIIème Reich…)
  • soit elle estime que les hommes musulmans valent mieux que les non musulmans et qu’ils ont plus de droits que les autres, et par conséquent, être honoré de leur virilité, même contre son consentement c’est, in fine, une forme ‘d’honneur’ toute musulmane rendu aux ovaires des victimes…

Et si une femme se fait violer par deux hommes, dont l’un est de type maghrébin, à ne pas stigmatiser, et l’autre blanc de souche. Faut-il diviser les poursuites ?

Il serait intéressant que la volubile Clémentine Autain, fasse connaitre sa position sur le sujet.

Ces nouvelles néo-féministes, n’ont pas compris une chose. Le « vrai » moment où une femme doit s’inquiéter : c’est quand les hommes ne les regarde plus.

Coluche, disait dans un de ses sketches il y a 40  ans : Maintenant qu’on a libéré les femmes, ce serait bien qu’on libère les mecs…

Mais pauvre Coluche, les temps ont changé, il ne s’agit plus de libérer les mecs, mais de les tuer.

Albert Nollet

image_pdfimage_print

19 Commentaires

  1. Excusez moi mais que vont faire vos femmes lorsque elles seront prises par devant par derrière et autres orifices comme à Cologne …pu lorsque la c haría régnera en France?

  2. Un connard de gaucho qui dans l’émission de la Polony qualifiait les agressions de Cologne de détail !!!!! En ce qui concerne la clémentine, ça ne m’étonnerait pas qu’elle fréquente son violeur arabe ( syndrome de Stockholm? syndrome de Casba?) Tiens, dans 1/4 d’heure, sur anal+, Le retour de la guerre des sexes. Pitch du documentaire: Alors que le machisme revient en force un peu partout (???? PS, EELV) des femmes ont repris le combat de leurs aïeules…..

    • Pire, ou pareil : sur France-culture, un connard d’intello-sociologue ou autre, déclarait que ces jeunes mâles qui arrivent d’orient, ont soif de libertés, de toutes les libertés, y compris sexuelles, qu’ils veulent pouvoir rencontrer une jf avant leur marriage, bla bla bla, déclaration qq tps après les viols de Cologne,… J’étais tellement sidérée que j’ai oublié de noter le nom de ce crétin, sinon je lui aurais écrit,… Non mais où va-t-on, où en est-on arrivé pour entendre des conneries pareilles ? Ils quittent leurs pays de merde -pour quelles raisons ? soif de libertés ?… Tu parles ! Et tout ce qu’ils trouvent à faire ici, c’est bâcher leurs femmes chez nous, pffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff

  3. Estimons nous heureux pour nos élites ! Pas une femme politique n’a encore accusé son mari d’attouchements envers ses enfants, pour s’en débarrasser … Mais je ne voudrais pas leur donner des idées !

  4. Pour peu que vous ayez fréquenté les JAF (Juges au Affaires Familiales), vous avez pu vivre dans votre chair l’idéologie victimaire des femmes. Vous aurez beau développer des tonnes d’arguments basés sur des faits, construire votre défense de façon sensée et raisonnable, rien n’y fait. Vous aurez perdu d’avance !

  5. Bravo pour ce coup de gueule, j’en ai ras le bol de la dictature de la pensée de ces bonne-femmes. Je pense qu’elle n’ont pas dû être beaucoup courtisées dans leur vie et que leur jalousie leur monte au ciboulot. En tant que femme, je trouve que c’est quand même mieux de vivre dans un monde ou un homme peut se permettre de dire qu’on a changé de couleur de cheveux et que ça nous va mieux, ou nous inviter à prendre un verre sans risquer de se ramasser toutes les harpies du MLF sur le dos qu’un monde où même à 20 ans les rencontres se font par internet. Et comme vous le dites si joliment « Le « vrai » moment où une femme doit s’inquiéter : c’est quand les hommes ne les regarde plus ».

    • @ Marie35

      C’est même souvent pour se venger de cette nouvelle indifférence qu’elles deviennent alors à ce point castratrices !

  6. Il faut mettre fin au célibat des prêtres.Il y aurait un peu plus de garçons disponibles. Les filles n’auraient pas besoin d’aller voir du coté des migrants.

  7. Elles ont pourtant raison de poursuivre l’éducation des hommes en Europe, qui gardent un atavisme misogyne et se vautrent dans les blagues grasses et vulgaires. Ce n’est pas parce que les arabes vivent ici et qu’ils sont plus arriérés que nous, que le chemin est terminé pour nous. Que dirait-on si des femmes disaient aux hommes, « j’espère que t’es bien membré ? » Parce que c’est un peu le niveau des politiciens mâles…

    • @ Canis Majoris

      Pfffffffffffff Ha! Ha ! Non mais franchement, vous croyez vraiment qu’on leur ferait un procès ?

      Vous savez, à l’époque où je pouvais encore un peu travaillé, j’ai été harcelé par une collègue qui prenait la tête à force de me coller. Je me suis plaint de cette situation à notre supérieure commune qui m’a dit que ça ne se faisait pas de se plaindre des femmes, ce n’était pas galant et n’a rien fait pour moi.

      Alors STOP à la gynécratie !

    • Canis Majoris,
      Auriez-vous pris un train de retard ?
      Je peux vous assurer que beaucoup de jeunes femmes n’ont pas froid aux yeux, vous seriez sûrement surpris par leur audace.
      Au fil des années, j’ai pu constater que les femmes (bien sûr il y a des exceptions) ont, depuis une trentaine d’années, des attitudes similaires à celles des hommes en bien des domaines.
      A ma grande surprise, j’ai découvert qu’il n’y avait pas que les hommes qui étaient « forts en gueule ». Croyez-moi ou pas, mais elle n’ont rien à envier aux hommes.
      Pour preuve: les extraits des émissions de télé-réalité où des jeunes femmes pesant 45 kg toutes mouillées menacent, lors de leurs soi-disant disputes, de mettre KO leurs interlocuteurs mâles.
      Beaucoup de cris, beaucoup de bruit, des gestes brusques et désordonnés…
      Et puis c’est tout: DU VENT, QUE DU VENT, ce sont des vrais ventilateurs nos amazones du petit écran.
      Quant aux conversations osées, voire hyper osées, elles n’ont pas peur du loup.

  8. Lors des viols et agressions de Cologne on ne les a pas entendu ces femmes qui défendent les femmes parce qu’elles s’en foutent pas mal alors arrêter votre pièce de théâtre!!!!!!

  9. D,un coté les femelles en chaleur
    https://fr.sputniknews.com/insolite/201605201025172268-tribunal-suisse-mariage/
    de l autre des males bancs pedofiles ou en manque cherchant au maroc ou en thailande a baiser …. l islamisation a commencée avec les femmes et etudiantes blanches voici 60-50 ans qui s envoyaient en l air avec les males africains elles en rafolaient .personne ne s en est ému…puis a eu lieu l’avortement …les etudiantes s en sont donné a coeur de joie pour le grand benefice des africains… que dire de vos politiciens …ou journalistes …tout le monde couche avec eux ils adorent les dati les Amara les Naja les Al Kromi les Nabila , les Debbouze les Smain etc…c est pas nouveau…donc avec 8 millions de musulmans minimum.. le double dans 15 ans… s en estg fait de la France…premier pays europeens musulman d europe…

  10. Encore une de ces lois qui criminalisent la parole ! Quelle horreur. J’espère qu’après la guerre, on les bannira à jamais. C’est le geste qui un délit, la parole doit rester libre ! Toute la parole ! Révisionniste, insultante, sexiste, raciste, toute parole peut être combattue par la parole. Seule la diffamation doit être interdite, mais c’est plus qu’une parole, c’est une action qui cause un préjudice réel !

    J’espère aussi qu’on verra bientôt un mouvement masculiste émerger pour mettre fin à la dictature gynécratique qui pourrit les relations sociales, s’infiltre dans des lois scélérates, injustes et absurdes ( ségrégatives ), et établit des contradictions indéfendables dans la société, où les femmes sont tantôt de faibles créatures auxquelles on doit toutes les attentions, tantôt nos alter égAUX selon ce qui les arrange, et dont la peur intrinsèque et l’exigence de déférence nous ont mis au ralenti partout où elles passent etc…

  11. PS du message ci-dessous : la diffamation et l’incitation à la violence bien sûr. En fait, comme déjà dit, les seules paroles à interdire sont celles qui causent ou risquent de causer un réel préjudice, mais pas celui d’un simple coc émotionnel.

Les commentaires sont fermés.