Danielle Simonnet : n’a jamais bossé, 8 000 euros par mois, logement social…

Publié le 11 juillet 2019 - par - 19 commentaires - 3 879 vues
Share

Dans la famille « fais ce que je dis, mais pas ce que je fais »,  je voudrais la fille :  Danielle Simonnet. Du moins, la grande fille, parce qu’à 48 ans, Danielle, membre du Parti de gauche et de la France insoumise, est, depuis 2001, conseillère municipale du 20e arrondissement de Paris, et conseillère de Paris depuis 2008. Enfin, « membre du Parti de gauche », ça fait triste comme un goûter d’anniversaire dans un cabinet de notaires donc le titre de la fonction de Danielle est « secrétaire nationale du Parti de gauche aux émancipations urbaines, à l’éduc ‘pop’ et l’agit’prop »! Et Danielle d’ajouter, sur le site internet qui lui est consacré « je crois en l’intelligence collective ». L’intelligence collective, je ne sais pas, mais la connerie individuelle…  Danielle Simonnet n’est pas vraiment un perdreau de l’année. C’est plutôt une apparatchik qui a rejoint le Parti socialiste à 18 ans (N.D.L.R. : pour les plus jeunes des lecteurs, le Parti socialiste était il y a bien longtemps un parti très puissant, constitué à sa base de profs en grève, et à son sommet de types qui planquaient leur fric en Suisse) avec, comme parrain en politique, un certain Jean-Christophe Cambadélis, dont la postérité retiendra des diplômes universitaires bidonnés et un enrichissement personnel sur le dos d’une mutuelle étudiante (MNEF).  Toujours sur son site, Danielle précise avoir fait des « études de psychologie (Nanterre) et de sciences politiques (Paris 8)« . Ah bon ? Mais, si elle a fait des études de psychologie et de sciences politiques, quels diplômes a-t-elle obtenus ? Là c’est silence radio ! Certainement un élan de modestie…

Quand on aborde le parcours professionnel de Danielle, c’est un peu en « capitaine de pédalo », selon la formule désormais célèbre de son grand copain Mélenchon, naviguant sur la Tamise, un matin de novembre. C’est tout sauf clair. Danielle : « je réussis le concours de conseillère d’orientation psychologue en 1996. Durant deux années, je reçois une formation à Lille où, en parallèle, je poursuis mon activité militante. En 1999, j’exerce au CIO d’Aulnay-sous-Bois, puis sur Paris. » D’accord… mais alors pourquoi son nom figure-t-il sur la liste publiée par le Journal officiel (n°154 du 5 juillet 2000 page 10143) sous la mention : « Par arrêté du ministre de l’Éducation nationale en date du 9 mai 2000, le diplôme d’État de conseiller d’orientation psychologue est délivré aux candidats dont les noms suivent, qui ont satisfait aux épreuves de l’examen terminal des sessions de juin et septembre 1999. »

Elle exerce donc en 1999 des fonctions nécessitant un diplôme qu’elle n’obtiendra qu’en 2000…? Elle devait également faire des études en fac de voyage spatio-temporel. Mais admettons…Et puis la formation de conseiller d’orientation-psychologue dure deux ans pendant lesquels le stagiaire est rémunéré. Si elle a pu, comme elle le dit, « en parallèle poursuivre son activité militante », c’est tout bénef pour le militantisme…

Danielle : « En 1999, j’ai intégré le secrétariat fédéral du PS parisien« . En 1999, Super Danielle était conseillère d’orientation psychologue, tout en étant au secrétariat fédéral du PS parisien et en passant les épreuves de l’examen de conseiller d’orientation-psychologue. Certes, les mauvaises langues diront qu’à une époque où le PS était aux manettes de l’Éducation nationale, ça aurait été mission impossible pour elle de rater un examen dont l’article 4 précise :  « Le programme, le déroulement des études, la composition du jury de l’examen et les modalités de délivrance du diplôme d’État de conseiller d’orientation-psychologue sont fixés par arrêté du ministre chargé de l’Enseignement supérieur. Les membres du jury sont nommés par le ministre chargé de l’Enseignement supérieur ». Un miracle n’arrivant jamais seul, le tandem Jack Lang/Mélenchon prenait la tête du ministère de l’enseignement le 27 mars 2000, soit un mois et douze jours avant qu’il ne lui délivre son précieux diplôme.

Danielle : « De 2000 à 2002, je suis chargée de l’orientation scolaire et professionnelle dans le cabinet de Jean-Luc Mélenchon, alors ministre délégué de l’Enseignement professionnel« .

Ni une ni deux, Mélenchon lui file le diplôme et l’embauche ! On n’est jamais mieux servi que par lui-même…C’est vrai qu’avec un diplôme obtenu, au mieux, quelques semaines plus tôt, et une expérience limitée dans le meilleur des cas aux stages de sa formation, on ne pouvait dénicher en France de meilleure professionnelle.

Bon, mais tout ça c’est du passé… En 2019, Danielle montre toute la pertinence de son action au sein du conseil de Paris en intervenant notamment pour la gratuité des transports, la création d’un centre d’archives LGBTQI+ (N.D.L.R. : on ne sait même plus ce que veut dire ce sigle), de nouveaux centres d’hébergement pour les exilé-e-s… (re-N.D.L.R. : elle écrit en inclusif, du moins dans ses deux premières phrases)bref, beaucoup de générosité avec l’argent du contribuable parisien pour quelqu’un qui n’a jamais travaillé de sa vie. Mais elle reste animée par des valeurs de partage et de solidarité, fondatrices de « l’Humanisme de Gauche ». Danielle, en février dernier : « oui, c’est quand même choquant que l’indemnité d’un conseiller de Paris soit équivalente à deux fois le montant du salaire médian. D’ailleurs, il y a tout un tas d’avantages que nous avons en tant que conseillers de Paris : la gratuité sur le “pass” Navigo. Il me semble que nous avons des gratuités sur des théâtres. J’ai même découvert qu’il y avait la gratuité de l’entrée de la piscine. J’y vais en payant. Je ne savais même pas que c’était gratuit pour nous« . Et de poursuivre, dans un autre registre, en avril : « quand on sait le nombre de “catégorie C” auxquels on n’a toujours pas été en capacité d’accorder un logement social à Paris, alors que la question du logement est le poids le plus lourd dans les dépenses ». Que c’est beau !!

Mais quand on l’interroge sur l’appartement de 83 m2 – avec balcon – appartenant à la régie immobilière de la ville de Paris (RIVP) qu’elle occupe avec son conjoint pour un loyer à prix d’amis (Le Parisien, 25 octobre 2017),  Danielle répond avec l’aplomb qu’on lui connaît ne pas vouloir « se loger dans le privé et participer à la spéculation immobilière » (Marianne, 26 octobre 2017). Avec au minimum 8 000 euros de revenus mensuels, le couple n’aurait pas été autorisé en 2006 à louer un tel bien destiné à des ménages plus modestes. Lors de la signature de son bail en 2003 cette restriction n’existait pas, donc « ce n’est pas illégal, mais… ». Tout Danielle Simonnet est dans ce « mais ». Et dire qu’ils voulaient « changer la vie »…

Alors des esprits chagrins pourraient ne retenir de cette « agitée du prop » que l’étudiante sans trop de diplômes, la conseillère d’orientation-psychologue qui n’a jamais ni conseillé ni orienté, l’élue aux convictions politiques chevillées aux corps des autres. Mais ce serait faire l’impasse sur Danielle Simonnet, l’Artiste. En 2016 elle a écrit un spectacle sobrement intitulé « Uber, les salauds et mes ovaires » qu’elle interprète elle-même. Pour le coup, on peut être certains qu’elle l’a vraiment écrit elle-même. Grâce à ses talents comiques, Danielle pourra, si elle devait travailler un jour, se faire embaucher comme humoriste sur la matinale de France inter. Les lecteurs qui souhaiteraient mal commencer leurs vacances peuvent avoir un aperçu de ce soliloque du vagin du pauvre en consultant internet. Il existe une version de 2 mn 16 et une autre d’1 h 30. Un conseil : il faut mieux commencer par la première. Même le camarade-journaliste de l’Huma (6 mars 2017) fait le service minimum pour défendre la pièce de ce compagnon de déroute en évoquant « une critique acide et souvent drôle (…). Devant un public il est vrai assez conquis d’avance, mais qui a fait la démarche de payer se place de théâtre ». Avec son propre argent ?

Bernard Bayle

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
madeleine

Cette fille est connue pour son petit Q.I. et surtout son antisémitisme virulent.

Une patriote

C’est pour ça que tout ces pourris de gauche comme de droite font tout pour que le RN n’arrive pas au pouvoir, il ferait le grand ménage dans toute cette pourriture. La mafia de Macron a fait démolir Fillion mais ils ont tous fait pareil. Et que je place, la femme, les enfants, les maîtresses et amants, les copains et copines, tout ça est sans fin et se fait sur le dos du contribuable. Cette bonne femme n’a jamais travaillé mais en plus elle va toucher la juteuse retraite d’un travail jamais accompli ! Ca me fait penser à tout… lire la suite

Michel

Quand elle se fera coincer en sortant de chez elle, sa mùisérable existence ne vaudra plus rien. Si c’est une CPF qui lui refait son sourire d’une oreille à l’autre, ce sera un beau geste…

Sylvestre Pin

Laissez moi vomir tranquille

POLYEUCTE

Coeur à Gauche, Portefeuille à Droite ! Tous les mêmes !
Jusqu’à la fin des temps
« La Senestre par la fenêtre » ? Rire Gaulois ! Hummmm…

Robert

Elle a bien la tête de ce qu’elle est…

botus et mouche cousue

démonstration magistrale de l ‘ innocuité chronique de la gauche  » bien pensante  »
on peut supposer qu ‘ elle transmettra à sa descendance cette faculté du remplissage politique …

Lecoco

M. Bayle,
Si vos affinités avec l’extrême droite n’étaient pas aussi évidentes que visibles, on pourrait se poser des questions sur cette dame que vous attaquez lourdement. Vos habitudes, de casser du Sucre sur tout ceux qui prônent les pensées de gauche me laissent à penser qu’une fois de plus vous vous lâchez pour créer une polémique là ou il ne semble pas y en avoir. Vous amusez la galerie fachos avec vos pamphlets, quand d’autres brassent de l’air, vous êtes un maître parmi ceux qui brassent du vide.

didile

Pour se faire une opinion ,au lieu de critiquer ce qu’on lit ,on se renseigne auprès d’autres personnes .
On pèse le pour ,on pèse le contre et on avise .C’est ça la sagesse.

Robert

Ben oui, faut arrêter de s’en prendre aux plus faibles pour de petites dérives insignifiantes. Déjà qu’avec seulement 8000 euros par mois, elle doit souvent manger des pâtes et ressortir des vieux vêtements…

Magnesia

Lecoco vous ne pouvez même pas brasser du vide vous êtes le vide incarné.

Eric des Monteils

Très très soumis à la bonne gamelle de l’argent public, ceux-là, comme d’autres. Et bons donneurs de leçons, en plus. Il faut être vraiment pourri jusqu’à la moelle pour être représenté au parlement. Je les connais bien . . . .très bien même.

patphil

hlm pour les « insoumis », ça n’est pas la première!
les gueux n’ont qu’à aller voter pour mettre enfin de l’ordre dans ces soues où ces gens là se gavent

ven85

les insoumis,comme leur patron MELANCHON,sont des ancients stroskistes,qui sont pour l’immigration et ouverture des frontieres,ils sont elus par les musulmans comme en seine st denis et melanchon a marseille dans la circonscription a majorite musulmane,

. Dupond 1

Et vous vous étonnez que le féminicide aille « croissant » ….je plaind le mec obligé de passer sa vie avec ce tromblon . L’avortement m’a toujours déplu ; malgré tout je m’incline et pense que dans certains cas il n’a rien de néfaste (mdr)

Bernard Gayle

Et elle se permet de donner des leçons à de Rugy. Ils sont fous…
Regardez « Danielle Simonnet (LFI) : «François de Rugy est déconnecté, il est dans un autre monde» » sur YouTube
https://youtu.be/FdjrB7–qlU

Brise-Lame

Merci de m’avoir fait découvrir ce beau produit de la gauche française. Il ne lui manque plus qu’un ralliement à Micron

inconnue

encore une faisant partie des nantis,

BUTTERWORTH

ET AALORS NORMAL SYSTEME REPUBLICAIN La nomenklatura, les privilégiés en U.R.S.S par Maurice T. Maschino Liste des postes de direction et des personnes nommées à ces postes, la Nomenklatura désigne, plus généralement, l’aristocratie qui exerce le pouvoir en Union soviétique. Sur les privilèges de toutes sortes que cette « nouvelle classe » — moins de 1,5 % de la population — s’est peu a peu attribués (hauts salaires, restaurants particuliers, hôpitaux spéciaux, logements de qualité, facilités de voyage), l’ouvrage de M. Voslensky — qui fit lui-même partie de la nomenklatura apporte une information de première main ; il constitue, à… lire la suite