Dans la tête de Castaner ? Pas grand-chose !

Interrogé sur I24news, Pascal Bruckner déclare : « Que se passe-t-il dans la tête de Castaner ? Pas grand-chose ! » Il y avait déjà dans la tête de Castaner : « Je suis Adama Traoré ! », ce qui ne laissait que peu de place à la logique de la raison. Avec Macron-Castaner le pays assiste à la décomposition de la France qui va entraîner l’ensemble des Français vers le bas. Nina cite Pascal Bruckner dans le Figarovox : Castaner a déclaré qu’il ne fallait plus parler d’État islamique parce que les djihadistes n’avaient rien à voir avec l’islam.

« Cessons de parler d’État Islamique, ils trahissent la religion qu’ils prétendent servir. Ce sont juste des

assassins » a dit Castaner sur Europe 1. Avec Castaner, on a touché le fond, mais Castaner creuse encore !

Parce qu’avec un tel état d’esprit : « Je suis Adama Traoré ! », c’est dire que le peu qui restait à sauver dans le cerveau de Castaner a subi le coup de grâce. Ex-Socialiste et admirateur de Michel Rocard, Castaner est une sorte de Macron en plus nul. Les flics avaient bien besoin d’un chef comme ça ! Laurent Nuñez, fils de pied noir, ancien Préfet passé un temps à la DGSE, n’apportera rien aux policiers vu qu’il n y connait rien !

Pour la petite histoire, Laurent Nuñez est un énarque qui a fait un court passage à la tête de la DGSI avant d’être recruté par Macron pour seconder Castaner, pour seconder une sorte de Macron en plus nul.

Nuñez est en quelque sorte le « faire-valoir » de Macron pour calmer les keufs qui ne peuvent pas encaisser Castaner. Si la DGSI avait réellement été à la hauteur du temps de Nuñez, ça se saurait !

Le cerveau de Castaner pour les nuls est fatigué et déprimé ! Pascal Bruckner y voit une tentation totalitaire. Le fanatisme de Castaner : « Je suis Adama Traoré ! » s’est imposé comme un problème totalitaire !

Pascal Bruckner : La fin de la guerre froide a posé un problème majeur à l’Occident : la disparition de l’ennemi. On a donc cherché un ennemi de substitution : la Droite Nationale identitaire pour éviter de parler de l’islam radical. Avec Castaner : « Je suis Adama Traoré ! », l’ennemi est devenu l’homme Blanc lui-même.

L’ennemi c’est l’homme Blanc en ce qu’il est le créateur de son destin et un dominateur de la nature pour imposer sa culture et sa civilisation. Toute l’ambiguïté de Castaner : « Je suis Adama Traoré ! », c’est qu’il veut avec Macron l’incompétent gay-friendly punir les hommes Blancs et même la police soi-disant raciste !

Il semblerait que Macron l’incompétent gay-friendly ait envie de punir les hommes hétérosexuels dans sa volonté exterminatrice de la famille normale blanche, catholique de tradition et hétérosexuelle. Macron envisage avec un grand sourire l’extinction de l’espèce humaine blanche hétérosexuelle, alors que ce sont les enfants de la classe moyenne blanche supérieure, plutôt bien élevés et bien éduqués, qui doivent réussir.

Les loges maçonniques LREM-GOF-LGBT veulent imposer une sorte de messianisme satanique gay-friendly totalitaire, cette utopie à connotation satanique religieuse. C’est une religion païenne qui met l’anti-racisme au centre des revendications des Noirs racistes anti-Blancs, ces tous : « Je suis Adama Traoré ! »

Qui est obsédé ? « Je suis Adama Traoré ! » est partout ! Tout le monde veut « Je suis Adama Traoré ! » C’est tellement cynique. Les Noirs racistes anti-Blancs radicaux se servent du mot d’ordre : « Je suis Adama Traoré ! » comme d’une arme et si on les contredit, ils accusent les critiques d’être des racistes anti-Noirs !

L’Europe et la France sont affectées depuis longtemps d’un complexe de culpabilité dû à un passé colonial. La France a occupé le monde pendant quatre siècles. Contrairement au monde musulman et à l’Empire ottoman qui a occupé une partie du monde pendant six siècles et pratiqué l’esclavage sans honte et sans remords, la France doit subit un remords pour l’esclavage et l’impérialisme. Cette mauvaise conscience est entretenue par les universités et la gauche américaine. Les États-Unis déclinent vers l’effondrement dû aux démocrates qui regardent le progrès, les acquis sociaux et culturels comme des marques d’infamie.

La démocratie usurpée avec Macron-Castaner, une parenthèse dans l’histoire de la France ! L’esprit de Castaner : « Je suis Adama Traoré ! » est fatigué et inquiet. C’est pourquoi les Français ont aujourd’hui le sentiment que c’est le sens des protestations souverainistes identitaires et des démocraties qui est la solution contre la mondialisation, l’immigration, le terrorisme islamique. Et par conséquent, après Macron, il leur faudra revenir à l’idée nationale pour retrouver la maîtrise de leur destin contre le sentiment de dépossession.

« Nous ne sommes plus maîtres chez nous. Nous sommes dans certains quartiers devenus étrangers. Ça explique cette méfiance vis-à-vis de Macron. C’est pourquoi on voit chez les gens une grande admiration pour Poutine, vénéré parce qu’il fait ce qu’il dit. Aux yeux des gens, la démocratie dévoyée par l’UE se perd dans des procédures interminables du fait de l’État de droit, alors que Poutine est beaucoup plus direct. Tout cela explique pourquoi la démocratie dévoyée par Macron et l’UE fait que l’UE souffre d’une crise mortelle.

L’aspiration réellement démocratique n’est pas morte en France, mais elle est en crise. Les Français n’acceptent plus la domination de Macron totalitaire. Le vieux peuple de France ne veut plus de Macron, ce petit  tyran incompétent gay-friendly, mais renverser la tyrannie LREM-GOF-LGBT et retrouver sa liberté.

S’il y avait un Donald Trump en France, c’est-à-dire un président vraiment à la hauteur des défis des démocrates anti-Blancs anti-racistes LGBT, Macron perdrait en 2022, c’est absolument certain. Ce qu’on vit en France, ce sont des incivilités, des attaques brutales, des explosions de rage sans raison contre la police ou les représentants de l’autorité des « Je suis Adama Traoré ! » C’est l’anarchie qui nous menace, ce n’est pas le fascisme, contrairement à ce que disent les antifas aux esprits ramollis. C’est la cause de la désagrégation de la cohésion sociale. « Je suis Adama Traoré ! » est un des éléments de cette colère anti-Blancs anti-raciste.

Les Gilets jaunes sont une fraction de la moyenne bourgeoisie inférieure délaissée, vivant dans les périphéries des villes, et qui a protesté en raison de la hausse du carburant. Une taxe écologique a mis le feu aux poudres. Leur idée de génie a été de se revêtir de ce gilet jaune, qui est la tenue des travailleurs sur la route ou des ouvriers du bâtiment. Et c’est une rancœur contre les profiteurs des grandes villes. Même s’ils étaient peu nombreux, le mouvement s’est propagé rapidement et son énergie a été instantanée.

Les Gilets jaunes ont été débordés par les activistes de l’ultra-gauche accueillis par la droite parce les Black Blocs, ces casseurs en chemise noire, étaient des Blancs. Mais ils ont adopté les tactiques de guérilla des banlieues en allant dans le cœur des grandes métropoles, comme Paris, dont ils ont voulu détruire les symboles : souiller l’Arc de Triomphe en taguant « Justice pour Adama », brûler l’Élysée, virer Macron.

Bernard Carayon : « Quand la médiocrité morale, l’amateurisme et l’arrogance se conjuguent, cela donne le macronisme, ultime avatar du socialisme mâtiné de faux libéralisme et de vrai esprit libertaire. Il doit rester un accident de l’histoire. Cinq ans, c’est déjà trop. Pour la paix civile, il faut construire l’alternance. Il n’y a pas de fatalité de l’histoire disait de Gaulle, un mot, un geste, et le cours de l’histoire est détourné ».

Pascal Bruckner, Breizh-Info : « Nos politiques savent mieux que les musulmans ce qu’est l’islam ! » Pascal Bruckner au Figaro vox, au lendemain de l’attentat islamiste de Londres : Castaner, expliquant qu’il ne fallait plus parler d’État islamique « car l’islam n’a rien à voir avec tout cela », Pascal Bruckner n’y va pas par quatre chemins : On assiste en France à une impressionnante multiplication de théologiens et de spécialistes en islam. Nos politiques sont tellement informés qu’ils savent mieux que les musulmans ce qu’est l’islam lui-même. Et Pascal Bruckner d’évoquer la lâcheté des dirigeants occidentaux à ne jamais évoquer l’islamisme, mais le terrorisme. « Dire que ce terrorisme n’est lié a aucune religion c’est tout simplement faux. Le calife et ses soutiens se revendiquent de l’islam. C’est un des visages de l’islam. Personne aujourd’hui ne tue au nom de Jésus, Vishnou ou Moïse. On ne peut en rien exonérer l’islam des crimes qui sont commis en son nom. »

« Ceux qui le font rejoignent le discours de Tariq Ramadan qui veut noyer la singularité d’une grande confession dans la masse des crimes mondiaux dans la nuit de l’équivalence. Suleiman Mourad, islamologue, dit que le Coran légitime l’esclavage, le djihad armé, le contrôle des femmes, la polygamie et des aberrations scientifiques. L’islam est en train d’acquérir un brevet de religion intouchable. La confession la plus gangrenée par la violence est repeinte en religion de tolérance et d’amour. On ne peut pas continuer à rester dans le conte de fées pour échapper à l’accusation de racisme et d’amalgame. »

Mickaël Fonton, Pascal Bruckner : Interview. Terrorisme, communautarisme, délires antiracistes, et ce qu’ils disent de la société française. Comment expliquez-vous le silence médiatique qui a entouré le meurtre de Sarah Halimi ? Pour comprendre ce scandaleux silence, il faut partir d’un constat fait par nombre de nos têtes pensantes de gauche et d’extrême gauche : l’antisémitisme, ça suffit. C’est une vieille rengaine qu’on ne veut plus entendre. Il faut s’attaquer au vrai racisme, l’islamophobie qui touche nos amis musulmans. On oublie que l’antisémitisme ne s’est jamais adressé à la religion juive mais au peuple juif coupable d’exister !

Depuis Ilan Halimi, kidnappé et torturé par le Gang des Barbares jusqu’à Mohammed Mehra, l’Hyper casher de Vincennes et Sarah Halimi, pas moins de dix Français juifs ont été tués ces dernières années parce que juifs par des extrémistes de l’islam. Cela n’empêche pas les radicaux du Coran de se plaindre de l’islamophobie officielle de l’État français. Dans la doxa officielle de la gauche, seule l’extrême droite souffre d’antisémitisme. Que le monde arabo musulman soit, pour une large part, rongé par la haine des Juifs, ces inférieurs devenus des égaux, est impensable pour eux.

Que vous inspire Danièle Obono de la France insoumise qui soutient ceux qui insultent la France ?

Pour soutenir les Indigènes de la République, ce Ku Klux Klan islamiste, antisémite et fascisant, on pense à gauche que les anciens dominés ou colonisés ne peuvent être racistes car ils ont été opprimés.

C’est d’une naïveté confondante. Il y a un racisme de l’antiracisme où les nouvelles discriminations à l’égard des Juifs, des Blancs, des Européens s’expriment au nom d’un antiracisme farouche. Les déclarations Obono relèvent d’une stratégie de la provocation du Front de gauche. Lancer une polémique, c’est chercher la réprobation pour se poser en victimes. Multiplier les transgressions va constituer la ligne politique de ceux qui s’appellent Les insoumis, nom cocasse quand on connaît l’ancien notable socialiste, le paria qui est à leur tête et dont le patrimoine déclaré se monte à 1 135 000 euros, somme coquette pour un ennemi des riches.

i24news.tv : Au Moyen-Orient, « Israël est le seul pays qui tienne la barre » (Pascal Bruckner) Pascal Bruckner a dénoncé la complicité de certains groupes de gauche à l’égard de l’islamisme radical dimanche soir dans l’émission « Élie sans interdit » sur i24news. Pascal Bruckner a analysé l’antisémitisme contemporain « qui est majoritairement à gauche et à l’extrême-gauche, ou dans l’islamisme radical, un antisémitisme au nom de l’antiracisme ». Après les échecs de la gauche, elle a « cherché à utiliser et à manipuler un prolétariat de substitution et pense l’avoir trouvé dans l’islamisme radical ». « L’extrémisme naît d’une volonté de conquête universelle contrariée par les événements et par le colonialisme européen. Des infidèles venant de l’occident ont dominé l’ensemble du monde musulman d’où une contradiction dans la doctrine : « Nous sommes les meilleurs et pourtant nous sommes dominés ». De cette dissonance a émergé le terrorisme islamique !

Pascal Bruckner a observé « l’islam en pleine dégringolade », reprenant l’hypothèse du poète syrien Adonis qui affirme qu’on « assiste à l’agonie d’une grande civilisation qui aura régné près de treize siècles« .

Thierry Michaud-Nérard

 

image_pdf
0
0

13 Commentaires

  1. c’est le niveau de l’ensemble des membres de ce gouvernement « progressiste » donc crypto marxiste qui est encore plus bas que les précédents
    Que ce soit le Président ou ses sbires à chaque étape la France descend d’un échelon, le seul point positif c’est qu’à toujours s’enfoncer on va finir par trouver du pétrole pour y noyer les pastèques dedans
    Prochaine étape MLP et ses mariiiine Viiiite

  2. Le castagnette ne doit plus être sinistre de l’intérieur c’est nunez qui est allé a Dijon. Il est rentré trop tard de boîte de nuit et il devait être fatigué. Dijon doit être une ville américaine puisque tout le monde est armé et s’en sert dans les rues . Avant de faire la morale a tout le monde la france ferait bien de balayer devant sa porte une honte ce pays de merde .

  3. ce mec est une merde, un nul, un bourrin, un ane avec un QI de bulot !!! le PIRE ministre de l’interieur que les flics ont eu depuis des décennies… les flics le détestent et il vaut mieux pour lui qu’il ne vienne pas faire son show dans un commissariat dans les années à venir….nunez avec sa tete de fion et son regard torve, est une saloperie d’arriviste, un barbouze sans les couilles, un digne representant de ce que peut etre un flic de l’IGPN…ces deux pingouins ont perdu leurs hommes….la vengeance sera terrible….

  4. Le ministre des lâches, des trouillards, des pleutres ; un gangster sans couille qui a échoué là dans la macronie qui réunit tous les imbéciles, tous les incapables. Dépassés par un pays qui s’effondre, et dont ils sont pourtant les principaux responsables malfaisants.

    • Le plus mauvais parmi un ramassis de mauvais , si j’étais ça femme je divorcerai vite fait car quand il va rentrer à forcalquier tout le monde va se foutre de sa gueule à ce connard .

  5. castaner est bien le valet du terrorisme islamiste, il n’est pas viré par le président de la république puisqu’il fait sa politique, impitoyable avec les gaulois,soumis et apeuré envers les muzz et la « diversité »

  6. Bonjour, dans la tête de castaner il y a des pois chiches, pendant qu’il laisse tombé la France et les Français, autour de chez lui dans les Alpes il y a combien de gardes du corps et combien sont ils, pour emmener ses gamins à l’école ? Ça on ne vous le dit pas, cela veut bien dire quelque chose, non ? Quand on a la conscience tranquille on ne se protège pas comme ça

    • Des pois chiches, vous y allez un peu fort, je pense qu’il y a juste un petit pois et encore je me demande si ce n’est pas un pois cassé.

    • Et les gardes du corps pour sa seconde meuf , qu’il a rencontrée en boîte ? Elle a pas droit à la sécurité rapprochée ?
      Ben merde alors, c’est pas sérieux ça, Cricri…

  7. La moindre chose qu’on puisse dire, c’est que Castaner, c’est pas le bonheur.

Les commentaires sont fermés.