Danemark : le proviseur ose imposer 50 % de Blancs dans ses classes !

hollandeenfantsnoirs-61Un lycée au Danemark, en banlieue d’Aarhus, subit le pilonnage de l’artillerie bien pensante, pour avoir composé ses classes de rentrée 2016, en fonction de l’origine ethnique des élèves.

Objectif de la mesure ? “Maintenir une mixité ethnique dans l’établissement en évitant la fuite des élèves blancs”.

Ce lycée a donc fixé à 50% le taux maximal d’élèves d’origine étrangère dans 3 classes de première année. Et les 4 classes restantes n’accueillent que des élèves immigrés.

Aux inévitables critiques de discrimination, le proviseur a répondu :

“Pour qu’une vraie intégration ait lieu dans une classe, il faut des effectifs suffisants de chaque groupe”. Estimant avoir choisi “la moins mauvaise solution”.

On comprend le désarroi de ce proviseur, qui a vu les effectifs d’élèves immigrés passer de 25% en 2007 à 80% en 2016 ! L’intégration se fait à l’envers.

Ce problème se pose en France mais il est soigneusement occulté. C’est pourtant un frein essentiel à l’intégration, qui mène à l’échec scolaire et laisse chaque année des milliers d’élèves sur le carreau, sans la moindre chance d’obtenir un diplôme et de travailler.

Il y a longtemps que les capacités d’accueil sont saturées et que l’école républicaine subit un terrible nivellement par le bas. Nous construisons une société à deux vitesses, totalement éclatée et porteuse de rancoeurs immenses.

Comment prodiguer un enseignement de qualité à des élèves qui ne parlent pas français et dont les parents, qui ne le parlent pas non plus, sont incapables de leur apporter un soutien scolaire ? Quant aux natifs qui en ont les moyens, ils fuient vers des lycées plus performants. Et qui n’en ferait pas autant ?

Seuls les hypocrites se disent choqués quand Chevènement déclare qu’à Saint Denis, il y a “135 nationalités, dont une a quasiment disparu….”

Nos élites bien pensantes ne savent que bêler au racisme dès qu’on dénonce l’overdose d’immigration, mais elles se gardent bien de mettre leurs enfants dans ces écoles de banlieues immigrées.

Soit elles habitent dans les beaux quartiers, soit elles placent leurs enfants dans les écoles privées payantes, ce qui est la parfaite illustration de la ségrégation qu’elles dénoncent. Mais c’est une ségrégation plus sournoise puisqu’elle se fait par l’argent.

Cette hypocrisie est insupportable. Nos donneurs de leçons se foutent totalement des Français qui subissent de plein fouet le choc des cultures, lequel n’a rien de la société multiculturelle paradisiaque vantée par nos élus.

Avec 400000 immigrés de plus chaque année, et sans doute davantage puisqu’il en arrive 50 par jour rien qu’à Paris, la France finira par exploser. Nous verrons des Calais fleurir dans tout le pays. Et ce ne sont pas les quelques lits que prévoit la mairie de Paris qui vont solutionner le problème. 50 migrants par jour, c’est plus de 18000 candidats à l’hébergement par an !

L’immigration de masse rend l’intégration impossible. Mais nos élites n’ont qu’une obsession, ouvrir toujours plus grand les frontières et faire taire tout contradicteur.

Tout ça finira mal.

Jacques Guillemain

image_pdf
0
0

8 Commentaires

  1. Dans une classe post-bac du Sud Ouest, il y a 33 élèves d’origine Maghrébine et 1 élève Français de souche. Ouf, la diversité est respectée!

  2. La photo du cochonnet au milieu d’une tribu a été prise en France ou en côte d’ivoire?

  3. Contrairement à ce qui se dit ça et là, une « majorité » de français vit encore de « correctement » à « très correctement »… Ce qui explique pourquoi ça ne « bouge pas » encore…

    Un peu de patience, l’effondrement économique arrive, et avec lui, immédiatement derrière la guerre OUVERTE contre l’ISLAM …

    A votre avis, pourquoi un tas de gens vont encore « vauter » pour le nabot SARKOZY ?

    Ceux-là veulent que ça continuent, ils ont du fric…

    N’ont toujours pas compris ce qui va leur arriver – braquage de leur(s) compte(s) – puis la guerre ethno-religieuse, juste avant ou après l’effondrement économique …

  4. C’est prévu pour finir en dictature mondialiste sur un peuple lobotomisé et ignare , qui plus est puc’e . Mais le peuple ne voit rien venir …

    • Tant que les migrants ne couperont pas les arbres des jardins de l’Elysée pour faire du feu ou barrer la route comme à Calais, nos élites s’en foutront toujours.

      • Tant que nos politicards ne seront pas personnellement agressés ou violés ou tant que leurs enfants ne subiront aucune agression, ils continueront à nous bêler la chanson du vivre ensemble

Les commentaires sont fermés.