Dans les salles de Bordeaux, à l’ombre de Staline

Publié le 7 juillet 2020 - par - 27 commentaires - 1 624 vues

Un grand film à la mémoire d’un grand reporter, oublié. 

Il n’y avait personne dans la salle, au Mégarama pour la séance de l’après-midi pour la projection du film d’Agnieszka Holland, réalisatrice polonaise. Cette situation insolite m’a remis en mémoire la projection à Paris, au quartier Latin, en 1973, de « La dernière tombe à Dimbaza ». J’étais également seul pour voir ce documentaire sur l’apartheid. Un documentaire de 55 minutes tourné clandestinement en Afrique du Sud. Une œuvre qui a fait son œuvre. 

Il n’est pas donné, souvent, de voir un grand film. J’ai donc vu 2 fois un très grand film, tout seul, dans une salle de cinéma vide. La dernière fois cette semaine, à Bordeaux. Le thriller tiré du reportage de Gareth Jones en Union soviétique en 1932/1933, est une œuvre réussie, sur un journaliste au courage extraordinaire, qui a risqué sa vie pour témoigner sur un gigantesque crime contre l’humanité, masqué, caché et encore méconnu, aujourd’hui. C’est un grand film. 

Le génocide oublié

Il s’agit du génocide de la paysannerie ukrainienne. L’extermination par la faim des paysans du Kouban, du Donbas et du reste de l’Ukraine, occupés par les soviétiques. Le grenier à blé de l’Europe a subi une énorme famine qui a tué 7 millions de personnes. Dans un grand silence. Staline exportait le blé volé aux paysans, pour faire rentrer des devises afin de financer l’industrialisation de l’URSS. Pendant que les paysans et leurs familles mourraient, la censure régnait. Rien dans la presse contrôlée par Moscou, mais rien, non plus, dans la presse des pays libres. Déjà les communistes contrôlaient l’opinion.

C’est l’histoire de ce reportage que nous montre ce film. Avec intelligence. Avec pudeur, et sensibilité.

 On comprend mieux, après avoir vu le film, la haine des Ukrainiens pour les « moscalis ». On comprend mieux la résistance opposée par le peuple d’Ukraine à l’invasion de la Crimée, du Donbas par les supplétifs du dictateur du Kremlin. On comprend aussi que cette invasion de 2014 est une terrible faute morale. Elle rallume le terrible contentieux entre les Ukrainiens, descendants des cosaques du Dniepr et du Kouban, et l’autocratie russe. L’Ukraine, ancienne terre celte, est plus européenne qu’asiatique. Même parmi les petits enfants des colons russes installés par Staline en remplacement des paysans exterminés, ceux que l’on appelle les « russophones », il reste un rejet du despotisme moscovite.

Éloge au courage

Seule une poignée d’hommes s’est élevée contre le politiquement correct de l’époque. Garet Jones par ses articles, qui ont eu beaucoup de mal à paraître, a contribué à déciller quelques intellectuels comme George Orwell (1984, La Ferme des Animaux). Il a contribué avec Boris Souvarine, avec André Gide et quelques autres à briser le silence sur les crimes russes. Pour cette clairvoyance, pour ce courage, il mérite notre reconnaissance.

Allez voir le film.

François Jay

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Paskal

“L’Ukraine est plus européenne qu’asiatique”
Evidemment. Idem pour la Russie.
“ancienne terre celte”
Plus discutable, à moins peut être de voir des Celtes partout comme Jean-Jacques Prado.
Les Ukrainiens se considèrent comme de vrais Slaves. Les Russes seraient métissés de Finnois et les Biélorusses de Baltes.

meulien

pourtant beaucoup de francais ont encore le virus du communisme dans la tete,,,,un pays d’assistes et de jaloux

Sophie Durand

@François Jay
Je remets mon comm, qui bizarrement n’est jamais paru. Pourquoi faites-vous de l’agitation anti Poutine ? Car être pour une Crimée ukrainienne, c’est faire cela. Or il y a eu un référendum, qui a décidé que la Crimée resterait russe. Ce qu’elle a presque toujours été depuis le XVIII ème. Elle a très peu été ukrainienne : après les années 50 où Kroutchev en avait fait cadeau à l’Ukraine, et depuis l’indépendance de celle-ci.
Quant au génocide de 1932, c’est un Russe qui en parle le mieux, Victor Kravchenko, dans “j’ai choisi la liberté”.
Je suis allée deux fois en Crimée, c’est magnifique et c’est…russe.

On ne rappellera jamais assez la monstruosité du communisme. Certains disent que Staline a dévoyé le communisme vanté par Lénine. C’est oublié les monstruosité et les crimes de ce dernier qui a appelé à la terreur rouge en souvenir sans doute de la terreur de son idole Robespierre. Ce sont des millions de morts depuis 1917, dont le communisme est responsable. Les décérébrés qui se disent communistes sont de pitoyables pantins incultes. Une plaie dans nos démocratie. A quand le procès du communisme.
Pour mémoire, rappelons les propos de Trotski:
– Interdisons les grèves qui s’assimilent à de la désertion, interdisons aux ouvriers de quitter leur poste de travail, subordonnons les syndicats au parti.
– Lénine a eu raison de s’étonner que le sabotage des cheminots grévistes de 1920 n’ait pas été puni d’exécutions massives.
– La meilleure place pour un gréviste, ce moustique jaune et nuisible, c’est le camp de concentration. Pravda 12 février 1920

Sophie Durand

@Gérard
Tout à fait OK. Cent millions de morts du communisme, d’après Stéphane Courtois. Ne pas oublier que Sartre disait “tout anti communiste est un chien.” Ni ce que dit Maurice Druon : la France, toujours influencée par le communisme, est aux ordres d’un cadavre…on n’en a toujours pas fini avec le communisme. Le communisme a été le grand malheur de la Russie.

Paskal

Avant Staline, ce sont Lénine et Trotski qui ont dévoyé le communisme. A l’exception, certes notable, de Rosa Luxemburg, les marxistes ont accueilli très fraîchement la nouvelle du putsch bolchevik. Plekhanov n’était pas bolchevik.

François BLANC

C’est pourquoi je parle des heures les plus sombres des pays de l’Est et non comme les merdes crypto-marxistes des HLPS de la France en visant le petit frère de Staline qu’est Hitler ou Pétain mis en place par les mêmes merdes

ramses

Je peux même avancer pour dire que François Desvignes se situe dans la bonne moyenne des abrutis antisémites de tous bords ! François Desvignes est, et restera à jamais un antisémite obsessionnel forcené.
C’est une tare génétique dont on ne guéri jamais !

ramses

Albert Camus sur l’antisémitisme :
“On est toujours sûr de tomber, au hasard des journées, sur un Français, souvent intelligent par ailleurs, et qui vous dit que les Juifs exagèrent vraiment. Naturellement, ce Français a un ami juif qui, lui, du moins… Quant aux millions de Juifs qui ont été torturés et brûlés, l’interlocuteur n’approuve pas ces façons, loin de là. Simplement, il trouve que les Juifs exagèrent et qu’ils ont tort de se soutenir les uns les autres, même si cette solidarité leur
a été enseignée par le camp de concentration.”

triple

Et le détestable prix pulitzer qui finira sa vie tranquille en Floride.

Urbain

Personne ne se réclame du nazisme, et il est juste que la chose soit interdite, au motif des crimes et massacres commis. Il ressortirait de la même logique d’interdire, pour les mêmes motifs, les références au communisme soviétique ou chinois ou autre.
Le PCF et ses déclinaisons à la Melanchon ou à la Besancenot, Poutou et autre allumés du centralisme democratique devraient être mis au ban de nos institutions.
La dérive tiers-mondiste et multibordelique des militants de ces factions est une monstruosité qu’ils finiront peut-être par payer …. quand il sera trop tard, quand ces abrutis diront entre deux sanglots, la main sur le coeur, juste avant que Mohamed ou Brahim leur tranche la gorge: “pardon, dieu m’est témoin que je nai pas voulu ça ! “

Gillic

Certains génocides sont plus politiquement corrects que d’ autres !!!

jonathan

NON tout les génocides sont politiquement corrects sauve le génocide des musulmans. génocide de Hitler et Staline sont politiquement corrects.

Victoire de Tourtour

@jonathan
Et pour cause: il n’y a jamais eu de génocide des musulmans .Eux, en revanche, ne se sont pas privés de “génocider” bien des peuples.

jonathan

Génocide bosniaque ??

Saveriu

en Russie aujourd’hui on risque la taule si on parle de l’Holodomor, lazare Kagonovitch a encore tué 1 million d’Ukrainiens en 1946, Il est mort dans son lit à Moscou . Quant à Staline il est adulé dans le Donbass. Avant l’Holodomor la russie soviétique colonisée a préparé le terrain en utilisant ses agents à l’Ouest, Lecache (fondateur de la LICA), schwartzbad, Worsmer etc afin d’interdire toute possibilité d’évocation de l’Holodomor et de criminaliser le nationalisme ukrainien

Aux Armes Citoyens

Tous ces documentaires anti-chrétiens, je m’en méfie.
Et comme on est dans un monde bien ROUGE et très orienté sur une pensée UNIQUE, je ne fais confiance qu’à ce que je vois et connais de source sûre…

François Desvignes

Holodomore n’est pas une oeuvre typiquement stalinienne mais typiquement mondialiste c’est-à- dire ouvertement anti blanche et anti chrétienne (anti nous) :

– la famine n’a tué que des blancs et des chrétiens parce qu’ils étaient chrétiens et en plus “blancs”

– elle a été mise en oeuvre par les conseillers juifs de Staline parce que ses victimes ne seraient que chrétiennes donc présumées anti communistes et antisémites

– elle a été connue du mondialisme financier et spécialement les milieux bancaires qui contrôlaient déjà l’opinion mais a été tue à raison de la qualité des victimes (chrétiens orthodoxes réputées hostiles au mondialisme) et à l’importance des encours envers l’union soviétique dont le remboursement était attendu surtout en pleine crise de 1929-1933.

Garde Suisse

D’accord avec M. Des vignes, un autre pays en 1926 à été gouverné par un président progressiste, le Mexique gouverné par Calles un franc-macon de la pire espèce qui voulut interdire le culte Catholique. S’en suivit une sanglante révolte populaire appelée Cristadas et une répression terrible. Cette guerre à duré 3 ans. Toujours les mêmes francs-macs à la manoeuvre !!

Eric des Monteils

Hélas, il en a bien été ainsi que vous le dites. Les paysans possédants une simple vache maigre étaient considérés comme trop riches et fourbes envers le régime soviet, et simplement abattus sur place ! . . . . entre autres atrocités.

jonathan

Sa veut dire des atrocités contre les plus aisée la haine des riches; en France d’aujourd’hui les paysans sont pauvre.

.Dupond1

Un des premiers soviets !!! …..
https://fr.wikipedia.org/wiki/Iakov_Iourovski

L'Imprécateur

Le mondialisme, en 32-33? Bel anachronisme…. Du même tonneau que la hargne contre Colbert du Gang Traoré…

J-C Jourdan

Staline n´avait pas besoin de conseil de quiconque pour décider la mort,
l´extermination ou la deportation de peuples entiers. Sa garde protorienne était composée d´estoniens, polonais lithuaniens et quelques georgiens pour vous dire la confiance qu´il accordait aux russes juifs ou pas juifs.
D´ailleurs tous les juifs plus ou noins proches de lui ont été exterminés
ou déportés. Il a fait massacrer Trostky au Mexique.La femme de son ministrre des affaires étrangères Molotov a été envoyée au goulag
parce que juive. Et Molotov n´a rien dit.
Suédois des Cévennes

J-C Jourdan

Relire les témoignages de Gide : “Retour de l´URSS suivi de retouches
á mon retour de l´URSS” Novembre 1936. Lire aussi “littérature engagée”
de Gide

Dejanire

Desvignes arrêtez le vin frelaté vous nous les brisez menus avec vos assertions mensongères tendant à déresponsabiliser Staline de ses crimes en inventant un pseudo complot juif contre les Ukrainiens parce que chrétiens. Allez vous faire soigner.

jonathan

La faim et la maladie c’est une arme redoutable et gratuit; Holodomore et Holocauste serait la bienvenue sur des musulmans blanc et noir.

Lire Aussi