Dans les yeux du soldat

Publié le 31 mai 2014 - par - 2 924 vues
Share

devise-legionCyrano, Voici quelque temps que j’ai reçu un poème, écrit par Jean-Louis MARTINEZ, et lu par Xavier Yern. Je considérerais comme un Honneur et une faveur que ce poème (qui décrit ce qu’a été ma vie et celle de tellement d’Autres, au service de notre Patrie) soit présenté sur RL, accompagné du lien permettant d’écouter la récitation.

Jean-François Cerisier

[youtube]mmxOX23yFbI[/youtube]

http://www.youtube.com/embed/mmxOX23yFbI

Dans les yeux du soldat…

Si un jour des questions te perturbent la tête

Que tu voudrais savoir, ce que c’est qu’un soldat.

Regarde dans ses yeux verts et là tu comprendras.

Tu verras la famille, mais pas comme tu la vois.

Certes il y a ses proches, un peu comme toi et moi.

Mais il y a la famille, que toi tu ne connais pas.

Il y a la grande famille, celle qui le soutient, avec qui il combat.

Celle qui soutient ses proches, quand il est loin là- bas.

Tu verras un drapeau, comme tu ne l’as jamais vu.

Un drapeau gigantesque, immense qui flotte au vent.

Avec un bleu puissant, qui pâlit l’océan.

Avec un blanc si blanc, voire éblouissant.

Avec un rouge sang, d’un vif pénétrant.

Alors regarde mieux, dans les yeux verts de ce soldat.

Tu y verras des milliers d’étoiles en braise quand il entend la marseillaise.

Tu y verras des mots gravés, au fond de ses pensées.

Fierté d’être un soldat, qui se bat pour ta liberté.

Respect cher à son cœur.

Et qui ne pardonne pas, qu’on s’attaque aux valeurs pour lesquelles il combat.

Tu y verras, frères d’armes gravé au fond là- bas.

Un mot qui t’interpelle, une valeur qu’on gagne au combat.

Oui tu y verras tout ça, dans les yeux d’un soldat.

Et si par mégarde, tu tombes sur lui le jour où il est terne.

Tu y verras le beau drapeau en berne.

Pour que tu n’oublies pas, que certains sont morts pour toi.

Si tu vois des larmes couler dans les yeux verts du soldat.

C’est qu’il a vu des choses atroces, que tu ne connais pas.

C’est aussi que ce soldat, tout comme toi, a aussi une vie avec ses joies et ses peines.

Une vie ou l’amour n’est pas exclu, ou l’amour prend peut être plus de sens que chez toi.

Mais ne t’inquiète pas, il ne te les dira pas.

Il garde ce mal en lui, enfoui au fond de soi.

Quand tu te retireras, du regard du soldat.

Et si après tout ça, tu ne sais toujours pas.

Si tu n’as pas perçu, la valeur d’un soldat.

Je n’ai rien à te dire, je ne te comprend pas.

Passe alors ton chemin, tu ne mérites pas d’avoir regardé, dans les yeux verts de ce soldat.

Parce que ce Soldat vois tu, il connaît peut être plus que quiconque,

la souffrance, le sens de l’engagement, de la parole donnée, l’abnégation, le don de soi,

l’altruisme et surtout, ne laisse jamais les blessés derrière lui.

Si tu venais à en rencontrer un, inspires toi de lui un peu et ne l’oublies jamais.

Rares sont les belles personnes et tu viens d’en rencontrer une…

Jean-François Cerisier

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.